Côtière liberté réseau intercommunal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colibri et Côtière.
Colibri
Image illustrative de l'article Côtière liberté réseau intercommunal
Logo du réseau Colibri.

Image illustrative de l'article Côtière liberté réseau intercommunal
Bus Mercedes-Benz Sprinter City 35, ici photographiés au dépôt de Miribel en mars 2016.

Situation Beynost
Miribel
Saint-Maurice-de-Beynost
Neyron
Thil
Tramoyes
Rillieux-la-Pape (Hors périmètre)
Type Autobus
Entrée en service (5 ans)
Longueur du réseau 52 km
Lignes 5
Stations 58
Propriétaire Communauté de communes de Miribel et du Plateau
Exploitant Keolis Planche
Site internet www.cotiere-mobilite.com
Lignes du réseau Ligne 1
Ligne 2
Ligne 3
Ligne 4
Ligne Grand Parc
Réseaux connexes

Côtière liberté réseau intercommunal ou Colibri est le réseau de transport en commun de la communauté de communes de Miribel et du Plateau. En fonctionnement depuis , il est en 2016 composé de quatre lignes régulières et d'une ligne estivale qui desservent au total sept communes : Beynost, Miribel (et ses hameaux des Échets et du Mas Rillier), Saint-Maurice-de-Beynost, Neyron (et son hameau de Sermenaz), Thil, Tramoyes ainsi que très partiellement Rillieux-la-Pape, situé en dehors de la communauté de communes. Le transporteur est depuis février 2016 la société « Autocars Planche », filiale de Keolis, qui remplace « Philibert Transport » exploitant du réseau à ses débuts[1].

L'exploitation du réseau débute le [2] et est alors assurée par huit véhicules[3] de 20 places ; un neuvième véhicule avec une capacité similaire est ajouté quelques mois après, puis deux véhicules plus capacitaires fin 2014. Le 25 février 2013, l'offre est réadaptée en fonction des différents besoins : une 4e ligne est créée. Fin 2013, la fréquentation du réseau est estimée à 5 000 passagers par mois[4].

La connexion avec le réseau TCL se fait aux arrêts « Rillieux Semailles » et « Rillieux Les Alagniers » de la ligne 3.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'ouverture du réseau[modifier | modifier le code]

Les arrêts furent installés en février 2012.

La grille tarifaire de Colibri était alors la suivante[5] :

  • enfant de moins de quatre ans : gratuit ;
  • ticket à l'unité : 1  ;
  • abonnement mensuel : 16  ;
  • abonnement mensuel (tarif réduit) : 10  ;
  • abonnement mensuel (vocation sociale) : 8 .

Les « heures de pointe » sont de 6 h 30 à 8 h 30 et de 17 h 30 à 19 h 30, du lundi au vendredi :

  • Pendant les « heures de pointe » : un bus toutes les 30 min ;
  • Pendant les « heures creuses » (hors « heures de pointe ») : un bus toutes les 30 min ; « transport à la demande » pour les arrêts des communes de Thil et de Tramoyes.

Le samedi, 4 à 6 circuits aller et retour sont prévus, pour chaque ligne.

Deux tronçons fonctionnent en « transport à la demande » durant les « heures creuses » : Gare des Échets - Tramoyes, sur la ligne 4, et Gare de Beynost - Thil, sur la ligne 1[6]. La réservation se fait via une centrale de réservation téléphonique au plus tard la veille jusqu'à 17 h[Note 1]. Aux « heures de pointe » (du lundi au vendredi : h 30 à h 30 et de 17 h 30 à 19 h 30), le service fonctionne normalement sur ces deux tronçons (sans nécessité de réserver).

Inauguration[modifier | modifier le code]

L'inauguration de Colibri se déroule le à l'Allégro à Miribel en présence de : Pascal Protière (président de la communauté de communes de Miribel et du Plateau), Jacques Berthou (maire de Miribel et sénateur de l'Ain), Rachel Mazuir (Président du conseil général de l'Ain et sénateur de l'Ain) et Marc Philibert, président de Philibert Transport[7].

À noter que le réseau était entièrement gratuit jusqu'au [7].

Évolution de l'offre en 2013[modifier | modifier le code]

L'arrêt « Rillieux Semailles », arrêt d'interconnexion avec le réseau TCL.

Durant la première année d'exploitation le réseau compte trois lignes. Le 25 février 2013, le réseau Colibri est modifié dans le but de mieux desservir le territoire[8]. La restructuration provoquera les changements suivants :

  • la ligne 1 est amputée de la desserte de Tramoyes, reprise par la ligne 4, et son terminus nord s'effectuera alors à « Gare des Échets » ;
  • la ligne 2 desservant tous les lieux de vie de la communauté de communes voit son itinéraire repensé : desserte du collège Louis-Armstrong de Beynost en heures de pointe. L'itinéraire est simplifié et la différenciation entre heures creuses et heures de pointes est supprimée, la nouvelle fréquence étant de 40 minutes ;
  • La ligne 3 est profondément remaniée et assure désormais la liaison entre « Miribel Centre » et « Rillieux Semailles », toujours en correspondance avec le réseau TCL, la desserte des Échets étant assurée par la ligne 4 ;
  • La ligne 4 est une nouvelle ligne reprenant des desserte des lignes 1 et 3, elle relie « Tramoyes Mairie » à « Rillieux Semailles » via la gare des Échets et le village de Vancia. En heures de pointe la fréquence est de 30 minutes, en heures creuses uniquement entre Tramoyes et la gare des Échets en transport à déclenchement. La desserte de Vancia est aussi assuré par la ligne C5 des TCL à certaines heures.

Évolutions en 2014[modifier | modifier le code]

Le 1er mars 2014, la communauté de communes de Miribel et du Plateau, la communauté de communes du canton de Montluel, le conseil général de l'Ain et Philibert Transport sont signataires d'une convention permettant aux usagers de voyager avec un ticket unitaire à 1 € sur les deux lignes du réseau car.ain.fr traversant les deux communautés de communes de part en part[9] :

Le système de réservation du transport au déclenchement (TAD) a été modifié et simplifié.

2016 : Nouveau délégataire[modifier | modifier le code]

À la suite d'un appel d'offres publié le pour choisir l'exploitant du réseau pour la période allant du au , la société Keolis Planche, compagnie d'autocar filiale du groupe Keolis, a été choisie en au détriment de Philibert qui exploite le réseau depuis sa création[10],[11].

Le 27 février 2016, un nouveau système combinant le système d'aide à l'exploitation et la billettique basé sur « une architecture smartphone embarquée » nommée « 2Place » développée par la société Ubi Transports est mis en service en remplacement de la billetterie papier existante[12],[13].

Le , le réseau évolue à nouveau, avec une nouvelle organisation du réseau sous forme de lignes radiales au départ du centre-ville de Miribel[14] :

  • La ligne 1, au nord, ne dessert plus les Échets et est limitée au Mas Rillier et au sud ne dessert plus la gare de Beynost, ni la zone industrielle le long du Rhône au profit du centre de Saint-Maurice-de-Beynost ;
  • La ligne 2 voit son tracé simplifié ; la ligne va directement à Beynost puis va à la zone commerciale des Baterses pour ne desservir le forum des Sports qu'en bout de ligne ;
  • La ligne 3 évolue peu dans l'immédiat, elle est prolongée jusqu'à l'arrêt Rillieux les Alagniers, terminus de la ligne 33 des TCL. Au printemps 2018, elle verra son tracé changer de moitié afin de desservir le centre de Neyron ;
  • La ligne 4 a un itinéraire revu afin d'assurer la liaison Miribel-Les Échets à la place de la ligne 1, et permet aux habitants de Tramoyes de se rendre directement à Miribel, sans correspondance. De ce fait, la ligne ne va plus à Rillieux-la-Pape ;
  • Un service de transport à la demande est mis en place le soir au départ de la gare de Miribel. Baptisé « Flex&Co », il assure la desserte sur demande des arrêts du réseau pour les voyageurs descendant du train entre 19 h 30 et 20 h, hors période estivale.

Le réseau[modifier | modifier le code]

Les lignes[modifier | modifier le code]

Ligne Caractéristiques

1
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Mas Rillier — Centre ↔ Thil — Mairie (Zone commerciale des Baterses en heures creuses, le reste de la ligne fonctionnant sur réservation)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
23 (33) min
Nb. d’arrêts
25 (19)
Matériel
Sprinter City 35
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Keolis Planche
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au vendredi de h 35 à 20 h 10 et le samedi de h 15 à 19 h 40 environ.
  • Transport à la demande : Du lundi au vendredi entre 10 h 30 et 16 h 30 environ, le tronçon entre Thil et la zone commerciale des Baterses fonctionne sur réservation téléphonique.
  • Date de dernière mise à jour : .

2
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Gare de MiribelSaint-Maurice-de-Beynost — Forum des sports - Lilô
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
25 (28) min
Nb. d’arrêts
20 (21)
Matériel
Sprinter City 35
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Keolis Planche
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au vendredi de h 30 à 19 h 25 et le samedi de h 35 à 20 h 20 environ.
  • Particularités : Du lundi au vendredi en période scolaire, la ligne dessert aux heures de pointe le collège Louis Armstrong de Beynost.
  • Date de dernière mise à jour : .

3
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Miribel — Centre ↔ Rillieux — Semailles (Rillieux — Les Alagniers en heures creuses, sur réservation)
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
14 (19) min
Nb. d’arrêts
11 (12)
Matériel
Sprinter City 35
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Keolis Planche
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au vendredi de h 25 à 19 h 10 et le samedi de h 45 à 19 h 25 environ.
  • Transport à la demande : Entre 10 h et 16 h environ, la ligne est prolongé jusqu'à l'arrêt Les Alagniers à Rillieux-la-Pape, sur réservation téléphonique uniquement.
  • Date de dernière mise à jour : .

4
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Gare de MiribelTramoyes — Mairie
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
30 min
Nb. d’arrêts
19
Matériel
Sprinter City 35
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Keolis Planche
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au vendredi de h 30 à 20 h et le samedi de h 40 à 18 h 55 environ.
  • Transport à la demande : Du lundi au vendredi entre 10 h et 17 h environ, la ligne fonctionne uniquement sur réservation téléphonique.
  • Date de dernière mise à jour : .

GP
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Ligne Grand Parc
Beynost — La Sereine ↔ Grand Parc — L'Atoll'
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
22 min
Nb. d’arrêts
7
Matériel
Sprinter City 35
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Keolis Planche
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionne du lundi au samedi de 10 h à 19 h 22, de la mi-juillet à fin août environ.
  • Date de dernière mise à jour : .

Transport à la demande[modifier | modifier le code]

Le transport à la demande, nommé commercialement « transport au déclenchement », concerne la ligne 1 entre la zone commerciale des Baterses à Beynost et Thil, la ligne 3 entre les arrêts Semailles et Les Alagniers à Rillieux-la-Pape et la ligne 4 aux heures creuses entre 10 h et 16 h environ[15]. La desserte n'est alors déclenchée qu’après une demande faite par téléphone auprès du transporteur, au plus tard à 18 h la veille de la course demandée, ou le vendredi précédent pour une course le lundi[Note 1].

Flex&Co[modifier | modifier le code]

Du lundi au vendredi, entre 19 h 30 et 20 h au départ de la gare de Miribel, hors période estivale, le service de transport à la demande Flex&Co permet aux voyageurs descendant du train de regagner leur domicile, le bus desservant l'ensemble des arrêts du réseau en fonction du nombre de voyageurs et de leur destination[16].

Tarification[modifier | modifier le code]

La tarification est établie par la communauté de communes de Miribel et du Plateau, en sa qualité d'autorité organisatrice de la mobilité. Quasiment inchangée depuis la création du réseau, elle repose sur deux support différents[13] : ticket papier et carte d'abonnement, tandis que le réseau est gratuit pour les moins de 4 ans et les personnes accompagnant des malvoyants. Le ticket est valable une h avec correspondances autorisées. Il coûte 1 mais est gratuit pour les enfants de moins de quatre ans les accompagnants de non-voyants[13]. La validation se fait à bord des véhicules.

La carte, peut recevoir quant à elle le « porte-monnaie électronique » qui coûte 8 et permet d'effectuer 10 trajets, mais aussi les formules d'abonnements mensuels valables un mois calendaire (du 1er au 31 du mois) ; il n'existe pas d'abonnement annuel[13]. L'abonnement « tout public » coûte 16 , tandis que des tarifs réduits sont proposés sous condition de respecter certains critères et de présenter les justificatifs nécessaires[13] : L'abonnement « tarif réduit » à 10 est proposé aux moins de 26 ans, aux personnes disposant d'un abonnement TCL, SNCF ou car.ain.fr et les personnes justifiant d'un emploi ; enfin, l'abonnement « tarification sociale » à 8 (50 % du tarif normal) est proposé à toute personne éligible à la CMU-C. La demande de carte, gratuite, se fait par correspondance auprès du transporteur[13].

Au contraire des tickets valables entre Neyron et La Valbonne, les abonnements ne sont valables sur le réseau départemental que sur le territoire de la communauté de communes, entre Neyron et Beynost uniquement[13].

Depuis le , les titres peuvent, à l'exception du tarif social, être chargés sur la carte OùRA![17]. Quand le réseau était exploité par Philibert Transport, un abonné pouvait utiliser la « Carte Phil » comme support.

Points de vente[modifier | modifier le code]

Le réseau disposait de deux points de vente, qui sont des commerces partenaires[13] : « Saint-Maurice Presse » à Saint-Maurice-de-Beynost et le « Tabac La Côtière » à Miribel.

Ceux-ci étant affiliés à Philibert Transport par convention, et ne disposant pas de la nouvelle billettique, ils ne sont plus en mesure de vendre des titres de transports Colibri depuis le changement de délégataire.

État du parc[modifier | modifier le code]

Le réseau est exploité à l'aide de dix de minibus. Ces véhicules sont équipés d'une livrée à dominante blanche avec des motifs verts, rouges et marron et sont équipés à l'avant et sur le côté d'une girouette à diode monochrome.

Époque Autocars Planche[modifier | modifier le code]

Cinq des dix Sprinter City 35, au dépôt, en mars 2016.
Un des Sprinter City 35 en mars 2016 à Saint-Maurice-de-Beynost.
Un des Sprinter City 35 en mars 2016 longeant le canal de Miribel.

Le nouvel exploitant, Autocars Planche, a fait l’acquisition de nouveaux véhicules pour exploiter le réseau : 10 Mercedes-Benz Sprinter City 35 à la norme Euro 6, numérotés selon la numérotation nationale du groupe Keolis[18]. Ils sont remisés sur un dépôt situé sur la commune de Miribel, rue de la Traille (en face de la déchetterie)[19]. Le marché signé entre les Autocars Planche et la communauté de communes se monte à 3,5 millions d'euros pour une exploitation de 42 mois[19] c'est-à-dire courant jusqu'à fin 2019.

Chacun des bus est pourvu de girouettes frontale, latérale et arrière (indice de ligne uniquement pour cette dernière) et d'un bandeau d'information lumineux intérieur de la marque Hanover Displays, ainsi que d'une nouvelle livrée, restant toutefois sur les mêmes couleurs de la précédente.

Marque Modèle No  de parc Année de
mise en service
Particularités
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162005 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162006 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162007 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162008 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162009 2016 Véhicule de réserve non pourvu d'une climatisation intégrale de l'habitacle.
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162010 2016 Véhicule de réserve non pourvu d'une climatisation intégrale de l'habitacle.
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162011 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162012 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162013 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 35 162014 2016

Époque Philibert Transport[modifier | modifier le code]

Le réseau a été inauguré avec huit minibus Dietrich City 21 sur base Fiat Ducato numérotés 1060 à 1067 selon la numérotation interne à Philibert Transport. Pour permettre l'exploitation du nouveau réseau, un neuvième City 21 a rejoint le parc fin 2012, il porte le numéro 1090. Le réseau compte aussi deux véhicules de réserve : Un Vehixel Cytios 2/18 sur base Renault Master numéroté 959 qui à l'exception de l'absence de girouette latérale est équipé comme les City 21 ; il servait à l'exploitation de l'ancienne ligne N78 des TCL à l'époque où Philibert exploitait cette ligne, il portait alors la livrée TCL. Le second véhicule est un Vehixel Cytios 30 sur base Mercedes-Benz Sprinter et qui est équipé comme le Cytios 2/18 ; il servait d'unique véhicule à la navette Ambarbus d'Ambérieu-en-Bugey exploitée par Philibert puis de réserve au réseau TAM qui a succédé à la navette interne en 2009. L'ensemble des véhicules sont garés à Caluire-et-Cuire dans la zone d'activités PERICA où se situe le dépôt principal de Philibert Transport. Le 1066 a été volé et incendié en avril 2012[20]. Un nouveau City 21, le 1104, a été livré en juin 2013[21]. Le 871, le Véhixel Cytios 30, ex-Ambérieu-en-Bugey, a été réformé fin 2013[20].

En décembre 2014, Philibert Transport a fait l'acquisition de deux Mercedes-Benz Sprinter City 65. Pourvus de 30 places et pelliculés aux couleurs de Colibri, à l'instar des Dietrich City de 21 places, ils viennent renforcer le parc de véhicules assignés au réseau. Certains City 21 ont été réformés avant 2016, les véhicules concernés ne sont pas connus.

Marque Modèle No  de parc Année de
mise en service
Année de
réforme
Particularités
Vehixel Cytios 30 871 2003 2013 Portait la livrée TAM d'Ambérieu-en-Bugey jusqu'en 2012 puis affecté au réseau Colibri, réformé et revendu fin-2013.
Vehixel Cytios 2/18 959 2009 2016 ? Portait la livrée TCL de Lyon jusqu'en 2011, affecté sur le réseau Colibri durant l'année 2012.
Dietrich City 21 1060 2012 2016
Dietrich City 21 1061 2012 2016
Dietrich City 21 1062 2012 2016
Dietrich City 21 1063 2012 2016
Dietrich City 21 1064 2012 2016
Dietrich City 21 1065 2012 2016
Dietrich City 21 1066 2012 2012 Volé et incendié, remplacé par le 1090 ou le 1104.
Dietrich City 21 1067 2012 2016
Dietrich City 21 1090 2012 2016
Dietrich City 21 1104 2013 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 65 1220 2014 2016
Mercedes-Benz Sprinter City 65 1221 2014 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Réservation au 04 26 47 64 36.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communauté de vues, mensuel de la communauté de communes de Miribel et du Plateau, numéro 15, janvier 2012, p. 7.
  2. « Départ le 27 février », Journal de la Côtière, no 825,‎ , p. 4.
  3. Les échos de Saint Maurice, journal communal de Saint-Maurice-de-Beynost, numéro 116, janvier 2012, p. 3.
  4. A.-L. Wynar, « Pascal Protière : « Colibri, ce n’est pas uniquement une bataille de chiffres » », Le Progrès,‎ .
  5. Communauté de vues, mensuel de la communauté de communes de Miribel et du Plateau, numéro 15, janvier 2012, p. 8.
  6. Communauté de vues, mensuel de la communauté de communes de Miribel et du Plateau, numéro 17, janvier 2013, p. 10.
  7. a et b [PDF]« Inauguration du réseau Colibri », sur www.cc-miribel.fr.
  8. [PDF]« Numéro 17 du journal communautaire « Communauté de vues » », sur cc-miribel.fr.
  9. « Transports : trajet à 1 euro sur le territoire », Voix de l'Ain,‎ .
  10. « Avis No 15-124457 - Services de transport public de voyageurs sur le territoire de la communauté de communes de miribel et du plateau à Miribel », sur http://www.boamp.fr, (consulté le 2 février 2016).
  11. « Avis No 16-11266 - Services de transport public de voyageurs sur le territoire de la communauté de communes de miribel et du plateau à Miribel », sur http://www.boamp.fr, (consulté le 2 février 2016).
  12. Jean-Paul Medioni, « Le réseau Colibri (Rhône-Alpes) s'équipe de la solution SAE/Billettique d'Ubi Transports », sur http://www.ubitransports.com, (consulté le 2 février 2016).
  13. a, b, c, d, e, f, g et h « Vos tarifs et abonnements Colibri », sur http://www.cc-miribel.fr (consulté le 23 février 2016).
  14. Site officiel, rubrique "Nouveau réseau", consulté le 3 juillet 2017.
  15. « Guide du réseau des usagers », sur http://www.cc-miribel.fr (consulté le 2 février 2016).
  16. Site officiel, rubrique "Flex&Co", consulté le 14 août 2017.
  17. « Le nouveau réseau Colibri », sur http://www.oura.com, (consulté le 28 août 2017).
  18. « État de parc Keolis Planche », sur http://tecelyon.info (consulté le 6 décembre 2016).
  19. a et b C. B., « Dans les coulisses du Colibri », Le Journal de la Côtière, no 1031,‎ , p. 5.
  20. a et b « Forum du site Técélyon », sur tecelyon.info.
  21. « État de parc Philibert », sur tecelyon.info.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]