Réseau de bus Cap'bus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cap’Bus
Image illustrative de l’article Réseau de bus Cap'bus
Logo du réseau Cap’Bus.

Image illustrative de l’article Réseau de bus Cap'bus
Un Mercedes-Benz Citaro C1 au Cap d’Agde

Situation Agde et Hérault Méditerranée
Type Autobus, Transport à la demande
Entrée en service 2003 : création officielle sous la gestion de Keolis Val d’Hérault
 : Transfert de l’exploitation à CarPostal Agde
Lignes 11
Arrêts 285
Véhicules 20 (dont un en prêt)
Fréquentation Environ 380 000 voyages par an, dont 30 000 en TAD (2015)
Propriétaire Hérault Méditerranée
Exploitant CarPostal Agde (CarPostal France)
Site internet www.capbus.fr
Vitesse maximale 70 km/h
Lignes du réseau Liste des lignes de bus d'Agde
Réseaux connexes Cap’Bus (Liste des lignes)
Hérault Transport
TGVTER Occitanie

Image illustrative de l’article Réseau de bus Cap'bus
Schéma des lignes régulières à Agde en 2017.

Cap’Bus est un réseau de transport en commun d’autobus desservant 19 des 20 communes de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée à l’aide d’un réseau de 5 lignes régulières, 4 lignes en TAD et 2 navettes régulières vers les plages en été[A 1].

Créé en 2003 et délégué à la société Keolis Val d’Hérault (filiale du groupe Keolis) pour sept ans, son exploitation est assuré, depuis le , par le groupe CarPostal France — par l’intermédiaire de sa filiale CarPostal Agde — pour le compte de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée. Le contrat liant la société CarPostal Agde à la communauté d’agglomération est renouvelé à partir du pour une durée de sept ans[A 2], soit jusqu’au [A 1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un bus, accidenté, assurant la liaison entre Agde et Pézenas au XXe siècle.

Avant Cap’Bus[modifier | modifier le code]

Au XXe siècle, on remarque l’existence de bus assurant la liaison entre Agde et Pézenas. Toutefois, il n’existe que très peu d’informations sur ce réseau. L’une des rares photos existantes montre un véhicule accidenté le long d’une voie ferrée avec l’indication Agde-Pézenas écrit en blanc au-dessus du pare-brise avant.

La création du réseau et les premières années[modifier | modifier le code]

Un car au Cap d’Agde, sur la ligne no 273, quelques mois après la création du réseau.

Le , la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, regroupant 19 communes — Adissan, Agde, Aumes, Bessan, Castelnau-de-Guers, Caux, Cazouls-d’Hérault, Florensac, Lézignan-la-Cèbe, Montagnac, Nézignan-l’Évêque, Nizas, Pézenas, Pinet, Pomérols, Portiragnes, Saint-Pons-de-Mauchiens, Saint-Thibéry, Tourbes et Vias — est créée[A 3]. Par ses statuts, elle devient l’autorité organisatrice des transports (AOT) sur son territoire au [1] et se dote d’un réseau de bus, dont elle confie l’exploitation au groupe Keolis — fondé deux ans auparavant par la fusion de deux sociétés : Cariane et VIA-GTI —, au travers de la société Keolis Val d’Hérault qui est déjà délégataire du réseau départemental Hérault Transport.

Plusieurs cars au dépôt, arborant les couleurs de la communauté d’agglomération.

Celle-ci se dote de onze cars, principalement des Irisbus Axer mis en circulation l’année précédente, qui arborent d’abord une livrée blanche puis les couleurs de la communauté d’agglomération[Note 1]. Le réseau mis en place se compose alors de quatre lignes (272, 273/275, 276 et 313) organisées en étoile autour d’un pôle central, la gare d’Agde. Les lignes 272 et 273/275 circulent en boucle entre la gare et les quartiers d’Agde, la première vers Le Grau d’Agde[A 4] et la seconde vers Le Cap d’Agde[A 4]. La ligne 276[A 4] relie la gare d’Agde à la gare routière de Pézenas et la ligne 313[A 4], qui est la seule à ne pas passer par Agde, relie Pézenas à Saint-Pons-de-Mauchiens.

L’Irisbus Axer n°023058 au dépôt quelques mois après l’incendie de février 2006.

Le , vers 3 heures du matin[HT 1], un incendie dont l’origine reste indéterminée se déclare dans le dépôt de Keolis Val d’Hérault situé à Agde[HT 1]. Neuf cars sont partiellement endommagés ou détruits par les flammes, qui sont maîtrisées dans les heures suivantes par les pompiers dépêchés sur le site[HT 1]. Les dégâts, estimés à plus de 1 300 000 [HT 1], touchent également la station de lavage[HT 1] à proximité de laquelle était stationnée les véhicules détruits. L’un des véhicules exploités sur le réseau, l’Irisbus Axer no 023058, est entièrement brûlé sur son arrière gauche. Il est vendu à la casse cette même année.

Un bus arborant la livrée appliquée sur les véhicules du réseau dès 2010.

2010 : Un nouveau délégataire pour un nouveau réseau[modifier | modifier le code]

En 2009, la délégation de service public liant le groupe Keolis à la communauté d’agglomération arrivant dans sa dernière année, un appel d’offres est lancé. En , le contrat d’une durée de sept ans est attribué à un nouveau groupe, CarPostal France[2]. Celui-ci s’engage rapidement à conserver la majorité des salariés du délégataire précédent[HT 2], après une grève de ces derniers en juin 2009 suite à la perte du contrat par leur employeur[3].

Le mois suivant, CarPostal ouvre une agence commerciale[HT 2] dans le centre-ville d’Agde et le parc est entièrement renouvelé, avec l’acquisition de 14 véhicules neufs[Off 1] sur les 17[4] dédiés au réseau. L’identité visuelle du réseau est également revue, avec la création d’un logo, la mise en place d’une nouvelle livrée et le changement de nom, le service de transport en commun de la communauté d’agglomération prenant le nom de Cap’Bus. Hérault Méditerranée présente une nouvelle grille tarifaire[4] destinée à augmenter la fréquentation du réseau, divisant par deux le prix du ticket[4] et, suite à la mise en application du nouveau schéma des transports publics[4], CarPostal Agde se voit confier, à partir du , un réseau entièrement révisé, doté de cinq pôles d’échanges[4] et composé de 10 lignes (dont quatre en transport à la demande[Off 2]), auquel s’ajoutent trois navettes vers les plages pendant la saison estivale.

À l’été 2013, le réseau est partiellement restructuré, principalement par l’extension de plusieurs lignes et la création de nouveaux arrêts de bus[HT 3]. En 2015, une nouvelle restructuration du réseau[HT 4] voit monter à 6 le nombre d’aller/retour quotidien proposé sur le service de transport à la demande, la création d’un nouvel itinéraire pour la ligne 1, l’augmentation de l’amplitude horaire et du nombre de départs quotidiens sur l’ensemble des lignes, ainsi que la mise en ligne d’une nouvelle version du site internet afin de le rendre multilingue et accessible sur les différents supports mulimédia.

Organisateurs du réseau[modifier | modifier le code]

Logo agglo Herault Mediterranee.png

L’autorité organisatrice[modifier | modifier le code]

Hérault Méditerranée, composée de 20 communes depuis le — suite à l’adhésion de Tourbes après la dissolution de la Communauté de communes du Pays de Thongue dans le cadre de la Loi NOTRe — et d’une population totale de 72 294 habitants[Off 3] (en 2015), est responsable des transports en commun en son périmètre. Ses missions sont[A 1] :

  • Définir la politique des transports en commun de l’agglomération (offre, tarification...) ;
  • Déterminer les adaptations du réseau en fonction des besoins des habitants ;
  • Réaliser les aménagements urbains nécessaires au bon fonctionnement du réseau (création de voies de bus, d’arrêts...) ;
  • Fournir le mobilier urbain (arrêts, aubettes...).
Logo CarPostal Agde.png

L’exploitant[modifier | modifier le code]

Article détaillé : CarPostal Agde.

CarPostal Agde, filiale du groupe CarPostal au travers de la société CarPostal France, employant 19 personnes[Off 4], est la société à laquelle l’exploitation du réseau Cap’Bus a été confiée par l’autorité organisatrice des transports dans le cadre d’une DSP, valable pour une durée de sept ans et en vigueur depuis le [A 5]. Ses missions sont[A 1] :

  • Mettre en œuvre la politique définie par Hérault Méditerranée ;
  • Assurer la bonne gestion et exploitation du réseau (recrutement de personnel, formation, affectation des véhicules et du personnel...) ;
  • Fournir les biens nécessaires nécessaires au fonctionnement du réseau (véhicules, personnels, dépôt(s)...) ;
  • Informer la clientèle des différents services qui lui sont proposés ;
  • Entretenir le mobilier urbain (arrêts, aubettes...) ;
  • Gérer les espaces publicitaires des véhicules ;
  • Être force de proposition auprès de l’Autorité Organisatrice pour améliorer le service offert.

Le réseau[modifier | modifier le code]

Un car du réseau Cap’Bus à Agde, sur la ligne no 5 pour Pézenas, en .

Territoire desservi[modifier | modifier le code]

En 2017, le réseau Cap’Bus dessert les communes suivantes :

Les lignes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des lignes de bus d'Agde.
Lignes régulières
Plusieurs véhicules devant la gare d’Agde, pôle central du réseau, en .

Le réseau est organisé en étoile autour de la gare d’Agde et se compose[Off 5],[Off 6]

Lignes occasionnelles

En été, le réseau Cap’Bus rajoute deux navettes à destination des plages[A 1]. La première, qui porte l’indice 11, relie le quartier du Grau d’Agde au village naturiste en suivant plus ou moins le trajet de la ligne 3 depuis le centre aquatique puis le tracé de la ligne 4 à partir de l’arrêt Musée Centre Cap. La seconde ligne, numérotée 12, est une navette interne à Vias et relie le centre-ville à la station balnéaire de Vias-Plage.

Un véhicule sur le service de Transport à la Demande à Agde en .

Transport à la demande[modifier | modifier le code]

En raison de leur faible fréquentation, plusieurs lignes sont assurées uniquement en Transport à la demande (TAD). Douze départs (six dans chaque sens) sont proposés quotidiennement, tous les jours en période estivale et du lundi au samedi le reste de l’année. Afin d’utiliser ce service, il est nécessaire de réserver en appelant la centrale de réservation jusqu’à midi la veille du départ — ou avant 12 h le samedi pour un déplacement le lundi ou en cas de mardi férié — ou en remplissant le formulaire présent sur le site web[Off 7]. Les bus récupèrent et déposent l’usager aux arrêts qu’il a indiqué au moment de sa réservation. Les tracés de toutes les lignes en TAD rencontrent au moins un arrêt desservi par une ligne régulière, permettant de se rendre dans le centre-ville d’Agde[Off 8].

La tarification est identique à celle en vigueur sur le reste du réseau.

Lignes en Transport à la demande[Off 5],[Off 6]
Numéro Communes desservies Arrêt de correspondance et ligne(s) régulière(s)
 6  Agde, Vias, Portiragnes Gare, Agde 1   2   3   4   5 
 7  Agde, Florensac, Pomérols, Pinet Gare, Agde 1   2   3   4   5 
 8  Cazouls-d’Hérault, Lézignan-la-Cèbe, Pézenas, Castelnau-de-Guers, Pinet, Pomérols, Florensac Centre-ville, Lézignan-la-Cèbe 5 
 9  Saint-Pons-de-Mauchiens, Montagnac, Aumes, Pézenas, Caux, Nizas, Adissan Centre-bourg, Aumes 5 
Un car du réseau départemental Hérault Transport au Cap d’Agde en .

Interconnexion avec les autres réseaux[modifier | modifier le code]

Hérault Transport

Le réseau Cap’Bus rencontre, dans 12 des 20 villes qu’il dessert, une ou plusieurs lignes du réseau départemental Hérault Transport[5]. Il s’agit des lignes[6] :

Les logos signalant la présence d’aménagement pour les PMR sur le pare-choc avant d’un véhicule du réseau.

Accessibilité aux personnes à mobilité réduite[modifier | modifier le code]

Depuis la reprise du contrat par CarPostal Agde en , la quasi-totalité du parc a été rendu accessible aux PMR. En effet, à l’exception de l’Heuliez GX 107 utilisé uniquement en réserve, tous les bus sont équipés de planchers surbaissés[4] et de rampes d’accès rétractables[4] situées sous la porte centrale, tandis que les deux cars du réseau disposent d’un élévateur PMR au niveau de la porte arrière. Les véhicules équipés d’aménagements pour les PMR sont repérables par la présence d’une étiquette bleue avec une personne en fauteuil roulant sur l’avant et/ou au niveau de la porte centrale.

L’ensemble des véhicules disposent d’emplacements réservés aux utilisateurs de fauteuil roulant (UFR) et aux personnes à mobilité réduite (PMR)[4], le plus souvent situés en face de la porte centrale, avec un bouton à proximité pour demander l’arrêt, ce qui permet de signaler au conducteur qu’il devra s’adapter pour faciliter la descente de l’usager handicapé lors du prochain arrêt.

Lors de l’arrêt, le conducteur peut effectuer, si l’emplacement le permet, une manœuvre appelée agenouillement destinée à faciliter la montée/descente de l’usager. Au cours de cette manœuvre, le véhicule est amené au plus près du trottoir et incliné sur le côté droit afin de réduire au maximum la différence de hauteur entre le plancher du bus et le sol, puis la rampe d’accès située sous la porte est déployée et les portes sont ouvertes afin de permettre l’entrée/sortie du passager[4].

Les véhicules sont également rendus accessibles aux malentendants et malvoyants par la mise en place d’une information sonore et visuelle, notamment par la présence de bandeaux lumineux sur lesquels sont indiqués le numéro de la ligne et des arrêts suivants, par l’annonce sonore de ces mêmes informations à l’intérieur des véhicules (ainsi qu’à l’extérieur sur les plus récents) et par des inscriptions en braille sur les boutons de demande d’arrêts à bord de certains véhicules.

Accessibilité des véhicules

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La communauté d’agglomération a également lancé une politique de mise en accessibilité des arrêts du réseau aux PMR. Celle-ci consiste a élargir les trottoirs et aménager un accès sécurisé pour permettre aux PMR de rejoindre l’arrêt, mais également à surélever la bordure de celui-ci à 21 cm afin de faciliter la manœuvre d’agenouillement.

Accessibilité des arrêts

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Service aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Bagages

Les horaires du réseau étant en partie calés sur les départs et arrivées des trains en gare d’Agde, plusieurs bus du réseau sont équipés de supports pour les valises[4] afin de permettre aux voyageurs de se rendre de la gare à leur lieu de résidence/vacances[4] (ou inversement) sans avoir à garder leurs bagages au pied de leurs sièges, où ils pourraient être encombrants et dangereux en cas de freinage brutal. Cet aménagement, qui nécessite le retrait de trois sièges, est disponible sur les cinq Mercedes-Benz Citaro C1 Facelit, où les supports à bagages sont situés sur le côté gauche, entre la porte avant et la porte centrale.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

L’arrêt de bus Jean Jaurès, du réseau Cap’Bus, à Agde en .

Arrêts[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Arrêt de bus et Aubette.

En 2017, le réseau est composé d’environ 285 arrêts de bus[Off 6], dont 252 desservis dans les deux sens.

Les arrêts se présentent sous la forme de poteaux bleu clair composés de deux parties, tournées perpendiculairement par rapport à un axe central. Dans la partie supérieure, on trouve le nom de la ville et de l’arrêt ainsi que le logo de la communauté d’agglomération, tandis que la partie inférieure est réservée aux fiches horaires et éventuellement à un plan. Dans certains cas, les poteaux sont doublés par une ou plusieurs aubettes. Dans le cas des arrêts desservis uniquement par les lignes estivales, ceux-ci sont matérialisés par des arrêts provisoires qui sont retirés en hors saison.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Certains arrêts sont aménagés afin d’être accessibles aux PMR, le plus souvent par la surélévation du bord afin de limiter l’écart entre le bord du véhicule et le sol.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

En 2010, le réseau — jusqu’alors représenté par le même logo que la communauté d’agglomération — est doté d’un logo qui lui est propre. Celui-ci se constitue de trois parties rappelant vraisemblablement la nature : à gauche, le mot Cap, écrit en bleu, qui semble rappeler la couleur de la mer. Au dessus du P, un demi-cercle jaune évoque le soleil, puis le mot bus, écrit en vert pour rappeler la terre, est inscrit à droite. Le logo est en diagonale, avec la partie gauche plus importante que la partie droite, comme pour évoquer l’horizon.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Livrée des véhicules[modifier | modifier le code]

Lors de la création du réseau en 2003, les véhicules mis en service arborent dans un premier temps une livrée entièrement blanche, puis sont dotés d’une livrée propre au réseau. Celle-ci est composée uniquement des couleurs du logo de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, qui est lui-même présent sur les faces latérales des véhicules, entre l’essieu arrière et le moteur. La partie située entre les deux portes est composée d’un trait vert foncé qui s’étend entre le sommet du bas de caisse, qui est blanc, et le bas des fenêtres. Ce trait est coupé par une ligne jaune juste avant la porte arrière. La face avant est composée d’un rectangle divisé en deux triangles, l’un jaune et l’autre bleu clair, et le nom de la communauté d’agglomération est inscrit au centre. La face arrière est de couleur vert clair.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

En , lorsque CarPostal Agde prend officiellement en charge l’exploitation du réseau, l’identité visuelle de celui-ci est revue et la livrée est modifiée. Elle se compose de deux couleurs principales : le bleu, qui forme des vagues sur le bas de caisse et remonte jusqu’au sommet des pares-brises avant et arrière des véhicules, et le blanc, qui est présent sur le reste de la carrosserie. Ces deux couleurs sont séparées par une ligne jaune/verte qui longe le sommet de la zone bleue. Des étoiles sont présentes dans les deux zones : dans la partie bleue, on en compte plusieurs de couleur bleu clair et trois jaunes à l’avant et à l’arrière, tandis qu’il n’y en a que trois jaunes sur les côtés dans la partie blanche. Les logos du réseau, de la communauté d’agglomération et de CarPostal France sont apposés sur les quatre côtés des véhicules.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Certains véhicules arborent une livrée entièrement blanche, composée uniquement des logos du réseau sur les quatre faces.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Livrées particulières

À quelques occasions, les bus peuvent arborer une livrée différente de celles décrites ci-dessus. Ainsi, on remarque :

  • entre 2003 et 2010, trois Irisbus Axer circulant sur le réseau arborent les couleurs du réseau départemental Hérault Transport, dont l’exploitation est également confiée à la société Keolis Val d’Hérault.
  • entre 2003 et 2010, deux Van Hool T815 circulant sur le réseau arborent une livrée blanche composée uniquement du mot Cariane, l’ancien nom de Keolis Val d’Hérault sur les différentes faces.
  • en 2015, un Heuliez GX 127L prêté par le réseau Ritmo d’Haguenau arbore la livrée de son réseau d’origine avec le logo de Cap’Bus sur les côtés.
  • en 2017, un Mercedes-Benz Sprinter Transfer prêté pour remplacer un autre véhicule arbore une livrée blanche avec le logo de Cap’Bus sur les côtés, encerclé par des traits jaunes et bleus.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Arrêts de correspondances[modifier | modifier le code]

Le réseau est composé de quatre arrêts de correspondances, où plusieurs lignes de bus se rencontrent afin de faciliter les échanges pour les usagers.

Nom de l’arrêt Adresse Lignes desservant l’arrêt Image
Cave Coopérative Boulevard Georges Pompidou
Agde
 2   3  Volvo 7000 n°143 - Cap’Bus (Cave Coopérative, Agde) (1).jpg
Centre Aquatique Chemin de Notre-Dame à Saint-Martin
Agde
 3   6   7   11  Mercedes-Benz Citaro C1 Facelift n°934 - Cap’Bus (Centre Nautique, Agde).jpg
Espace Grand Cap Rue Grand Cap
Agde
 1   2   3   6  Mercedes-Benz Citaro C1 Facelift n°898 - Cap’Bus (Espace Grand Cap, Agde).jpg
Gare Rue de la Digue
Agde
 1   2   3   4   5   6   7  Mercedes-Benz Citaro C1 Facelift n°891 & Mercedes-Benz Vehixel Cytios n°864 - Cap’Bus (Gare, Agde).jpg
Musée Centre Cap Cours des Gentilshommes
Le Cap d’Agde
 3   4   11  Irisbus Vehixel Cityos n°500 - Cap’Bus (Musée Centre Cap, Cap d’Agde).jpg
Un TER de la région Languedoc-Roussillon.

Gares SNCF[modifier | modifier le code]

La plupart des lignes — plus précisément les lignes régulières 1, 2, 3, 4 et 5 ainsi que les lignes en transport à la demande 6 et 7 — du réseau Cap’Bus desservent quotidiennement la gare d’Agde, qui est le point central du réseau, et trois lignes (la ligne régulière 5, la ligne en transport à la demande 6 et la ligne estivale 12) desservent également celle de Vias. Les deux sont situées sur l’itinéraire des TER de la région Languedoc-Roussillon reliant Béziers à Montpellier, deux gares de correspondance d’où plusieurs destinations, en Languedoc-Roussillon ou dans les régions voisines, sont proposées. La gare d’Agde est également desservi par des TGV provenant de la capitale, Paris, mais également des capitales d’autres pays européens, dont la capitale belge Bruxelles.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Différents véhicules exploités sur le réseau en juin 2017.

État du parc[modifier | modifier le code]

Le parc a été entièrement renouvelé au , lorsque CarPostal Agde est devenue la société délégataire de Cap’Bus. En effet, les 11 véhicules (9 Irisbus Axer et 2 Van Hool T815) exploités par la société précédente, Keolis Val d’Hérault, étant propriété de cette dernière, ils sont retirés du service à la fin de la délégation de service public liant la filiale de Keolis à la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée. Ils sont remplacés par 17 minibus, bus standards et cars[4] accessible aux PMR[Off 1] et équipés de la climatisation[4]. Appartenant au groupe CarPostal France et répondant à la norme Euro 5 sur les émissions polluantes, trois d’entre eux sont en service depuis moins de huit mois lors de leur arrivée sur le réseau[Off 1], tandis que les autres sont neufs[Off 1].

En 2017, 19 bus et cars[A 1] de différentes tailles (10 minibus et 9 standards) sont affectés aux lignes du réseau Cap’Bus, dont deux en réserve[A 1] qui ne fonctionnement qu’en cas d’avarie sur d’autres véhicules ou si des départs doivent être ajoutés, notamment en période estivale. Ils appartiennent tous à la société CarPostal Agde, à l’exception des deux MAN Lion’s Regio affectés uniquement à la ligne 5 et qui sont la propriété du sous-traitant CarPostal Méditerranée.

Ils arborent tous une livrée similaire, à l’exception de deux bus qui ont une livrée blanche avec les logos du réseau sur les côtés. Ils ne disposent pas de numéro de parc visible mais sont désignés, en interne, par les trois chiffres de la plaque d’immatriculation (par exemple, un véhicule immatriculé AA-225-AA est désigné sous le no 225).

À l’été 2015, un Heuliez GX 127 est prêté par la société CarPostal Haguenau — la société chargée de l’exploitation du réseau Ritmo d’Haguenau — pour circuler sur le réseau Cap’Bus afin de compenser l’immobilisation temporaire d’un véhicule de CarPostal Agde. Deux ans plus tard, en 2017, un Mercedes-Benz Sprinter Transfer de prêt remplace un Mercedes-Benz Sprinter, hors service suite à un incident technique.

Le dépôt de CarPostal Interurbain à Agde en .

Dépôts[modifier | modifier le code]

Les bus du réseau sont entreposés dans un dépôt de CarPostal Méditerranée avec des véhicules affectés à d’autres réseaux, dont le réseau départemental Hérault Transport et le réseau sétois Sète Agglopôle Mobilité. Visible depuis la RD 612 (sur la droite en direction de Montpellier), le dépôt est situé au 92 Chemin de Guiraudette, à Agde[A 1] (43° 17′ 48″ N, 3° 28′ 08″ E). Capable d’accueillir une soixante-dizaine d’autocars, il dispose d’un atelier technique pouvant abriter jusqu’à trois véhicules articulés simultanément pour l’entretien et la réparation des bus, d’une station de lavage et d’une station service.

Les bureaux de la société chargée de l’exploitation du réseau Cap’Bus, CarPostal Agde, sont également présents dans l’enceinte du dépôt. Ils sont installés dans un préfabriqué qui se situe à gauche en entrant, face à l’atelier technique.

Le réseau s’étendant au-delà d’Agde, quelques véhicules Cap’Bus affectés à des lignes éloignées (telle que la ligne 5, dont le départ se situe à la gare routière de Pézenas) ou au TAD sont stationnés dans un autre dépôt de CarPostal situé à Pézenas[A 1] afin de faciliter les prises de service.

Accidents[modifier | modifier le code]

Sécurité[modifier | modifier le code]

Conformément à la législation en vigueur, l’ensemble du parc est soumis à un contrôle technique, effectué par un centre indépendant et reconnu, valable 6 mois. Au cours de cette visite, tous les éléments de sécurité ainsi que l’arrimage des sièges et la motorisation sont vérifiés.

La position des véhicules est retransmise par GPS, grâce au Système d’Aide à l’Exploitation et à l’Information Voyageurs (SAEIV), au centre d’exploitation où une équipe est chargé de s’assurer de l’absence de problèmes sur le réseau. Les véhicules sont également équipés d’émetteur-récepteur permettant aux conducteurs d’être informés des perturbations sur le réseau et de communiquer avec le centre d’exploitation.

Les portes sont dotées de nombreuses sécurités. En effet, chacune d’elles est dotée de bords sensibles, capable de remarquer la présence d’un corps étranger entre les battants et d’entraîner un phénomène de réversion, c’est-à-dire la réouverture des portes. Les véhicules sont également équipés d’un détecteur, situé au-dessus des portes, capable de déceler une présence par infrarouge et destiné à vérifier la présence d’un individu trop près des portes au moment de leur ouverture/fermeture. En cas d’anomalie, le système enclenche la réouverture des portes. Des capteurs sont également installés afin de vérifier la bonne fermeture des portes arrière : si l’une d’elles est mal fermée, le véhicule ne peut pas démarrer. L’ouverture de la porte avant n’empêche pas de faire partir le bus, mais elle est programmée pour se fermer automatiquement après 5 secondes. Enfin, en cas de problème empêchant l’ouverture des battants depuis l’intérieur, deux mécanismes, l’un à l’extérieur et l’autre à l’intérieur, sont installés à proximité de chaque portes et permettent de déclencher la décompression, c’est-à-dire le fait de vider les réserves d’air comprimé, rendant ainsi les battants inertes.

Tous les bus sont équipés de marteaux brise-vitre et, conformément à la législation en vigueur, au moins cinq vitres latérales et le pare-brise arrière, sur lesquelles il est inscrit « Issue de secours », peuvent être brisés afin d’être utilisés pour évacuer le véhicule.

Sécurités au niveau des portes et vitres

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Un extincteur.

Ils sont également dotés de moyens de lutte contre l’incendie, notamment un extincteur, qui est situé au niveau de la porte avant.

Les portillons sont dotés d’une alarme, qui sonne si celui-ci n’est pas ou mal fermé.

Personnel d’exploitation[modifier | modifier le code]

Le bandeau lumineux installé à bord du Volvo 7000 du réseau Cap’Bus.

Informations aux voyageurs[modifier | modifier le code]

À l’exception de l’Heuliez GX 107, tous les bus du réseau sont équipés d’un bandeau lumineux à l’avant. Celui-ci fournit aux voyageurs des informations sur la ligne — le numéro, la destination et le nom de l’arrêt suivant —, mais également la date et l’heure.

Les instructions à respecter à bord des véhicules ainsi que le plan du réseau sont présents dans les voussoirs latéraux. En montant dans le véhicule, une boîte accrochée sur le portillon permet aux usagers de prendre la fiche horaire de la ligne empruntée.

Le réseau dispose de son propre site web, capbus.fr, disponible en français et en anglais. Sur celui-ci, l’usager trouve de nombreuses informations concernant le réseau : fiches horaires, plans du réseau, tarifs, points de vente, règlement, infos trafic, actualités et présentation de la communauté d’agglomération et du groupe CarPostal (groupe international, filiale française et filiale locale). Le site propose également une boutique en ligne pour acheter ou recharger un titre de transport ainsi que deux formulaires de contact : un pour contacter le réseau et un pour réserver un départ sur le TAD.

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

Tickets et abonnements[modifier | modifier le code]

Tarification en vigueur depuis

La gratuité s’applique, sous conditions, aux enfants de moins de 5 ans accompagnés par un parent.

Tickets 

Les tickets Unité, vendu au prix de 1 , ou son équivalent ajouté par dix sur une carte électronique, permet dans la limite d’une heure après la date de première validation de se déplacer pour un trajet aller, les correspondances étant autorisées[Off 9]. Les tickets Journée sont valables pour une durée de 24 heures à compter de la première validation, et permettent de se déplacer de façon illimitée sur tout le réseau[Off 9].

Tickets et pass[Off 10].
Titre Prix Droits liés Lieu de vente
Note: Les tarifs indiqués ci-dessous sont ceux en vigueur au 4 juillet 2017. Il est possible que ceux-ci aient évolué depuis cette date.
Ticket « Unité »
  • Valable h après la première validation ;
  • Aller-retour interdits, correspondances autorisées.
À bord des bus
Tickets « Journée »
  • Déplacements illimités pendant 24 h à compter de la première validation.
« Cap’tenJ »
  • Valable h après la première validation ;
  • Aller-retour interdits, correspondances autorisées.

Conditions

  • Avoir moins de 18 ans (ou moins de 26 pour les étudiants).
Agence commerciale
Boutique en ligne
« Cap’ten »
  • Valable h après la première validation ;
  • Aller-retour interdits, correspondances autorisées.
Une carte du réseau Cap’Bus.
Un valideur à bord d’un bus du réseau Cap’Bus.
Abonnements 
Abonnements[Off 11],[Off 12]
Abonnement Période de validité Prix Droits liés Lieu de vente
Note: Les tarifs indiqués ci-dessous sont ceux en vigueur au 4 juillet 2017. Il est possible que ceux-ci aient évolué depuis cette date.
« Cap’31J » Mensuel 12 
  • Valable un mois, de date à date ;
  • Déplacements illimités ;

Conditions

  • Avoir moins de 18 ans (ou moins de 26 pour les étudiants),
  • Être demandeur d’emploi,
  • Être au RSA.
Agence commerciale
Boutique en ligne
« Cap’31 » 20 
  • Valable un mois calendaire ;
  • Déplacements illimités.
« Grand’Cap » Annuel 200 
  • Valable une année, de date à date ;
  • Déplacements illimités.

Points de vente[modifier | modifier le code]

L’agence commerciale à Agde en .

L’unique point de vente est l’agence commerciale, située au 1 bis Quai du Commandant Réveille à Agde (43° 18′ 55″ N, 3° 28′ 06″ E), ouvert du lundi au samedi[Off 13]. Elle est accessible en bus avec les lignes 1, 2, 3 et 4 en descendant à l’arrêt Château Laurens, situé à une dizaine de mètres.

Les usagers peuvent y acheter leurs titres de transports (tickets par lot de 10 ou abonnements) et y demander des renseignements sur les services proposés (TAD). Ils y trouvent également le plan général du réseau et les fiches horaires de toutes les lignes.

Impact socio-économique[modifier | modifier le code]

Trafic[modifier | modifier le code]

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Toutefois, certains véhicules n’arboreront jamais cette livrée. Ils resteront blancs ou seront repeints aux couleurs du réseau départemental Hérault Transport.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme Cavailles (dir.), « Transports en commun », sur www.ville-agde.fr, Mairie d’Agde, © 2017 (consulté le 16 juillet 2017).
  2. Gilles d’Ettore, Séance du lundi 25 janvier 2010 : Liste des marchés conclus, Saint-Thibéry, communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, , 10 p. (lire en ligne), p. 10.
  3. Marciano Dominguez, « Bus à Agde : Concert de klaxon des bus de Keolis au Centre d'Agde… », sur agdeinfos.canalblog.com, (consulté le 16 juillet 2017).
  4. a b c d e f g h i j k l et m Jérôme Cavailles (dir.), « Révolution dans les transports urbains », sur www.ville-agde.fr, Mairie d’Agde, (consulté le 18 juillet 2017).
  5. Régine Dautrey (dir.), « Hérault Transport », sur www.herault-transport.fr, Hérault Transport (consulté le 3 août 2017).
  6. Régine Dautrey (dir.), « Hérault Transport » [PDF], sur www.herault-transport.fr, Hérault Transport (consulté le 3 août 2017).
Site de Hérault Tribune

Les références notées « HT » dans le texte proviennent du journal Hérault Tribune (www.herault-tribune.com).

Site de Hérault Méditerranée

Les références notées « A » dans le texte proviennent du site de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée (www.agglo-heraultmediterranee.net).

  1. a b c d e f g h i j et k Service communication (dir.), « Contrat de concession de service public pour exploitation du reseau de transport de voyageurs Cap’Bus », sur www.agglo-heraultmediterranee.net, Hérault Méditerranée (consulté le 12 juillet 2017).
  2. Service communication (dir.), « Avec CAP’BUS, l’agglo vous transporte ! », sur www.agglo-heraultmediterranee.net, Hérault Méditerranée (consulté le 7 février 2018).
  3. « Les archives »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 15 juillet 2017).
  4. a b c et d « Les transports C.A.H.M. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 15 juillet 2017).
  5. Service communication (dir.), « Transport », sur www.agglo-heraultmediterranee.net, Hérault Méditerranée (consulté le 3 juillet 2017).
Site officiel de Cap’Bus

Les références notées « Off » dans le texte proviennent du site officiel de Cap’Bus (www.capbus.fr).

  1. a b c et d Gilles d’Ettore et Christian Theron, « Edito »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.capbus.fr, CapBus, (consulté le 16 juillet 2017).
  2. « Plan »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.capbus.fr, CapBus, (consulté le 16 juillet 2017).
  3. Mme Taibi (dir.), « La communauté d’agglomération Hérault Méditerranée », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 3 juillet 2017).
  4. Mme Taibi (dir.), « CarPostal Agde », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 3 juillet 2017).
  5. a et b Mme Taibi (dir.), « Lignes et horaires », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 4 juillet 2017).
  6. a b et c Mme Taibi (dir.), « Plan Général » [PDF], sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 3 juillet 2017).
  7. Mme Taibi (dir.), « Formulaire de réservation TAD », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 6 juillet 2017).
  8. Mme Taibi (dir.), « Réservation TAD », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 6 juillet 2017).
  9. a et b Mme Taibi (dir.), « Tarifs », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 4 juillet 2017).
  10. Mme Taibi (dir.), « Tickets et Cartes de 10 voyages », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 4 juillet 2017).
  11. Mme Taibi (dir.), « Abonnements Mensuels », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 4 juillet 2017).
  12. Mme Taibi (dir.), « Abonnement Annuel », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 4 juillet 2017).
  13. Mme Taibi (dir.), « Points de vente », sur www.capbus.fr, CarPostal Agde SAS, © 2015 (consulté le 5 juillet 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]