Gare de Villefranche-sur-Saône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villefranche-sur-Saône
Image illustrative de l'article Gare de Villefranche-sur-Saône
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare,
en 2008 avant la rénovation.
Localisation
Pays France
Ville Villefranche-sur-Saône
Adresse 113, place de la Gare
69400 Villefranche-sur-Saône
Coordonnées géographiques 45° 59′ 04″ nord, 4° 43′ 16″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Rhône-Alpes
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Altitude 192 m
Historique
Mise en service 10 juillet 1854
Architecte Alexis Cendrier
Correspondances
Réseau Libellule 12451011121417
BCDEF
Les cars du Rhône Lignes 115, 118, 217, 236, 265
car.ain.fr Lignes 119, 185

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Villefranche-sur-Saône

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Villefranche-sur-Saône

Géolocalisation sur la carte : Rhône

(Voir situation sur carte : Rhône)
Villefranche-sur-Saône

La gare de Villefranche-sur-Saône est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située à proximité du centre-Ville de Villefranche-sur-Saône, dans le département du Rhône en région Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1854 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon (PL). C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Rhône-Alpes, desservie par des trains express régionaux. Elle est ouverte au service de Fret SNCF.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 191 m d'altitude, la gare de Villefranche-sur-Saône est située au point kilométrique (PK) 477,000 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, entre les gares de Saint-Georges-de-Reneins et d'Anse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Gare PL puis PLM : 1854-1938[modifier | modifier le code]

La « station de Villefranche » est mise en service le 10 juillet 1854 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon (PL), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Chalon (Saint-Côme) à Lyon (Vaise) de sa ligne de Paris à Lyon[1]. Comme toutes les gares intermédiaires d'origine de la ligne, elle comporte un bâtiment voyageurs dû à l'architecte de la Compagnie PL Alexis Cendrier. Il se compose d'un « corps à trois travées avec deux étages et des combles »[2].

La « gare de Villefranche-sur-Saône » figure dans la nomenclature 1911 des gares, stations et haltes, de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM)[3]. Elle porte le no 16 de la ligne de Paris à Marseille et à Vintimille (4e Section - Rhône)[4]. C'est une gare ouverte au service complet de la Grande Vitesse (GV) et de la Petite Vitesse (PV)[5].

De 1898 à 1934, la gare est également le terminus des lignes du réseau du Chemin de fer du Beaujolais (CFB). Le bâtiment voyageurs du CFB prend place au nord du bâtiment voyageurs du PLM, au niveau de l'actuel croisement entre le boulevard Louis-Blanc et la rue de Stalingrad.

Deux lignes partaient de la gare du CFB, respectivement en direction de Monsols48 km) et de Tarare44 km).

Gare SNCF depuis 1938[modifier | modifier le code]

La gare est rénovée entre 2010 et 2013. Le bâtiment voyageurs est entièrement restructuré : déplacement du hall, création d’un passage intermodal vers la gare routière, création d’un local à vélos sécurisé. Des espaces sont réservés pour l'arrivée d'éventuels nouveaux services ou commerces. Les quais sont rendus accessibles aux personnes handicapées, avec rehaussement, pose de bandes d'éveil de vigilance, rénovation du passage souterrain et des accès et installation d’ascenseurs[6].

Le parvis et les abords de la gare sont réaménagés : création d’un plateau piétonnier, requalification du boulevard à 2x1 voie pour les véhicules légers, aménagement de 2 voies pour les bus en site propre et de deux bandes cyclables, avec création de deux arrêts de bus côté ouest de l’avenue, et trois arrêts de bus côté est. La zone taxi, personnes à mobilité réduite et dépose-minute est déplacée au nord du parvis de la gare, tandis qu'une jonction piétonne avec la gare routière est réalisée via le nouvel accès sud du passage intermodal. Un parking de 300 places est aménagé au sud de la gare[6].

En 2012, la fréquentation de la gare atteint 6 600 voyageurs par jour[6].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est notamment équipée d'automates pour l'achat de titres de transport[7].

Desserte[modifier | modifier le code]

Villefranche-sur-Saône est desservie[7] par des trains TER Rhône-Alpes des relations (Paris-Bercy -) Dijon-Ville - Lyon-Part-Dieu, Mâcon-Ville - Valence-Ville et Villefranche-sur-Saône - Lyon-Perrache - Vienne.

Un TER attendant son départ.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un local à vélo sécurisé est disponible dans le passage intermodal, et plusieurs parkings pour les véhicules sont aménagés[7]. La ligne 25 du réseau interurbain Cars Rhône-Alpes assure la liaison entre Villefranche-sur-Saône et la gare de Mâcon-Loché-TGV via Saint-Georges-de-Reneins, Belleville-sur-Saône et Romanèche-Thorins. Cette ligne était exploitée jusqu'au 9 décembre 2012 par les TER Rhône-Alpes[8].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[9](gare gérée à distance, toutes marchandises et wagons isolés).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François et Maguy Palau, « 1.22 Chalon (Saint Côme)-Lyon (Vaise) : 10 juillet 1854 », dans Le Rail en France : Le Second Empire, Tome 1, 1852-1857, Palau, Paris, 1998 (ISBN 2-950-94211-3), p. 79
  2. François Poupardin, « Les bâtiments voyageurs édifiés le long de la ligne impériale », Revue d’histoire des chemins de fer [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 10 mai 2011, consulté le 27 septembre 2013. URL : http://rhcf.revues.org/404
  3. Site gallica.bnf.fr, Nomenclature des gares, stations et haltes du Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, 1911 : Nomenclature des gares, stations et haltes, par ordre alphabétique p. 48 intégral (consulté le 27 septembre 2013)
  4. Nomenclature gares PLM, 1911, Nomenclature par ordre Topographique p. 80 intégral (consulté le 26 septembre 2013)
  5. Nomenclature gares PLM (explication des renvois), 1911, p. 5 lire (consulté le 27 septembre 2013)
  6. a, b et c Rénovation du pôle multimodal de VIllefranche-sur-Saône Région Rhône-Alpes
  7. a, b et c Site SNCF Ter Rhône-Alpes, Gare de Villefranche-sur-Saône lire (consulté le 25 juin 2011)
  8. Cars Rhône-Alpes, Région Rhône-Alpes.
  9. Site Fret SNCF : la gare de Villefranche-sur-Saône.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Dijon-Ville
ou
Paris-Bercy
Belleville-sur-Saône TER Rhône-Alpes Saint-Germain-au-Mont-d'Or Lyon-Part-Dieu
ou Lyon-Perrache
Mâcon-Ville Saint-Georges-de-Reneins TER Rhône-Alpes Anse Valence-Ville
ou Lyon-Perrache
Terminus Terminus TER Rhône-Alpes Anse Vienne
ou Lyon-Perrache