Transports en commun de Vichy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MobiVie
Image illustrative de l’article Transports en commun de Vichy
Heuliez GX 137 sur la ligne A, au terminus Collège Jules Ferry.

Situation Drapeau de la France France
(Abrest, Bellerive-sur-Allier, Creuzier-le-Vieux, Cusset, Hauterive et Vichy)
Type Autobus
Entrée en service Sous le nom commercial :
Exploité par Transdev :
Lignes 8
Fréquentation 1 281 850 (2014)[VC 1]
Propriétaire Vichy Communauté
Exploitant Transdev Vichy (Transdev)
Site internet mobivie.fr
Slogan Bougez plus, bougez bus
Lignes du réseau A, B, C, D, E, G, H, I
Réseaux connexes Réseau ferroviaire : Intercités, TER Auvergne-Rhône-Alpes
Réseau interurbain : Trans'Allier

MobiVie est le nom du réseau de transport en commun de Vichy Communauté. Il couvre six communes sur les trente-neuf que compte la communauté d'agglomération en 2018, et est exploité par Transdev Vichy (du groupe Transdev) depuis le .

En complément du réseau de transport urbain, il existe trois réseaux de transport à la demande : MobiVie sur mesure, couvrant les quartiers peu ou non desservis par une ligne régulière de transport en commun, ainsi que Mobival et Mobil'Hand couvrant l'ensemble de la communauté d'agglomération.

En tant qu'autorité organisatrice de la mobilité, Vichy Communauté exerce de manière obligatoire la compétence « organisation de la mobilité » au titre de l'aménagement de l'espace communautaire[Note 1].

Généralités[modifier | modifier le code]

Périmètre géographique[modifier | modifier le code]

Kiosque MobiVie
Kiosque MobiVie au sud de la gare en février 2014.

Le réseau MobiVie couvre six communes : Abrest, Bellerive-sur-Allier, Creuzier-le-Vieux, Cusset, Hauterive et Vichy.

Il est complété par un service de transport à la demande, MobiVie sur mesure, ainsi que deux autres services communautaires couvrant toute la communauté d'agglomération : Mobival et Mobil'hand.

Exploitation[modifier | modifier le code]

De 2010 à 2018, le réseau était exploité par Keolis Vichy. Le rapport d'activité de 2014 faisait état de 47 membres du personnel de l'entreprise, dont 38 conducteurs, six du secteur administratif et commercial, ainsi que deux contrôleurs[VC 1]. Au 31 décembre 2010, son chiffre d'affaires s'élevait à 2 976 500 €[2].

Depuis le , Transdev exploite le réseau urbain pour une durée de 7 ans et 11 mois[3]. Cette exploitation par un concurrent autorise la communauté d'agglomération à devenir propriétaire de son dépôt d'autobus, l'ancien dépôt, propriétaire de Keolis, empêchait une ouverture à la concurrence, selon le président de Vichy Communauté, Frédéric Aguilera[4].

Identité visuelle du réseau[modifier | modifier le code]

Depuis 1984, l'identité visuelle du réseau a évolué :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tramway (1895-1927)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tramway de Vichy à Cusset.

En 1895, un service de tramway à air comprimé (système Mékarski) fut proposé reliant Vichy à Cusset. Ce service ne dure que 32 années : en 1927, l'électrification a été refusée ce qui a conduit à un remplacement par un service de bus.

Le réseau Bus Inter (1984-2010)[modifier | modifier le code]

Le syndicat intercommunal des transports de l'agglomération de Vichy (SITCAV) gérait le réseau Bus Inter, qui s'étendait sur cinq communes (Vichy, Abrest, Bellerive-sur-Allier, Creuzier-le-Vieux et Cusset)[5].

Le SIVOM Vichy-Cusset-Bellerive a délégué l'exploitation du réseau Bus Inter en 1984. Le contrat est renouvelé tous les douze ans. Il se substitue au syndicat intercommunal des transports en commun de l'agglomération vichyssoise (SITCAV) par arrêté préfectoral du , lequel reconduit la délégation à la société Bus Inter le [6]. Le syndicat est compétent sur le transport de personnes dans les communes de Bellerive-sur-Allier, de Creuzier-le-Vieux, de Cusset et de Vichy. Abrest rejoint les quatre communes par arrêté préfectoral du avec effet au [7].

Le SITCAV est dissous le au profit de la communauté d'agglomération qui acquiert la compétence transport. Le versement transport, jusqu'alors applicable dans les cinq communes précitées, s'étend à l'ensemble des communes de la communauté d'agglomération depuis le [7].

De 1984 à 1994[modifier | modifier le code]

Le premier réseau urbain moderne fut créé en 1984 sous le nom Bus Inter. Il se composait alors de quatre lignes numérotées de 1 à 4 et desservait les communes d'Abrest, de Bellerive-sur-Allier, de Creuzier-le-Vieux, de Cusset et de Vichy[H 1].

Lignes de bus du réseau Bus Inter de 1984 à 1994
Ligne Parcours Fréquence
1 (Creuzier-le-Vieux) – Chantegrelet – Charles de Gaulle Poste – Sécurité Sociale – (Abrest) 30 min
2 (Boutiron) – Collège Jules-Ferry – Gare SNCF – Côte Saint-Amand 20 min
3 Charles de Gaulle Poste – Les Graves – Cusset - Centre des Impôts 30 min
4 Mairie de Bellerive/Chantemerle – Charles de Gaulle Poste – Cusset Jean Moulin 30 min

De 1994 à 2001[modifier | modifier le code]

Le réseau s'est moyennement développé entre 1984 et 1994. Une nouvelle ligne est créée en 1994 mais la desserte d'Abrest est supprimée[H 2]. L'identité visuelle évolue à la même époque et reste identique jusqu'en 2006.

Lignes de bus du réseau Bus Inter de 1994 à 2001
Ligne Parcours Fréquence
1 (Creuzier-le-Vieux/La Viala) – Chantegrelet – Charles de Gaulle Poste – Les Bourins – (Croix Saint-Martin/Côte Saint-Amand) 30 min
2 (Boutiron) – Collège Jules Ferry – Gare SNCF – Côte Saint-Amand 20 min
3 Super Bellerive – Mairie de Bellerive – Charles de Gaulle Bellerive h
4 Mairie de Bellerive – Charles de Gaulle Poste – Cusset Meunière 30 min
5 Les Graves – Charles de Gaulle Poste – Champcourt/Gouttebel 30 min

De 2001 à 2006 : un réseau inefficace[modifier | modifier le code]

Le réseau continue de se développer jusqu'à compter neuf lignes indicées de 1 à 9 et dessert les communes d'Abrest, de Bellerive-sur-Allier, de Creuzier-le-Vieux, de Cusset et de Vichy comme à sa création[H 3].

Lignes de bus du réseau Bus Inter de 2001 au
Ligne Parcours Fréquence
1 (Creuzier-le-Vieux/La Viala) – Chantegrelet – Charles de Gaulle Poste – Les Bourins – (Croix Saint-Martin/Côte Saint-Amand) 30 min
2 (Boutiron) – Collège Jules Ferry – Gare SNCF – Côte Saint-Amand 20 min
3 Super Bellerive – Mairie de Bellerive – Charles de Gaulle Bellerive h
4 Mairie de Bellerive – Charles de Gaulle Poste – Cusset Meunière 30 min
5 Les Graves – Charles de Gaulle Poste – Champcourt 30 min
6 Gare SNCF – Mairie d'Abrest 8 A/R
7 Gare SNCF – Charles de Gaulle Poste – La Tour d'Abrest 5 A/R
8 Cusset Centre – Maison Communale Crépin 4 A/R Les mardis et samedis
9 Victoire Bibliothèque – Cusset Centre – Les Peupliers/Les Bourses N.C.

Comparé aux réseaux de moins de 100 000 habitants, le réseau Bus Inter de 2001 possédait plusieurs inconvénients, tels qu'une offre kilométrique insuffisante, avec une moyenne de 13,7 km par habitant (contre 18,1 km), une faible fréquentation (26 voyages par habitant contre 45), un réseau difficilement lisible dû à la complexité des lignes, ou encore une faible vitesse commerciale[5].

Selon un document de 2007 de la chambre régionale des comptes d'Auvergne, le réseau, long de 49 kilomètres, était le plus court d'Auvergne[6]. La société exploitant le réseau comptait 44 salariés, dont 34 conducteurs[8],[9].

Le réseau a enregistré deux millions de voyages et les bus ont parcouru 768 000 km[10].

2006 : un réseau amélioré[modifier | modifier le code]

Une étude sur la réorganisation du réseau Bus Inter commandée par la communauté d'agglomération s'est achevée en août 2002. Elle a pour but de rendre le réseau plus cohérent pour une meilleure lisibilité du réseau et d'améliorer la rapidité du service[5]. Cette réorganisation a, sur cette base, été votée par l'assemblée communautaire le et prévoit plusieurs améliorations en termes d'attractivité et d'offre : accroissement de la vitesse commerciale et de la fréquence, suppression de la ligne 8 et passage de la ligne 3 à Vichy[6].

Le nouveau réseau est mis en service le . L'identité visuelle du réseau a été repensée par la même occasion, avec la création d'un nouveau logo. Le réseau dispose alors de sept lignes (numérotées de 1 à 7), circulant du lundi au samedi, ainsi qu'un service dimanches et fêtes reprenant le tracé de deux lignes[H 4],[H 5]. Le réseau a été modifié comme suit :

  • La ligne 1 reprend la desserte de la ligne 6 qui disparaît et abandonne la desserte de la Viala et de Côte Saint-Amand, la fréquence reste identique.
  • La ligne 2 est prolongée de Boutiron à Vichy-Rhue et de l'autre côté reprend les arrêts du 1 à la Côte Saint-Amand, la fréquence reste identique.
  • La ligne 3 est modifiée afin de desservir le Centre Omnisports et Vichy et devient circulaire, la fréquence reste identique.
  • La ligne 4 garde la même fréquence et est peu modifiée, la desserte de Bellerive-sur-Allier se fait désormais dans les deux sens via un nouveau trajet, par l'avenue de Russie.
  • La ligne 5 garde la même fréquence mais son terminus est ramené des Graves à la Gare SNCF.
  • La ligne 6 de l'ancien réseau ayant été absorbée par le 1, cet indice est réutilisé pour une nouvelle ligne reliant la gare de Vichy au centre de Cusset par les Graves, en reprenant le trajet des lignes 5 et 9 avec une fréquence de 50 minutes.
  • La ligne 7 garde la même fréquence et est prolongée de la Tour d'Abrest à Hauterive Plein Soleil.
  • La ligne 8 est purement et simplement supprimée.
  • La ligne 9 est remplacée par les lignes 5 et 6 à l'exception de la desserte du quartier de Chassignol qui n'est plus assurée.

Pour des raisons de faible fréquentation, certains quartiers ne sont plus desservis par une ligne de bus, comme le quartier de Chassignol, dans les hauteurs de Cusset, ou d'autres quartiers de Creuzier-le-Vieux (Crépin, La Viala), ou partiellement comme le quartier des Graves.

Outre la refonte de ce réseau (toutes les lignes desservaient la gare de Vichy), la communauté d'agglomération a procédé à une modification du mobilier urbain, avec de nouveaux poteaux d'arrêt et aménagé quelques arrêts de bus aux personnes à mobilité réduite.

Ce réseau aura une courte existence car il sera à nouveau restructuré en 2010, de manière plus profonde.

Lignes de bus du réseau Bus Inter du 2 octobre 2006 au 29 août 2010
Ligne Parcours Fréquence
1 (Les Arloings) – Chantegrelet – Charles de Gaulle Poste – Les Bourins – (Les Biernets) 30 min[H 6],[H 7]
2 (Vichy Rhue) – Collège Jules Ferry – Charles de Gaulle Poste – Côte Saint-Amand (ou via Poincaré) 20 min[H 8],[H 9]
3 Mairie de Bellerive – Super Bellerive – Charles de Gaulle Poste – Chantemerle – (Monzière) – Mairie de Bellerive h[H 10],[H 11]
4 Mairie de Bellerive – Charles de Gaulle Poste – Cusset Meunière 30 min[H 12],[H 13]
5 Charles de Gaulle Poste – Cusset Champcourt 30 min[H 14],[H 15]
6 Charles de Gaulle Poste – Cusset Centre 50 min[H 16]
7 Gare SNCF – Hauterive Plein Soleil 5 A/R[H 17]
D Matin Collège Jules Ferry → Charles de Gaulle Poste → Côte Saint-Amand → Charles de Gaulle Poste → Mairie de Bellerive → Charles de Gaulle Poste → Cusset Meunière → Gare SNCF → Collège Jules Ferry 2 passages[H 18]
D Après-Midi Collège Jules Ferry – Gare SNCF – Côte Saint-Amand (ligne 2)
Mairie de Bellerive – Charles de Gaulle Poste – Cusset Meunière (ligne 4)
5 A/R pour
chaque parcours[H 19]

En 2010, les véhicules ont parcouru 785 000 km (huit mois d'exploitation de Bus Inter et quatre mois de MobiVie)[VC 2].

Réseau MobiVie (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Exploitation par Keolis Vichy (2010-2018)[modifier | modifier le code]

Irisbus Agora Line revêtant la livrée MobiVie
Détails de la livrée MobiVie sur un bus près du marché couvert en novembre 2010.

En 2010, la communauté d'agglomération décide de restructurer le réseau[11], sous le nom commercial MobiVie[12]. Un site Internet est créé en juillet 2010[13].

Le réseau MobiVie est lancé le 30 août 2010 ; selon l'exploitant Keolis, il se veut « optimisé, plus attractif, mieux hiérarchisé » avec une ligne forte, une redéfinition de la grille tarifaire et une offre nocturne, ainsi que l'acquisition de matériel roulant moins capacitaire[14]. Il est alors composé de huit lignes régulières indicées de A à H et de services complémentaires, tel que le transport à la demande nommé MobiVie sur mesure. Le périmètre de MobiVie est inchangé par rapport à Bus Inter.

À son lancement, le réseau s'articulait autour des lignes suivantes :

  • la ligne A, « colonne vertébrale du réseau », relie le collège Jules-Ferry au centre de Cusset[15]. Sa fréquence, de 15 minutes, dépasse celles des anciennes lignes 2 et 4 réunies (respectivement 20 et 30 minutes) ;
  • la ligne B, reliant Bellerive-sur-Allier au centre hospitalier Jacques-Lacarin et à la côte Saint-Amand, avec une desserte du stade aquatique les dimanches et jours fériés[15]. Formée à partir des anciennes lignes 2 et 4, sa fréquence, de 30 minutes, reste identique à la ligne 4 mais diminue par rapport à l'ancienne ligne 2 ;
  • la ligne C, reliant le stade aquatique au centre de Cusset[15]. Formée à partir de la ligne 5 côté Cusset, sa fréquence passe de 30 à 40 minutes ;
  • la ligne D, reprenant strictement le tracé de la ligne 1, mais au détriment de la fréquentation qui passe de 30 à 40 minutes ;
  • la ligne E, formée à partir de la ligne 6 jusqu'au centre de Cusset et de la ligne 4 jusqu'à Meunière, ainsi que de la ligne 3 entre les arrêts Rotonde et le centre de Bellerive (avec un nouveau terminus à l'église), était alors « une nouveauté » en desservant les parcs de Vichy et le quartier thermal[15] ;
  • la ligne F, au départ de la gare SNCF, assurait, à raison de deux départs par jour, une liaison vers la zone industrielle de Vichy Rhue avec possibilité pour un salarié une dépose à la porte de son entreprise[15] ;
  • la ligne G, qui reprenait strictement le tracé de la ligne 7 à ceci près d'un prolongement vers la zone d'activités du Bioparc, jusque-là non desservie. La fréquence reste de cinq allers et retours par jour ;
  • la ligne H, interne à Cusset, conçue pour la desserte des lycées de la commune, en harmonie avec les horaires d'ouverture de ces établissements scolaires. Ne fonctionnant qu'en période scolaire, cette ligne relie le quartier de Champcourt à l'arrêt de bus Normandie au droit du lycée de Presles (aujourd'hui lycée Albert-Londres).

Le service dominical reprend le trajet des lignes A et B toute la journée, au lieu de disposer de lignes spécifiques différentes selon le moment de la journée.

Le réseau a été officiellement inauguré le 8 janvier 2011[16]. 45 % du parc automobile a été renouvelé (3 nouveaux midibus et 6 nouveaux minibus complètent les 11 véhicules existants).

Le 5 septembre 2011, le réseau a été modifié afin de mieux desservir la commune de Bellerive-sur-Allier et la zone d'activités de Vichy-Rhue. Si les lignes A, B, G et H demeurent inchangées[MV 1], d'autres ont vu leur desserte renforcée, et une nouvelle ligne a été créée :

  • sur la ligne C, un départ du stade aquatique est ajouté le matin. La desserte intermittente du CREPS, du lotissement des Guinames, du chemin des Chabannes-Basses et du chemin de la Montée, ces deux dernières rues n'étant plus desservies par une ligne régulière depuis le 30 août 2010, est reprise aussi par cette ligne ;
  • sur la ligne D, les horaires sont renforcés le midi et en fin d'après-midi, sans changement d'itinéraire ;
  • sur la ligne E, les horaires sont renforcés le midi et la desserte de l'église de Bellerive est perdue au profit de celle du quartier de Meunière à Cusset ;
  • le trajet de la ligne F est réduit à un rôle de navette entre le collège Jules-Ferry (terminus de la ligne A) et la zone d'activités de Vichy-Rhue, avec alignement des horaires sur ceux de la ligne A ;
  • une nouvelle ligne est créée à Bellerive-sur-Allier : la ligne I, circulant du lundi au samedi entre la mairie et la zone d'activités de Navarre via le quartier de Chantemerle où la desserte est rétablie.

Par conséquent, le périmètre du transport à la demande est réduit : il est supprimé à Chantemerle, aux Sechauds et à Meunière à la suite du retour de lignes régulières dans ces quartiers.

Parking Relais derrière l'arrêt de bus Stade Aquatique
Parking relais derrière l'arrêt de bus Stade Aquatique.

De nouvelles modifications du réseau sont intervenues pour le service 2013-2014. Ainsi, depuis le 2 septembre 2013, les lignes B et C sont exploitées avec une fréquence de vingt minutes. Cette augmentation de l'offre « s'appuie sur la politique globale de déplacements » votée par l'ancienne communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier fin 2012, et permet de réduire le temps de correspondance selon l'exploitant[17]. Par ailleurs, le tracé de ces deux lignes est modifié : la ligne B récupère la desserte de la ZA de Navarre (arrêts Grange au Grain) au détriment de la ligne C qui perd aussi la desserte des chemins des Chabannes-Basses et de la Montée.

Afin de régler « le problème du stationnement » selon la directrice adjointe du pôle aménagement et développement à Vichy Val d'Allier, un parking relais de sept places est créé derrière l'arrêt de bus du stade aquatique[17].

Lignes de bus du réseau MobiVie du 30 août 2010 au 31 août 2018
Ligne Parcours Fréquence en 2017 Fréquentation[VC 1]
A Collège Jules FerryCusset Centre 15 min 593 371 voy./an
B Collège Jean Rostand ou Du Bellay ou Stade Aquatique (dimanches et fêtes) – Côte Saint-Amand 20 min 267 489 voy./an
C Cours ArloingStade Aquatique 20 min 190 303 voy./an
D Les ArloingsLes Biernets 50 min hors renforts 82 139 voy./an
E Cusset Meunière ou Cusset CentreCREPS irrégulière 76 354 voy./an
F Collège Jules FerryVichy Rhue 6 A/R 375 voy./an
G Gare SNCFBioparc 5 A/R 1 010 voy./an
H ChampcourtNormandie 1 à 2 A/R en période scolaire 8 452 voy./an
I Mairie de BelleriveGrange au Grain 8 A/R ? 3 200 voy./an
  • Le nombre de voyages par an est défini sur l'année 2014, exprimé en fonction du nombre de validations sur chaque ligne[VC 1].

Exploité par Transdev (2018-)[modifier | modifier le code]

Le , le nouveau réseau MobiVie est entré en service. L'une des nouveautés majeures du réseau, désormais exploité par Transdev, concerne le matériel roulant : une ligne entière exploitée avec des bus électriques.

Le réseau compte huit lignes au lieu de neuf, avec peu de modifications :

  • la ligne E est limitée aux Ailes ;
  • la ligne I est prolongée de la mairie de Bellerive aux Ailes, via le collège Jean-Rostand et le stade aquatique ;
  • la ligne F est supprimée.

Réseau actuel[modifier | modifier le code]

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Arrêt de bus Centre Hospitalier, aménagé pour les personnes à mobilité réduite, en 2015
Arrêt de bus Centre Hospitalier, aménagé pour les personnes à mobilité réduite, en 2015.

Aucune ligne n'est officiellement accessible sur le réseau MobiVie, en effet tous les bus et arrêts ne le sont pas.

La loi de 2005 prévoyait la mise en accessibilité totale des transports en commun pour 2015 ; dans le cadre d'application de la loi, la communauté d'agglomération et les communes participent à la mise en accessibilité du réseau, les arrêts de bus urbain seront tous mis aux normes d'ici à 2015 progressivement.[Passage à actualiser]

Les annonces sonores et visuelles dans les bus sont opérationnelles sur l'ensemble du réseau.

Tous les bus sont à plancher bas et plus de la moitié possèdent une palette pour les usagers en fauteuil roulant.

Lignes[modifier | modifier le code]

Lignes régulières[modifier | modifier le code]

  • Le pictogramme Accessible aux personnes handicapées signifie ici que la ligne est accessible aux personnes à mobilité réduite (plus de la moitié du parc est accessible aux usagers en fauteuil roulant ; tous les quais n'ont pas été aménagés).
Ligne Caractéristiques
A Creuzier-le-Vieux (Collège Jules-Ferry) ↔ Cusset (Cusset Centre)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
km
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
23
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Desserte : Creuzier-le-Vieux (collège Jules-Ferry), Vichy (Les Ailes, République, Grand Marché, centre commercial des Quatre-Chemins, Charles de Gaulle Poste (direction Cusset uniquement), gare SNCF) et Cusset (lycée Albert-Londres, cité de Presles, avenue de l'Europe et Cusset Centre).
Autre :
B Bellerive-sur-Allier (Stade Aquatique / Du Bellay / Collège Jean Rostand) ↔ Vichy (Côte Saint-Amand)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
22 min
Nb. d’arrêts
30
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Desserte : Bellerive-sur-Allier (château du Bost, Du Bellay / collège Jean-Rostand, cité Clair Matin / mairie, école Burlot, source intermittente (jusqu'à h), pont) et Vichy (poste, gare SNCF, centre hospitalier, quartier des Garets, côte Saint-Amand).
Autre : Le dimanche, la ligne est prolongée au stade aquatique par le collège Jean-Rostand, le terminus Du Bellay n'est pas desservi ce jour.
C Bellerive-sur-Allier (Stade Aquatique) ↔ Cusset (Cours Arloing)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
Nb. d’arrêts
27/34
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Desserte : Bellerive-sur-Allier (stade aquatique, Les Petits Prés, source intermittente, pont), Vichy (poste, gare SNCF, centre hospitalier) et Cusset (lycées Albert-Londres et Valery-Larbaud, centre-ville et cours Arloing).
Autre : Desserte systématique du stade aquatique.
D Creuzier-le-Vieux (Les Arloings) ↔ Vichy (Les Bourins) / Abrest rive droite (Les Biernets)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
9,5 km
Durée
24 min
Nb. d’arrêts
29
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Desserte : Creuzier-le-Vieux (mairie, Les Arloings, Chantegrelet), Vichy (cimetière, Les Bartins, église Jeanne d'Arc, marché couvert, gare SNCF, Charles de Gaulle Poste, Victoire Bibliothèque, Les Bourins) et Abrest (camping, stade, château, mairie et quartier des Biernets).
Autre :
  • Desserte, aux heures de pointe, des terminus Les Arloings et Les Biernets.
  • Le jour de la Toussaint, la ligne D circule exceptionnellement entre les arrêts Charles de Gaulle Poste et Chantegrelet afin de desservir le cimetière de Vichy.
  • Les renforts du midi sont effectués en midibus ou en standards.
E Vichy (Les Ailes) ↔ Cusset (Cusset Centre ou Meunière)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
Nb. d’arrêts
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Desserte : Vichy (quartier des Ailes, stade Louis-Darragon, port de la Rotonde, parcs, pôle universitaire Lardy, poste ou hôtel de ville, gare SNCF, marché couvert, quartier des Graves) et Cusset (quartier des Darcins, centre-ville, cours Arloing et quartier de Meunière).
Autre : Desserte à certains services du quartier de Meunière à Cusset.
G Vichy (Gare SNCF) ↔ Hauterive (Bioparc)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
7,7 km
Durée
17 min
Nb. d’arrêts
14
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJV
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Framont-Boufferet
Desserte : Vichy (gare SNCF, poste), Bellerive-sur-Allier (pont, avenue Charles-de-Gaulle), Abrest (rive gauche) et Hauterive (Bioparc).
Autre : La ligne ne circule qu'en heures de pointe. En heures creuses et le samedi, le service de transport à la demande prend le relais.
H Cusset (Normandie) ↔ Cusset (Champcourt) via Meunière
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
7,3 km
Durée
23 min
Nb. d’arrêts
22
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Desserte : Cusset (lycées Albert-Londres et Valery-Larbaud, centre-ville, cours Arloing, quartiers de Meunière et de Champcourt).
Autre : La ligne H ne circule qu'en période scolaire, aux heures d'entrée et de sortie des lycées.
I Vichy (Les Ailes) ↔ Bellerive-sur-Allier (Source Intermittente ou Grange au Grain)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
Nb. d’arrêts
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev Vichy
Desserte : Vichy (quartier des Ailes), Bellerive-sur-Allier (centre omnisports, centre des métiers du bâtiment, CREPS, stade aquatique, collège Jean-Rostand, mairie, école Burlot, quartier de Chantemerle, ZA de Navarre).
Autre :

Transport à la demande complémentaire au réseau urbain[modifier | modifier le code]

MobiVie sur mesure est un service à la demande proposé en complément des lignes de bus régulières, ouvert aux habitants des communes d'Abrest, Creuzier-le-Vieux et Hauterive ainsi que pour certains quartiers à faible fréquentation de Cusset et Bellerive-sur-Allier. Le service fonctionne du lundi au samedi[MV 2].

En plus du service à la demande classique, MobiVie sur mesure est complété par deux services de soirée : au départ de la gare SNCF du lundi au vendredi à deux horaires prédéfinis et à destination du stade aquatique les mardis et vendredis à trois horaires[MV 2].

Un troisième service complémentaire à la ligne G fonctionne le samedi pour les habitants d'Hauterive et de la rive gauche d'Abrest[MV 2].

Parmi les onze arrêts des services de soirée, on peut compter deux arrêts pour Bellerive-sur-Allier, six pour Vichy et trois pour Cusset.

Ce service doit être distinct de Mobival qui s'étend à toutes les communes de la communauté d’agglomération et Mobil'Hand réservé aux personnes à mobilité réduite.

Infrastructures et superstructures[modifier | modifier le code]

Mobilier urbain[modifier | modifier le code]

Les arrêts de bus ne possèdent pas le même modèle d'abri selon les communes.

Les poteaux d'arrêt sont normalement déployés dans tout le réseau.

Sites propres et pôles intermodaux[modifier | modifier le code]

Les rares couloirs bus existent au droit de la gare SNCF, sur l'avenue Doumer et place Charles-de-Gaulle à Vichy. Celui de la rue de Paris a été supprimé en 2010 dans le cadre de son réaménagement[18].

Le nouveau réseau prend en compte les deux pôles intermodaux de l'agglomération :

  • le pôle d'échanges intermodal en gare de Vichy ;
  • le pôle d'échanges secondaire de Cusset (arrêt Cusset Centre).

Dépôt[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération Vichy Communauté a construit un nouveau dépôt de bus d'une superficie de 900 m2 afin d'accueillir de nouveaux véhicules électriques. Le futur dépôt est construit sur l'ancien site Manurhin des Graves, boulevard d'Alsace-Lorraine, à Cusset. Le coût de 2,3 millions d'euros[4] hors taxes sera « amorti par la relocation » selon Jean-Marc Germanangue, vice-président de la communauté d'agglomération chargé de la mobilité et des transports[3]. La première pierre a été posée le 21 décembre 2017 par cet élu, en présence de Jean-Sébastien Laloy, maire de Cusset, et Frédéric Aguilera, président de Vichy Communauté[19].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Par le passé, le réseau a possédé des Renault SC10R, des Renault PR 100.2, des Renault PR 112 des Van Hool A320 et newA320, ainsi qu'un Van Hool A508 (parti chez Keolis Planche et utilisé sur le réseau de Roanne), des Heuliez GX 117 et un Gruau MG36 entre autres, ainsi que des minibus sur châssis Iveco Daily de seconde génération. Le réseau a également possédé provisoirement trois Cytios 30 venant du réseau R'bus de Rochefort en attendant la livraison des minibus actuels.

L'un des anciens bus ayant circulé à Vichy, un Renault PR 100.2 no 234, a été muté sur le réseau de Châteauroux puis sauvegardé par une association toulousaine[20].

Au 31 décembre 2010, la moyenne d'âge du parc était de 9,77 ans[VC 2]. Celle-ci est passée à 4,5 ans en 2012[VC 3] avec la mise en service des véhicules récents et la réforme (ou le départ) des anciens bus début 2011.

Du temps où le réseau était exploité par Keolis Vichy, le réseau MobiVie disposait de :

Quatre bus électriques Bluebus, du constructeur breton Bolloré, seront mis en service à partir de novembre 2018. L'acquisition de ces véhicules rentre dans le cadre de l'électromobilité ; Vichy Communauté sera la première agglomération française à exploiter des bus électriques sept jours sur sept[21].

À la suite du changement de délégataire, le réseau a renouvelé son parc. Il dispose de dix-sept bus[22] :

Tarification[modifier | modifier le code]

Le système actuel[modifier | modifier le code]

Le réseau MobiVie dispose d'une large gamme tarifaire couvrant toutes les catégories de la population.

Lors de son lancement en 2010, le ticket à l'unité était vendu 1 € plein tarif (en baisse par rapport à l'ancien réseau, où son coût était de 1,25 €[VC 4]) ou 0,80 € tarif réduit. Ces tickets étaient sur support cartonné[MV 3]. Il était aussi possible d'acheter ces tickets en carnet de 10 au kiosque MobiVie et chez les dépositaires au prix de 8,60 € plein tarif, à 7,80 € en tarif réduit[MV 3].

L'offre de transport a été améliorée en 2011 avec la création du ticket journée (2,80 €)[VC 4].

Les abonnements se faisaient autrefois via une carte personnelle « Pass Bus » accompagnée d'un coupon valable un mois, aujourd’hui remplacé par la carte à puce. Il existe deux types d'abonnement mensuel : Tout public à 26,30 € et Jeunes au tarif réduit de 19 € ; ces abonnements sont disponibles au kiosque, à la gare et aux dépositaires[MV 3].

En plus de ces abonnements, on retrouve des abonnements à tarif réduit ou gratuit (mensuel ou semestriel) pour les personnes âgées, les invalides de guerre, les demandeurs d'emploi[MV 3]. Un abonnement spécifique pour les personnes âgées de plus de 70 ans est aussi proposé depuis janvier 2011[VC 4].

La carte à puce[modifier | modifier le code]

En 2011, le réseau a procédé à une refonte de sa tarification. Depuis le 4 avril 2011[MV 4], les abonnements à coupon papier ont été remplacés par une carte à puce, en vente depuis le 14 mars 2011[MV 5], reprenant sur un seul support tous les abonnements. Cette carte permet de charger plusieurs abonnements sur un seul et même support et possède une durée de vie de plusieurs années.

Le 5 septembre 2011, de nouveaux titres ont été mis à disposition des utilisateurs du réseau[MV 1], dont le ticket journée : valable 24 heures après la première validation, il est rentable à partir du troisième voyage.

De nouveaux abonnements ont été mis en vente[MV 1] comme l'abonnement annuel jeunes et tout public, équivalant respectivement neuf et onze abonnements mensuels. Des abonnements mensuels intermodaux bus et TER pour les personnes possédant un abonnement TER SNCF (15 € pour les jeunes et 21 € en formule tout public)[VC 4], ainsi qu'un abonnement mensuel sénior tarif réduit et une carte de voyages à décompte sont aussi proposés.

Évolution de la tarification[modifier | modifier le code]

Chaque année, le réseau urbain augmente le prix des tickets et des abonnements, notamment en raison de la hausse de la TVA. Le prix du ticket unité, de 1,15 €, est inchangé depuis 2014.

Tarification[Note 2]
Titre\Année 2010 2011 2012 2013[VC 1] 2014[VC 1] 2015 2018[MV 6]
Ticket unité 1 € 1 € 1,10 € 1,10 € 1,15 € 1,15 € 1,15 €
Dix voyages 8,60 € 8,80 € 9,10 € 9,20 € 9,40 € 9,70 € 10 €
Ticket journée 2,80 € 3 € 3,05 € 3,15 € 3,25 € 3,40 €

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Fréquentation du réseau[modifier | modifier le code]

En 2011, la méthode de comptage du chiffre de fréquentation a été modifiée ; elle se fait à partir de la billettique.

Fréquentation du réseau (en millions de voyages)
Année 2010 2011[VC 5] 2012[VC 3] 2013[VC 1] 2014[VC 1]
Ancienne méthode 1,601 1,644
Nouvelle méthode 1,093 1,112 1,188 1,282

Autres services de transport[modifier | modifier le code]

En dehors des six communes couvertes par le réseau urbain, les transports sont assurés par l'agglomération depuis 2004. Elle met à disposition des habitants dix lignes de taxi intercommunaux et un service de transport de personnes à mobilité réduite.

Transport à la demande[modifier | modifier le code]

Logo du service Mobival
Logo de Mobival.

En dehors de MobiVie sur mesure, toutes les communes Vichy Val d'Allier sont couvertes par le service Mobival, inauguré le 11 octobre 2004[VC 6]. Il est composé de dix lignes.

L'adhésion au service est gratuite et obligatoire. Un voyage coûte deux euros quelle que soit la distance. Cette tarification est plus avantageuse qu'un taxi. Mobival comptait 1 004 adhérents et a enregistré plus de 3 600 voyages en 2010[VC 2].

Mobil'hand[VC 7] couvre toutes les communes de Vichy Val d'Allier mais il est réservé aux personnes handicapées nécessitant l'usage d'un fauteuil roulant, d'un taux d'invalidité minimum de 80 % ou pour les personnes mal-voyantes accompagnés ou non par un chien.

Dans certains cas, l'accès à ce service est autorisé pour les personnes ne disposant pas suffisamment d'autonomie pour utiliser les réseaux MobiVie ou Mobival.

Il fonctionne de h 30 à 20 heures, 7 jours sur 7, y compris les jours fériés et l'adhésion est gratuite comme pour Mobival et couvre toutes les communes de Vichy Val d'Allier.

Location de vélos[modifier | modifier le code]

À la suite du déménagement du kiosque MobiVie le , la communauté d'agglomération a lancé un service de location de vélos. Un parking extérieur sécurisé a été créé avec 40 places de stationnement. Cela a permis de renforcer le rôle de la gare ferroviaire comme pôle d'échanges intermodal[23].

Lancé en février 2014, Vivélo a enregistré 530 locations de vélos en 2014[VC 1].

L'utilisation des vélos, en location variant d'une demi-journée à l'année, nécessite le paiement d'une caution.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Annexe no 3 de l'arrêté préfectoral prononçant la fusion de la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier et de la communauté de communes de la Montagne bourbonnaise : « La communauté d'agglomération exerce de plein droit, sur l'ensemble de son territoire, […] en matière d'aménagement de l'espace communautaire : […] organisation de la mobilité au sens du titre III du livre II de la première partie du code des transports[1]. »
  2. Les tarifs sont principalement issus des guides MobiVie et des rapports d'activité.

Références[modifier | modifier le code]

Communauté d'agglomération[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Délibérations du conseil communautaire du 18 juin 2015 », Délibérations du Conseil Communautaire (consulté le 16 septembre 2015), no 23 « TRANSPORTS URBAINS – RAPPORT D'ACTIVITE DU DELEGATAIRE – EXERCICE 2014 » (ancienne version du site).
  2. a, b et c Rapport d'activité 2010 du délégataire de service public de transport urbain, à la suite de la délibération du conseil communautaire de la communauté d'agglomération du 30 juin 2011, annexe du no 38 (ancienne version du site).
  3. a et b Rapport d'activités 2012 du délégataire de service public de transport urbain, à la suite de la délibération des conseils communautaires de la communauté d'agglomération du 27 juin 2013, annexe du no 25 (ancienne version du site).
  4. a, b, c et d VVA - Transports urbains, agglo-vichyvaldallier.fr.
  5. Rapport d'activité 2011 du délégataire de service public de transport urbain, à la suite de la délibération des conseils communautaires de la communauté d'agglomération des 28 juin et 2 juillet 2012, annexe du no 38 (ancienne version du site).
  6. « Transport à la demande : Mobival » (consulté le 22 juin 2016).
  7. « Transport à la demande : Mobil'Hand » (consulté le 22 juin 2016).

Site de MobiVie ou références au guide[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Guide MobiVie, édition 2011-2012 et « mobiVie - Nouveautés du réseau », sur mobivie.fr.
  2. a, b et c « MOBIVIE SUR MESURE » (consulté le 2 septembre 2018).
  3. a, b, c et d MobiVie - Titres de transport et tarifs, mobivie.fr.
  4. MobiVie - Actualité(s) de votre réseau, mobivie.fr.
  5. MobiVie - Actualité(s) MobiVie, mobivie.fr.
  6. « Titres unitaires » (consulté le 2 septembre 2018).

Hébergeurs d'images[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

  1. « ARRETE No3188/2016 portant fusion de la communauté d'agglomération « Vichy Val d'Allier » et de la communauté de communes de la « Montagne Bourbonnaise » » [PDF], Recueil des actes administratifs no 03-2016-050, Préfecture de l'Allier, (consulté le 29 août 2018), p. 42-54.
  2. Fiche de Keolis Vichy sur societe.com (consulté le 11 novembre 2011).
  3. a et b Matthieu Perrinaud, « Transports — Vichy Communauté a décidé de construire son propre dépôt et a retenu un nouveau délégataire : Nouvelle ère pour le bus dans l'agglo », La Montagne,‎ , p. 8 (lire en ligne) (édition de Vichy ; page consultée le 22 décembre 2017).
  4. a et b Matthieu Perrinaud, « La mobilité fait sa « révolution » », La Montagne,‎ (lire en ligne).
  5. a, b et c Projet Communauté d'agglomération de Vichy [PDF], sur le site de la préfecture de l'Allier, 2006, p. 49 et suivantes.
  6. a, b et c « 5. Le service public de transport de voyageurs » [PDF], Chambre régionale des comptes d'Auvergne, , p. 19 et suivantes.
  7. a et b « Modification du champ d'application du Versement Transport » [PDF], sur URSSAF, (consulté le 11 septembre 2014).
  8. CERTU, « Infrastructure des réseaux urbains au 01.01.2005 », dans Tableaux économiques de l'Auvergne 2007-2008, 19.2 Infrastructures, p. 209 (version en ligne p. 55 [PDF]).
  9. CERTU, « Trafic des réseaux urbains régionaux », dans Tableaux économiques de l'Auvergne 2007-2008, 19.3 Transports de voyageurs, p. 211 (version en ligne p. 57 [PDF]).
  10. « Transport urbain : plus simple, plus vite, plus souvent », C'est à Vichy, no 47,‎ , p. 8 (lire en ligne [PDF]).
  11. Franck Charvais, « Vichy Val d'Allier soigne sa ligne », La Montagne,‎ , p. 12.
  12. Jean-Michel Guerre (dir.), « mobiVie : votre réseau de transport urbain dès le 30 août », VVA Magazine, no 15,‎ , p. 6-7.
  13. « Vichy : un site Internet pour le réseau de bus de l'agglo », sur La Semaine de l'Allier, .
  14. « Keolis renouvelé à Vichy », sur keolis.com, (consulté le 20 septembre 2014).
  15. a, b, c, d et e « Gros plan sur le nouveau réseau de bus de Vichy Val d'Allier », sur maville.com, (consulté le 20 septembre 2014), article issu de La Montagne.
  16. Jean-Pierre Ducros, « Les nouveaux bus lancés lundi », La Montagne,‎ , p. 8 (édition de Vichy).
  17. a et b Denis Lorut, « Après la ligne A, la fréquence de passage des bus va être renforcée sur les lignes B et C », sur lamontagne.fr, (consulté le 30 août 2018).
  18. « La rue de Paris dans la dernière ligne droite », sur maville.com, (consulté le 11 septembre 2014). Source originale La Montagne.
  19. « Sur cette pierre, ils bâtiront le dépôt », La Montagne,‎ , p. 8 (lire en ligne) (édition de Vichy) (inscription nécessaire).
  20. Le PR 100.2 no 9334
  21. « Vichy Communauté et Transdev optent pour l'électromobilité », sur Décision Achats, (consulté le 21 juin 2018).
  22. Olivier Meyer, « Transdev débute l'exploitation du réseau de Vichy », sur TRANS'BUS, (consulté le 2 septembre 2018).
  23. Denis Lorut, « Le vélo, suite logique du train et du bus », La Montagne, Vichy,‎ .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.