Réseau interurbain de la Savoie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Belle Savoie Express
Image illustrative de l'article Réseau interurbain de la Savoie
Le logo de Belle Savoie Express.

Image illustrative de l'article Réseau interurbain de la Savoie
Un Iveco Crossway à Chambéry en octobre 2017.

Situation Savoie (73)
Type Autobus
Autocar
Lignes 7 lignes périurbaines
34 lignes saisonnières (été et hiver seulement)
Fréquentation 521 158 passagers (2014)
Propriétaire Région Auvergne-Rhône-Alpes
Site internet www.mobisavoie.fr
Slogan Le réseau de transport en Savoie.
Réseaux connexes Cœur de Maurienne Bus • StacTRA
OndéaMont-Bus

Car.Ain.frLihsaTransisère
TGVTER Rhône-Alpes
Citélib

Belle Savoie Express est le réseau de transport interurbain du département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis le , la région Auvergne-Rhône-Alpes est devenue l’autorité organisatrice des transport et, par conséquent, propriétaire du réseau interurbain[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau est créé dans les années 1980 suite à la mise en application de la Loi d’orientation des transports intérieurs (LOTI)[2].

En , afin de rendre le réseau plus visible et de renforcer l’offre de transports dans le département[2], le conseil général dote le réseau interurbain d’une nouvelle identité[2]. Il prend le nom de Belle Savoie Express[2] et les véhicules sont dotés d’une livrée spécifique[2], composée du logo aux feuilles vertes. Ce même mois, une centrale de mobilité, nommée Mobisavoie, voit le jour[2] avec l’objectif de favoriser l’intermodalité dans le département en regroupant les informations sur les différents moyens de déplacements existants[2] (réseaux urbains et interurbains, vélos, TER, covoiturage, ...).

Dans le cadre de la Loi NOTREe, la compétence transports est transférée à la région au 1er septembre 2017. Le conseil départemental de la Savoie perd donc la gestion du réseau interurbain au profit du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, qui décide de maintenir les réseaux départementaux préexistants[3].

Le réseau[modifier | modifier le code]

Les lignes[modifier | modifier le code]

Les gares routières[modifier | modifier le code]

Intermodalités[modifier | modifier le code]

Arrêts[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Arrêt de bus et Aubette.

En 2009, au moment de son changement d’idendité, le réseau interurbain comptait plus de 300 arrêts[2].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Livrée des véhicules[modifier | modifier le code]

La livrée des véhicules est blanche, composée uniquement des logos du réseau, du conseil général (devenue le conseil départemental) de la Savoie et de la centrale de mobilité Mobisavoie. Toutefois, ce dernier n’est pas forcément présent.

De plus, certains véhicules disposent d’une bande verte sur toute la longueur. Toutefois, celle-ci est assez rare.

Personnels[modifier | modifier le code]

Parc de véhicules[modifier | modifier le code]

Transporteurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Wauquiez (dir.), « Savoie », sur www.auvergnerhonealpes.fr, Auvergne-Rhône-Alpes, © 2017 (consulté le 25 septembre 2017) : « A partir du 1er septembre 2017, c'est la Région qui organise le transport interurbain sur le territoire de la Savoie. ».
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Hervé Gaymard (dir.), « « Belle Savoie Express » : tous à bord ! », SavoieMag, no 36,‎ , p. 10-14 (ISSN 0991-3734, lire en ligne).
  3. Conseil départemental de la Savoie, « Belle Savoie Express », sur www.mobisavoie.fr, Mobisavoie, © 2016 (consulté le 24 septembre 2017) : « Désormais organisatrice des transports interurbains en Savoie, La Région Auvergne-Rhône-Alpes a souhaité maintenir l'organisation du réseau de transport de proximité "Belle Savoie Express". ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]