Leiria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leiria
Surnom : Leiriense
Blason de Leiria
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Centre
Sous-région Pinhal littoral
Ancienne province Beira littoral
District Leiria
Code postal 2400
Démographie
Population 126 897 hab. (2011[1])
Densité 225 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 45′ N 8° 48′ O / 39.75, -8.839° 45′ Nord 8° 48′ Ouest / 39.75, -8.8  
Superficie 56 466 ha = 564,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Portugal (administrative)

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Leiria

Géolocalisation sur la carte : Portugal (relief)

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Leiria
Liens
Site web http://www.cm-leiria.pt

Leiria, ville portugaise, capitale du district de Leiria, est située dans la région Centre, sous division du Pinhal de Leiria. La ville compte 42 745[2] habitants (62 500 dans l'agglomération).

Leiria est le chef-lieu d'une municipalité de 564,66 km², comptant 119 870 habitants (2001), subdivisé en 29 freguesias (paroisses civiles). La ville est délimitée au nord/nord-est par la commune de Pombal, à l'est par Ourém, au sud par Batalha et par Porto de Mós, et au sud-ouest par Alcobaça.

À l'ouest, le département est délimité par le littoral atlantique. La ville de Leiria est située au confluent de deux rivières, le Lis et la Lena.

La commune a reçu sa première charte de Alphonse Ier, premier roi de Portugal, en 1142, sous le nom de Leirena.

Avec une gastronomie variée et avec des traditions reconnues, la commune est historiquement riche, comme en témoignent le Château de la ville et le Sanctuaire de Notre Dame de l'Incarnation. On retrouve dans la région de Leiria des stations thermales à Monte Real, des plages comme celle Vieira de Leiria et de Pedrógão, une Lagune à Ervideira et le bois municipal de Marrazes.

La fête annuelle a lieu entre le 1er et le 25 mai et s'intègre dans la tradition de la région. Le 22 mai est un jour férié dans la commune. En effet, on fête ce jour là Notre Dame de l'Assomption (Nossa Senhora da Assunção).

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Leiria est jumelée avec[3] :

La ville entretient aussi des accords de coopération et d'amitié avec :

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La municipalité de Leiria regroupe 29 paroisses (freguesia, en portugais) dont voici la liste :

Histoire[modifier | modifier le code]

La région où se trouve Leiria est habitée depuis longtemps, bien que son histoire précoce reste assez obscure. Les Turduli, un peuple indigène de la péninsule Ibérique, a établi un village près de la ville actuelle de Leiria (environ 7 km). Ce village a ensuite été occupé par les Romains, qui l'ont étendu sous le nom de Collippo. Les roches de l'ancienne ville romaine ont été utilisées au Moyen Âge pour construire une partie de Leiria.

Peu de choses nous sont parvenues de l'époque d'occupation du secteur par les Wisigoths, mais pendant la période Arabe, Leiria était déjà une ville possédant une place. Leiria maure a été capturée en 1135 par le premier roi de Portugal, Alphonse Henriques, pendant la Reconquista. Cette localité a brièvement été reprise par les Maures en 1137, et plus tard en 1140. En 1142 Alphonse Henriques a reconquis Leiria, et de cette année date la première charte de la ville, attribuée pour stimuler la colonisation du secteur. Leiria a encore été attaquée par les Maures en 1190 et 1195, étant reprise finalement par le roi Sanche Ier, second roi du Portugal.

Les deux rois, Afonso Henriques et Sanche Ier, se sont efforcés de reconstruire les remparts et le château du village, pour prévenir de nouvelles incursions maures. La majorité de la population vivait à l'intérieur des remparts de la ville, mais déjà au XIIe siècle une partie de la population vivait à l'extérieur de ses murs. La plus ancienne église de Leiria, l'Église de São Pedro a été construite dans style roman dans le dernier quart du XIIe siècle, servait de paroisse extérieure aux remparts.

Le Château de Leiria.

Durant le Moyen Âge, l'importance du village a augmenté, et a été le siège de plusieurs cortes (sortes d'assemblée féodales). La première de ces assemblées s'est tenue à Leiria en 1245, pendant le règne du roi Alphonse II (Afonso en portugais). Au début du XIVe siècle, en 1324, le roi Denis Ier a ordonné d'ériger la tour du donjon du château de Leiria, comme l'atteste une inscription dans la tour. Ce roi a aussi construit une résidence royale dans Leiria, qui aujourd'hui n'existe plus, et a vécu de longues années dans la ville, qu'il a ensuite donné comme fief à sa femme, la Reine Santa Isabel. Le roi a aussi ordonné la plantation de la célèbre forêt de pin de Leiria (Pinhal de Leiria), près de la côte atlantique. Plus tard, le bois de cette forêt sera utilisé pour construire les navires utilisés lors des Grandes Découvertes portugaises, au cours des XVe siècle et XVIe siècle. Durant le XIVe siècle, les juifs ont développé dans cette commune une des plus remarquables communautés, au point de développer une activité industrielle fleurissante.

À la fin du XIVe siècle, le roi Jean Ier a construit un palais royal à l'intérieur des enceintes du château. Ce palais, avec ses élégantes galeries gothiques offrent de merveilleuses vues de la ville et du paysage environnant. Ce palais totalement en ruines a été partiellement reconstruit au XXe siècle. Jean Ier a également permis la reconstruction dans le style gothique tardif de l'Église de Nossa Senhora da Pena, se trouvant à l'intérieur du périmètre du château.

Vers la fin du XVe siècle, la ville a continué de grandir, occupant le secteur qui s'élargit depuis la colline du château jusqu'au fleuve Lis. C'est à Leiria qu'a été imprimé le premier livre au Portugal. Le roi Manuel Ier a donné à la localité une nouvelle charte en 1510, et en 1545 Leiria a été élevée au rang de ville, devenant par la même siège du Diocèse. La Cathédrale de Leiria a été construite dans la seconde moitié du XVIe siècle, est un mélange de deux styles : le maniérisme (renaissance tardive) et le style manuélin (gothique tardif).

En comparaison avec le Moyen Âge, l'histoire postérieure de Leiria est d'une relative décadence. La ville a été durement touchée par les invasions françaises du Portugal, en particulier en 1808 (le massacre de Portela, par les soldats du gen. Margaron)[4], et le grand incendie de 1811, provoquée par les Français qui retraitaient des Lignes de Torres Vedras[5].Néanmoins, au XXe siècle, sa position stratégique dans le territoire portugais a favorisé le développement d'industries diverses, permettant un fort développement de la ville et sa région.

En fait, pendant plusieurs années, Leiria était une des plus petites capitales de district et n'était même pas la ville la plus peuplée de son district. Elle était en effet supplantée par la ville de Caldas da Rainha. Néanmoins, au cours des dernières années la ville s'est développé de façon soutenue, et fait aujourd'hui partie des 25 plus grands centres urbains du pays.

Actuellement, le président de la chambre est Raúl Proença, membre du PS.

Culture[modifier | modifier le code]

En plus d'être un site d'intérêt historique, le château de Leiria propose des manifestations culturelles. Situé à sa proximité, la chapelle Saint-Pierre (capela de São Pedro), d'origine romane, est le lieu du festival annuel de musique de Leiria. Le théâtre Miguel Franco dans le marché Sant'Ana (Mercado de Sant'Ana) et le théâtre José Lúcio da Silva proposent des spectacles théâtraux, de musique et de danse, ainsi que des salles de cinéma.

La ville est la patrie de deux grands poètes portugais, Afonso Lopes Vieira et Francisco Rodrigues Lobo, ce dernier ayant donné son nom à la place centrale de la ville. Aujourd'hui, celle-ci est au cœur d'une culture des cafés en plein essor, tout en étant régulièrement utilisée pour des manifestations culturelles. D'autres écrivains ont illustré Leiria : le roi Denis Ier de Portugal et l'écrivain Eça de Queirós, qui a écrit à Leiria son premier roman réaliste, O crime do Padre Amaro (Le Crime du père Amaro), publié en 1875 et adapté au cinéma en 2002 et 2005. La maison d'Eça de Queirós à Leiria existe toujours.

La ville dispose de plusieurs associations culturelles et de librairies qui offrent des présentations de projets culturels et artistiques, comme la librairie Arquivo ou l'association culturelle Celula Membrana, proposant le calendrier le plus détaillé des événements.

Ces dernières années, Leiria a vu la remise en valeur du Lis, rivière qui traverse et embrasse la ville. Des aménagements sont à l'origine de plusieurs nouveaux parcs, d'espaces publics, d'aires de jeux et d'une série de ponts thématiques. En outre, une longue promenade a été créée et est devenue populaire auprès des marcheurs et des joggers.

Plusieurs édifices intéressants, restaurés ou dessinés par l’architecte suisse Ernesto Korrodi au début du XXe siècle, donnent un aspect attrayant à Leiria.

Il existe différents festivals l'été dans toute la région de Leiria. Enfin, la ville accueille un marché mensuel d'antiquités.

Géographie et localisation[modifier | modifier le code]

Leiria est située entre les deux principales villes portugaises, Lisbonne et Porto, près du littoral du pays. Elle est distante de 146 km de Lisbonne, 179 km de Porto et 72 km de Coïmbre. La ville est le centre d'un secteur d'influence d'environ 350 000 habitants, qui incluent d'autres agglomérations comme les villes de Marinha Grande à l'Ouest, de Pombal au Nord et à l'Est, d'Ourém à l'Est, de Fátima et d'Alcobaça.

Leiria vu de son château.
Architecture gothique du Château de Leiria.
Palais du roi João I dans le Château de Leiria.
Fenêtre de la chapelle du Château de Leiria.

Leiria est proche des plages comme la Praia da Vieira, la Praia do Pedrógão mais également de stations balnéaires telles que São Pedro de Moel, Paredes da Vitória et Nazaré. On peut noter la présence dans la ville ou à proximité plusieurs monuments d'intérêt : le Monastère d'Alcobaça, le Monastère de Batalha, le Château de Porto de Mós et le Château d'Ourém. La ville historique d'Aljubarrota se situe à environ 25 km de Leiria, tout comme la ville de Fátima, connue pour son sanctuaire et sa valeur religieuse.

Leiria se situe dans la plaine fertile où coule le Lis, dans le Beira Litoral (ancienne province portugaise). La ville historique s'étend entre la colline du château et le Lis.

Climat[modifier | modifier le code]

La région de Leiria possède un climat méditerranéen, la proximité de l'océan Atlantique en atténuant les caractéristiques. permettant d'avoir des mois de printemps et d'été plutôt ensoleillés avec des températures élevées, surtout durant les mois de juillet et d'août. On relève pendant ces deux mois, des températures souvent supérieures à 30 °C, mais atteignant rarement la barre des 40 °C. À un été chaud et avec peu de précipitations s'oppose un hiver avec des températures douces et suffisamment pluvieux. Les températures descendent rarement au-dessous de 5 °C, la moyenne se situant autour de 10 °C.

Dans le centre ville de Leiria, l'ouverture des vallées du Lis et du Lena et les bâtis des châteaux de São Miguel et de Nossa Senhora da Encarnação, permettent l'existence d'un microclimat. Ce microclimat malgré l'influence océanique et l'humidité, présente des caractéristiques continentales à savoir, des étés chauds et des hivers rigoureux avec des températures parfois négatives.

Économie[modifier | modifier le code]

La région vit du commerce, de l'agriculture et de l'industrie. Parmi les activités industrielles on retrouve la fabrication d'objets en céramique, de matières plastiques, de moules et de ciments. La construction civile a aussi un poids important, tout comme le tourisme. Le principal secteur économique est le secteur tertiaire des services.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2004
37 930 29 803 54 422 55 234 82 988 96 517 102 762 119 847 124 701
2011 - - - - - - - -
126 897 - - - - - - - -

Transports[modifier | modifier le code]

Quatre autoroutes desservent Leiria :

Leiria est aussi desservie par la voie ferrée de l'Ouest (Lisbonne-Figueira da Foz-Coimbra).

Éducation[modifier | modifier le code]

Leiria est le siège de l'Institut Polytechnique de Leiria qui est un établissement d'enseignement supérieur qui a aussi une antenne à Peniche et à Caldas da Rainha. Cette institution a été établie en 1987. On retrouve à Leiria trois des cinq écoles qui composent cet institut polytechnique : l'École Supérieure d'Éducation de Leiria, l'École Supérieure de Technologie et de Gestion de Leiria et l'École Supérieure de Santé de Leiria. L'Alliance française de Leiria, créée en 1961, fait partie du réseau de l'Alliance française au Portugal.

Sport[modifier | modifier le code]

Stade Municipal de Leiria

La ville possède sa propre équipe de football, l'União Desportiva de Leiria, que l'on raccourcit en União de Leiria. Cette équipe joue actuellement dans l'élite du football portugais, la Liga Sagres. Le club joue dans le stade municipal, le Stade Dr. Magalhães Pessoa, placé en contrebas de la colline du château. L'affluence au stade est une des plus faibles de toute la 1re ligue. Néanmoins, le stade a accueilli le Championnat Européen de Football en 2004, couramment appelé Euro 2004. Pour recevoir ce grand évènement, le stade a subi des améliorations, portant sa capacité à 25 000 spectateurs. À Leiria se sont joués deux matches du Groupe B, Suisse-Croatie (0-0) et Croatie-France (2-2). Il existe aussi une équipe de hockey sur patins : le Hockey Club de Leiria. C'est dans ce stade, que se déroulera la première édition de la superligue du Championnat d'Europe par équipe d'athlétisme (en juin 2009).

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée de l'Image en Mouvement - Ce musée résulte d'une exposition commémorative des 100 Années du Cinéma au Portugal (1995), quand on a reconnu la nécessité de trouver un espace où les éléments liés à l'art cinématographique pouvaient être réunis ainsi qu'être exposés et divulgués. On envisage encore l'installation d'une bibliothèque spécialisée et d'une vidéothèque dédiée au cinéma portugais.
  • Musée du Papier (Musée du Moulin du papier)- Ancien moulin à papier construit en 1411. Ce fut la première «usine» à papier du Portugal.
  • Musée de l'Usine de Ciments Maceira-Lis - Inauguré en 1991, il préserve le patrimoine de la dite usine, dont l'histoire se trouve liée à l'évolution de cette industrie au Portugal. On y trouve encore, la première locomotive à vapeur de l'usine, le premier diège de la Direction et un moulin à vent.

Monuments[modifier | modifier le code]

Château de Leiria

Château de Leiria - Il domine la ville depuis sa construction au XIIe siècle

Article détaillé : Château de Leiria.

Sanctuaire de Notre Dame de l'Incarnation - Construit au cours du XVIe siècle, elle se trouve dans les ruines du temple de Saint Gabriel. Au XVIIIe siècle, un grand escalier baroque a été ajouté, ce qui rend possible l'accès à la chapelle du préau vouté, où figure une image de Saint Gabriel datant du XVIe siècle.

Cathédrale de Leiria - Le début de sa construction date de 1559, mais elle a été achevée seulement dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Bien qu'à l'extérieur elle présente une architecture gothique, à l'intérieur le sens de la proportion des espaces donné par le calcul mathématique évoque typiquement le style renaissance et classique. Elle est dépourvue de clocher. Un haut parvis datant du début du XVIIe siècle et munit d'une balustrade de pierres précieuses, entoure le bâtiment.

Chapelle de Saint Pierre - D'origine romane (fin du XIIe siècle), elle a été cible de profondes transformations, elle a servi tour à tour de grenier puis de théâtre jusqu'en 1880. En 1940 elle a été restaurée puis le culte religieux a repris. Il subsiste encore divers éléments romans comme des arcs et des colonnes.

Église et Couvent de São Francisco - Restaurée au long des siècles, elle présente des éléments du style renaissance et baroques. Au XXe siècle, sa démolition avait été prévue mais en 1920, elle a été cédée à la Société Leiriense de Moagens. Lorsque la restauration a débuté en 1992, on a découvert des peintures peintures murales vieilles de 400 ans.

Couvent de Saint Augustin - Sa construction a débuté dans le dernier quart du siècle XVIe siècle, et s'est achevée au XVIIIe siècle. On peut remarquer le cloître du Couvent et la façade baroque flanqué par deux tours. Dans le bâtiment annexe du couvent les façades d'azulejos sont des références XVIIe et XVIIIe siècles.

Artisanat[modifier | modifier le code]

Vaisselle de Bajouca - la localité de Bajouca a une tradition de poterie très ancienne. Dans cette localité, la vaisselle est très claire. Ainsi, les potiers profitent de cette caractéristique pour faire une décoration avec lambugem rouge, essentiellement dans les cache-mailles, avec des éraflures rougeâtres et blanches. Les pièces produites sont utilitaires et décoratives.

Rodilhas (Belles-mères) de Leiria - le "Rodilhas" ou les "Belles-mères" sont des petits coussins de forme circulaire, ouverts dans le centre. Ils étaient utilisés par les femmes, lesquelles les mettaient sur la tête afin de transporter les cruches d'eau ou les paniers. Les matériels utilisés pour leur confection sont des courroies de chiffons, de laines et de lignes de broderie, entrelacées et brodées. De nos jours, ce type d'objet est aussi utilisé comme décoration.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :