Aller au contenu

Autobus de Rennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autobus de Rennes
Image illustrative de l’article Autobus de Rennes
Logo des autobus de Rennes

Image illustrative de l’article Autobus de Rennes
Bus Chronostar à la station République.

Situation Rennes Métropole
Type Autobus
Entrée en service 1933 : Premiers autobus à Rennes
Longueur additionnée des lignes 2035 kilomètres (tout modes confondus)
Lignes 148 (régulières et scolaires)
Arrêts 2 110 (tout modes confondus)
Fréquentation 46,83 millions (2022)
Propriétaire Rennes Métropole
Exploitant Keolis Rennes
Sous-traitants :
Keolis Armor
Transdev TIV
RGO Mobilités (Jollivet)
Linevia
Illevia
Orain
Site Internet www.star.fr
Slogan Le service de transport en commun de Rennes Métropole
Lignes du réseau Voir la section « Le réseau »
Réseaux connexes TC à Rennes :

(Logo du métro de Rennes) Métro
(Trambus) Projet « Trambus »
(Logo des autobus de Rennes) Autobus
(LE vélo STAR) STAR, le vélo
(Covoiturage et auto-partage) STAR, le covoiturage

(TER BreizhGo) TER BreizhGo
(Car BreizhGo) Car BreizhGo en Ille-et-Vilaine
Citiz Rennes Métropole

Le réseau d'autobus de Rennes dessert l'ensemble des 43 communes de Rennes Métropole, soit un territoire de plus de 420 000 habitants.

En 2022, les autobus rennais ont assuré 46,83 millions de voyages, plus 87 500 voyages environ pour Handistar[1].

Les autobus font leur apparition à Rennes en 1933, quand la compagnie de l'Ouest Électrique (COE) décide de mettre en place ce moyen de transport pour compléter les tramways électriques rennais. Dès 1939, la municipalité demande le remplacement des tramways par des autobus, ce qui n'est effectué complètement qu'en 1952 à cause de la seconde Guerre mondiale[2]. Le réseau porte alors le nom de Transports urbains de Rennes (TUR). Le réseau constitué de huit lignes en 1954 continuera de se développer au cours des décennies suivantes et prend en 1972 son nom actuel (STAR), à la fin de la concession de 75 ans accordée à la COE[3],[4],[5].

Le réseau, qui jusqu'alors ne desservait que Rennes et Cesson-Sévigné, s'étend à partir de 1973 vers les communes environnantes : Chartres-de-Bretagne, puis Saint-Grégoire et Chantepie l'année suivante. Les années 1970 voient l'apparition des couloirs bus, des bus articulés, et du service de nuit, d'abord le dimanche pour les étudiants du campus de Villejean puis en semaine sur le reste du réseau. Le réseau s'étend au cours des années 1980 à l'ensemble de Rennes District. Les années 1990 voient le réaménagement de la gare de Rennes, la mise en place du Vélo à la carte complémentaire au réseau de bus.

Les années 2000 sont marquées par l'ouverture de la ligne A du métro en 2002, provoquant une réorganisation du réseau qui voit sa fréquentation doubler au cours de la décennie et continue de s'étendre pour s'adapter à l'évolution de Rennes Métropole avec notamment l'ouverture de nouvelles lignes métropolitaines express. Enfin, les années 2010 voient l'arrivée des lignes « Chronostar » en 2014, ayant une fréquence élevée et un itinéraire en site propre.

Depuis , la montée à bord se fait par la porte avant des bus et la descente par les portes centrales et arrières[6].

La mise en service de la ligne B du métro le , reporté de nombreuses fois[7],[8],[9], s'accompagne d'une restructuration majeure du réseau de bus : les lignes métropolitaines sont rabattues dès que possible aux stations de métro en périphérie de la ville — la place de la République voit dès lors passer 22 % de bus en moins — et l'offre sur ces mêmes lignes augmente de façon considérable avec près de 11 % de kilomètres parcourus supplémentaires[10].

La restructuration du réseau de bus liée à cette mise en service est toutefois décalée d'un mois et est effective le , pour les vacances scolaires d'automne (du 24 octobre au 6 novembre 2022)[9],[11].

Pour compléter le métro à l'horizon 2030, la métropole envisage la création de lignes de « Trambus » (lignes de bus à haut niveau de service sur voies dédié partagées avec les co-voitureurs) sur plusieurs axes plutôt que de prolonger les lignes de métro[12].

La place de la République, point central du réseau.

Présentation

[modifier | modifier le code]
Le bus est un des modes de transport à Rennes.

Le réseau d'autobus de Rennes est exploité sous la marque Service des transports en commun de l'agglomération rennaise (STAR) par délégation de service public à la société Keolis Rennes qui gère l'ensemble des transports (métro, bus, vélos) de Rennes Métropole. Le réseau compte 148 lignes de bus régulières et scolaires desservant l'ensemble des 43 communes de la métropole rennaise[1].

L'histoire du réseau de bus, incluant les dates d'ouverture des lignes, est consultable sur l'article histoire des transports en commun de Rennes.

Lignes urbaines

[modifier | modifier le code]

Le réseau urbain dessert Rennes et sa 1re couronne : Cesson-Sévigné, Chantepie, Saint-Grégoire et Saint-Jacques-de-la-Lande, ainsi que Bruz. Composé de dix-neuf lignes, organisées principalement en étoile autour de la place de la République, ce réseau est directement complémentaire du métro. Une partie de ces lignes complète le réseau urbain en reliant les quartiers périphériques entre eux, sans passer par le centre. L'ensemble de ces lignes est accessible aux personnes à mobilité réduite, à l'exception de quelques arrêts non aménagés.

Ces lignes ont une fréquence élevée de passage en journée : plus d'un bus toutes les dix minutes pour les lignes Chronostar et les lignes majeures et plusieurs bus par heure pour les autres. Ces lignes offrent également des points de correspondances avec les autres modes de transports, avec la présence du métro, de STAR, le vélo et des parcs relais.

Les lignes C7ex, 34, 37, 38 et 39 ne fonctionnent pas le weekend ni les jours fériés, tandis que les lignes 10, 13, 32 et la navette ne fonctionnent pas les dimanches et jours fériés[13]. En soirée, les lignes C7ex, 13, 32, 34, 37, 38, 39 et la navette ne fonctionnent pas[13]. Pour le détail des itinéraires et horaires, se référer au site officiel[13].

Il est composé des familles de lignes suivantes :

  • Lignes Chronostar : Lignes C1 à C7 et C7ex ;
  • Lignes urbaines : Lignes 10 à 14 ;
  • Lignes inter-quartiers : Lignes 32, 34 et 37 à 39 ;
  • Une navette de centre-ville.
Les lignes du réseau urbain (date de dernière mise à jour : )
No  Parcours Matériel Exploitant[14]
C1 Cesson-SévignéCesson - ViasilvaChantepieRosa Parks Articulés Keolis Rennes
C2 Saint-Grégoire — Champ Daguet ⥋ Rennes — Haut-Sancé Standards, articulés Keolis Rennes
C3 RennesPattonRennesHenri Fréville Articulés Keolis Rennes
C4 Saint-GrégoireGrand QuartierRennes — Z.A. Saint-Sulpice Articulés Keolis Rennes
C5 RennesSaint-LaurentRennesLycée Bréquigny Articulés Keolis Rennes
C6 Cesson-Sévigné — Rigourdière ⥋ Saint-Jacques-de-la-LandeAéroport Standards, articulés Keolis Rennes
C7 Saint-Jacques-de-la-LandeSaint-Jacques - GaîtéBruz — Centre (prolongée à Bruz — Lavoisier en soirée et les dimanches et fêtes) NC Keolis Rennes
C7ex Saint-Jacques-de-la-LandeSaint-Jacques - GaîtéBruz — Ker Lann / Bruz — Centre NC Keolis Rennes
10 RennesPorte de CleunayRennesBeaulieu Chimie NC Keolis Rennes
11
  • Vezin-le-Coquet — Z.I. Ouest (limitée à RennesRoazhon Park pour un bus sur deux en heures creuses en semaine) ⥋ RennesLa Poterie (limitée à Saint-Saëns le week-end) ;
  • Service des vendredis et samedis soirs : de Rennes - République vers Brécé - Ajou par le trajet de la ligne 67.
Standards, articulés Keolis Rennes
12 RennesVillejean - UniversitéRennesLa Poterie Standards Keolis Rennes
13 Bruz — Porte de Ker Lann (limitée à Saint-Jacques-de-la-LandeSaint-Jacques - Gaîté en semaine en heures creuses) ⥋ Chantepie — Cucé NC Keolis Rennes
14 RennesRoazhon ParkRennesBeaulieu Chimie (limitée à Cesson-Sévigné — Monniais en semaine en heures de pointe) NC Keolis Rennes
32 RennesAlma SudSaint-Grégoire — Edonia Standards Keolis Rennes
34 Rennes — Z.A. Saint-Sulpice ⥋ Cesson-Sévigné — Monniais (prolongée à ChantepieRosa Parks en heures de pointe) Standards Keolis Rennes
37 Saint-Jacques-de-la-Lande — Morinais ⥋ RennesHenri Fréville Standards, articulés RGO Mobilités
38 Cesson-Sévigné — Monniais ⥋ Cesson-Sévigné — Ménouriais Taxi TSH
39 Saint-Grégoire — Paul-Émile Victor ⥋ Saint-Grégoire — Maison Blanche Standards Keolis Armor
Navette centre-ville (Circulaire) République Jaurès via Sainte-Anne et place des Lices
(ligne suspendue jusqu'au 2 septembre 2024)[15],[16]
Minibus Keolis Rennes

Lignes métropolitaines

[modifier | modifier le code]

Le réseau métropolitain dessert la 2e couronne de la métropole rennaise. Composé de 45 lignes, ce réseau permet aux communes les plus éloignées d'être connectées directement au centre-ville de Rennes ou aux stations du métro situées aux extrémités de cette ligne et, pour certaines entre elles, sans passer par Rennes.

Certaines lignes métropolitaines sont renforcées par des lignes express en heures de pointe, desservant moins d'arrêts. La numérotation de ces lignes consiste à l'ajout d'un chiffre des centaines à l'indice de la ligne et de la mention « ex » à la fin de l'indice (exemple : La ligne 152ex est la version express de la ligne 52).

Les lignes 70, 79, 83, 90 et les Express ne fonctionnent pas les weekends et jours fériés, tandis que les lignes 56, 59, 63, 68, 73 à 76, 78, 80 et 91 ne fonctionnent pas les dimanches et jours fériés[13]. En soirée, les lignes 50 à 52, 55, 56, 59, 63, 65, 67 à 71, 73 à 76, 78 à 83, 90 et 91 ne fonctionnent tandis que des départs nocturnes sont assurés depuis la place de la République après minuit les vendredis et samedis soirs sur les lignes 50, 51, 52, 53, 54, 61, 62, 64, 72, 77 et 81[13]. Pour le détail des itinéraires et horaires, se référer au site officiel[13].

Il est composé des familles de lignes suivantes :

  • Lignes régulières : Lignes 50 à 56, 59, 61 à 65, 67, 68 et 70 à 83 ;
  • Lignes express : Lignes 152ex à 156ex, 159ex, 161ex, 164ex, 165ex, 167ex, 168ex, 172ex, 173ex, 175ex et 178ex ;
  • Lignes intercommunales : Lignes 90 et 91.
Les lignes du réseau métropolitain (date de dernière mise à jour : )
No  Parcours Matériel Exploitant[14]
50 Standards, articulés Keolis Armor
51
  • RennesLes GayeullesBetton — Champ Devant ;
  • Service des vendredis et samedis soirs : de Rennes - République vers Saint-Sulpice - Cropy par le trajet de la ligne 71.
Standards Keolis Armor
52 Standards, articulés Keolis Armor
152ex RennesVillejean - UniversitéSaint-Gilles — Île des Bois ;
53
  • RennesRépubliqueLa Chapelle-Thouarault — Ville aux Archers ;
  • Service des vendredis et samedis soirs : de Rennes - République vers Le Verger - Église par Cintrée, le trajet des lignes 54 et 55.
Standards Linevia
RGO Mobilités
153ex RennesRépubliqueLa Chapelle-Thouarault — Ville aux Archers (limitée à L'Hermitage — Centre à certains services)
54
  • RennesCharles de GaulleCintré — Clos de la Vallée (limitée à Le Rheu — Lycée Monod à certains services) ;
  • Service des vendredis et samedis soirs : de Rennes - République vers Chavagne — Croix Blanche par Mordelles et le trajet de la ligne 56.
Standards, articulés Keolis Armor
154ex RennesCharles de GaulleCintré — Clos de la Vallée ;
55 Standards, articulés Keolis Armor
155ex RennesCharles de GaulleLe Verger — Église
56 RennesCharles de GaulleChavagne — Croix Blanche Standards RGO Mobilités
156ex RennesCharles de GaulleChavagne — Croix Blanche via Saint-Jacques - Gaîté
59 RennesHenri FrévilleBruzGare Standards Keolis Rennes
159ex RennesHenri FrévilleBruz — Centre
61
  • RennesHenri FrévilleSaint-Erblon — Parc d'activités (prolongée à Bourgbarré — Centre de Loisirs les dimanches et fêtes) ;
  • Service des vendredis et samedis soirs : de Rennes - République vers Bourgbarré - Centre de Loisirs.
Standards, articulés Linevia
161ex RennesHenri FrévilleBourgbarré — Centre de Loisirs
62 Standards, articulés Keolis Armor
63 Autocars Illevia
64 Standards, articulés Keolis Rennes
164ex Cesson-SévignéCesson - ViasilvaAcigné — Timonière
65 RennesVillejean - UniversitéParthenay-de-Bretagne — Fontaine Standards, articulés Keolis Armor
165ex RennesVillejean - UniversitéParthenay-de-Bretagne — Fontaine
67 RennesRépubliqueCesson-Sévigné — Rigourdière ou Brécé — Anjou (un bus sur deux) Standards TIV
167ex RennesRépubliqueBrécé — Anjou
68 RennesVillejean - UniversitéGévezé — Cheval Blanc Standards, articulés Keolis Armor
168ex RennesVillejean - UniversitéGévezé — Cheval Blanc
70 Cesson-SévignéCesson - ViasilvaSaint-Sulpice-la-Forêt — Cropy Standards Keolis Armor
71 RennesLes GayeullesSaint-Sulpice-la-Forêt — Cropy Standards Keolis Armor
72 RennesHenri FrévillePont-Péan — Bois Esnault (prolongée à Laillé — Gingouillère les dimanches et fêtes) Standards, articulés TIV
172ex RennesHenri FrévilleChartres-de-Bretagne — Ferme des Peupliers
73 RennesLa PoterieCorps-NudsGare Standards, articulés Keolis Armor
173ex RennesLa PoterieCorps-NudsGare
74 RennesHenri FrévilleBourgbarré — Centre de Loisirs (limitée à Orgères — Orme Blanche en semaine, à certains services ou prolongée à Bourgbarré — Moc Souris à certains services) Standards Linevia
75 RennesLa PoterieNouvoitou — Parc des Sports Standards, articulés Keolis Armor
175ex RennesLa PoterieNouvoitou — Parc des Sports
76 Rennes — Lycée Basch ⥋ Mordelles — Pâtis Standards, articulés Keolis Armor
77
  • RennesVillejean - UniversitéPacé — Pâtis Roussel (prolongée à Saint-Gilles — Île des Bois les dimanches et fêtes) ;
  • Service des vendredis et samedis soirs : de Rennes - République vers Parthenay-de-Bretagne par l'itinéraire de la ligne 65.
Standards, articulés Keolis Armor
78 RennesVillejean - UniversitéBetton — Centre Standards, articulés Keolis Armor
178ex RennesVillejean - UniversitéBetton — Centre
79 RennesHenri FrévilleLaillé — Gingouillère Standards, articulés TIV
80 RennesHenri FrévilleLaillé — Gingouillère (prolongée à BruzDGA-MI à certains services) Standards TIV
81 Standards Keolis Armor
82 RennesVillejean - Université (limitée à Romillé — Collège en heures creuses en semaine) ⥋ Miniac-sous-Bécherel — Église Standards Keolis Armor
83 Betton — Champ Devant ⥋ Thorigné-Fouillard — Z.A. Bellevue NC Keolis Armor
90 Bruz — Lavoisier ⥋ BruzDGA-MI Standards RGO Mobilités
91 Bruz — Cicé Blossac ou BruzPont-Réan (un bus sur deux) ⥋ Noyal-Châtillon-sur-Seiche — Petite Saudrais Standards RGO Mobilités

Lignes STAR de nuit

[modifier | modifier le code]

Les lignes « STAR de Nuit » fonctionnent les jeudis, vendredis et samedis de h 30 à h 30 du matin environ, essentiellement quand le réseau de journée et le métro ne fonctionnent pas[17].

Les cinq lignes desservent les différents quartiers de Rennes au départ de la station République[17].

Le service est créé en septembre 2000 avec une desserte expérimentale composée de trois lignes (S1 à S3) venant compléter l'offre des lignes de soirée 8N et 16N de l'époque[18],[19] :

  • S1 (les jeudis et samedis soirs) : de République à Le Stanley par le campus de villejean ;
  • S2 (les jeudis et samedis soirs) : boucle au départ de République par le pont de Strasbourg, le campus de Beaulieu et Patton ;
  • S3 (le samedi soir) : de République à Léon Bourgeois par Clemenceau, Le Blosne et Hautes-Ourmes.

Le réseau est pérennisé le avec une réorganisation autour d'une ligne unique reliant les deux campus (Villejean et Beaulieu)[18],[20]. En 2003, le service fonctionne en deux tronçons avec des départs depuis République vers Villejean (S1) et Beaulieu (S2) les mercredis, jeudis, vendredis et samedis soirs[21],[22]. Les départs du mercredi sont supprimés en septembre 2009 faute d'une fréquentation suffisante[23]. En 2010, les deux circuits fusionnent en une seule ligne[24].

Le service se dote d'une seconde ligne (sur un axe nord-sud) le , la N2, tandis que la ligne existante est renommée N1[25].

Le service est restructuré le , un mois après la mise en service de la ligne B du métro de Rennes le , comme dévoilé en novembre 2020[26],[7],[9],[27] :

  • La ligne N1 est scindée en deux lignes : La N1 entre République et Villejean et la N4 entre République et Beaulieu ;
  • La ligne N2 est scindée en deux lignes : La N2 entre République et La Poterie et la N5 entre République et Parc Gayeulles ;
  • La nouvelle ligne N3 relie République au campus de Ker Lann via Cleunay.

Lorsque le métro circule exceptionnellement toute la nuit, comme pour le jour de l'an, les lignes N2 et N5 ne fonctionnent pas (le métro desservant alors les mêmes arrêts) et les lignes N1, N3 et N4 fonctionnent selon l'offre du samedi soir[28]. Pour le détail des itinéraires et horaires, se référer au site officiel[13].

Les lignes STAR de nuit (date de dernière mise à jour : )
No  Parcours Matériel Exploitant[14]
N1 RennesRépubliqueVillejean — Kennedy/Guyenne (Substitution de la partie nord de ligne A) NC Keolis Armor
N2 RennesRépubliqueLa Poterie (Substitution de la partie sud de ligne A) NC Keolis Armor
N3 RennesRépubliqueBruzKer Lann (Substitution de la partie sud de ligne B et d'une partie de la ligne de bus C7) NC Keolis Armor
N4 RennesRépubliqueRennesAtalante (Substitution de la partie nord de ligne B) NC Keolis Armor
N5 RennesRépubliqueRennes — Parc Gayeulles (Substitution de la partie nord de ligne B) NC Keolis Armor

Ligne Api'bus

[modifier | modifier le code]

La ligne Api'bus fonctionne les après-midis entre début mai et fin août afin de desservir les étangs d'Apigné et sa base de loisirs[29].

De début mai à début juillet, la ligne ne fonctionne que les mercredis, samedis, dimanches, jours fériés et le vendredi de l’ascension tandis que de début juillet à fin août, la ligne fonctionne tous les jours. Pour le détail des itinéraires et horaires, se référer au site officiel[13].

La ligne estivale (date de dernière mise à jour : )
Ligne Parcours Matériel Exploitant[14]
Api'bus RennesRépubliqueRennes — Étangs d'Apigné Standards Keolis Rennes

Touche Tizon

[modifier | modifier le code]

Le service Touche Tizon ou TTZ est un ensemble de trois navettes mise en service le [30] et exploitées par TIV[14], permettant aux salariés de l'usine Stellantis de Rennes résidant sur la commune de Rennes de se rendre à leur travail en l'absence de transport en commun. Les navettes, qui fonctionnent du lundi au vendredi, partent aux alentours de h 20 du matin pour arriver à l'usine à h du matin[31].

Les trois parcours sont les suivants, par rapport au découpage des unités administratives des quartiers de Rennes[31] :

  • Circuit 1 : Desserte des quartiers ouest, nord-ouest et sud-ouest ;
  • Circuit 2 : Desserte des quartiers nord-est, sud-ouest et le centre-ville ;
  • Circuit 3 : Desserte des quartiers est et sud-est.

En soirée, le retour est assuré par les lignes régulières 59 et 72[31].

Lignes scolaires

[modifier | modifier le code]

Des services scolaires spécifiques ainsi que des lignes complémentaires complètent le dispositif vers les établissements de l'agglomération et de Rennes[32].

La desserte des arrêts est réévaluée chaque année avec comme logique le fait qu'un arrêt doit être fréquenté par au moins trois élèves pour être desservi[33].

Dans les années 2000, l'organisation du réseau scolaire se faisait autour d'une seule famille de lignes avec des indices alphanumériques[34] : par exemple, le code BQ pour le lycée Bréquigny et un chiffre indiquant le circuit (BQ1, BQ2, etc.).

Le , le réseau scolaire est réorganisé pour prendre son organisation actuelle[35].

Lignes complémentaires
[modifier | modifier le code]

Ces 39 lignes, ouvertes à tous les voyageurs, assurent la desserte des établissements scolaires de Rennes Métropole du lundi au vendredi aux horaires d'entrée et de sortie des établissements[32]. Pour des raisons de simplification, l'itinéraire est donné de la commune de départ, ou la ou les stations de métro le cas échéant, vers le ou les établissements et la commune desservie.

Les lignes scolaires complémentaires (date de dernière mise à jour : )
No  Parcours Matériel Exploitant[14]
200 Acigné ⥋ Desserte des établissements scolaires de Rennes Standards TIV
201 Thorigné-Fouillard ⥋ Desserte des établissements scolaires de Rennes Standards / Articulés TIV
202 Chevaigné ⥋ Desserte des établissements scolaires de Rennes Standards / Articulés Keolis Armor
204 Saint-Grégoire ⥋ Desserte des établissements scolaires de Rennes Autocars RGO Mobilités
205 Villejean - Université ⥋ Desserte du lycée de la Lande du Breil de Rennes Articulés Keolis Armor
206 Cesson-Sévigné ⥋ Desserte des établissements scolaires de Rennes Autocars[36] TIV
208 Gares (Le lundi et le vendredi) Anatole France (du mardi au jeudi) ⥋ Desserte de la MFR Les Rabinardières de Saint-Grégoire Autocars[36] Keolis Armor
209 Rennes ⥋ Desserte du collège Jean Moulin de Saint-Jacques-de-la-Lande Standards RGO Mobilités
212 Saint-Erblon ⥋ Desserte du lycée Bréquigny de Rennes Standards / Articulés Linevia
213 Bourgbarré ⥋ Desserte du lycée Bréquigny de Rennes Autocars[36] Linevia
214 La Poterie / Cesson-Sévigné - Champs Péans ⥋ Desserte du lycée Ozanam à Cesson-Sévigné Articulés TIV
216 Cesson-Sévigné ⥋ Desserte des établissements scolaires de Rennes Autocars[36] TIV
218 Saint-Gilles ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Articulés RGO Mobilités
219 Saint-Jacques-de-la-Lande ⥋ Desserte de Ker Lann et des établissements scolaires de Bruz NC Linevia
220 Acigné ⥋ Desserte du lycée Onazam à Cesson-Sévigné Articulés TIV
221 Cesson-Sévigné / Thorigné-Fouillard ⥋ Desserte des établissements scolaires de Cesson-Sévigné Standards TIV
222 Chevaigné ⥋ Desserte du collège François Truffaut de Betton Autocars[36] Keolis Armor
223 Chevaigné ⥋ Desserte du lycée Jean-Paul II de Saint-Grégoire Standards RGO Mobilités
224 La Chapelle-des-Fougeretz ⥋ Desserte du lycée Jean-Paul II de Saint-Grégoire Autocars RGO Mobilités
225 Pacé ⥋ Desserte du lycée Jean-Paul II de Saint-Grégoire Autocars RGO Mobilités
226 Gévezé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Standards Keolis Armor
227 Saint-Gilles / Vezin-le-Coquet ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Standards Keolis Armor
228 La Chapelle-des-Fougeretz ⥋ Desserte du lycée Mendès-France de Rennes Articulés / Standards RGO Mobilités
229 Chavagne ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars RGO Mobilités
230 Service retour des établissements scolaires de Bruz à destination de Bourgbarré Autocars RGO Mobilités
231 Laillé / Pont-Péan ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars[36] RGO Mobilités
232 Vern-sur-Seiche ⥋ Desserte du collège Théodore Monod de Vern-sur-Seiche Minibus RGO Mobilités
233 Bourgbarré ⥋ Desserte des collèges Andrée Récipon d'Orgères et Saint-Paul de Saint-Erblon Articulés Linevia / RGO Mobilités
234 Pacé ⥋ Desserte du lycée Jean-Paul II de Saint-Grégoire NC Linevia
235 OrgèresPont-Péan (ligne dédiée au rabattement vers la ligne 79) Taxi 8 places Taxi d'Orgères
236 Clayes ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Standards / Autocars RGO Mobilités
237 Chavagne / Le Rheu ⥋ Desserte des établissements scolaires du Rheu Articulés Linevia
238 La Chapelle-Thouarault ⥋ Desserte des établissements scolaires du Rheu Articulés Linevia
239 Mordelles ⥋ Desserte du lycée Théodore Monod du Rheu Autocars[36] Linevia
240 Saint-Gilles ⥋ Desserte des établissements scolaires du Rheu Standards / Articulés Linevia / RGO Mobilités
241 Chavagne ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Standards Linevia
242 Miniac-sous-Bécherel ⥋ Desserte du collège Jacques Prévert de Romillé Autocars Keolis Armor
243 Pacé ⥋ Desserte du lycée Jean-Paul II de Saint-Grégoire Autocars Keolis Armor
245 Bruz ⥋ Desserte du collège et lycée Saint-Martin (quartier Sainte-Geneviève) à Rennes NC Linevia
Lignes Transport scolaire
[modifier | modifier le code]

Ces 40 lignes, ainsi que le RPI-1 sont réservées aux élèves des collèges et lycées et assurent aussi la desserte des établissements de Rennes Métropole du lundi au vendredi aux horaires d'entrée et de sortie des établissements[32]. Pour des raisons de simplification, l'itinéraire est donné de la commune de départ, ou la ou les stations de métro le cas échéant, vers le ou les établissements et la commune desservie. Les lignes RPI (Regroupement pédagogique intercommunal) sont reprises ici en raison de leur qualité de ligne scolaire.

Les lignes scolaires « Ts » (date de dernière mise à jour : )
No  Parcours Matériel Exploitant[14]
Ts1 Noyal-Châtillon-sur-Seiche ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars RGO Mobilités
Ts3 Noyal-Châtillon-sur-Seiche ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars RGO Mobilités
Ts4 Bourgbarré ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars RGO Mobilités
Ts5 Bourgbarré ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz, Saint-Erblon et Orgères Autocars RGO Mobilités
Ts6 Laillé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz, Saint-Erblon et Orgères Autocars RGO Mobilités
Ts7 Bourgbarré ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars RGO Mobilités
Ts8 Mordelles ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars TIV
Ts9 Laillé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars TIV
Ts10 Laillé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars TIV
Ts11 Laillé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars TIV
Ts13 Chartres-de-Bretagne ⥋ Desserte des établissements scolaires de Bruz Autocars RGO Mobilités / TIV
Ts20 Nouvoitou ⥋ Desserte du collège Théodore Monod de Vern-sur-Seiche Autocars Linevia
Ts22 Chantepie ⥋ Desserte des établissements scolaires de Rennes Autocars Linevia
Ts30 Le Rheu ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars NC
Ts32 Saint-Gilles ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars Orain
Ts33 Le Rheu ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars Orain
Ts34 L'Hermitage ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars RGO Mobilités
Ts35 Le Verger ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars Orain
Ts36 Cintré ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars Orain
Ts37 La Chapelle-Thouarault ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars Orain
Ts38 Cintré ⥋ Desserte des établissements scolaires de Mordelles Autocars Linevia
Ts41 La Chapelle-des-Fougeretz ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Autocars RGO Mobilités
Ts43 Saint-Gilles ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Autocars RGO Mobilités
Ts44 Gévezé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Autocars RGO Mobilités
Ts45 Gévezé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Autocars RGO Mobilités
Ts46 Pacé ⥋ Desserte des établissements scolaires de Pacé Autocars RGO Mobilités
Ts51 Bourgbarré ⥋ Desserte des collèges Andrée Récipon d'Orgères et Saint-Paul de Saint-Erblon Autocars Linevia
Ts52 Noyal-Châtillon-sur-Seiche ⥋ Desserte du collège Saint-Paul de Saint-Erblon Autocars Orain
Ts53 Laillé ⥋ Desserte des collèges Andrée Récipon d'Orgères et Saint-Paul de Saint-Erblon Autocars Linevia
Ts54 Saint-Erblon ⥋ Desserte des collèges Andrée Récipon d'Orgères et Saint-Paul de Saint-Erblon Autocars Linevia
Ts55 Laillé ⥋ Desserte du collège de Laillé Autocars Linevia
Ts57 Laillé ⥋ Desserte du collège de Laillé Autocars Linevia
Ts61 Cesson-Sévigné ⥋ Desserte du lycée Onazam à Cesson-Sévigné Autocars TIV
Ts66 Saint-Gilles ⥋ Desserte des établissements scolaires du Rheu Autocars Orain
Ts67 Saint-Gilles ⥋ Desserte des établissements scolaires du Rheu Autocars Orain
Ts71 Romillé ⥋ Desserte du collège Jacques Prévert de Romillé Autocars Keolis Armor
Ts75 RomilléGévezé ⥋ Desserte du lycée Jean-Paul II de Saint-Grégoire Autocars TIV
Ts82 Saint-Erblon ⥋ Desserte du collège Fontenay de Chartres-de-Bretagne Autocars TIV
Ts91 Vezin-le-Coquet ⥋ Desserte du collège Rosa Parks de Rennes Autocars Orain
RPI-1 BécherelLa Chapelle-ChausséeBécherel, desserte des centres scolaires des deux communes Autocars Keolis Armor

Lignes événementielles

[modifier | modifier le code]
Service « Bus de stade »
[modifier | modifier le code]
La route de Lorient un soir de match, les bus devant se faufiler entre les spectateurs envahissant la chaussée.

Les soirs de match du Stade rennais au Roazhon Park, la desserte est assurée par le service « Bus de stade », dont le dispositif est différent entre avant et après le match[37] :

  • avant le match et pendant 90 minutes, il se compose d'une ligne directe entre République et le stade, en complément des lignes régulières le desservant, ainsi que de la ligne B du métro, le desservant à la station Cleunay ;
  • après le match, il se compose de neuf lignes permettant aux spectateurs de regagner leur commune ou leur quartier, les lignes BS9, BS10 et BS11 desservant l'ouest de la métropole sont les seules à ne pas passer par le centre-ville de Rennes.

Les premiers bus de stade ont vu le jour en 1994 avec la création de trois lignes « Bus de match » (Poterie, Cimetière de l'Est et Patton) assurant chacune un service pour se rendre au stade et un départ doublé par un deuxième bus au retour avec un circuit vers le nord de Rennes et deux vers le sud[38].

En le service est revu avec la mise en place de cinq circuits au départ du stade et à destination des quartiers de Rennes, avec pour chacun le nom d'un grand club de foot européen (Ajax Amsterdam, Bayern Munich, Manchester United, Milan AC, Real Madrid)[39]. Le , les 5 lignes « bus de match » sont remplacés par les 13 lignes « bus de stade » étendus à l'ensemble de l'agglomération[40]. Un 14e circuit voit le jour ainsi qu'une navette directe vers République en 2004[41].

À la fin des années 2000, le service est assuré par la prolongation de lignes régulières vers des communes périphériques habituelles non couvertes par ces lignes (1 à 8, 57), de deux circuits dédiés vers les communes de l'ouest et l'express Stade-République[42].

Pour la saison 2012/2013, le service prend son organisation actuelle[43].

Les circuits BS1, BS2 et BS5, les deux seuls entièrement intra-muros et le troisième desservant Chantepie, sont suspendus depuis 2022 et ce jusqu'à nouvel ordre[37].

Les navettes « Bus de stade » (date de dernière mise à jour : )
Ligne Parcours
Bus de stade Service aller et retour depuis/vers la station République
Bus de stade 3 Service retour vers Cesson-Sévigné, Thorigné-Fouillard, Acigné et Brécé
Bus de stade 4 Service retour vers Cesson-Sévigné
Bus de stade 6 Service retour vers Vern-sur-Seiche, Nouvoitou, Saint-Armel et Corps-Nuds
Bus de stade 7 Service retour vers Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Saint-Erblon, Orgères et Bourgbarré
Bus de stade 8 Service retour vers Saint-Jacques-de-la-Lande, Bruz, Chartres-de-Bretagne, Pont-Péan et Laillé
Bus de stade 9 Service retour vers Le Rheu, Mordelles et Chavagne
Bus de stade 10 Service retour vers Vezin-le-Coquet, Pacé, Saint-Gilles, L'Hermitage et La Chapelle-Thouarault
Bus de stade 11 Service retour vers Montgermont, La Chapelle-des-Fougeretz, Gévezé et Romillé
Bus de stade 12 Service retour vers Saint-Grégoire et Betton
Bus de fans
[modifier | modifier le code]

Les soirs de concert au Parc des expositions dans le hall 9 dit « Le MusikHALL », le bus de fans au départ de la station Saint-Jacques - Gaîté de la ligne B du métro permet de s'y rendre, puis assure le retour en direction de ce même arrêt[44].

Ce service voit le jour son sa forme initiale, les trois navettes « Bus de MusikHALL », le [45],[46]. En et à la suite de la mise en service de la ligne B du métro, il est réorganisé sous la forme d'une unique navette au départ du terminus Saint-Jacques - Gaîté de la ligne[47].

Sortez en bus !
[modifier | modifier le code]

Lors de certains événements au théâtre national de Bretagne, à l'Opéra de Rennes, au Couvent des Jacobins et au FRAC de Bretagne via le programme Sortez en bus !, il est mis en place des navettes pour s'y rendre puis y revenir depuis les communes périphériques de la métropole, le service est spécifique et adapté à chaque événement[48].

Le réseau compte en tout, toutes lignes comprises, 2 110 arrêts[1]. Il compte 1 371 arrêts accessibles aux personnes à mobilité réduite[1], et 70 % d'entre eux disposent d'abribus[49],[50].

Jusqu'aux années 1990, les lignes suburbaines appliquaient un système d'interdiction de trafic local sur les arrêts desservis par le réseau urbain[51] : seule la montée était autorisée en direction des communes périphériques et seule la descente était autorisée en direction de Rennes, cette règle s'appliquait même pour la desserte de Cesson-Sévigné.

Sur le territoire communal de Rennes, les abribus sont fournis par la société Clear Channel depuis 1997, via un contrat renouvelé en pour une durée de 15 ans[52]. Le renouvellement de contrat s'est accompagné entre juillet 2009 et mai 2010 par le renouvellement des 350 abribus rennais, l'ancien modèle « Éole » est remplacé par le modèle « Enthoven »[53]. Les premiers abribus furent installés aux principaux arrêts, tel la place de la République, dans les années 1970 par JCDecaux avec notamment divers exemplaires faisant aussi office de cabines téléphoniques à partir de 1973[54],[55]. JCDecaux est resté le prestataire de la ville jusqu'en 1997[56].

Pour les autres communes, c'est Abri-services qui fournit les abris depuis 2009[52],[57] avec un modèle unique en remplacement des anciens mobiliers existant jusqu'alors, propres à chaque commune[58].

Abri-Services s'est vu attribuer en 2014 le marché des poteaux d'arrêt sur l'ensemble de la métropole[59]. Ce nouveau modèle de poteau remplace celui déployé fin 2002[60]. Ce modèle succédait lui-même au modèle des années 1960 hérité des TUR et qui était encore présent dans les années 1990[51].

En , le STAR a ouvert un vote sur Facebook pour départager 19 projets d'Abribus — et d'agences commerciales — dessinés par les étudiants de l'Institut supérieur des arts appliqués de Rennes (LISAA)[61]. Ce projet, né en à l'initiative de l'Institut, qui l'a ensuite proposé aux responsables du réseau afin de réaliser une collaboration débouchera sur l'étude du projet victorieux afin de pouvoir, le cas échéant, être réalisé[61].

Sites propres

[modifier | modifier le code]

Le réseau compte en 2014, 35 km de voies en site propre[50], dont le plus important est l'axe « Est-Ouest » emprunté principalement par les lignes C4 (entre le mail François-Mitterrand et Tournebride) et C6 (de République à Cesson-Sévigné)[62].

Sur cet axe, la vitesse commerciale est supérieure à 21 km/h au lieu de 19 km/h sur le reste du réseau[62]. Cet axe, dont la mise en place a commencé en par l'ouverture des tronçons entre le mail François-Mitterrand et l'intersection entre l'avenue Sergent-Maginot et la rue Richard Lenoir et entre le rond-point des Préales et la rue La Chalotais vers Cesson-Sévigné, et qui s'est conclu en par l'ouverture du tronçon central est long de sept kilomètres, relie Rennes à Cesson-Sévigné et met cette dernière à 20 minutes de la place de la République[63],[64]. Il est emprunté quotidiennement par 1 480 bus, qui se succèdent aux heures de pointes toutes les trois minutes, et est emprunté par 40 000 voyageurs par jour[64].

Un autre site propre fut envisagé au début des années 2000 le long de la coulée verte de la Pénétrante, emprise réservée initialement à un boulevard urbain entre la rocade et le boulevard d'Armorique, avec création d'un parc relais à proximité de la rocade[65]. Le projet est contesté par les habitants environnants et le projet est enterré à la fin des années 2000[66].

Information voyageurs

[modifier | modifier le code]
Un écran InfoStar Synchro à bord d'un bus.

Le système d'information aux voyageurs en temps réel « InfoStar Synchro » est constitué de systèmes visuels et sonores destinés à informer les voyageurs des prochains passages des bus et des perturbations[67]. Chaque bus et les principaux arrêts sont ainsi équipé d'écrans informant les voyageurs des prochains arrêts ou des prochains bus, des horaires de départs des bus desservant l'arrêts ainsi que des informations sur les perturbations (pannes, incidents, escalators, etc.) couplés à des annonces sonores. Un dispositif sonore pour les bornes installés aux arrêts est activable par une télécommande accessible gratuitement sur demande[68]. Jusqu'en 2011, le réseau de bus rennais était dépourvu d'un tel système : après un test en juin 2011 sur neuf bus des lignes 4 et 6 (actuelles C4 et C6), il a été déployé en septembre 2011 et 870 bus et 50 abribus aux arrêts proches des stations de métro ont été équipés[69]. Le coût total du système en tenant compte des écrans installés dans le métro est de 10,5 millions d'euros[67].

Les écrans embarqués ont remplacé un précédent système de « thermomètre automatique » (un thermomètre désigne un plan de ligne embarqué dans les bus) utilisé dans les années 1990[51] : un appareil embarqué à bord fixé au plafond affiche un plan qui est couplé à la girouette et qui change automatiquement la ligne affichée quand le bus change de ligne.

Matériel roulant

[modifier | modifier le code]

Le parc du réseau est constitué en 2022 de 238 véhicules utilisés par le délégataire Keolis rennes et 257 utilisés par les sous-traitants ; Handistar possède 33 véhicules[1]. Parmi les 238 bus de Keolis Rennes on compte 156 bus articulés et 82 standards, soit 62 % de bus articulés[1], contre 57 % en 2011[70]. L'absence de climatisation dans les autobus Mercedes-Benz de Keolis Rennes est critiqué par les conducteurs de la société au cours de l'épisode de canicule de la fin du mois de , le syndicat CGT demandant quant à lui la mise en place d'une prime de chaleur[71].

Entre 2022 et 2025, 92 Mercedes-Benz eCitaro (33 standards et 59 articulés), à propulsion électrique, seront mis en service pour remplacer une large partie du parc existant du réseau urbain, hors sous-traitance ; les bus des lignes métropolitaines seront renouvelés par des véhicules fonctionnant au gaz naturel pour véhicules[72].

État de parc en mai 2024. Est inclus l'ensemble du parc du réseau, sous-traitants compris, hors véhicules de type taxi et Handistar[73],[74].

Livrée des véhicules

[modifier | modifier le code]

Au temps des TUR, les bus étaient peints en bleu sous les vitres et couleur crème sur le reste de la carrosserie, cette livrée était identique à celle de l'autre réseau de la compagnie de l'Ouest électrique, celui du Mans[75],[76]. À l'apparition du STAR en 1972, une nouvelle livrée à base de « rouge chinois » et « blanc courchevel » est adoptée[77].

Dans les années 1970, une large bande rouge fait le tour du véhicule sous les fenêtres et descendant jusqu'en haut des pare-chocs[78]. À la fin des années 1970, elle évolue ainsi la bande rouge est réduite en largeur mais est encadrée par deux liserés de la même couleur et, en arrivant au niveau de l'essieu avant, elle bifurque de façon oblique pour remonter vers le toit ; les vitres sont encadrées par de la peinture gris foncée et des adaptations peuvent avoir lieu selon les modèles[79].

D'autres variantes existent dans les années 1990[80],[81] : Sur les Renault R312, les flancs sont décorés sous les vitres d'une bande rouge accompagnée d'un liseré rouge juste au-dessus et de deux petites bandes rouges au-dessus des vitres. Sur les Van Hool A300 et AG300, une évocation de la seconde variante des années 1970 est assurée par des bandes rouges, le reste de la livrée étant identique à celle des R312.

En , le rouge et blanc historique laisse place à la livrée à base de blanc et bandes émeraude et bleu roi encore présente majoritairement et adoptée pour le métro[Nor 1],[82]. La couleur émeraude est une idée de Roger Tallon en référence à la côte d'Émeraude[Nor 1]. Cette livrée évolue quelque peu en 2011 avec l'apparition du site internet star.fr et d'un logo monochrome accompagnée du slogan Un service de Rennes Métropole[83].

Dans les années 2020, une nouvelle livrée apparaît progressivement sur les nouveaux bus au gaz et électriques : le bleu roi disparaît et le vert émeraude fait désormais le tour des surfaces vitrées tandis que le reste de la caisse est blanc[84]. Une variante Chronostar existe, où le jaune remplace le vert et le logo Chronostar celui du STAR au-dessus du pare-brise[85]. Sur le bus aménagé pour la maison mobile du vélo, l'entourage des vitres est bleu[86].

La nouvelle livrée Chronostar ne doit pas être confondue avec celle spécifique des Bolloré Bluebus qui reprend les mêmes couleurs[87].

Véhicules appartenant à Rennes Métropole

[modifier | modifier le code]

Confiés à Keolis Rennes

[modifier | modifier le code]
96 standards
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Bolloré Bluebus 12 m 7 2018 501 à 507 Plaine de Baud Bus électriques en service à titre expérimental[88].
Irisbus Agora S 2 2004 122 et 126
  • Chantepie (Keolis)
  • Saint-Jacques-de-la-Lande (RGO)
  • Sont confiés à un sous-traitant :
    • le 122 à Keolis Armor :
    • le 126 à RGO Mobilités.
  • 128 et 129 réformés en 2022 ;
  • 121, 123, 124, 125, 127, 131 et 132 réformés en 2023.
  • 130 détruit par un incendie en mai 2022[89].
Irisbus Citelis 12 4 2006 404, 406, 409 et 411 Plaine de Baud
  • 401 réformé en 2021
  • 400, 402, 403, 405, 407 et 410 réformés en 2023
  • 408 réformé à la suite d'un incendie en 2010[90]
  • Le 411 est retiré du service commercial en septembre 2021, mais reste au parc pour devenir la « maison mobile du vélo ».
Mercedes-Benz Citaro Facelift[91] 40 2007 à 2010 et 2012 210 à 249 Plaine de Baud et Mi-Voie
Mercedes-Benz Citaro M Facelift[91] 15 2010 et 2011 600 à 614 Plaine de Baud et Mi-Voie Version longue de 13 m du Citaro[92]
Mercedes-Benz Citaro C2 6 2019 250 à 255 Plaine de Baud Véhicules mis à disposition à Keolis Rennes par Keolis Armor.
Mercedes-Benz eCitaro 22 2022 à 2024 440 à 444, 450 à 465, 470 Plaine de Baud Bus électrique. 11 exemplaires (numérotés à la suite jusqu'à 472) en cours de livraison d'ici 2025[72].

En dehors des véhicules utilisés en service commercial, le Renault Agora S no 102 a été reconverti en véhicule d'exposition itinérant « Le Métropolitain - espace mobile d'échanges citoyens » en 2013[93].

177 articulés
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Bolloré Bluebus 18 m 1 2020 500 Plaine de Baud Bus électrique en service à titre expérimental sur la ligne C6. Seul exemplaire existant de ce modèle[94].
Irisbus Agora L 6 2004 324 à 326 et 330 à 332
  • Plaine de Baud
  • Chantepie (Transdev)
  • 316 à 323 et 327 à 329 réformés
  • Sont confiés à un sous-traitant :
    • le 330 à TIV.
Irisbus Citelis 18 26 2006 à 2009 801, 803, 804, 807 à 814, 816 à 826 et 828 à 832 Plaine de Baud et Mi-Voie
  • 800 réformé à la suite d'un incendie en 2022[95]
  • 805 réformé à la suite d'un incendie en 2010[90]
  • 802, 806, 815 et 827 réformés en 2023 et 2024.
Mercedes-Benz Citaro G Facelift[91] 57 2010 à 2013 900 à 956
  • Plaine de Baud et Mi-Voie
  • Chartes de Bretagne (Linevia)
  • Est confié à un sous-traitant :
    • le 933 à Linevia.
Mercedes-Benz Citaro G C2 58 2014 et 2015 700 à 726, 728 à 752 et 957 à 962 Plaine de Baud Le 727 a été réformé en janvier 2017 à la suite d'un incendie[96]
Mercedes-Benz eCitaro G 29 2022 à 2024 340 à 368 Plaine de Baud Bus électrique. 30 exemplaires (numéros à la suite jusqu'à 398) en cours de livraison d'ici 2025[72].
2 minibus
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Bolloré Bluebus 6 m 2 2019
(2022 à Rennes)
7001 et 7002 Plaine de Baud Bus électriques en location, venant du réseau Fil bleu de Tours[97].

Confiés aux sous-traitants

[modifier | modifier le code]

Contrairement aux autres véhicules des sous-traitants, ces nouveaux bus fonctionnant au gaz naturel pour véhicules livrés à partir de 2021 appartiennent à Rennes Métropole qui les confie ensuite aux différentes sociétés[98].

15 standards
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Mercedes-Benz Citaro C2 NGT 15 2021 1000 à 1014 Chantepie
  • Véhicules fonctionnant au GNV.
  • Répartition chez les sous-traitants :
    • 1000 à 1014 chez Keolis Armor.
22 articulés
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Mercedes-Benz Citaro G C2 NGT 22 2021 1050 à 1071
  • Chartes-de-Bretagne (Linevia)
  • Chantepie (Transdev)
  • Saint-Jacques-de-la-Lande (RGO)
  • Chantepie (Keolis Armor)
  • Véhicules fonctionnant au GNV.
  • Répartition chez les sous-traitants :
    • 1050, 1052, 1054 et 1066 chez Linevia ;
    • 1051, 1053, 1055, 1057 à 1059 et 1071 chez TIV ;
    • 1060 à 1062 chez RGO mobilités ;
    • 1056 et 1063 à 1065, 1067 à 1070 chez Keolis Armor.

Keolis Armor

[modifier | modifier le code]

Les numéros de parcs sont ceux attribués par Keolis Rennes pour la gestion du SAEIV. La série 6000 était initialement celle de Keolis Émeraude, tandis que la série 2500 correspond aux véhicules non équipés du SAEIV.

Keolis Armor, anciennement TAE (Transports Armor Express) a fusionné avec Keolis Émeraude, anciennement dénommée Courriers Bretons jusqu'en 2008[99], le [100].

1 midibus
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Heuliez Bus GX 127 1 2013 2060 Montgermont Véhicule servant aux formations.
91 standards
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Irisbus Citelis 12 3 2008 6003 à 6005 Montgermont
Iveco Bus Crossway LE 3 2015 2063 à 2065 Montgermont
Iveco Bus Urbanway 12 GNC 22 2022, 2023 2025 à 2028, 6006, 6007, 6026 à 6041 Chantepie et Montgermont Véhicules fonctionnant au GNV.
Mercedes-Benz Citaro Facelift 20 2009, 2010, 2012 et 2013 2001 à 2005, 2048 à 2052, 2054 à 2059, 6001, 6020, 6022 et 6025 Chantepie et Montgermont
Mercedes-Benz Citaro C2 15 2014 à 2017 2033 à 2042 et 2044 à 2047 et 2061 Chantepie et Montgermont
Setra S 315 NF 10 2001 et 2004 à 2006 2024, 2029 à 2032, 6011 à 6015 Chantepie et Montgermont
Setra S 416 NF 18 2008 et 2009 2006 à 2023 Chantepie et Montgermont
21 articulés
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Mercedes-Benz Citaro G C2 13 2014 , 2015 et 2018 2043, 2053 et 2067 à 2079
  • Chantepie et Montgermont
  • Plaine de Baud (Keolis Rennes)
  • Sont confiés à Keolis Rennes : 2043, 2053, 2071, 2072.
Heuliez Bus GX 437 8 2019 2080 à 2087
  • Chantepie et Montgermont
  • Plaine de Baud (Keolis Rennes)
  • Sont confiés à Keolis Rennes : 2081 à 2083 et 2087.
10 autocars
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Iveco Bus Crossway 8 2023 2501, 2503 à 2509 Chantepie Véhicules fonctionnant au GNV
Irisbus Axer 1 2007 2500 Chantepie
Irisbus Arway 1 2008 2502 Chantepie

Les numéros de parcs sont ceux attribués par Keolis Rennes pour la gestion du SAEIV, la série 4500 correspond aux véhicules non équipés du SAEIV.

27 standards
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Heuliez Bus GX 317 6 2002 à 2003 4009 à 4012, 4024 et 4026 Chantepie 4024 et 4026 ex-Aix en bus Aix-en-Provence
Irisbus Citelis 12 3 2012 4021 à 4023 Chantepie
MAN Truck & Bus Lion's City 12 G 8 2022-2023 4002 à 4004, 4006, 4007, 4025, 4031 et 4032 Chantepie Véhicules fonctionnant au GNV.
Mercedes-Benz Citaro M Facelift 4 2011 4001 et 4027 à 4029 Chantepie Version 13 m du Citaro
Mercedes-Benz Citaro C2 5 2016, 2017 4014 et 4017 à 4020 Chantepie
Setra S 315 NF 1 2006 4005 Chantepie
17 autocars
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Irisbus Récréo 2 2004 et 2006 4502 et 4506 Chantepie
Irisbus Récréo II 2 2008-2009 4504 et 4507 Chantepie
Mercedes-Benz Intouro 2 ???? 4500 et 4501 Chantepie
Irisbus Arway 1 ???? 4503 Chantepie
Iveco Bus Crossway 10 2022, 2023 4509 à 4518 Chantepie Véhicules fonctionnant au GNV.

Les numéros de parcs sont ceux attribués par Keolis Rennes pour la gestion du SAEIV, la série 5500 correspond aux véhicules non équipés du SAEIV.

20 standards
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
MAN Truck & Bus Lion's City 12G 8 2022 5001 à 5008 Chartes-de-Bretagne Véhicules fonctionnant au GNV.
MAN Truck & Bus Lion's City 4 2019 5017 à 5020 Chartes-de-Bretagne
MAN Truck & Bus Lion's City LE 8 2013-2014 5009 à 5016 Chartes-de-Bretagne
29 autocars
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Scania Fencer 6 19 2022 et 2023 5514 à 5532 Chartres-de-Bretagne Véhicules fonctionnant au GNV.
Fast Concept Car Scoler 5 5 2014 5500 à 5503 et 5505 Chartes-de-Bretagne
Fast Concept Car Starter S 1 2015 5504 Chartes-de-Bretagne
Fast Concept Car/PVI Scoler 2 1 2003 5509 Chartes-de-Bretagne
MAN Truck & Bus Lion's Intercity 3 2020 5510 à 5512 Chartes-de-Bretagne

RGO Mobilités (Jollivet)

[modifier | modifier le code]

Les numéros de parcs sont ceux attribués par Keolis Rennes pour la gestion du SAEIV, la série 3500 correspond aux véhicules non équipés du SAEIV.

Jollivet et Perrin Tourisme, dont certains véhicules sont présents au parc du premier, font partie du même groupe, RGO Mobilités depuis décembre 2020[102].

Le , les quatre sociétés formant RGO Mobilités dont Jollivet et Perrin Tourisme, ont été fusionnées en une seule entité[103]. Par la suite, les autocars ont été repeins avec la nouvelle livrée RGO Mobilités.

22 standards
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Irisbus Agora S 1 2004 3021 Saint-Jacques-de-la-Lande
Irisbus Agora Line 3 2004 3019, 3020 et 3022 Saint-Jacques-de-la-Lande
Irisbus Citelis 12 14 2006, 2010 et 2013 3001, 3009 à 3014, 3016 à 3018 et 3023 à 3026 Saint-Jacques-de-la-Lande
  • 3010, 3016 à 3018 ex Disneyland Paris Navettes
Irisbus Citelis Line 2 2007 3004 et 3005 Saint-Jacques-de-la-Lande
Iveco Bus Urbanway 12 1 2016 3027 Saint-Jacques-de-la-Lande
Van Hool NewA320 1 2006 3003 Saint-Jacques-de-la-Lande
26 autocars
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Dépôt d'attache Observation
Irisbus Récréo I 9 2004-2006 3501 à 3505, 3508, 3515, 3516 et 3527 Saint-Jacques-de-la-Lande Réforme prévue.
Iveco Bus Crossway 9 2022 et 2023 3517 et 3518, 3536 à 3542 Saint-Jacques-de-la-Lande Véhicules fonctionnant au GNV
Irisbus Ares 1 2005 3512 Saint-Jacques-de-la-Lande 3509 et 3511 réformés en 2022
Irisbus Récréo II 3 2009 et 2011 3506, 3513 et 3534 Saint-Jacques-de-la-Lande
Iveco Bus Crossway 2 2014 et 2017 3507 et 3510 Saint-Jacques-de-la-Lande
Irisbus Arway 1 2007 3500 Saint-Jacques-de-la-Lande
Van Hool T 915 CL 1 2008 3002 Saint-Jacques-de-la-Lande

Les numéros de parcs sont ceux attribués par Keolis Rennes pour la gestion du SAEIV, ce transporteur n'effectue que des services scolaires et ses véhicules ne sont pas équipés du SAEIV.

11 autocars
Constructeur Modèle Nombre Année Numéros de parc Observation
Iveco Bus Crossway 10 2018, 2019 et 2021 7500 à 7504 et 7506 à 7510
Mercedes-Benz Intouro 1 2019 ? 7505

Anciens véhicules

[modifier | modifier le code]

Par le passé, les réseaux TUR puis STAR ont possédé divers modèles, dont[104],[51] :

  • Citroën C6 G1 (nombre inconnu) ;
  • Latil au gazogène (nombre inconnu) ;
  • 7 MGT type B5 ;
  • 12 MGT type B9 ;
  • 4 Berliet PCM UC[105] ;
  • 10 Berliet PLH8U ;
  • 12 Berliet PLH8 MU ;
  • 12 Berliet PH85 ;
  • 112 Saviem SC10 U (nos 8 à 120) ;
  • 28 Renault SC10 R (nos 121 à 148) ;
  • 2 CBM LMB12 (nos 290 à 291) ;
  • 51 Saviem SG220 (nos 292 à 344) ;
  • 36 Renault PR 180 MI (nos 350 à 358 et 411 à 437) ;
  • 10 Renault PR 180 R (nos 359 à 363 et 438 à 442) ;
  • 13 Renault PR 180.2 (nos 443 à 455) ;
  • 13 Heuliez GX 187 (nos 600 à 612) ;
  • 76 Renault R312 (nos 700 à 775) ;
  • 62 Van Hool AG300 (nos 500 à 561) ;
  • 10 Van Hool A300 (nos 200 à 209) ;
  • 20 Renault Agora S (nos 101 à 120) ;
  • 15 Renault Agora L (nos 301 à 315).

Chez les sous-traitants, le parc a par le passé compté une grande variété de modèles d'autobus et d'autocars, dont[104],[51] :

  • Berliet PR 100 PA ;
  • Berliet PR 100 MI ;
  • Renault PR 100 R ;
  • Renault PR 100.2 ;
  • Renault PR 112 ;
  • Renault R 312 ;
  • Renault Tracer ;
  • Renault TR ;
  • Renault S53 RX ;
  • Renault Espace ;
  • Renault SC10 R ;
  • Berliet PR 14 ;
  • Scania K112 ;
  • Saviem SC10 ;
  • Saviem S53 R ;
  • Saviem S53M ;
  • Saviem S105 ;
  • Heuliez GX 107 ;
  • Setra S 130 S ;
  • Setra S 215 SL ;
  • Setra S 215 UL ;
  • Setra S 215 H ;
  • Setra S 315 NF ;
  • Mercedes-Benz O303 ;
  • Mercedes-Benz O305 ;
  • Mercedes-Benz O307 ;
  • Mercedes-Benz O405 ;
  • Van Hool T815 SL ;
  • Van Hool AU138 ;
  • Van Hool A320.

Exploitation

[modifier | modifier le code]

Keolis Rennes

[modifier | modifier le code]

Le délégataire Keolis Rennes dispose de deux dépôts :

  • Le dépôt situé rue Jean-Marie Huchet à Rennes, sur le site plus communément appelé la « Plaine de Baud », le long de la Vilaine, en marge de la future ZAC Baud-Chardonnet[106]. Il a été construit en 1978[107]. Dans le cadre de la construction de cette dernière, le dépôt actuel sera remplacé en 2026 par un nouveau dépôt construit à côté, en partie sur le site existe existant, il permettra aussi de faciliter le passage au 100 % électrique de la flotte de Keolis Rennes[98].
  • Le dépôt « Mi-Voie » à Saint-Jacques-de-la-Lande situé dans la zone industrielle du même nom et qui ouvre pour la rentrée scolaire de septembre 2016 avec 45 autobus, mais accueillera vers 2020 jusqu'à 100 autobus, afin de soulager le dépôt de la plaine de Baud qui arrive à saturation, et disposera d'une surface totale de 20 000 m2, dont 7 000 m2 de bâtiments, sur un ancien site ayant appartenu à Gefco[108],[109],[110].

Keolis Armor

[modifier | modifier le code]

Le sous-traitant Keolis Armor, anciennement TAE, dispose de deux dépôts :

  • Le dépôt est situé 26 rue du Bignon, sur la commune de Chantepie et est également le siège principal de Keolis Armor. Les autocars du service de transport BreizhGo sont également garés dans ce dépôt, car Keolis Armor assure l'exploitation de ce service ;
  • Le second dépôt de la société est situé au lieu-dit La Talmousière, sur la commune de Montgermont. Ce dépôt, construit en 2007, appartenait à l'origine à la société Keolis Emeraude, mais depuis sa fusion avec Keolis Armor, le dépôt est devenu propriété de ce dernier. On peut également y trouver des autocars du réseau BreizhGo.

Le dépôt de Chantepie est le seul équipé pour la recharge des bus fonctionnant au gaz naturel, la station de compression a été inaugurée officiellement le , mais le site de Montgermont sera lui aussi équipé dans un second temps[111].

Le sous-traitant TIV (Transports d'Ille-et-Vilaine, filiale du groupe Transdev) dispose d'un dépôt au 24 rue des Veyettes à Rennes, non loin du dépôt de Keolis Armor à Chantepie. Ce dépôt est également le siège de TIV. Des autocars FlixBus sont également garés dans ce dépôt.

Le dépôt de Chantepie est équipé pour la recharge des bus fonctionnant au gaz naturel, la station de compression a été inaugurée officiellement le 25/10/2022.

RGO Mobilités (Jollivet)

[modifier | modifier le code]

Ce sous-traitant possède un dépôt au 2 bis avenue de Bellevue à Saint-Jacques-de-la-Lande, qui est également son siège social. Ce dépôt appartient à RGO Mobilités depuis 2015, en remplacement du dépôt de Bruz, et a été racheté à DHL.

Une station au gaz est en cours d'installation pour les cars et futurs bus au gaz. En attendant, le plein est fait à la station du Rheu pas très loin de la plate-forme colis de La Poste.

Ce sous-traitant possède un dépôt au 12 rue des Creuses à Chartres-de-Bretagne, qui n'est pas le siège social de l'entreprise, situé sur la commune de Guer, dans le Morbihan.

Le dépôt est équipé d'une station de compression pour les bus fonctionnant au gaz naturel.

Transport Orain

[modifier | modifier le code]

Ce sous-traitant dispose d'un dépôt Rue du Pâtis de Couasnes à Saint-Jacques-de-la-Lande, non loin du dépôt de RGO Mobilités, qui sert majoritairement aux camions (2 à 4 cars uniquement). Le siège est situé rue Bonabry à Messac.

Tarification et titres de transport

[modifier | modifier le code]

La tarification est celle du réseau STAR. Les différents titres de transport (tickets sans contact rechargeable ou carte à puce KorriGo) sont valables indifféremment dans le métro ou dans les bus. Des valideurs sont placés dans les bus ; pour valider, il suffit d’approcher le titre aux bornes, même dans un sac ou une poche.

Projet de bus à haut niveau de service

[modifier | modifier le code]
À Bayonne, le BHNS se nomme lui aussi « trambus » et est exploité à l'aide d'autobus articulés électriques possédant une esthétique rappelant celle d'un tramway.

Une extension de la ligne A a été un temps envisagée vers Chantepie, mais les études et décisions actuelles lui ont préféré vers un bus à haut niveau de service[112]. De même une étude menée en 2019 a incité Rennes Métropole à abandonner les extensions du métro B et à écarter l'hypothèse du tramway sur les autres axes étudiés[12].

Ces lignes de bus au service renforcée (voies réservées aux bus et aux covoitureurs, priorité aux feux, etc.), bien que baptisées du terme « trambus » laissant penser qu'il s'agit s'agit de tramway seront finalement au nombre de quatre, la ligne « t5 » vers Thorigné-Fouillard étant finalement abandonnée en raison d'une fréquentation attendue jugée trop faible au regard des investissements, pour un total de 55 kilomètres de lignes qui verront le jour entre 2027 et 2030[113] :

  • t1 : reliera La Plesse Grand Quarter à ZA Saint-Sulpice avec 30 stations pour 13 kilomètres de ligne, cette ligne est la transformation de l'actuelle ligne C4 ;
  • t2 : reliera Vezin-le-Coquet à Cesson-Sévigné avec 32 stations pour 14 kilomètres de ligne, en reprenant entre Rennes et Cesson-Sévigné l'itinéraire de l'actuelle ligne C6 ;
  • t3 : reliera Saint-Grégoire à Chantepie avec 38 stations pour 17 kilomètres de ligne, en reprenant à Saint-Grégoire l'itinéraire de l'actuelle ligne C2 et à Chantepie celui de l'actuelle ligne C1 ;
  • t4 : reliera Saint-Jacques - Gaîté à Bruz avec 21 stations pour 12 kilomètres de ligne, cette ligne est la transformation de l'actuelle ligne C7 mais contrairement aux trois autres l'itinéraire n'est pas complètement défini au niveau du parc des Expositions et à Bruz.

Les lignes disposeraient de 30 à 60 % de leurs itinéraires en voies réservées et seraient exploitées dans un premier temps avec des bus articulés longs de 18 mètres puis à terme avec des bi-articulés de 24 mètres de long[113].

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Jean-Côme Tihy, La mise en perspective du choix du VAL, une recherche d'attractivité ?, Rennes, SciencesPo Rennes, 2011-2012, 117 p. (lire en ligne)

Notes et références

[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques

[modifier | modifier le code]
  • Jean Normand, Le Val de Rennes : Un combat pour la ville, Apogée, (ISBN 978-2843981128)
  1. a et b Normand, 2002, p. 56.

Autres références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c d e et f « Rapport d'activités 2022 de Keolis Rennes » [PDF], sur www.keolis-rennes.com (consulté le ).
  2. […] En remplaçant les tramways par des autobus. Cette modernisation est devenue complète et effective le 6 février 1952 in Lettre du maire de Rennes au maire de Versailles, 30 juillet 1952.
  3. Article 2 du cahier des charges des 8 et 12 janvier 1954.
  4. Dix-neuvième avenant à la convention et au cahier des charges du 8 et 12 janvier 1954.
  5. Une organisation pour un réseau cohérent
  6. Olivier Meyer, « Rennes : le réseau STAR par l'avant », sur www.transbus.org, (consulté le ).
  7. a et b Solenne Duroux, « Stations terminées mais rames retardées : la seconde ligne du métro de Rennes patine », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  8. « Ligne B du métro de Rennes : un énième report confirmé, pas de date annoncée », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  9. a b et c « Ligne b du métro : ouverture le 20 septembre 2022 ! », sur metropole.rennes.fr (consulté le ).
  10. Laurent Le Goff, « Rennes. Keolis conserve le réseau Star jusqu’en 2024 », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  11. « La ligne B du métro de Rennes entrera bien en service le 20 septembre » Accès libre, sur letelegramme.fr, (consulté le ).
  12. a et b Virginie ENÉE, « Rennes métropole. Le scénario TramBus privilégié en 2030 », sur Ouest-France.fr, (consulté le ).
  13. a b c d e f g et h « Bus, Métro », Horaires des lignes du réseau STAR, sur www.star.fr (consulté le )
  14. a b c d e f et g « STAR - Objets trouvées », sur star.fr (consulté le ).
  15. Eric Bouvet, « Une nouvelle ligne C8 à Rennes pour remplacer le métro et le bus relais b », sur www.francebleu.fr, (consulté le ).
  16. « Réouverture de la ligne de métro B de Rennes : le réseau de bus va revenir à la normale le 8 juillet », sur www.ouest-france.fr, (consulté le ).
  17. a et b « Bus de nuit, de stade, API'BUS,... », sur www.star.fr (consulté le ).
  18. a et b « STAR de Nuit », sur star.fr (version du sur Internet Archive).
  19. Guide STAR de nuit, édition 2000/2001.
  20. Réseaux urbains de France : Le bimestriel de l'association FPTU, France passion des transports urbains (no 35), , 64 p. (lire en ligne), p. 10-58
  21. « STAR de Nuit », sur star.fr, (consulté le ).
  22. « Plan STAR de Nuit en 2006 », sur star.fr (consulté le ).
  23. Rozenn Le Saint, « Bus et métro Star : ça change dans l'agglomération », Ouest-France,‎ , p. 10
  24. Horaires 2010/2011 de la ligne STAR de Nuit.
  25. « Nouveautés de la rentrée 2015-2016 », sur star.fr (version du sur Internet Archive).
  26. « STAR 2022 - Ma ligne / ma commune demain », sur star2022.fr, (consulté le ).
  27. « La ligne B du métro de Rennes entrera bien en service le 20 septembre » Accès libre, sur letelegramme.fr, (consulté le ).
  28. « Bus, métro, parcs relais… Pour le réveillon du Nouvel an à Rennes, le Star adapte ses horaires », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  29. « Star.fr - La ligne API », sur star.fr (consulté le ).
  30. « NOUVEAU : DESSERTE DE LA ZONE D’ACTIVITÉS DE LA TOUCHE TIZON », sur star.fr, (consulté le ).
  31. a b et c « Star.fr - la ligne TTZ », sur star.fr (consulté le ).
  32. a b et c « Les dessertes, lignes régulières et complémentaires au départ des communes en direction de votre établissement scolaire. »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur star.fr (consulté le ).
  33. « Elle se bat pour que sa fille puisse prendre le bus à l’arrêt situé juste à côté de chez elles », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  34. « Les services scolaires », sur star.fr, (consulté le ).
  35. « Nouveautés de la rentrée 2011 », sur https://web.archive.org (version du sur Internet Archive).
  36. a b c d e f et g « Rentrée 2023: Les nouveautés de l'offre du réseau STAR »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur star.fr, (consulté le ).
  37. a et b « Le bus de stade », sur star.fr (consulté le ).
  38. « Trois lignes de bus spécial foot », Ouest-france,‎ , p. 12
  39. « Des bus pour tous les matchs », Ouest-France,‎ , p. 11
  40. « Les Bus de Stade (saison 2002-2003) », sur star.fr, (consulté le ).
  41. « Plan des Bus de stade en 2004 », sur star.fr (consulté le ).
  42. « Retour de match : le dispositif bus de stade », sur star.fr, (consulté le ).
  43. « NOUVEAU ! Des Bus de Stade à l'aller et au retour. », sur star.fr, (consulté le ).
  44. « Bus de fans : direction le MusikHALL ! », sur star.fr, (consulté le ).
  45. « Le Star vous révèle les nouveautés de la rentrée 2007 », sur star.fr (version du sur Internet Archive).
  46. « Remise en forme de certaines lignes de bus », Ouest-France,‎ , p. 13
  47. Hugo Murtas, « Angèle : un "bus de fans" déployé pour son concert à Rennes ce mardi », sur actu.fr, (consulté le ).
  48. « Les lignes de bus spécifiques », sur star.fr (consulté le ).
  49. « Jérôme Gicquel », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  50. a et b Dominique Malecot, « Bolloré se lance dans le bus électrique articulé à Rennes », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  51. a b c d et e Réseaux urbains de France : Le bimestriel de l'association FPTU, France passion des transports urbains (no 12), , 64 p. (lire en ligne), p. 8-20
  52. a et b Philippe Douay, « Mobilier urbain : la ville de Rennes reconduit Clear Channel pour 15 ans », sur evous.fr, (consulté le ).
  53. « Références », sur urbainetcom.com (consulté le ).
  54. « Téléphone public - Version retenue : l'abribus », Ouest-France,‎ , p. 7
  55. « Six « points d'information-service » géants », Ouest-France,‎ , p. 8
  56. « Rubrique « Forum » en réaction à un article du 20 août 1997 », Ouest-France,‎ , p. 10
  57. « Yvon Suillaud. Une percée qui crève l'affiche »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lejournaldesentreprises.com, (consulté le ).
  58. « Rapport annuel 2009 de Rennes Métropole »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur nxtbook.fr (consulté le ).
  59. « Fourniture et pose de poteaux d'arrêt pour le réseau de transports urbains de l'agglomération à Rennes », sur centraledesmarches.com, (consulté le ).
  60. « Bientôt des nouveaux poteaux d'arrêts » [http://www.star.fr%5D, (consulté le ).
  61. a et b Romain Pouzin Roux, « Ils font le Buzz : les futurs abribus du Star, Energy Observer et le FIL », sur francebleu.fr, (consulté le ).
  62. a et b « Rennes : faut-il y mettre les pieds ? », sur autiv.org (consulté le ).
  63. « L'axe Est-Ouest : du Mail à Beaulieu », sur metropole.rennes.fr, (consulté le ).
  64. a et b « Axe Est-Ouest: 7 kilomètres de voies réservées aux bus », sur metropole.rennes.fr, (consulté le ).
  65. Xavier Debontride, « RENNES Dans le cadre du plan local d’urbanisme, un transport en site propre au nord », sur lemoniteur.fr, (consulté le ).
  66. Camille Laurent, Quel potentiel écologique sur la Coulée Verte Patton à Rennes ? Diagnostic et propositions d'aménagement pour un site intégrant la trame verte rennaise (Mémoire de fin d'études), (lire en ligne)
  67. a et b Camille Allain, « Rennes veut devenir star de l'information voyageur » Accès libre, sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  68. « Le guide accessibilité du réseau STAR édition 2021/2022 » Accès libre [PDF], sur handistar.star.fr, (consulté le ).
  69. « Des écrans dans les bus, arrêts de bus et stations de métro » Accès libre, sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  70. Camille Allain, « Rennes: Les bus roulent de plus en plus mais consomment moins », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  71. Jean-Christophe Collet, « Fournaise dans les bus : les esprits s'échauffent », sur rennes-infos-autrement.fr, (consulté le ).
  72. a b et c Olivier Berrezai, « Rennes métropole. Une commande record de 60 millions d’euros pour 92 bus électriques », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  73. « Bus utilisés sur le réseau STAR », sur data.explore.star.fr (consulté le ).
  74. « Le parc du réseau STAR », sur tc-infos.fr (consulté le ).
  75. Réseaux urbains de France : Le bimestriel de l'association FPTU (Des photos de véhicules du réseau manceau arborant la même livrée sont visibles.), France passion des transports urbains (no 66), , 68 p. (lire en ligne), p. 21-29
  76. Fiche du bus sur le site de l'AMTUIR
  77. Dominique Pennequin et Daniel Mornet, « De T.U.R. en S.T.A.R. », Ouest-France,‎ , p. 15
  78. Jean-Henri Manara, « Photo d'un SC 10 du STAR en 1974 », sur www.flickr.com, (consulté le ).
  79. Jean-Henri Manara, « Photo d'un SC 10 du STAR en 1977 », sur www.flickr.com, (consulté le ).
  80. Jean-Henri Manara, « Photo d'un R312 et d'un AG300 du STAR en 1994 », sur www.flickr.com, (consulté le ).
  81. Jean-Henri Manara, « Photo d'un R312 et d'un A300 du STAR en 1994 », sur www.flickr.com, (consulté le ).
  82. Réseaux urbains de France : Le bimestriel de l'association FPTU, France passion des transports urbains (no 21), , 64 p. (lire en ligne), p. 11-31
  83. Guillaume Huault-Dupuy, « Les transports rennais préparent leur rentrée », Ouest-France,‎ , p. 11
  84. « A Rennes, l’électrification totale des lignes de bus 12 et C6 du réseau STAR est reportée au début de l’année 2024 », sur tramwaydemontpellier.net, (consulté le ).
  85. « 92 bus électriques sur le réseau Star en 2025 », sur metropole.rennes.fr, (consulté le ).
  86. « Brécé. Le Bus de la Maison du vélo mobile a fait escale place de la Mairie », sur www.ouest-france.fr, (consulté le ).
  87. Olivier Meyer, « Autobus Bluebus 12 - STAR - Rennes », sur www.transbus.org, (consulté le ).
  88. Philippe Créhange, « Rennes. Le grand test pour le bus électrique de Bolloré ! », sur letelegramme.fr, (consulté le ).
  89. « Près de Rennes. Un bus entièrement détruit par un incendie » Accès libre, sur rennes.maville.com, (consulté le ).
  90. a et b Stéphane Vernay, « Un deuxième bus Keolis prend feu en service », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  91. a b et c (de) http://stadtbus.de/nachrichten/ Actualité du 07 novembre 2010 - Nouveaux Mercedes-Benz Citaro pour la STAR
  92. Olivier Meyer, « Mercedes O 530 CITARO », sur www.transbus.org (consulté le ).
  93. « Rennes. Le bus Le Métropolitain fait peau neuve », sur rennes.maville.com, (consulté le ).
  94. Olivier Meyer, « Bolloré Bluebus 12 », sur www.transbus.org (consulté le )
  95. Samuel Nohra, « VIDÉO. Un bus articulé entièrement détruit dans un incendie près de Rennes » Accès libre, sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  96. « Rennes. Un bus prend feu, une trentaine de passagers évacués », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  97. « Rennes. Bientôt une navette électrique dans le centre-ville pour les personnes à mobilité réduite » Accès libre, sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  98. a et b « Rennes. Un nouveau dépôt de bus en 2026 à Baud-Chardonnet », sur redon.maville.com, (consulté le ).
  99. « les Courriers bretons deviennent Keolis émeraude » Accès payant, sur agence-api.ouest-france.fr, (consulté le ).
  100. Olivier Meyer, « Actualité : Juin 2016 », sur www.transbus.org, (consulté le ).
  101. « Incendie. Un bus détruit par le feu sur la rocade de Rennes », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  102. « RGO Mobilités poursuit ses emplettes avec les transports Guilloux-Durand », sur busetcar.com, (consulté le ).
  103. « RGO Mobilités - Présentation et origines » Accès libre, sur rgo-mobilites.fr (consulté le ).
  104. a et b « RENNES (35) », sur passionbustram.pagesperso-orange.fr, (consulté le ).
  105. « Les autobus standards Berliet PCM - PCMU », sur www.mes-annees-50.fr (consulté le ).
  106. « Baud-Chardonnet », sur metropole.rennes.fr, (consulté le ).
  107. Tihy, 2011-2012, p. 51
  108. « La station de métro « Gares » fermée pendant trois mois », sur letelegramme.fr, (consulté le ).
  109. « Les nouveautés qui vous attendent sur le réseau Star », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  110. « Appel d’offres publié pour le projet de second dépôt des bus STAR à Saint-Jacques-de-la-Lande (35) »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur observatoire-transports-bretagne.fr, (consulté le ).
  111. Virginie Enée, « En 2030, 100 % de bus propres à Rennes métropole », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  112. Alexandra Bourcier, « De la Poterie à Chantepie, des bus à 22 km/h », sur rennes.maville.com, (consulté le ).
  113. a et b « La Fabrique Citoyenne - Trambus de Rennes » Accès libre, sur fabriquecitoyenne.fr (consulté le ).

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]