Jimmy Vicaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jimmy Vicaut Portail athlétisme
Men 100 m French Athletics Championships 2013 t164357.jpg
Jimmy Vicaut lors des Championnats de France 2013.
Informations
Discipline(s) 100 m, 200 m, 4 × 100 m
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (22 ans)
Lieu Bondy
Taille 1,86 m[1]
Poids 85 kg
Club(s) CA Montreuil 93
Entraîneur(s) Guy Ontanon
Records
• 60 m : 6 s 48 (2013, RF espoirs)
• 100 m : 9 s 95 (2013)
• 200 m : 20 s 30 (2013)
Palmarès
Championnats du monde 0 1 0
Championnats du monde junior 0 0 1
Championnats d'Europe 1 1 0
Championnats d'Europe juniors 2 0 0
Championnats de France 1 2 1

Jimmy Vicaut (né le 27 février 1992 à Bondy) est un athlète français, spécialiste des épreuves de sprint, il est le 2e plus jeune sprinteur de tous les temps à atteindre la finale des championnats du monde sur 100 mètres derrière le Trinidadien Darrel Brown ; lors des mêmes championnats, il remporte la médaille d'argent dans l'épreuve du relais 4 × 100 m. En juillet 2013, lors des championnats de France, il devient le troisième athlète français à franchir la barrière des dix secondes avec son temps de 9 s 95.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Né d'un père français et d'une mère ivoirienne[2], il débute l'athlétisme à l'âge de dix ans et se spécialise rapidement dans les épreuves de sprint. Licencié au Paris Avenir Athletic et entraîné par Jonathan Chimier, spécialiste du saut en longueur, il réalise 11 s 67 sur 100 m en 2007.

Éclosion (2008-2009)[modifier | modifier le code]

En 2008, il descend à 10 s 75 sur 100 m. Il décroche également la deuxième place sur cette distance en 10 s 93 lors des championnats de France cadets 2008 à Vénissieux, derrière Romain Burel.
En 2009, Jimmy Vicaut rejoint le groupe d'entrainement de Guy Ontanon à l'INSEP où il collabore avec l'ancien sprinter Dimitri Demonière. Quelques mois après son arrivée, il réalise à Eaubonne le temps de 6 s 80 sur 60 mètres, échouant à deux centièmes de seconde seulement du record de France cadet de Ladji Doucouré. Puis, il participe en juillet 2009 aux Championnats du monde jeunesse de Bressanone, en Italie, et se classe septième de la finale du 100 mètres avec le temps de 10 s 89[3].

Révélation et titre continental sur 4 × 100 m (2010)[modifier | modifier le code]

Jimmy Vicaut (à droite) après sa victoire sur 4 × 100 m aux Championnats d'Europe 2010.

Le , le Français établit la meilleure performance junior de la saison en 10 s 16 (+0,8 m/s) lors des séries du 100 m du meeting de Mannheim[4]. À titre de comparaison, Christophe Lemaitre, champion d'Europe junior 2009 du 100 m, avait réalisé 10 s 26 au même âge (18 ans). Deux semaines plus tard, Jimmy Vicaut remporte aisément sa demi-finale des championnats du monde juniors de Moncton en 10 s 38 (+2,2 m/s), avant de décrocher peu après en finale la médaille de bronze en 10 s 28 (-0,7 m/s), derrière le Jamaïcain Dexter Lee et l'Américain Charles Silmon[5]. Sa performance de 10 s 16 lui permet d'intégrer le relais 4 × 100 mètres en vue des Championnats d'Europe de Barcelone. Qualifiée pour la finale avec le quatrième temps des équipes engagées, l'équipe de France, composée de Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux et Martial Mbandjock, remporte le titre continental en établissant la meilleure performance européenne de la saison en 38 s 11[6].

Confirmation et titre européen junior (2011)[modifier | modifier le code]

Victoire de Vicaut aux Championnats d'Europe juniors 2011 de Tallinn

Jimmy Vicaut remporte le titre du 100 mètres des Championnats d'Europe juniors 2011 de Tallinn. Succédant à son compatriote Christophe Lemaitre, vainqueur en 2009, il améliore à deux reprises son record personnel en réalisant 10 s 12 (- 1,8 m/s) en séries, avant de s'imposer en 10 s 07 (+0,3 m/s) dès le lendemain en finale. Il devient ainsi le cinquième performeur français de tous les temps sur 100 m (derrière Christophe Lemaitre, Ronald Pognon, Daniel Sangouma et Martial Mbandjock) et se qualifie pour les mondiaux 2011 de Daegu[7]. Il ne bat pas en revanche le record d'Europe junior de la distance de 10 s 04 (+ 0,2 m/s) établi par Christophe Lemaitre le 24 juillet 2009 lors des Championnat d'Europe junior de Novi Sad[8]. Il réalise à nouveau 10 s 07 (+ 2,0 m/s) le 29 juillet 2011 à Albi lors des championnats de France senior, temps qui lui permet d'être vice-champion de France, derrière Christophe Lemaitre.

Lors des mondiaux 2011 de Daegu, il réussit l'exploit de se qualifier, avec Christophe Lemaitre, en finale du 100 m[9]. En finale, il se classe 6e avec un temps de 10 s 27, devenant ainsi le 2e junior des championnats à entrer dans une finale mondiale, après Darrel Brown (TRI) lors des Championnats du monde 2003 à Paris Saint-Denis. Aligné par ailleurs dans l'épreuve du relais 4 × 100 mètres, il remporte, en tant que dernier relayeur, la médaille d'argent de l'épreuve aux côtés de Teddy Tinmar, Christophe Lemaitre et Yannick Lesourd[10]. L'équipe de France, qui établit son meilleur temps de l'année en 38 s 20, s'incline de plus d'une seconde face à la Jamaïque. L'Association européenne d'athlétisme (EAA) lui attribue la place de no 3, derrière l'Allemand David Storl et le Polonais Paweł Wojciechowski, lors du prix annuel de l'athlète montant masculin pour 2011[11]. Il retourne au Paris Avenir Athletic début octobre 2011.

Médaille d'argent continentale sur 100 m (2012)[modifier | modifier le code]

Alors qu'il prévoit de ne pas courir en salle, il participe finalement en février 2012 à la réunion de Düsseldorf[12], et bat son record sur 60 mètres de plus d'un dixième en réalisant 6 s 53, en établissant provisoirement la meilleure performance mondiale de l'année[13]'[14]. Il est alors à 8 centièmes du record de France de Ronald Pognon mais dépasse de 2 centièmes le record de France espoir, qu'il reprend de ce fait, à son aîné Christophe Lemaitre[15]. En février une blessure musculaire lors d'un entrainement met un terme à sa saison en salle. Sa saison estivale 2012 commence le 11 mai 2012 avec un 100 mètres bouclé en 10 s 28 lors du meeting de Doha. Ensuite, il enchaîne quelques 100 m avant de battre son record personnel sur 200 mètres lors du meeting de Genève en 20 s 67[16]. En 10 s 05, il termine second sur 100 mètres aux championnats de France en devançant Emmanuel Biron (10 s 10) mais derrière Christophe Lemaitre (9 s 94) ; le vent de +2,6 m/s ne permet pas l'homologation de son temps, alors supérieur à son record personnel. Il finit également 3e sur 200 mètres en 20 s 58 (vent : +0,5 m/s) sur le 200 m derrière Lemaitre (20 s 31) et Ben Bassaw (20 s 58 également).

Lors des Championnats d'Europe à Helsinki, il finit deuxième du 100 mètres en 10 s 12 derrière Christophe Lemaitre, remportant ainsi sa deuxième médaille européenne, sa première en individuel[17]. Il participe aux séries du relais 4 × 100 m et permet à l'équipe de France de se qualifier pour le tour suivant. Mais, souffrant d'une lésion au muscle ischio-jambier, il renonce à participer à la finale, par précaution en vue des Jeux olympiques[18]. Lors de l'épreuve du 100 m des Jeux olympiques de Londres, le Français établit son meilleur temps de l'année dès les séries en 10 s 11, avant de quitter la compétition en demi-finales (6e de sa série en 10 s 16)[19]. Dans l'épreuve du relais 4 × 100 m, l'équipe de France composée de Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux et Ronald Pognon, termine au pied du podium, après disqualification du Canada, dans le temps de 38 s 16. Le 23 août, lors du meeting Athletissima de Lausanne, Jimmy Vicaut se rapproche de la barrière des dix secondes sur 100 m en battant son record personnel en 10 s 02 (-0,1 m/s) dans une course remportée par Yohan Blake en 9 s 69[20].

Champion d'Europe en salle et barrière des 10 secondes (2013)[modifier | modifier le code]

Jimmy Vicaut lors des championnats de France 2013, au Stade Charlety de Paris, où il descend pour la première fois de sa carrière sous les dix secondes au 100 m.

En début de saison 2013, Jimmy Vicaut égale à deux reprises son record personnel du 60 m en salle en réalisant 6 s 53 aux meetings de Mondeville et de Düsseldorf. Le 16 février, il s'adjuge son premier titre national senior à l'occasion des championnats de France en salle d'Aubière où il s'impose en 6 s 53 devant Emmanuel Biron et Christophe Lemaitre[21]. Il participe début mars aux Championnats d'Europe en salle de Göteborg et remporte la finale en 6 s 48, devant le Britannique James Dasaolu (même temps) et l'Italien Michael Tumi (6 s 52), battant à cette occasion la meilleure performance mondiale de l'année et améliorant de 5/100e de seconde son record personnel[22]. Il devient le premier athlète français sacré au niveau européen sur cette distance[23].

Le 13 juillet 2013, en séries des championnats de France, au Stade Charlety de Paris, il descend pour la première fois sous la barrière des dix secondes avec un temps de 9 s 95 (vent favorable de 0,9 m/s), devenant le troisième athlète français après Ronald Pognon et Christophe Lemaitre à réussir cette performance[24]. Il remporte une heure plus tard le titre national dans le même temps (+ 0,3 m/s), en devançant Christophe Lemaitre (10 s 19) et Emmanuel Biron (10 s 25)[25].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre en finale des Championnats du monde 2011
Jimmy Vicaut lors des Championnats d'Europe en salle 2013
Date Compétition Lieu Épreuve Place Temps
2010 Championnats du monde juniors Moncton 100 m 3e 10 s 28
Championnats d'Europe Barcelone 4 × 100 m 1er 38 s 11
2011 Championnats d'Europe juniors Tallinn 100 m 1er 10 s 07
4 × 100 m 1er 39 s 35
Championnats du monde Daegu 100 m 6e 10 s 27
4 × 100 m 2e 38 s 20
2012 Championnats d'Europe Helsinki 100 m 2e 10 s 12
Jeux olympiques Londres 4 × 100 m 4e 38 s 16
2013 Championnats d'Europe en salle Göteborg 60 m 1er 6 s 48
Championnats d'Europe par équipes Gateshead 100 m 1er 10 s 28

National[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Épreuve Place Temps
2011 Championnats de France Albi 100 m 2e 10 s 07 (+2,0 m/s)
2012 Championnats de France Angers 100 m 2e 10 s 05 (+2,6 m/s)
200 m 3e 20 s 58 (+0,5 m/s)
2013 Championnats de France en salle Aubière 60 m 1er 6 s 53
2013 Championnats de France Paris 100 m 1er 9 s 95 (+0,3 m/s)

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Épreuve Temps Vent Lieu Date
60 m 6 s 48 - Göteborg 2 mars 2013
100 m 9 s 95 +0,3 m/s Paris 13 juillet 2013
200 m 20 s 30 +0,2 m/s Saint-Denis 6 juillet 2013

Progression[modifier | modifier le code]

On regroupe dans ce tableau les progressions en plein air des records personnels de Jimmy Vicaut sur sa distance de prédilection, le 100 m. Les mesures du vent sont données en mètres par seconde.

100 m
Âge Temps Vent Date Lieu
17 10 s 56 1,3 9 juillet 2009 Bressanone
18 10 s 16 0,8 3 juillet 2010 Mannheim
19 10 s 12 -1,8 21 juillet 2011 Tallinn
10 s 07 0,3 22 juillet 2011 Tallinn
2,0 29 juillet 2011 Albi
20 10 s 02 -0,1 23 août 2012 Lausanne
21 9 s 95 +0,3 13 juillet 2013 Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [1], fr.london2012.com, Août 2012
  2. Mustapha Kessous, « Jimmy Vicaut: "C'est Lemaitre, l'homme à abattre" », sur lemonde.fr,‎ 04 juillet 2013
  3. (en) Résultats des Championnats du monde jeunesse 2009, iaaf.org, 9 juillet 2009
  4. (en) France’s Vicaut shows off Moncton medal credentials, EAA.org, 5 juillet 2010
  5. (en) Résultats des Championnats du monde juniors 2010, iaaf.org, 21 juillet 2010
  6. (en) Résultats du 4x100 m des Championnats d'Europe 2010, eaa.org, 1er août 2010
  7. (en) « Stunning sprints set the Tallinn track ablaze », sur european-athletics.org (consulté le 23 juillet 2011)
  8. (en) « Lemaître sets European Junior 100m record - Euro Jnr Champs, Day 2 », iaaf.org, 25 juillet 2009
  9. « 100 m: Lemaitre et Vicaut, deux Français en finale », sur opl.fr, 28 août 2011.
  10. (en) « Une fin en apothéose ! », sur lefigaro.fr (consulté le 4 septembre 2011)
  11. (en) « Jodie Williams voted women's 2011 European Athletics Rising Star », sur www.european-athletics.org (consulté le 1er octobre 2011)
  12. « Jimmy Vicaut y sera », sur www.lequipe.fr (consulté le 10 février 2012)
  13. battue quelques jours après par Lerone Clarke à deux reprises 6 s 52 puis 6 s 50
  14. « Vidéo : Jimmy Vicaut 6.53 à Duesseldorf, nouvelle meilleure performance mondiale de l’année », sur athlenews.com (consulté le 10 février 2012)
  15. « Record de France espoirs : le 60 m en 6 sec 55 pour Christophe Lemaitre », sur www.leparisien.fr (consulté le 10 février 2012)
  16. (fr) 25e Meeting International de Genève, www.atleticageneve.ch
  17. (en) « Lemaitre leads French one-two in the 100m », sur european-athletics.org,‎ 28 juin 2012 (consulté le 30 juin 2012)
  18. (fr) « 4x100m : Pas de finale pour Vicaut », sur eurosport.fr,‎ 30 juin 2012 (consulté le 17 février 2013)
  19. (fr) « JO-100 m : Jimmy Vicaut éliminé en demi-finale », sur europe1.fr,‎ 5 août 2012 (consulté le 17 février 2013)
  20. (fr) « Blake vole la vedette », sur eurosport.fr,‎ 23 août 2012 (consulté le 17 février 2013)
  21. (fr) Odile Baudrier, « Jimmy Vicaut, champion de France sur 60 m, Christophe Lemaître 3ème », sur vo2.fr,‎ 16 février 2013 (consulté le 26 février 2013)
  22. (fr) « Vicaut en or sur 60m », sur lequipe.fr,‎ 2 mars 2013 (consulté le 2 mars 2013)
  23. (fr) « Vicaut champion d'Europe en salle, Lesueur argentée », sur lemonde.fr,‎ 2 mars 2013 (consulté le 2 mars 2013)
  24. « 9"95 pour Jimmy Vicaut, troisième Tricolore sous les 10" sur 100m », sur eurosport.fr (consulté le 13 juillet 2013)
  25. Anthony Hernandez, « Jimmy Vicaut nouvelle étoile du sprint français », sur lemonde.fr,‎ 13 juillet 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]