Stade de Londres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stade olympique de Londres)
Stade olympique de Londres
London Stadium logo.svg
Image dans Infobox.
Vue du stade depuis la Tour Orbit en juillet 2015
Généralités
Noms précédents
Olympic Stadium (2012)
The Stadium at Queen Elizabeth Olympic Park (2013–2016)
Adresse
Construction et ouverture
Ouverture
Architecte
Ingénieur
Coût de construction
  • 486 million £[1]
  • rénovation : 274 million £ (2013– 2016)[2]
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
E20 Stadium (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
London Stadium 185
Équipement
Surface
Desso GrassMaster (en), Mondotrack (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dimensions
« 105 m × 68 m » (« 115 yards × 74 yards »)
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Royaume-Uni
voir sur la carte du Royaume-Uni
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Londres
voir sur la carte de Londres
Red pog.svg
Le Stade olympique, lors des Jeux olympiques de 2012.
Le Stade olympique durant sa rénovation, en 2014.

Le stade olympique de Londres (London Olympic Stadium en anglais) est le principal stade des Jeux olympiques d'été de 2012. Le stade est situé à Lower Lea Valley sur le site de Stratford dans la banlieue Est de Londres, au cœur du parc olympique, et a une capacité théorique de 80 000 spectateurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

La préparation du terrain pour la construction du stade a commencé au milieu de l'année 2007 et la construction officielle débuta le , bien que les travaux d'empilage pour l'infrastructure aient commencé de manière non officielle 4 semaines avant la date dite. Le stade accueillera les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux ainsi que les épreuves d'athlétisme.

Dessin[modifier | modifier le code]

Le stade a une apparence distincte dû à son revêtement extérieur et son toit, qui forme une large muraille où apparaîtront les nombreux champions olympiques historiques, les drapeaux de chaque nations participants et les logos des sponsors. Le design du stade est révolutionnaire par sa structure temporaire qui sera réduite de 80 000 à 25 000 sièges après les jeux, laissant aux organisateurs l'espoir qu'il sera un stade où la communauté évolue de façon durable.

Le design du stade a été lancé le , en tant qu'un unique stade de 80 000 places, qui est le principal stade des Jeux olympiques d'été de 2012 accueillant les cérémonies d'ouverture et de clôture ainsi que les épreuves d'athlétisme, convertis en un stade permanent de 25 000 places après les Jeux et qui deviendra un nouveau site pour les athlètes, associant aussi les autres sports, la communauté londonienne selon LOCOG[3].

La piste d'athlétisme fabriquée par la société italienne Mondo est rouge et révélée le .

Après les Jeux[modifier | modifier le code]

Candidatures de clubs de football et rugby à la reprise du stade[modifier | modifier le code]

Les clubs de football de Tottenham et de West Ham ainsi que les clubs de rugby des London Wasps et des Saracens entre autres étaient candidats à la reprise du stade après les Jeux olympiques. Une première décision fut prise le , choisissant West Ham FC comme futur occupant du stade, mais une série de recours judiciaires ont annulé la décision. Finalement en , la décision en faveur de West Ham se confirme, mais le club ne pourra pas s'y installer avant 2016. La capacité du stade sera réduite à environ 60 000 places. L'enceinte servira également pour des concerts et d'autres événements sportifs.

Le , le club de West Ham annonce officiellement avoir obtenu le bail pour 99 ans et quittera le stade d'Upton Park en 2016 pour s'installer au stade olympique de Londres[4].

En 2013, l'Aviva London Grand Prix se déroule pour la première fois au stade olympique de Londres.

Complètement remodelé, en configuration football-rugby (60 000 places) le stade accueille son premier grand événement sportif d'après J.O. le , dans le cadre de la coupe du monde de rugby, le match France/Roumanie. Dès l'origine, le stade surdimensionné était prévu pour être complètement réorganisé à l'issue des J.O., tout comme le reste du parc olympique; le gouvernement anglais ne voulait pas hériter des problèmes calamiteux de la gestion des infrastructures olympiques comme à Athènes, ou dans une moindre mesure Pékin ou Sarajevo. Les vastes panneaux triangulaires d'éclairages qui caractérisaient la silhouette de l'enceinte ont disparu au cours de la reconfiguration[5], mais sont réapparus à l'occasion des Championnats du monde d'athlétisme en 2017.

Événements sportifs[modifier | modifier le code]

Coupe du monde de rugby à XV 2015[modifier | modifier le code]

Plusieurs matchs se déroulent à l'Olympic Park, devant 50 000 spectateurs.

Le s'y déroule le match de troisième place de la Coupe du monde de rugby à XV 2015.

Poule D France 38 - 11 Roumanie
Poule C Nouvelle-Zélande 58 - 14 Namibie
Poule D Drapeau : Irlande Irlande 16 - 9 Italie
Poule B Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 64 - 0 États-Unis
3e place Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 24 - 13 Argentine

Rugby à XIII[modifier | modifier le code]

Le le rugby à XIII fait à son tour son entrée à l'Olympic Park, avec le 2° test-match Angleterre-Nouvelle-Zélande (2-9) qui s'y déroule devant 44 000 spectateurs dans le cadre de la Tournée des "Kiwis".

Le l'Angleterre y reçoit l'Australie dans le cadre du "Four Nations". Elle est vaincue 18-36 devant 36 000 spectateurs.

Championnats du monde d'athlétisme 2017[modifier | modifier le code]

Du 4 au , le stade accueille les Championnats du monde d'athlétisme 2017

Football[modifier | modifier le code]

L'équipe anglaise de football de West Ham s'installe dans le stade dès la saison 2016-2017.

Le premier match officiel a lieu le pour un match de Ligue Europa, suivi le 7 août, par un match amical face à la Juventus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]