Gare de Moulins-sur-Allier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Moulins-sur-Allier
image illustrative de l’article Gare de Moulins-sur-Allier
Bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Moulins
Quartier Marcelin-Desboutin
Adresse 4, rue Philippe-Thomas
03000 Moulins
Coordonnées géographiques 46° 33′ 41″ nord, 3° 20′ 21″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités
TER Auvergne-Rhône-Alpes
TER Bourgogne-Franche-Comté
TER Centre-Val de Loire
Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Montluçon à Moulins
Moret - Veneux-Les-Sablons à Lyon-Perrache
Moulins à Mâcon
Voies 4 (+ voies de service)
Quais 2 latéraux et 2 centraux
Transit annuel 687 306 voyageurs (2016)
Altitude 222 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus (Aléo)[1] Lignes A, C, D, F, H et S4
Taxis Toutes destinations
Trans'Allier[2] Lignes A, C, D, J, K, N, O, Q, R

La gare de Moulins-sur-Allier est une gare ferroviaire française située sur le territoire de la commune de Moulins, dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Moulins-sur-Allier est une gare, de moyenne importance, de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), bénéficiant du service d'information en ligne Gares en mouvement[3], desservie par des trains de grandes lignes Intercités. C'est aussi une gare des réseaux des trains express régionaux d'Auvergne-Rhône-Alpes[4] (TER Auvergne-Rhône-Alpes) et de Bourgogne-Franche-Comté[5] (TER Bourgogne-Franche-Comté). Les principales villes accessibles depuis la gare sont Angers, Bourges, Clermont-Ferrand, Dijon, Lyon, Nantes, Nevers, Paris, Roanne, Saumur, Tours, Vichy et Vierzon.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare est située au point kilométrique (PK) 313,095 de la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache et au PK 408,5 de la ligne de Montluçon à Moulins partiellement fermée. Elle est également l'origine de la ligne de Moulins à Mâcon partiellement déclassée. Son altitude est de 222 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne ligne vers Montluçon
Ancienne ligne vers Montluçon.

À la mise en service du tronçon Saincaize – Moulins de la ligne de Moret à Lyon, la gare est ouverte le 15 mai 1853. Le 22 août, cette ligne est prolongée jusqu'à Varennes-sur-Allier. La ligne de Montluçon à Moulins a ouvert le 7 novembre 1859, puis celle de Moulins à Mâcon en 1869 ; elles ferment respectivement au trafic voyageurs en 1972 et en 1968.

La gare est électrifiée en 25 kV – 50 Hz en 1989 au titre du projet de l'électrification de la ligne de Paris à Clermont-Ferrand. Sur cette relation, les voitures Corail Téoz, rénovées, arrivent sur la relation en 2003.

Travaux du pôle d'échanges intermodal[modifier | modifier le code]

Vue de la passerelle de la gare SNCF fin 2011
Vue de la passerelle de la gare SNCF fin 2011.
Voies de la gare depuis la passerelle côté Moulins
Voies de la gare depuis la passerelle côté Moulins.
Parking de la gare côté Moulins
Parking de la gare côté Moulins.

Dès 2010, d'importants travaux sont lancés afin d'adapter la gare à devenir un pôle d'échanges intermodal. Elle le devient en 2012.

Moulins Communauté, autorité organisatrice des transports de l'agglomération moulinoise, a fait le choix, avec le concours de l'Europe, de l'État, du Conseil régional d'Auvergne, du Conseil général de l'Allier, de Réseau Ferré de France et de la SNCF, de créer un programme afin d'aménager un pôle d'échanges intermodal (PEI) autour de la gare de Moulins. Le PEI offre la possibilité d'utiliser plusieurs modes de transports au cours d'un même trajet, nécessitant de bonnes correspondances entre le réseau Grandes Lignes de la SNCF, les TER de certaines régions, le réseau Trans'Allier, le réseau de bus urbains Aléo et le réseau de transport à la demande TADéal.

Côté Moulins, le bâtiment voyageurs a été réorganisé et les fonctionnalités, les services clients et les commerces ont été développés. Les façades ont été ravalées et ce bâtiment est aménagé pour les personnes à mobilité réduite.

Le parvis de la gare comprend une voie dépose-minute et un emplacement pour les taxis au sud. Il s'accompagne d'un aménagement paysager et de services aux usagers.

Au nord du bâtiment, ont été aménagés une nouvelle gare routière, accueillant les autocars des lignes interurbaines, régionales et départementales (les six quais sont numérotés) ; une aire d'arrêt pour les bus urbains ; ainsi qu'un parking de 140 places.

Côté Yzeure, ont été aménagés un parking d'environ 85 places (dont une vingtaine réservées au personnel de la SNCF) ainsi qu'une aire d'arrêt pour les bus urbains et un nouveau paysage urbain.

La liaison entre Moulins et Yzeure est assurée par une passerelle piétonne, équipée d'ascenseurs et d'escaliers, accessible aux personnes à mobilité réduite. Elle offre un accès direct aux quais, également accessibles.

Quant au bâtiment principal :

  • démolition partielle de l'aide nord du bâtiment avec relogement de la bibliothèque SNCF ;
  • ravalement de la façade du parvis et des pignons ;
  • création de sanitaires publics en cœur de gare, en lieu et place de l'ancienne salle d'attente ;
  • réaffectation d'une zone de consigne et téléphone en espace d'attente ;
  • rafraîchissement du hall ;
  • aménagement d'équipements PMR (chemin de guidage pour malvoyants, tablette pour personnes à mobilité réduite ou de petite taille) ;
  • développement de l'information voyageurs fixe (totems et signalétique fixe) et dynamique (cinq écrans) ;
  • déplacement du distributeur automatique de billets de banque en l'intégrant dans la façade du bâtiment ;
  • relogement des taxis à l'extrémité sud du Buffet (local taxis et huit places de stationnement privé).

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2016, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 687 306 voyageurs[6].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

La gare de Moulins-sur-Allier accueille des trains régionaux et nationaux. Les trains la desservant permettent d'atteindre un grand nombre d'autres gares.

Accueil[modifier | modifier le code]

La gare est ouverte 7 jours sur 7 sans interruption[4] :

  • de h à 22 h 30 du lundi au vendredi ;
  • de h à 22 h 30 le samedi ;
  • de h à 22 h 30 le dimanche et les jours fériés.

La gare comprend des guichets ouverts tous les jours sans interruption, un commerce multifonction ouvert également tous les jours sans interruption, des automates d'achat de billets régionaux et nationaux, une bulle d'accueil ouverte tous les jours pour accueillir, conseiller et accompagner les voyageurs qui en ont le besoin, une salle d'attente, réservée aux voyageurs, ouverte tous les jours, un photomaton en libre-service et des téléphones publics.

La gare est dotée d'un distributeur automatique de billets de banque du Crédit Agricole (côté entrée générale de la gare), d'un service d'objets trouvés (côté quai), de bancs sur les quais nos 1, 2 et 3 et, depuis fin 2011, d'une passerelle permettant d'accéder à ces quais.

Desserte[modifier | modifier le code]

Quais de la gare.

Moulins-sur-Allier a toujours été une gare relativement importante de dessertes régionales et nationales bien que la fermeture, il y a quelques dizaines d'années, de nombreuses lignes a légèrement mis un frein au développement du trafic régional.

La desserte de la gare un jour ouvrable en 2014 est la suivante :

Intercités[modifier | modifier le code]

Les quais vus de la voie A.
  • Paris-Bercy (h 25, 7 allers et retours), réservation obligatoire[7] ;
  • Nevers (30 min, 9 allers et retours), réservation obligatoire pour les trains en direction de Paris, facultative sur Nantes – Tours – Lyon[7] ;
  • Vichy (25 min, 7 allers et retours), réservation obligatoire[7] ;
  • Riom (50 min, 7 allers et retours), réservation obligatoire[7] ;
  • Clermont-Ferrand (h, 7 allers et retours), réservation obligatoire[7] ;
  • Tours (h 50, 2 allers et retours) ;
  • Bourges (h 20, 2 allers et retours) ;
  • Lyon-Part-Dieu (h 25, 2 allers et retours) ;
  • Nantes (h 50, 2 allers et retours)

Trains TER[modifier | modifier le code]

Un TER Auvergne
Un TER Auvergne.
  • Dijon-Ville (h 50, 1 aller et retour)[8] ;
  • Lyon-Perrache via Paray-le-Monial (h, 3 allers et 2 retours)[9] ;
  • Nevers (40 min, 4 allers dont 1 omnibus et 5 retours dont 2 omnibus)[10] ;
  • Saint-Germain-des-Fossés (25 min), Vichy (35 min), Riom (55 min) et Clermont-Ferrand (h 5) : 14 allers (plus 1 le lundi) et 13 retours[7], quelques-uns sont prolongés au sud vers Vic-le-Comte et Brioude

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Transports urbains[modifier | modifier le code]

La gare est un arrêt des autobus de l'agglomération moulinoise des lignes suivantes[1] :

  • Ligne A : Mairie d'Avermes ↔ Fromenteau
  • Ligne C : Chartreux École ↔ Yzeure Le Plessis
  • Ligne D : Yzeure Le Plessis ↔ Place des Martyrs
  • Ligne F : Bressolles ↔ Yzeure Parc Grillet
  • Ligne H : Toulon-sur-Allier ↔ Gare SNCF
  • Ligne S4 : Neuvy / Lycée Agricole ↔ Gare SNCF

Autocars TER[modifier | modifier le code]

Autocars départementaux[modifier | modifier le code]

La gare est un arrêt des autocars départementaux des lignes suivantes[2] :

Les quais numéro 1, 2 et 3 sont reliés par un passage souterrain ainsi que, depuis le 30 novembre 2011, par une passerelle construite à l'occasion de la création du pôle d'échanges intermodal.

Il existe, au sud de la gare, plusieurs voies non ou très peu utilisées.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Signaux de sortie de la gare.

Cette gare est ouverte au service du fret[11] (train massif et desserte d'installations terminales embranchées).

Projets[modifier | modifier le code]

Le TGV à Moulins[modifier | modifier le code]

La future ligne à grande vitesse POCL pourrait passer par Moulins ou à proximité. Des tracés sont à l'étude. Une période de débat public s'est ouverte le 4 octobre 2011 dont deux réunions à Moulins le 18 octobre et le 15 novembre 2011. La création de cette LGV permettrait de relier Moulins à Lyon et Orléans, approximativement, en 50 min, Paris en h 20, Tours en h 50, Lille en h 40 et Marseille en h 45.

Que Moulins soit ou non sur cette ligne, celle-ci ne devrait pas entrer en service avant 2025.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Bercy Nevers Intercités Saint-Germain-des-Fossés
ou Vichy
Clermont-Ferrand
Nantes Nevers Intercités Saint-Germain-des-Fossés Lyon-Perrache
Terminus Terminus TER Auvergne-Rhône-Alpes Bessay-sur-Allier
ou Varennes-sur-Allier
Clermont-Ferrand
ou Vic-le-Comte
ou Brioude
Clermont-Ferrand Bessay-sur-Allier TER Auvergne-Rhône-Alpes /
Bourgogne-Franche-Comté
Dompierre-Sept-Fons Dijon
Nevers Saint-Pierre-le-Moûtier
ou Villeneuve-sur-Allier
TER Auvergne-Rhône-Alpes Bessay-sur-Allier
ou Varennes-sur-Allier
Clermont-Ferrand
Vic-le-Comte Varennes-sur-Allier
ou Bessay
TER Auvergne-Rhône-Alpes Terminus
ou Chantenay-Saint-Imbert
Terminus
ou Nevers
Nevers Saint-Pierre-le-Moûtier TER Bourgogne-Franche-Comté Dompierre-Sept-Fons Lyon-Perrache
Nevers
ou Decize
Villeneuve-sur-Allier TER Bourgogne-Franche-Comté Terminus Terminus