Justin Gatlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gatlin.
Justin Gatlin Portail athlétisme
Justin Gatlin London 2012.jpg
Justin Gatlin lors des Jeux olympiques de 2012
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Période d'activité Depuis 2001
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Naissance 10 février 1982 (32 ans)
Lieu New York
Taille 1,85 m
Poids 79 kg
Entraîneur Brooks Johnson
Distinctions
• Lauréat du Trophée Jesse Owens en 2004 et 2005
Palmarès
Jeux olympiques 1 2 2
Championnats du monde 2 1 0
Championnats du monde en salle 2 0 0

Justin Gatlin, né le 10 février 1982 à New York, est un athlète américain spécialiste des épreuves de sprint.

Il remporte le titre du 100 mètres lors des Jeux olympiques de 2004, à Athènes, et réalise le doublé 100 m/200 m lors des Championnats du monde de 2005 d'Helsinki.

Le 23 août 2006, il est suspendu huit ans de toute compétition sportive pour cause de dopage avant de voir sa peine réduite en appel à quatre ans. Avant la suspension, il codétenait avec le Jamaïcain Asafa Powell le record du monde du 100 mètres en 9 s 77, établi le 12 mai 2006 lors du meeting de Doha.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premiers pas[modifier | modifier le code]

Justin Gatlin est né à Brooklyn à New York. Il fut élève à la Woodham High School à Pensacola en Floride.

Au printemps 2000, Gatlin arrive à l'Université du Tennessee en tant qu'athlète performant sur le 110 m haies. Durant deux ans, il s'entraîne et participe à des concours au sein de l'université. Il est entraîné par Vince Anderson. Gatlin a consécutivement remporté six titres National Collegiate Athletic Association.

En 2001, Gatlin est banni pour deux ans des compétitions internationales suite à un contrôle positif aux amphétamines. Gatlin fait appel en raison de ses antécédents médicaux (des troubles de l'attention diagnostiqués durant l'enfance) qui l'obligent à prendre ces substances.
La décision fut réévaluée par l'IAAF (International Association of Athletics Federations) [1].

Titre olympique et record du monde[modifier | modifier le code]

Gatlin après sa victoire aux Championnats du monde d'Helsinki en 2005

Gatlin quitte le Tennessee au printemps 2002 à la fin de ses études afin de rejoindre le monde professionnel. Deux ans plus tard, il gagne la médaille d'or du 100 mètres (9 s 85, deuxième meilleur temps de l'histoire aux J.O) aux Jeux olympiques d'été de 2004, s'imposant face à Francis Obikwelu et Maurice Greene. Il remporte la médaille de bronze sur 200 mètres et la médaille d'argent en tant que membre de l'équipe américaine de 4 × 100 mètres.

Le 7 août 2005, aux championnats du monde d'Helsinki, il l'emporte sur Kim Collins et gagne le 100 mètres en 9 s 88. Son principal adversaire, Asafa Powell était absent en raison d'une blessure. Gatlin s'impose également sur 200 mètres, une course largement dominée par les Américains, et devient ainsi le deuxième athlète (après Maurice Greene en 1999) à gagner les deux sprints durant le même championnat du monde.

Le 12 mai 2006, Gatlin, sur 100m réalise le temps de 9 s 76 durant la finale du Super Tour de l'IAAF à Doha (Qatar). Il pense améliorer d'un centième le précédent record du monde de 9 s 77 obtenu par Asafa Powell en 2005. Mais le 16 mai 2006, l'IAAF annonce que le temps enregistré de 9s 766 avait été arrondi par erreur à 9 s 76. Selon le règlement, il aurait dû être arrondi à 9 s 77. Finalement le 17 mai 2006, l'IAAF corrige l'erreur des juges en réattribuant le temps de 9 s 77 à Gatlin. Gatlin s'entraîne et vit actuellement à Raleigh en Caroline du Nord.

Suspension pour dopage[modifier | modifier le code]

Le 29 juillet 2006, Justin Gatlin a annoncé aux médias avoir été informé par l'Agence américaine antidopage qu'il avait été contrôlé positif à la testostérone ou un de ses produits dérivés lors d'un test antidopage effectué pendant la réunion des Kansas Relays en avril 2006. Il a cependant clamé son innocence :

« Je ne peux pas expliquer ces résultats, parce que je n'ai jamais pris sciemment aucune substance interdite ni autorisé qui que ce soit à m'administrer une telle substance. »

Le 23 août 2006, il est suspendu pour la durée de huit ans par l'USADA, l'agence américaine antidopage. En acceptant de coopérer avec elle, Gatlin a ainsi échappé à la suspension à vie. Toutes ses performances depuis la date du contrôle, et parmi elles son record du monde, ont été annulées. Sa sanction a cependant été réduite de 8 à 4 ans en appel par la Cour d'Arbitrage américaine[2].

Justin Gatlin n'a cependant pas coupé les ponts avec le sport qui fit de lui une étoile du sport puisqu'il continue à entraîner des jeunes venant de quartiers difficiles. "Le sport m'a permis de m'évader d'un monde où la violence faisait partie du quotidien et j'aimerais pouvoir faire partager cette expérience et les valeurs positives de l'athlétisme à ces jeunes. Si je réussis cela je n'aurai pas tout perdu" déclarait-il en janvier 2007.

Retour à la compétition[modifier | modifier le code]

Sa suspension ayant expiré en mai 2010 et désirant faire son retour au haut niveau, il a avancé la date du 3 août et le meeting de Rakvere en Estonie pour un possible retour[3], mais son objectif ultime sont les JO 2012 de Londres. Il effectue donc son retour au meeting de Rakvere où il remporte la finale du 100 mètres en 10 s 24 (-0,6 m/s) face à des adversaires modestes[4]. Ce même jour, le 3 août 2010, il avait gagné sa série en 10 s 34 (-1,7 m/s). Il s'impose cinq jours plus tard à Tallinn toujours en Estonie en 10 s 17 (+1 m/s) devant son compatriote Rubin Williams (10 s 25) et le Bélarusse Aleksandr Linnik (10 s 59).
Le 31 août 2010, lors du Meeting de Rovereto en Italie, il termine 2e du 100 m en 10 s 09 (+0,9 m/s) derrière le Jamaïcain Yohan Blake (10 s 06)[5]. Il concède ainsi son premier revers de l'été, depuis la fin de sa suspension pour dopage.

Le 24 juin 2011, il se qualifie sur 100 mètres lors des Championnats des États-Unis, à Eugene[6], pour les Championnats du monde de Daegu. Devancé par Walter Dix (9 s 94), il finit 2e du 100 m en 9 s 95 devant Michael Rodgers (9 s 99). Le 5 juillet, il s'aligne au meeting de Reims où il termine deuxième en 10 s 08 derrière l'Antiguais Daniel Bailey (10 s 05)[7]. Lors des Championnats du monde de Daegu en août 2011, il se hisse en demi-finales du 100 m. Il y prend la 4e place en 10 s 23 derrière notamment les deux qualifiés pour la finale Kim Collins et Nesta Carter.

Champion du monde en salle, médaillé olympique[modifier | modifier le code]

Victoire de Justin Gatlin sur 60 m lors des Championnats du monde en salle 2012

Lors de la saison 2012, il finit second (6 s 47, MPMA jusqu'alors égalée) des championnats des États-Unis en salle devancé par Trell Kimmons de deux centièmes qui établit à cette occasion son record personnel et la nouvelle meilleure performance mondiale de l'année[8]. Il participe début mars aux Championnats du monde d'athlétisme en salle d'Istanbul et s'impose en finale du 60 mètres neuf ans après son premier titre remporté à Birmingham en 2003. Crédité de 6 s 46, un centième de moins que son record personnel établi en 2003, Justin Gatlin devance Nesta Carter, 2e en 6 s 54 et Dwain Chambers, 3e en 6 s 60[9].

Le 11 mai 2012 il s'aligne en plein air sur 100 m lors du Qatar Athletic Super Grand Prix à Doha, première étape de la ligue de diamant 2012, face notamment à Asafa Powell, sur cette même piste où 7 ans plus tôt il égala le record du monde de Powell en 9 s 77 mais qui lui fut retirée pour cause de dopage. Gatlin remporte la course sur le fil du rasoir en s'imposant en 9 s 87 devant Powell (9 s 88). Quelques jours plus tard, il réalise 9 s 93, finissant 1e, lors du Colorful Daegu Championships Meeting à Daegu prenant le dessus sur Mike Rodgers (10 s 06)[10]. Le 27 mai 2012, Justin Gatlin remporte le 100 m lors de la réunion de Rabat en 10 s 12. Il devance Kim Collins (10 s 17) et Aziz Ouhadi (10 s 29) avec un favorable de +0,8 m/s. En juin 2012, il prend la 1e place du 100 m du Prefontaine Classic d'Eugene, quatrième étape de la Ligue de diamant en devançant le Jamaïcain Nickel Ashmeade (9 s 93 et record personnel) et les Américains Trell Kimmons et Walter Dix (10 s 04)[11]. Fin juin, lors des sélections olympiques américaines de Eugene, il obtient sa qualification pour les Jeux de Londres en terminant premier de l'épreuve du 100 m en 9 s 80 (+1,8 m/s), devant Tyson Gay (9 s 86) et Ryan Bailey (9 s 93). Il améliore à cette occasion de 5/100 son record personnel établi en finale des Jeux olympiques de 2004[12]. Lors du meeting Herculis du 20 juillet 2012, il contribue comme relayeur à la victoire de l'équipe américaine « Rouge » en 37 s 61, meilleur temps de la saison, équipe composée de Trell Kimmons, Justin Gatlin, Tyson Gay et Ryan Bailey, malgré des passages de témoin perfectibles.

Lors des Jeux olympiques de 2012, à Londres, Justin Gatlin remporte la médaille de bronze du 100 m en améliorant son record personnel en 9 s 79. Il est devancé par Usain Bolt, auteur d'un nouveau record olympique et de la meilleure performance mondiale de l'année en 9 s 63, et par Yohan Blake, deuxième en 9 s 75[13]. Il s'adjuge par ailleurs la médaille d'argent du relais 4 × 100 m en compagnie de Trell Kimmons, Tyson Gay et Ryan Bailey. L'équipe des États-Unis, qui établit un nouveau record national en 37 s 04, est devancé par la Jamaïque, auteur d'un nouveau record mondial en 36 s 84.

En 2013, lors des Championnats des États-Unis à Des Moines, il se classe initialement deuxième du 100 m, derrière Tyson Gay, mais ce dernier est disqualifié pour dopage par l'USADA, et il remporte en conséquence le titre en 9 s 89.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Justin Gatlin lors des championnats du monde 2013.

International[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
2003 Championnats du monde en salle Birmingham 1er 60 m
2004 Jeux olympiques Athènes 1er 100 m
3e 200 m
2e 4 × 100 m
2005 Championnats du monde Helsinki 1er 100 m
1er 200 m
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 1er 60 m
Jeux olympiques Londres 3e 100 m
2e 4 × 100 m
2013 Championnats du monde Moscou 2e 100 m
2e 4 × 100 m
Ligue de diamant 1er 100 m

National[modifier | modifier le code]

  • Championnats NCAA :
    • 5 victoires (4 en salle et 1 en plein air)

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Vent Lieu Date
60 m 6 s 45 - Boston 1er mars 2003
100 m 9 s 79 +1,5 m/s Londres 5 août 2012
200 m 19 s 68 -0,5 m/s Monaco 18 juillet 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Microsoft Word - Newsletter57.doc, www.iaaf.org, consulté le 1er septembre 2010
  2. (fr) Peine réduite pour Gatlin, Sport24, consulté le 28 juillet 2010
  3. (fr) Gatlin veut revenir, L'Équipe, consulté le 28 juillet 2010
  4. (fr) Gatlin revient en 10"24, L'Équipe, consulté le 3 août 2010
  5. (fr) Blake bat Gatlin, L'Équipe, mis en ligne le 31 août 2010
  6. (en) « Felix, McQuay win 400 titles at nationals », sur blueridgenow.com (consulté le 26 juin 2011)
  7. http://www.opl.fr/sports/athletisme/32155-athletisme-gatlin-s-incline-face-a-bailey-sur-le-100m-de-reims.html
  8. (en) « Sanya 50.71, Kimmons 6.45, Castlin 7.84, Madison 7.02 », sur www.trackalerts.com (consulté en 27 février 2012)
  9. (en)Bob Ramsak, « Istanbul 2012. Men's 60 Metres - Final », sur iaaf.org,‎ 10 mars 2012 (consulté le 15 mars 2012)
  10. (fr) Gatlin l'emporte encore, www.lequipe.fr, 16/05/2012
  11. (fr) 100 m: Gatlin vainqueur en 9"90, Eurosport, le 2 juin 2012
  12. (en) Ed Gordon, « The men’s dash captivates as usual - US Olympic Trials, Day 3 », sur iaaf.org,‎ 24 juin 2012 (consulté le 25 juin 2012)
  13. (en) David Martin, « London 2012 - Event Report - Men's 100m Final », sur iaaf.org,‎ 5 août 2012 (consulté en 7 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :