Muriel Hurtis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muriel Hurtis Portail athlétisme
Muriel Hurtis French Athletics Championships 2013 n02.jpg
Muriel Hurtis lors des championnats de France 2013
Informations
Disciplines 100 m, 200 m, 400 m, 4 × 100 mètres
Période d'activité 1998-
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 25 mars 1979 (35 ans)
Lieu Bondy
Taille 1,8 m (5 11)
Poids 68 kg (150 lb)
Club Thiais AC
Entraîneur Jacques Piasenta (-2009)
Records
Record de France du 4 × 100 m : 41 s 78 (2003)
Record de France du 200 m en salle : 22 s 49 (2003)
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 1 2 1
Championnats d'Europe 2 0 0

Muriel Hurtis, née le 25 mars 1979 à Bondy en Seine-Saint-Denis, est une athlète française. Sprinteuse, elle est spécialisée dans le 60 m et le 200 m en indoor et le 100 m et le 200 m sur piste. Depuis 2010 elle a commencé à courir 400 m. Elle fait également partie de l'équipe de France du relais féminin 4 × 100 mètres. Elle est licenciée au Thiais AC, a été mariée à Kamel Houairi, ancien leader du groupe de rap Alliance Ethnik.

Biographie[modifier | modifier le code]

De parents guadeloupéens, Muriel Hurtis est née à Bondy. Elle mesure 1,80 m pour environ 68 kg.

Elle découvre l'athlétisme en Seine-Saint-Denis et devient championne de France minime UNSS sur 150 m. Elle intègre ensuite le Racing club de France. En 1998, Muriel Hurtis devient championne du monde du 200 m et vice-championne du monde avec le relais 4 × 100 m lors des Championnats du Monde Juniors d'Annecy. L'année d'après, en 1999, elle s'adjuge le record de France du 200 m en salle (22"84) et quitte le Racing club de France. Au mois d'août 1999 à Séville aux Championnats du Monde elle réalise 22"31 au 200m et participe au relais 4 × 100 mètres qui obtient la médaille d'argent.

En 2001, elle obtient une nouvelle médaille d'argent avec le relais lors des mondiaux d'Edmonton. La saison suivante est la saison des succès: elle remporte le titre européen lors des Championnats d'Europe en salle de Vienne. Lors de la saison estivale, elle remporte le titre européen à Munich, l'autre sprinteuse du groupe d'entraînement de Guy Ontanon, Sylviane Félix remportant pour sa part la médaille de bronze. Toutes deux participent également activement à la victoire dans le relais.

2002-2003 : années fastes[modifier | modifier le code]

L'année 2003 débute par une nouvelle médaille individuelle lors des mondiaux en salle de Birmingham. Le 20 mai 2005, elle hérite de la médaille d'or du 200 m en salle des Championnats du Monde à Birmingham en 2003. La française, deuxième de la course, bénéficie de la condamnation de Michelle Collins pour dopage.Pour les mondiaux de Paris qui se déroulent au Stade de France, elle termine quatrième sur le 200 mètres. Elle récupèrera plus tard la médaille de bronze après la disqualification pour dopage de Kelli White.

La championne devient mère[modifier | modifier le code]

L'année suivante constitue un échec sur le plan individuel : elle échoue en qualification lors des Jeux olympiques de 2004 à Athènes - elle était alors en début de grossesse. Toutefois, elle remporte une nouvelle médaille avec les filles du relais.
Suit ensuite une interruption pour mettre au monde son fils. Après la naissance de celui-ci, elle rejoint dans le Var son ancien entraîneur Jacques Piasenta, entraîneur qu'elle avait dû quitter lors de la retraite de celui-ci.

Retour compliqué[modifier | modifier le code]

Muriel Hurtis en 2014.

La reprise est plus compliquée qu'elle ne le pensait et elle échoue en demi-finale lors des Championnats d'Europe 2006. Lors du relais, les Françaises abandonnent en finale en raison de la blessure d'Adrianna Lamalle.
Pour l'année 2007, Muriel Hurtis-Houairi semble retrouver son meilleur niveau. Elle remporte tout d'abord la Coupe d'Europe puis réalise assez tôt dans la saison les minimas qualificatifs pour les mondiaux d'Osaka. Enfin, lors des Championnats de France, elle réalise en série un temps de 22"38, à seulement 7 centièmes de sa meilleure performance établie en quart de finale des mondiaux 1999.

Elle est sélectionnée en équipe de France aux Championnats du monde d'athlétisme 2007 en août 2007. Elle remporte sa série en 22 s 83 devant Kim Gevaert, elle termine cependant 5e de son quart de finale en 22"86. Seules les quatre premières accédant aux demi-finale, Muriel est donc éliminée, ratant sa qualification pour 5 centièmes.
Qualifiée pour les Jeux olympiques de 2008 à Pékin, Muriel Hurtis signera des chronos convaincants : 22"72 en série, 22"89 en quart de finale et 22"71 en demi-finale. Cinquième de sa demi-finale, elle échoue à 10 centièmes de la qualification pour la finale.

En 2009, lors des Championnats de France, Muriel termine 3e du 200 m en 23"38 et 2e du 100m en 11"60. N'ayant pas réussi les minimas, elle ne participe pas aux Championnats du monde d'athlétisme 2009.

À ce jour elle a été sélectionnée 19 fois en équipe de France A. Elle a eu pour entraîneurs successifs : Aïssa Ben Youcef, Georges Salom, Pierre Bonvin, Jacques Piasenta, Guy Ontanon, puis à nouveau Jacques Piasenta depuis 2004.

Aujourd'hui, elle fait des études pour devenir psychomotricienne dans une école réputée (pour être l'école de Laurie Le Roux) à Paris (ISRP).

En 2013, Muriel Hurtis participe aux championnats du monde d'athlétisme de Moscou. Non engagée en individuelle, elle concourt sur le relais 4 × 400 m. Elle participe aux séries, au côté de Marie Gayot, Phara Anacharsis et Floria Guei. Les Françaises terminent 3e et se qualifient au temps. En finale, Marie Gayot prend un bon départ, Lénora Guion-Firmin réussi à placer les Françaises en 3e position. Muriel Hurtis tente de conserver la 3e place mais craque et donne le témoin à Floria Gueï en 4e position. Les Françaises finiront avec une excellente 4e position derrière la Russie, les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Palmarès seniors[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Championnats du monde d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Championnats du monde d'athlétisme en salle[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe d'athlétisme en salle[modifier | modifier le code]

Coupe du monde des nations d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe des nations d'athlétisme[modifier | modifier le code]

  • 1re à la Coupe d'Europe du relais 4 × 100m (1999, 2000, 2002, 2003 et 2004)
  • 1re à la Coupe d'Europe sur 200m (2000, 2002 et 2003 (3e 1999 et 2003))

Autres[modifier | modifier le code]

Palmarès Juniors et Espoirs[modifier | modifier le code]

Championnats du monde junior d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe espoirs d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe espoirs 1999 à Göteborg (Drapeau de la Suède Suède)

    • médaille d'argent, Europe Médaille d'argent du 200 mètres

Records de France[modifier | modifier le code]

  • Seniors:
  • Juniors:
    • 200m, 22 s 84, puis 22 s 76 à Dijon (1998)
  • Espoirs:
    • 200m, 22 s 31 à Seville (1999)

Records personnels[modifier | modifier le code]

Epreuve Temps Lieu Date
50 mètres 6"14 Liévin, (Drapeau de la France France) 23 février 2003
60 mètres 7"09 Liévin, (Drapeau de la France France) 23 février 2003
100 mètres 10"96 Annecy, (Drapeau de la France France) 22 juin 2002
150 mètres 17"35 Nantes, (Drapeau de la France France) 22 septembre 1999
200 mètres 22"31 Séville, (Drapeau de l'Espagne Espagne) 24 août 1999
400 mètres 51"41 Castres, (Drapeau de la France France) 20 juillet 2010
100 mètres (en salle) 11"28 Tampere, (Drapeau de la Finlande Finlande) 4 février 2002
200 mètres (en salle) 22"49 NR Birmingham, (Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni) 14 mars 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abandon sur le dernier passage du relais à cause d'une blessure de la troisième relayeuse Adrianna Lamalle
  2. Initialement deuxième derrière Michelle Collins depuis déclassée pour dopage)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :