Berkane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la ville de Berkane. Pour la province, voir Province de Berkane.
Berkane
ⴰⴱⵔⴽⴰⵏ (Aberkane)
Ville de Berkane
Ville de Berkane
Noms
Nom amazighe ⴰⴱⵔⴽⴰⵏ
Nom arabe بركان[1]
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Oriental
Province Berkane
Maire
Mandat
Farid Aoued (PI)
2009 - 2013
Code postal 63300
Démographie
Gentilé Brekna/Berkani/Berkania
Aberkani/Taberkanit
Aberchan/Taberchant
Population 109 237 hab. (2014[1])
Densité 1 126 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 55′ nord, 2° 19′ ouest
Superficie 97 km2
Divers
Surnom Capitale des agrumes (clémentines et oranges)

Capitale de reggada

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Berkane

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Berkane

Berkane (en berbère : ⴰⴱⵔⴽⴰⵏ أبركان Aberkane) est une ville située au nord-est du Maroc, dans la région de l'oriental, au nord des montagnes des beni snassen. Berkane fait partie de la région administrative de l'Oriental. La ville tire son nom d'un saint de la ville, Sidi Ahmed Aberkane. En amazighe Aberkane signifie « noir ».

La ville se situe sur le territoire de la tribu des beni snassen. En amazighe, Iznassen signifierait « ceux qui se vêtissent avec pudeur » car c'était une caractéristique de cette tribu.

Les habitants s'expriment en amazighe, arabe et en darija (dialecte arabo-maghrébin).

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Selon le recensement officiel de 1994, la province comptait 250 715 habitants. Les estimations étaient de 259 000 habitants, en 1997. La densité moyenne est de 126 habitants par kilomètre carré, avec un maximum de 5 502 habitants/km² à Berkane, et un minimum de 20 habitants/km² à Tafoughalt.

Le taux de croissance annuel de la population locale est sensiblement égal au taux à l'échelle nationale. Le taux de croissance de la population urbaine est passée de 33,6 % en 1960 à 53 % en 1982, les campagnes environnantes se vidant de leur population au profit de la ville.

Après les différentes sécheresses du début du XXe siècle, la région a connu une forte émigration vers l’Algérie et vers la région de Fès, où certains se sont installés définitivement.

Vue panoramique du centre ville de Berkane.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Berkane se base essentiellement sur des transferts monétaires de marocains résidents à l'étranger, et sur l'agriculture ( la ville étant désignée comme la capitale des agrumes du Maroc oriental. )

Par ailleurs, la province de Berkane est le grenier à blé de l'Oriental marocain. De nombreuses semouleries marocaines fabriquent le célèbre couscous à partir du blé de la région de Berkane. Cette région approvisionne l'Oriental et le reste du Maroc en légumineuses et en fruits.

Art culinaire[modifier | modifier le code]

En plus des plats qu'on trouve dans d'autres régions du Maroc et de l'Algérie, la cuisine de Berkane se distingue par ses spécialités régionales : " makouda"

Khringo : Sorte de crêpe avec des petites alvéoles sur une face, d'où son surnom de mille trous (appelé Khringo au Rif mais "Baghrir" ailleurs au Maroc)

Kaâk : Biscuit sec en forme de soleil à base de farine, d'anis et de fenouil.

Khoubbiz : plat à base d'herbes (blettes), qui ressemblent aux épinards. Ce plat est partout au Maroc.

Cabouya / Bsi-Bsi : Courges de la région orientale en général

Karane : est un plat à base de la farine de pois chiches, très apprécié dans la région, on l'accompagne d'une boisson locale nommée Barida.

Musique[modifier | modifier le code]

Reggada[modifier | modifier le code]

L'origine du mot provient du nom d’un village nommé Aïn Reggada qui se situe à 9 km de Berkane[2]. Il est utilisé pour désigner un genre de musique spécifique à la région.

Cette musique est fortement rythmée par le bendir et la ghaïta ou le zamar (sorte de flûte à deux cornes). La Reggada se rapproche d'autres musiques locales comme el-Mangouchi, l'Allaoui aarfa et le Tazi. On la danse avec des mouvements d'épaules, un fusil (ou un bâton), en frappant des pieds contre le sol au rythme de la musique.

Sport[modifier | modifier le code]

Athlétisme[modifier | modifier le code]

En athlétisme, la ville a fourni une perle au monde en la personne d'Hicham El Guerrouj, double champion olympique, plusieurs fois champion du monde en demi-fond.

Basketball[modifier | modifier le code]

En 2013 l'équipe poursuit sur sa lancée en s'adjugeant la première Coupe du Trône de son histoire face au Maghreb de Fès 73-65.

Football[modifier | modifier le code]

La Renaissance Sportive de Berkane (RSB) est une équipe de football qui joue en 1re division du championnat Marocain Botola.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Vice-champion du 1re division en 1983-84.
  • Finaliste de la coupe du trône : Casablanca 1987 et Rabat 2014.

Handball[modifier | modifier le code]

En 2011, l'équipe de handball locale a réalisé le doublé Coupe du Trône et Championnat, et en 2012 elle arriva à disputer la demi-finale du championnat africain.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Personnalités du monde politique :

Personnalités de la culture :

  • Mohammed Saoud (°1959) : artiste peintre, leader du digital-art, auteur de la danse d'une veuve
  • Said Mellouki (°1951) : écrivain, poète, philosophe, auteur de Cris du silence

Personnalités des sports :

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]