Stade aquatique de l'agglomération de Vichy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade aquatique
Open de France de natation 2015 - 02.jpg
Bassin extérieur du stade aquatique lors de l'Open de France de natation en 2015.
Généralités
Adresse
Rue des Chabannes Basses
03700 Bellerive-sur-Allier
Construction et ouverture
Construction
2006
Construction
2006-2008
Ouverture
(au public)
Architecte
Utilisation
Clubs résidents
  • VVA Natation
  • Vichy Triathlon
  • Club de sauvetage
  • Club de plongée
  • Club de Saint-Germain-des-Fossés
  • Club handisport de VVA[1]
Administration
Équipement
Capacité
plus de 1 000
Affluence record
Sur un jour : 2 193 (23 août 2011)
Sur un an : 244 000 (2010)
Localisation
Coordonnées

Dans l'agglomération de Vichy, le stade aquatique est un équipement sportif, habilité pour la pratique de la natation, situé sur la commune de Bellerive-sur-Allier, dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes. Géré à l'origine par la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier, puis par Vichy Communauté, il est ouvert au public depuis le .

Situation[modifier | modifier le code]

Le stade aquatique est localisé à proximité d'une entrée d'agglomération (le rond-point de Boussange, situé en aval), non loin du parc omnisports.

Il est accessible depuis la route départementale 2209 (ancienne route nationale 209) et par les lignes C (du lundi au samedi) et B (dimanche et jours fériés) du réseau MobiVie.

En 2010, le département de l'Allier a aménagé la route départementale au droit du carrefour du stade aquatique afin d'améliorer la sécurité ; la communauté d'agglomération a, de son côté, réalisé un chemin partagé avec des aménagements nouveaux, depuis le pont de Bellerive. Un parking relais (sept places) a été créé derrière l'arrêt de bus.

Historique[modifier | modifier le code]

Après la fermeture du stade nautique, jugé vétuste à la suite d'inondations récentes survenues fin 2003[2] (le site étant très proche de la rivière Allier), les élus de la communauté d'agglomération ont décidé de construire un nouveau stade.

Les plans sont de l'architecte Jacques Rougerie. L'emplacement a été choisi de sorte à donner une image sportive au territoire[3].

Les travaux ont commencé le 22 août 2006 (la première pierre a été posée le 10 octobre[4]) pour se terminer début 2008. Il est inauguré le 2 février 2008, en présence de 700 personnes, et une présentation au public avait été organisée les 2 et 3 février par le vice-président de Vichy Val d'Allier chargé des sports[5]. Il est ouvert au public depuis le 21 mars 2008. Le projet a coûté 22 630 000 €.

En 2011, la fédération française handisport a souhaité installer un Pôle France jeunes de natation au CREPS Vichy Auvergne, unique en France, en vue de la préparation aux Jeux paralympiques de Rio. La commission nationale du sport de haut niveau a approuvé cette proposition[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Il peut accueillir plus de mille personnes. Il comprend six bassins en inox[6], un bassin sportif intérieur et un extérieur (ouvert au public de mai à octobre) avec une eau à 28 °C (dimensions 25 × 21 m), un bassin ludique couvert avec toboggan (31 °C, 300 m2), un bassin d'apprentissage (190 m2), une pataugeoire et un espace forme[1].

Vingt-six agents de la communauté d'agglomération travaillent au stade aquatique dont douze maîtres nageurs, cinq techniciens, sept agents pour l'accueil et les vestiaires, une personne à l'espace forme et une directrice[1].

Les clubs et écoles[modifier | modifier le code]

Six clubs résident : VVA Natation, Vichy Triathlon, le club de sauvetage, le club de plongée, le club de Saint-Germain-des-Fossés et le club handisport de VVA[1].

Avec le succès de fréquentation rencontré, Vichy Val d'Allier Natation devient le deuxième club de l'ancienne région administrative Auvergne en termes de licenciés après celui de Clermont-Ferrand[3].

Des écoles de natation sont installées dans ce stade (pour l'apprentissage et le perfectionnement) : école de natation adultes, école de natation enfants, éveil aquatique (pour les enfants de six mois à trois ans)[1].

Équipements[modifier | modifier le code]

Outre les diverses installations énumérées précédemment, le stade aquatique possède aussi un restaurant indépendant « L'Eau à la bouche » ouvert le midi (le soir sur réservation)[1].

Un jardin aquatique est à la disposition des familles pour les enfants chaque dimanche matin[1].

Tarification[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire du 24 janvier 2008[7] a défini les premiers tarifs d'accès au stade, applicables au [8]. Ils ont été réévalués depuis.

Des tarifs annuels, pour dix entrées ou pour dix heures sont proposés. Le tarif réduit s'applique, peu importe le lieu de résidence, pour les personnes âgées de moins de dix-huit ans, les étudiants, les demandeurs d'emploi ou les handicapés[9].

Tarification
Catégorie Premiers tarifs Tarification actuelle (2018)[9]
Adultes 4 € 4,30 € en agglomération
5,10 € hors agglomération
Tarif réduit 2,50 € 2,90 € en agglomération
3,35 € hors agglomération

En 2008, le tarif réduit s'appliquait aussi en cas d'utilisation des transports en commun (3,20 € pour les adultes et 1,70 € pour les jeunes, handicapés, étudiants ou les groupes de dix personnes)[7].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture, le stade accueille plus de 200 000 usagers.

Un pic de fréquentation journalier a été atteint le 18 août 2009 avec 2 052 entrées[10], puis le 23 août 2011 avec 2 193 entrées[1].

Depuis 2009, la fréquentation se stabilise : 242 000 entrées, 244 000 en 2010 dont 192 000 entrées payantes[11].

Le stade aquatique a accueilli son millionième visiteur (une retraitée de l'agglomération) le 3 avril 2012[1].

Événements[modifier | modifier le code]

En 2008, le stade a accueilli les championnats de France de natation masters ou un gala de natation synchronisée[12].

En mars 2013, la Fédération française de natation a annoncé que la septième édition de l'Open de France de natation, qui se déroulait jusqu'alors près de Paris, se tient au stade aquatique. Les compétitions ont eu lieu les 6 et 7 juillet 2013[13]. L'édition 2013 ayant connu un succès remarquable, les éditions de 2014 à 2016 ont eu lieu dans ce même équipement[14].

La dixième édition de l'Open de France, tenue les 2 et 3 juillet 2016, a rassemblé trente-cinq nations ; 1 300 spectateurs ont assisté à la compétition le samedi et 1 500 le dimanche. La convention entre Vichy Val d'Allier, la Fédération française de natation et Nat'Event Organisation ayant pris fin, il est incertain que l'édition 2017 se tienne sur le site du stade aquatique[15]. En novembre 2016, la société organisatrice annonce le changement du lieu de la onzième édition de l'Open de France, qui se tient à Chartres[16].

Du 29 juin au 2 juillet 2017, le championnat de France des maîtres est organisé sur le site du stade. 1 256 nageurs sont engagés dans cette compétition, qualificative pour le championnat d'Europe des maîtres qui se tiendra à Budapest en août[17].

Clubs et personnalités ayant fréquenté le stade aquatique[modifier | modifier le code]

Se sont entraînés au stade :

  • l'équipe de France paralympique ;
  • l'équipe olympique russe de natation synchronisée ;
  • Sébastien Rouault, à l'occasion des Jeux olympiques de Pékin[1] ;
  • l'équipe américaine de natation (dont Michael Phelps, déjà venu en juin 2010) à l'occasion des Jeux olympiques de Londres. Une visite publique a eu lieu le 21 juillet 2012[1]. L'entraînement des Américains s'est d'abord déroulé à huis clos et un dispositif de sécurité a été lourdement déployé[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k « Success story : le Stade aquatique », VVA magazine, 2012.
  2. Alain Carteret, « Sport à Vichy ».
  3. a b et c « Le Stade Aquatique de Vichy Val d'Allier », sur Vichy-economie.com, Vichy Val d'Allier Développement, (consulté le 9 février 2014).
  4. Alain Carteret, « Histoire de Vichy » (défiler jusqu'à « 2006 » et « 2008 »).
  5. Fabienne Faurie, « Des costumes et des naïades », La Montagne,‎ , p. 6 (édition de Vichy).
  6. « Centre aquatique : des bassins tout inox à Vichy (France) », sur Constructalia, ArcelorMittal (consulté le 21 juillet 2009).
  7. a et b « Conseil communautaire du jeudi 24 janvier 2008 », Délibérations du Conseil Communautaire, Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier, (consulté le 6 juin 2015).
  8. Anne Bourges, « Un budget « minimaliste » », La Montagne,‎ (édition de Vichy).
  9. a et b « Stade Aquatique » (consulté le 30 septembre 2018).
  10. Nathalie Van Praagh, « Tout le monde à la piscine ! », La Montagne,‎ , p. 12 (édition de Vichy).
  11. Philippe Cros, « Le stade aqualudique fait le plein », La Montagne,‎ , p. 10 (édition de Vichy).
  12. Jean-Michel Guerre (dir.), « Pour un été très aquatique », VVA mag, no 9,‎ , p. 4-6 [VVA Magazine no 9].
  13. « L'Open de natation s'installe à… Vichy », sur Sports.fr, .
  14. Guillaume Geraudie, « L'Open de France de natation à Vichy jusqu'en 2016 », Sport Stratégies,‎ (résumé) (inscription nécessaire).
  15. Olivier Rezel, « A l'Open de France, il y avait du monde dans… et autour du bassin », La Montagne,‎ (lire en ligne).
  16. Nicolas Jacquet, « L'Open de France quitte Vichy pour Chartres », sur lamontagne.fr, (consulté le 29 juin 2017).
  17. « Championnat de France : une compétition de maîtres à Bellerive », sur lamontagne.fr, (consulté le 29 juin 2017).
  18. Julien Moreau, « Reportage : L'équipe US de natation à Vichy », La Montagne,‎ , p. 7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • « Un bijou bleu inox : stade aquatique de Bellerive-sur-Allier », Auvergne Architectures, no 45,‎ , p. 20-21. Coproducteur : École nationale supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand
  • René Bardet (dir.), « Stade Aquatique — À vos maillots : Ouverture imminente », VVA magazine, Vichy Val d'Allier, no 8,‎ , p. 4-5 [VVA Magazine no 8]
  • Jean-Michel Guerre (dir.), « Success story : le Stade aquatique », VVA magazine, Vichy Val d'Allier, no 21,‎ , p. 8-15 [VVA Magazine no 21] Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]