Alain Giresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giresse.
Alain Giresse
Morocco vs Gabon, Alain Giresse, March 28 2009.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Mali Mali
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (62 ans)[1]
Lieu Langoiran (Gironde)
Taille 1,62 m (5 4)
Période pro. 1970-1988
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1970-1986 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 587 (182)
1986-1988 Drapeau : France Olympique de Marseille 083 00(8)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1975-1986 Drapeau : France France 047 00(6)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1995-1998 Drapeau : France Toulouse FC
1998 Drapeau : France Paris Saint-Germain
1999-2000 Drapeau : France Toulouse FC
2001-2003 Drapeau : Maroc FAR de Rabat
2004-2005 Drapeau : Géorgie Géorgie
2006-2010 Drapeau : Gabon Gabon (16v 7n 8d)
2010-2012 Drapeau : Mali Mali (8v 2n 6d)
2013-2015 Drapeau : Sénégal Sénégal (7v 8n 3d)
2015- Drapeau : Mali Mali (0v 0n 0d)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 9 janvier 2013

Alain Giresse (né le [1], à Langoiran en Gironde) est un footballeur international français reconverti entraîneur, charpentier de formation. Il joue au poste de milieu de terrain du début des années 1970 à la fin des années 1980.

Formé aux Girondins de Bordeaux, il remporte avec ce club le championnat de France en 1984 et 1985 et la coupe de France en 1986. Avec 182 buts inscrits, il est le meilleur buteur de l'histoire du club bordelais. Il termine ensuite sa carrière à l'Olympique de Marseille, avant de retourner à Bordeaux comme Directeur sportif.

En équipe de France, il compte quarante-sept sélections pour six buts marqués. Il remporte avec les « Bleus » l'Euro 1984 disputé en France et la Coupe Intercontinentale des Nations. Il est également troisième de la Coupe du Monde 1986 et quatrième de la Coupe du Monde 1982.

Il devient entraîneur en 1995 et dirige les clubs de Toulouse FC, Paris SG et des FAR de Rabat ainsi que les sélections nationales de Géorgie, du Gabon, du Mali et du Sénégal.

Il commente pour la télévision des matchs de la Coupe du monde de football 2010 diffusés sur France Télévisions.

Il est également le père de Thibault Giresse, joueur de football professionnel à l'En Avant Guingamp.

Biographie[modifier | modifier le code]

Footballeur professionnel (1970-1988)[modifier | modifier le code]

Alain Giresse et Michel Platini en 2012

Alain Giresse réalise l'essentiel de sa carrière au sein des Girondins de Bordeaux, avant de la terminer à l'Olympique de Marseille au début de l'ère Tapie.

Natif de la Gironde, il est formé par les Girondins de Bordeaux et fait ses débuts en championnat de France en 1970. Après une décennie où le club lutte en général pour le maintien en première division, le club prend de l'ambition avec l'arrivée de Claude Bez à la présidence en 1979 et d'Aimé Jacquet au poste d'entraîneur en 1980. Alain Giresse fait alors partie des cadres du club et participe aux grandes heures de gloire du club dans les années 1980 avec deux titres de championnats (1984 et 1985) et une demi-finale de Coupe d'Europe des clubs champions en 1985 contre la Juventus de Michel Platini.

En 1980, Michel Hidalgo en fait un titulaire indiscutable de l'équipe de France (avec laquelle il a fait ses débuts le contre la Pologne).

Il contribue alors grandement à la qualification aux demi-finales de Coupe du monde en 1982 (La France termine quatrième) et 1986 (Les Bleus terminent troisième). Il participe ainsi à la légendaire demi-finale de 1982 à Séville contre la RFA. Buteur à la 99ème minute - portant le score à 3 à 1 pour la France - courant ivre de bonheur tel un pantin désarticulé, il est tout prêt d'envoyer les Bleus disputer leur première finale de coupe du monde de leur histoire. Et, par deux fois, la France est éliminée par l'Allemagne. Mais, Alain Giresse permet surtout à l'équipe de France de remporter à domicile l'Euro 1984. À cette occasion, les médias surnommeront sa complicité sur le terrain avec Michel Platini, Luis Fernandez et Jean Tigana le Carré magique.

Alain Giresse dispute son dernier match international à l'occasion de la demi-finale perdue en Coupe du monde contre l'Allemagne le .

Après cette Coupe du monde, Alain décide de terminer sa carrière à l'Olympique de Marseille, que Bernard Tapie vient de reprendre pour en faire un grand club, en se dotant de grands joueurs. Il y joue deux années avant de prendre sa retraite de footballeur en 1988.

Au total, il aura disputé 587 matchs de championnats pour y inscrire 163 buts, ce qui fait de lui le joueur de champ ayant disputé le plus de matchs dans l'histoire du championnat de France (le gardien Jean-Luc Ettori ayant disputé 602 matchs).

Directeur sportif (1989)[modifier | modifier le code]

En 1989, Alain Giresse revient à Bordeaux et prend la suite de Didier Couécou au poste de Directeur sportif du club. En conférence de presse, le Président Claude Bez l'explique ainsi : « Pourquoi Gigi est désormais parmi nous ? Parce que c’est un enfant naturel du club. Il a pris ça comme une dette morale envers les Girondins. Il veut aider son club de toujours dans un moment difficile. Désormais, c’est un peu les Girondins aux Girondins. Sans doute, la solution la plus efficace pour nous sortir de là »[2].

Entraîneur de club (1995-2003)[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de footballeur, Alain Giresse décide de devenir entraîneur. Il fait ses débuts en 1995 sur le banc du Toulouse FC. Il y reste deux ans et demi avant de rejoindre le club de la capitale le Paris SG en 1998. Choix numéro un de Charles Biétry. Lors de sa séparation avec le PSG, l'équipe est huitième du championnat. Il retourne alors au Toulouse FC où il permet à l'équipe de retrouver l'élite pour la deuxième fois.

En 2001, il prend alors la direction du Maroc et devient l'entraîneur du FAR Rabat jusqu'en 2003 et remporte la Coupe du trône en 2003. Il se tourne vers les sélections nationales. C'est là, et surtout en Afrique, qu'Alain Giresse connaîtra ses plus beaux moments.

Sélectionneur national (depuis 2003)[modifier | modifier le code]

Il rejoint l'équipe de Géorgie mais devant la difficulté de manager un petit pays et sans réelle perspective de qualification à une phase finale, il ne reste qu'une année à ce poste. En mars 2006, il prend en main la sélection du Gabon avec qui il fait de bons résultats. Le Gabon est passé de la 125e place à la 40e du classement FIFA. Le Gabon sous l'ère Giresse réalise de belles performances en battant le Cameroun, le Ghana, le Maroc, le Togo… et rivalisant avec la Tunisie et la Côte d'Ivoire. Pour la première fois de son histoire, le Gabon frôle même la qualification pour la Coupe du Monde 2010.

Au terme d'une jolie CAN, Alain Giresse quitte son poste et prend en main, en mai 2010, la sélection du Mali avec comme objectif une qualification pour la CAN 2012[3]. La qualification est assurée et l'équipe termine la CAN 2012 à la troisième place.

Début mai 2012, Giresse quitte ses fonctions de sélectionneur du Mali[4].

Michel Platini lui remet la Légion d'honneur le 20 août 2012[5],[6].

Le 8 janvier 2013, Alain Giresse est nommé sélectionneur du Sénégal. Lors de la CAN 2015, le Sénégal est éliminé au premier tour : Giresse est alors fortement critiqué[7]. La Fédération sénégalaise démet alors Alain Giresse de ses fonctions le 29 janvier 2015, ce dernier ayant fait part auparavant de « pressions »[8].

Statistiques de joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Alain Giresse au 12 mars 2015[9]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1970-1971 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 24 3 5 0 - - - - - - - 29 3
1971-1972 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 28 4 - - - - - - - - - 28 4
1972-1973 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 22 3 - - - - - - - - - 22 3
1973-1974 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 31 11 - - - - - - - - - 31 11
1974-1975 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 36 11 4 1 - - - - - 1 0 41 12
1975-1976 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 30 13 4 1 - - - - - 1 0 35 14
1976-1977 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 37 16 4 0 - - - - - 2 0 43 16
1977-1978 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 35 11 5 4 - - - - - 1 0 41 15
1978-1979 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 38 6 3 1 - - - - - 1 0 42 7
1979-1980 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 37 12 - - - - - - - 1 0 38 12
1980-1981 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 34 6 6 2 - - - - - 2 0 42 8
1981-1982 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 34 14 7 4 - - C3 3 0 13 3 57 21
1982-1983 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 35 12 5 1 - - C3 6 6 3 0 49 19
1983-1984 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 34 16 5 1 - - C3 2 1 10 2 51 20
1984-1985 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 36 11 1 0 - - C1 8 0 2 0 47 11
1985-1986 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 29 9 4 1 - - C1 2 0 11 1 46 11
Sous-total 518 159 53 16 - - - 21 7 47 6 639 188
1986-1987 Drapeau de la France Olympique de Marseille D1 34 4 8 2 - - - - - - - 42 6
1987-1988 Drapeau de la France Olympique de Marseille D1 33 1 1 0 - - C2 7 1 - - 41 2
Sous-total 67 5 9 2 - - - 7 1 - - 83 8
Total sur la carrière 585 164 61 18 - - - 28 8 47 6 721 196

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Son fils, Thibault Giresse, est actuellement footballeur professionnel à l'En Avant de Guingamp.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Alain Giresse », sur le site fff.org
  2. « Grand Guignol à Bordeaux (1989) », scapulaire.com, consulté le 04/09/2014
  3. « Mali : Giresse, c’est fait ! », Afrik Foot, 7 mai 2010.
  4. Giresse, c'est fini, lequipe.fr, 12 mai 2012.
  5. La Légion d'honneur pour Alain Giresse, Le Figaro, 16 août 2012.
  6. Légion d'honneur : Platini décore Giresse, Le Figaro, 20 août 2012.
  7. Abubakr Diallo, « Giresse après l’élimination du Sénégal », Afrik.com,‎ (consulté le 15 février 2015)
  8. Sénégal : En fin de contrat, Giresse prend la porte, www.afrik.com, 29 janvier 2015.
  9. Statistiques de Alain Giresse sur footballdatabase.eu
  10. Fiche d'Alain Giresse sur le site de la FFF

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :