Ladji Doucouré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doucouré.
Ladji Doucouré Portail athlétisme
Ladji Doucoure 07032009 Turin.JPG
Ladji Doucouré lors des Championnats d'Europe d'athlétisme en salle 2009.
Informations
Disciplines 110 m haies, relais 4 × 100 m
Période d'activité 1999-
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 28 mars 1983 (31 ans)
Lieu Viry-Châtillon
Taille 1,83 m
Poids 75 kg
Club Athlé 91
Entraîneur Sylvanues Hepburn
Records
Recordman de France du 60 m haies en salle (7 s 42, 2005)
Recordman d'Europe du 50 m haies en salle (6 s 36, 2005)
Palmarès
Championnats du monde 2 - -
Championnats d'Europe en salle 2 - -
Championnats de France 8 1 3

Ladji Doucouré, né le 28 mars 1983 à Viry-Chatillon, est un athlète français spécialiste du 110 mètres haies.

En 2005, à Helsinki, il devient le deuxième athlète masculin français après Stéphane Diagana à remporter un titre de champion du monde individuel en s'imposant en finale du 110 m haies. Lors de ces mêmes Championnats du monde, il remporte une deuxième médaille d'or à l'arrivée du Relais 4 × 100 mètres aux côtés de Ronald Pognon, Eddy De Lépine et Lueyi Dovy, une première pour l'athlétisme français. Il s'illustre par ailleurs sur 60 mètres haies en devenant champion d'Europe en salle en 2005 et 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

De père malien et de mère sénégalaise, Ladji Doucouré est un enfant originaire de Viry-Châtillon, en Essonne. Très tôt passionné de football, il joue au club de Morsang-sur-Orge, et fait en parallèle de l'athlétisme afin de travailler sa condition physique. Une fracture du tibia[1] sur un tacle appuyé[2] fait toutefois pencher la balance vers l'athlétisme. Il devient licencié au club Vense (Viry Évry Nord Sud Essonne), et s'essaye au décathlon[1] puis se spécialise sur le 110 m haies.

L'éclosion d'un talent[modifier | modifier le code]

Il remporte de 1999 à 2000 plusieurs titres de Champion de France en catégorie cadet sur 100 mètres et dans les épreuves combinées, et détient plusieurs records de France cadet (60 m, 110 m haies, 200 m). En 2000, alors qu'il n'est encore que cadet, Ladji Doucouré se distingue lors des Championnats du monde junior de Santiago du Chili en remportant la médaille de bronze du 110 m haies et la médaille d'argent du relais 4 × 100 m avec Ronald Pognon, Fabrice Calligny et Leslie Djhone. La même année, il devient champion de France junior et détenteur du record national junior du 110 m haies. En 2001, Doucouré remporte le titre européen junior du 4 × 100 m et du Décathlon, devenant à l'occasion le nouveau recordman de France de la discipline avec 7 794 points. Il décide à partir de 2002 de se concentrer sur le 110 m haies. En 2003, il s'adjuge le titre de Champion d'Europe espoir de la discipline et remporte la Coupe d'Europe des nations à Florence.

2004 : premiers JO et révélation internationale[modifier | modifier le code]

En 2004, lors de ses premiers Jeux olympiques à Athènes, il devient au fur et à mesure des tours un des grands favoris de la finale, battant par deux fois le record de France précédemment détenu par Stéphane Caristan depuis 1986, et ce d'autant plus que le favori américain Allen Johnson ne passe pas le 2e tour après avoir heurté une haie. Lors de la finale, Ladji heurte la dernière haie en tentant de revenir sur le chinois Liu Xiang alors qu'il était pratiquement assuré de la médaille d'argent et termine dernier de la finale.

2005 : double consécration mondiale[modifier | modifier le code]

Il commence l'année 2005 en décrochant son premier succès international en catégorie senior lors des Championnats d'Europe en salle disputés début mars à Madrid. Il s'impose sur 60 m haies en 7 s 50, devant l'Espagnol Felipe Vivancos et le Suédois Robert Kronberg[3].

En juillet 2005, Ladji Doucouré remporte son deuxième titre national d'affilée à l'occasion des Championnats de France d'Angers. Auteur de 12 s 97 en finale (+1,0 m/s), il établit un nouveau record de France et signe la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance[4]. Il devient en outre le premier athlète français à descendre sous les 13 secondes au 110 m haies[5].

Figurant parmi les prétendants au podium des Championnats du monde d'Helsinki, Doucouré remporte la finale du 110 mètres haies, le 12 août 2005, avec le temps de 13 s 07, devançant sur le fil le champion olympique sortant Liu Xiang, deuxième en 13 s 08, et le quadruple champion du monde américain Allen Johnson, médaillé de bronze en 13 s 10[6]. Il devient ainsi le premier champion du monde français de la discipline, et le deuxième athlète français titré en individuel, huit ans après le sacre de Stéphane Diagana sur 400 m haies. Le lendemain, il remporte un nouveau titre de champion du monde dans l'épreuve du relais 4 × 100 m, associé à ses coéquipiers de l'équipe de France Ronald Pognon, Eddy De Lépine et Lueyi Dovy. Pour la première fois dans l'histoire du relais masculin, la France est sacrée championne du monde dans cette discipline[7].

2006-2011 : des années émaillées de blessures, de frustration et de succès épars[modifier | modifier le code]

Finale du 110 m haies des Championnats du monde d'athlétisme d'Helsinki en 2005

Il s'entraîne à l'INSEP avec le groupe d'entraînement de Renaud Longuèvre. Muriel Hurtis rejoint le groupe en mars 2009.

Alors qu'il est le tenant du titre de champion du monde du 110 mètres haies, depuis les Championnats d'Helsinki, Doucouré est éliminé en demi-finale, pour un centième de seconde, le 30 août 2007 à Osaka.

Aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin il se classe 4e de la finale du 110 m haies dans le temps de 13 s 24[8].

En mars 2009, il remporte la médaille d'or des Championnats d'Europe en salle 2009 à Turin en 7 s 55. À la suite de ce succès, il portait des ambitions légitimes pour les Mondiaux 2009 de Berlin. Cependant, en raison d'une lésion aux adducteurs, il doit déclarer forfait deux semaines avant le début de la compétition[9]. Il était déjà forfait lors des championnats de France à Angers en raison d'une douleur lombaire et sciatique.

Ladji Doucouré prend part aux Championnats du monde en salle 2010 à Doha en espérant lancer sa saison avec une belle performance et plus généralement relancer sa carrière sportive après des pépins physiques à répétition. Malheureusement, il rate son départ et se blesse aux ischio-jambiers gauches en voulant accélérer lors des séries du 60 m haies[10]. Il ne finira pas la course.
Il participe aux Championnats d'Europe 2010 fin juillet et se qualifie pour les demi-finales avec un temps de 13 s 82 mais échoue à ce stade en terminant 6e de sa demi dans un chrono de 13 s 80. Deux jeunes hurdlers Français se qualifieront pour la finale. Il s'agit de Dimitri Bascou (4e de la finale) et du futur médaillé d'argent Garfield Darien qui concourraient dans l'autre demi-finale. Doucouré ne participera pas au relais 4 × 100 mètres.
En septembre 2010, il annonce sa collaboration avec Jacques Piasenta en parallèle de Renaud Longuèvre qui reste l'entraîneur du hurdleur. Il supervisera la partie technique[11]. Doucouré annonce fin octobre qu'il compte se faire retirer une excroissance osseuse à Bruges par le professeur Peter D. Hooghe, spécialiste de renommée mondiale de la hanche. Inapte pendant trois mois, il rate les championnats d'Europe en salle de Bercy en mars 2011[12].

En juillet 2011, il termine 6e du meeting de Sotteville-lès-Rouen en 13 s 73 puis, le 5 juillet, après s'être blessé à l'entraînement (blessure aux ischio-jambiers), il annonce qu'il met un terme à sa saison 2011[13].

Depuis 2012 : retour et ambitions[modifier | modifier le code]

Lors des championnats de France en salle 2012, il termine 3e en finale du 60 mètres haies (7 s 71) devancé par Pascal Martinot-Lagarde (7 s 54) et Cédric Lavanne (7 s 64).

En avril 2012, Ladji Doucouré réussit les minima pour les Jeux olympiques en établissant le temps de 13 s 37 (+1,5 m/s) lors de la Tom Jones Memorial Classic de Gainesville, en Floride. Il se classe cinquième de la course derrière David Oliver, Ryan Brathwaite, Joel Brown et David Payne, et établit son meilleur temps sur 110 m haies depuis la saison 2008[14].

2014 : nouveau départ[modifier | modifier le code]

En 2014, Ladji Doucouré fait un appel aux dons sur les réseaux sociaux pour pouvoir préparer ses prochaines saisons jusqu'en 2016, suite aux départs de ses sponsors.

Sa première sortie sur les haies, se déroulant à Baie-Mahaut, est de bonne qualité, où il finit à la 3e place en 13 s 79. Le 5 juin, Ladji Doucouré remporte le 110 m haies du meeting National de Bonneuil-sur-Marne dans un temps convaincant de 13 s 60.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

D'octobre 2007 à juillet 2009, Ladji Doucouré entretient une relation avec Rachel Legrain-Trapani, miss France 2007[15]. En 2008, il a publié une autobiographie intitulée Ma onzième haie[16].

Il est fan de football et en particulier du Paris-Saint-Germain. Son cousin Abdoulaye Doucouré joue quant à lui au Stade rennais.

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
1999 Championnats du monde jeunesse Bydgoszcz 1er 110 m haies 13 s 26[17]
2000 Championnats du monde junior Santiago du Chili 3e 110 m haies 13 s 84
2003 Championnats du monde en salle Birmingham 4e 60 m haies 7 s 58
Championnats d'Europe espoirs Bydgoszcz 1er 110 m haies 13 s 25
2004 Jeux olympiques Athènes 8e 110 m haies 13 s 76
2005 Championnats d'Europe en salle Madrid 1er 60 m haies 7 s 50
Championnats du monde Helsinki 1er 110 m haies 13 s 07
1er Relais 4 × 100 m 38 s 08
2007 Finale mondiale de l'athlétisme Stuttgart 5e 110 m haies 13 s 27
2008 Jeux olympiques Pékin 4e 110 m haies 13 s 24
2009 Championnats d'Europe en salle Turin 1er 60 m haies 7 s 55
2012 Jeux olympiques Londres 15e 110 m haies 13 s 74
2013 Jeux de la Francophonie Nice 2e 110 m haies 13 s 95

National[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
50 m haies (RE) 6 s 36 Liévin 26 février 2005
60 m haies (RF) 7 s 42 Liévin 26 février 2005
110 m haies (RF) 12 s 97 Angers 15 juillet 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Site officiel

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ladji Doucouré : les pieds sur terre, article paru dans le Monde
  2. Championnat de France UNSS à Hérouville-Saint-Clair, Viry - Cannes (1-2)
  3. (en) « Doucoure wins Men's 60 Metres Hurdles against a field thinned by false starts », sur european-athletics.org,‎ 6 mars 2005 (consulté le 22 avril 2012)
  4. (en) « Meilleures performances mondiales de l'année 2005 », sur apulanta.fi (consulté le 22 avril 2012)
  5. (en) Pierre-Jean Vazel, « 12.97 for Doucouré – French Championships, Day Two », sur iaaf.org,‎ 16 juillet 2005 (consulté le 22 avril 2012)
  6. (fr) Doucouré en or, site en ligne de L'Équipe, 12 août 2005
  7. (fr) Rétro: Helsinki 2005, Eurosport, 22 août 2007
  8. (fr) Résultats de la finale du 110 m haies des JO 2008
  9. (fr) Doucouré doit renoncer, Eurosport, le 5 août 2009
  10. (fr) Doucouré tombe de haut, Eurosport, le 12 mars 2010
  11. (fr) Jacques Piasenta va aider Ladji Doucouré, le 2 septembre 2010
  12. (fr) Doucouré va être opéré, L'Équipe, le 25 octobre 2010
  13. http://www.opl.fr/sports/athletisme/32169-athletisme-saison-terminee-pour-ladji-doucoure-blesse-aux-ischio-jambiers.html
  14. (en) AFP, « Ladji Doucouré réussit les minima pour les JO », sur 20minutes.fr,‎ 22 avril 2012 (consulté le 22 avril 2012)
  15. Entretien avec Ladji Doucouré dans le Figaro
  16. Ma onzième haie par Ladji Doucouré et Stéphane Diagana, Éditions Prolongations (ISBN 978-2-916400-24-2)
  17. Haies de 91,4 cm