Francis Obikwelu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francis Obikwelu Portail athlétisme
Francis Obikwelu Paris 2011.jpg
Francis Obikwelu lors des Championnats d'Europe en salle 2011
Informations
Discipline(s) 100 m, 200 m
Période d'activité Depuis 1994
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance (35 ans)
Lieu Onitsha (Nigeria)
Taille 1,95 m
Poids 84 kg
Club(s) Belenenses (1996)
Sporting CP (1997-présent)
Entraîneur(s) Maria José Martinez
Records
• Actuel détenteur du record d'Europe du 100 m (9 s 86)
• Actuel codétenteur du record d'Afrique du 4 × 100 mètres (37 s 94)
Distinctions
• Trophée de l'athlète européen de l'année en 2006
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats du monde 0 1 1
Championnats d'Europe 3 1 0

Francis Obiorah Obikwelu (né le à Onitsha) est un athlète nigérian naturalisé portugais, spécialiste du 100 et du 200 mètres. Il est l'actuel détenteur du record d'Europe du 100 mètres avec 9 s 86.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'éclosion d'un pur talent dans un contexte difficile[modifier | modifier le code]

Après avoir participé avec le Nigeria aux Championnats du monde junior qui se déroulent en 1994 à Lisbonne au Portugal, il décide de s'installer à Lisbonne. Prometteur junior, il opta pour la nationalité portugaise très tôt (à 23 ans) ce qui ne lui permit pas de glaner des récompenses aux championnats d'Afrique d'athlétisme malgré ses origines nigérianes. Francis Obikwelu n'a ainsi jamais été champion d'Afrique (ni médaillé). Le Nigeria a perdu dans cette histoire l'un de ses plus brillants sprinteurs, peut-être même le meilleur de son histoire.

Le jeune Francis vit en tant que clandestin au Portugal. Dans un premier temps refusé dans les clubs d'athlétisme, il rejoint CF Belenenses après avoir travaillé dans le bâtiment[1]. Il reprend ensuite contact avec son pays d'origine. Il est ainsi sélectionné pour les Jeux olympiques 1996 à Atlanta, puis pour les Championnats du monde junior de Sydney en 1996 où il remporte les deux titres du 100 et 200 mètres. Il concourt encore pour son pays d'origine, obtenant une médaille d'argent au relais 4 × 100 m avec ses compatriotes nigérians Osmond Ezinwa, Olapade Adeniken et Davidson Ezinwa (38 s 07) lors des Championnats du monde d'athlétisme 1997 à Athènes. Lors des mondiaux 1999 à Séville, il remporte avec Innocent Asonze, Deji Aliu et Daniel Effiong une médaille de bronze lors du relais 4 × 100 m, médaille qui sera finalement retirée en 2005 en raison d'un test positif en juin 1999 de Innocent Asonze.

2000-2002 : nouvelle nationalité, nouveaux succès[modifier | modifier le code]

Blessé au ménisque aux Jeux olympiques 2000 à Sydney, il est abandonné par sa fédération qui le considère comme fini. Il est éliminé en demi-finale du 200 mètres terminant 7e de sa course en 20 s 71, avec le plus mauvais temps de réaction (0,241 s) des deux demis. Il décide de courir pour sa patrie d'adoption et il devient citoyen portugais en 2001.

Il devient vice-champion d'Europe 2002 à Munich et récupère le titre de champion après déclassement de Dwain Chambers pour dopage. Mais il subit une nouvelle blessure lors des Championnats du monde d'athlétisme 2003 à Paris Saint-Denis avec une sciatique et échoue au premier tour.

JO 2004 : de l'ombre à la lumière[modifier | modifier le code]

Après un changement d'entraîneur, qui le fait travailler moins pour soulager un corps martyrisé par ses travaux en bâtiment et travailler sa technique de manière différente, il obtient le 22 août 2004 une médaille d'argent lors des Jeux olympiques 2004 à Athènes en battant en finale le vieux record d'Europe de Linford Christie de 9 s 87 réalisé aux Championnats du monde de 1993 à Stuttgart. Il est devancé par Justin Gatlin (9 s 85) et précède Maurice Greene (9 s 87). Quelques jours plus tard lors de la finale du 200 mètres, il doit se contenter d'une cinquième place (20 s 14) derrière les trois américains Shawn Crawford, Bernard Williams, Justin Gatlin et le Namibien Frank Fredericks, 4e en 20 s 14 également.

Lors des Championnats du monde 2005 d'Helsinki, il échoue en 10 s 07 aux pieds du podium derrière Justin Gatlin (9 s 88), Michael Frater (10 s 05) et Kim Collins (10 s 05).

2006, le double sacre européen[modifier | modifier le code]

Francis Obikwelu en 2006 lors du meeting de Berlin

L'année suivante, aux Championnats d'Europe 2006 à Göteborg (Suède) il conserve son titre sur 100 m et réalise un doublé rarissime en enlevant également le 200 m. Le sprinter portugais a été désigné athlète européen de l'année 2006 par l'Association européenne d'athlétisme[2].

Déception aux JO 2008[modifier | modifier le code]

Le 16 août 2008, il participe aux demi-finales du 100 m des Jeux olympiques 2008 à Pékin mais échoue à la 6e place de sa demi-finale en 10 s 10 tout comme Tyson Gay, 5e en 10 s 05. Obikwelu annonce son retrait des compétitions d'athlétisme après son échec dans la poursuite de son objectif de qualification à la finale du 100 m aux Jeux olympiques 2008 à Pékin, mais il revient sur sa décision compte tenu de sa dernière année de contrat avec son club. Francis Obikwelu remporte le 100 m des Jeux Lusophones de juillet 2009 en 10 s 18[3].

Le baroud d'honneur du jeune retraité aux championnats d'Europe 2010[modifier | modifier le code]

Arrivée de la finale du 100 mètres lors des Championnats d'Europe d'athlétisme 2010 à Barcelone (2nd à gauche)

Il prend part aux championnats d'Europe 2010 à Barcelone et se qualifie pour la finale du 100 m. Il échoue néanmoins au pied du podium et ne conserve pas son titre malgré son meilleur temps de la saison (10 s 18). Le second, l'Anglais Mark Lewis-Francis termine également en 10 s 18 tout comme les troisième et cinquième. Quatre sprinteurs sont ainsi départagés au millième dont Francis Obikwelu. Il ne participera pas aux épreuves du 200 m mais fera partie du relais 4 × 100 m portugais avec Ricardo Monteiro, Arnaldo Abrantes et João Ferreira qui finira à la 6e place dans un temps de 38 s 88.

2011 : retour gagnant[modifier | modifier le code]

En octobre 2010, il annonce avoir finalement décidé de continuer sa carrière[4]. En février 2011 à Paris-Bercy il remporte en 6 s 53 (EL et CR) le 60 m au Championnat d'Europe en salle devant le tenant du titre Dwain Chambers (6 s 54) et Christophe Lemaitre (6 s 58).
La suite de sa saison, en plein air, est plus compliquée avec des performances nettement en deçà de ses meilleurs chronos. Blessé à un pied, il renonce à participer aux Mondiaux de Daegu du 27 août au 4 septembre 2011. Francis Obikwelu sera présent au départ du 100 m du meeting de Montgeron le 13 mai 2012.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
Représentant le Nigeria
1996 Championnats du monde juniors Sydney 1er 100 m
1er 200 m
1997 Championnats du monde en salle Paris 3e 200 m
1999 Championnats du monde en salle Maebashi 4e 200 m
Championnats du monde Séville 3e 200 m
Finale du Grand Prix Munich 3e 200 m
2001 Finale du Grand Prix Melbourne 3e 200 m
Représentant le Portugal
2002 Championnats d'Europe Munich 1er 100 m
2e 200 m
Finale du Grand Prix Paris 3e 100 m
Coupe du monde des nations Madrid 3e 100 m
1er 200 m
2004 Championnats du monde en salle Budapest 4e 60 m
Jeux olympiques Athènes 2e 100 m
5e 200 m
Finale mondiale de l'IAAF Monaco 2e 100 m
4e 200 m
2005 Championnats du monde Helsinki 4e 100 m
2006 Championnats d'Europe Göteborg 1er 100 m
1er 200 m
Finale mondiale de l'IAAF Stuttgart 4e 100 m
4e 200 m
Coupe du monde des nations Athènes 2e 100 m
2007 Finale mondiale de l'IAAF Stuttgart 4e 100 m
2010 Championnats d'Europe Barcelone 4e 100 m
2011 Championnats d'Europe en salle Paris 1er 60 m
Championnats d'Europe par équipes Stockholm 3e 100 m

Records personnels[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date Notes
60 m 6 s 53 Paris 6 mars 2011 Record du Portugal
100 m 9 s 86 Athènes 22 août 2004 Record d'Europe
200 m 19 s 84 Séville 25 août 1999 Record du Portugal
4 × 100 m 37 s 94 Athènes 9 août 1997 Record d'Afrique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) 10 sportifs qui ont changé de nationalité, www.linternaute.com, consulté le 8 septembre 2010
  2. (fr) Obikwelu athlète européen de l'année, Le Figaro, consulté le 8 septembre 2010
  3. (en) Obikwelu shines in Salamanca, IAAF, consulté le 23 juillet 2009.
  4. (fr) Obikwelu court toujours, L'Équipe, 21 octobre 2010


Précédé par Francis Obikwelu Suivi par
Drapeau : Royaume-Uni Linford Christie
Record d'Europe du 100 m
-
Actuel détenteur
Drapeau : Lituanie Virgilijus Alekna
Trophée de l'athlète européen de l'année
2006
Drapeau : Finlande Tero Pitkämäki