Cognat-Lyonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cognat-Lyonne
L'église de Cognat à l'écart du village sur une colline.
L'église de Cognat à l'écart du village sur une colline.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Bellerive-sur-Allier
Intercommunalité Vichy Communauté
Maire
Mandat
Raymond Mazal
2014-2020
Code postal 03110
Code commune 03080
Démographie
Population
municipale
706 hab. (2014)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ 33″ nord, 3° 18′ 39″ est
Altitude Min. 308 m – Max. 368 m
Superficie 12,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Cognat-Lyonne

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Cognat-Lyonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cognat-Lyonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cognat-Lyonne

Cognat-Lyonne est une commune française située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Vichy.

Ses habitants sont appelés les Cognatois, Cognatoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située au sud-sud-est du département de l'Allier[1], à l'ouest de Vichy, la commune est constituée de deux villages : Cognat (à l'est) et Lyonne (à l'ouest), distants de deux kilomètres.

Six communes sont limitrophes de Cognat-Lyonne :

Communes limitrophes de Cognat-Lyonne
Monteignet-sur-l'Andelot,
Escurolles
Espinasse-Vozelle
Cognat-Lyonne Serbannes
Biozat, Charmes

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Les villages de Cognat et de Lyonne sont traversés par la route départementale 2209 (ancienne route nationale 209) ; le territoire de la commune est également traversé par les RD 36, 117 (de Lyonne vers Monteignet-sur-l'Andelot et Escurolles ou de Cognat vers Serbannes), 222 (de Cognat vers Espinasse-Vozelle) et 272 (de Lyonne vers Biozat).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 305 logements, contre 294 en 2008. Parmi ces logements, 90,5 % étaient des résidences principales, 1 % des résidences secondaires et 8,5 % des logements vacants. Ces logements étaient exclusivement des maisons individuelles[a 1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 83,7 %, en baisse par rapport à 2008 (87,8 %). La part de logements HLM loués vides était de 5,4 % (contre 2,8 %)[a 2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 6 janvier 1568 a lieu la bataille de Cognat entre l'armée protestante et l'armée catholique. Les 4 000 protestants, qui ont pillé Vichy la veille, battent les catholiques. Au cours de cette bataille, le chef protestant François de Boucé, seigneur de Poncenat, est tué, par erreur, par un de ses soldats. Le seigneur de Hautefeuille, Jean de La Fayette, l'un des chefs catholiques, trouve la mort lors des combats. Les protestants partent rejoindre Condé à Orléans. Le village de Cognat et le château de Hautefeuille sont détruits pendant cette bataille ; le château était situé près de l'église actuelle.

Cognat devient Cognat-Lyonne par décret du 30 mai 1847.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Aux élections départementales de 2015, le binôme Isabelle Goninet - Jean-Jacques Rozier (Union de la droite), élu dans le canton de Bellerive-sur-Allier[2], a recueilli 70,71 % des suffrages exprimés[3]. Le taux de participation s'élève à 63,31 %[3], supérieur à la moyenne cantonale (54,60 %)[2].

Aux élections municipales de 2014, tenues au scrutin majoritaire, 79,38 % des électeurs avaient voté[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1919 1945 Étienne Pélisson    
1945 1971 Lucien Riet    
1971 1977 Pierre Gillet    
1977 1983 André Goutheraud    
1983 1989 Raymond Mazal    
1989   André Goutheraud    
         
mars 2001 en cours
(au 8 avril 2014)
Raymond Mazal[5] DVG Retraité
Vice-président de la communauté d'agglomération chargé de l'assainissement[Note 1]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 706 habitants, en augmentation de 7,79 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
779 892 981 1 000 923 972 997 971 1 023
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 104 1 029 1 020 970 931 905 864 810 782
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
712 704 724 594 562 557 523 509 529
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
520 488 501 474 556 547 636 703 706
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à soixante ans (22,5 %)[a 3] est en effet inférieur au taux national (24 %) et au taux départemental (32 %).

Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est inférieure à la population masculine. Le taux (49,9 %) est inférieur au taux national (51,6 %).

Pyramides des âges en 2013 en pourcentage
Commune de Cognat-Lyonne[a 4]
Hommes Classe d’âge Femmes
90 ans ou +
0,3 
5,7 
75 à 89 ans
8,5 
15,3 
60 à 74 ans
15,1 
23 
45 à 59 ans
22,5 
19,3 
30 à 44 ans
20,5 
13,4 
15 à 29 ans
14 
23,3 
0 à 14 ans
19,1 
Département de l'Allier[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90 ans ou +
2,1 
9,5 
75 à 89 ans
13,9 
18,6 
60 à 74 ans
18,9 
21,5 
45 à 59 ans
20,4 
17,6 
30 à 44 ans
16,5 
15,2 
15 à 29 ans
13,3 
16,8 
0 à 14 ans
14,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Cognat-Lyonne dépend de l'académie de Clermont-Ferrand et gère une école élémentaire publique[13].

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens sont scolarisés à Bellerive-sur-Allier[14] et les lycéens à Cusset, au lycée de Presles[15] (renommé lycée Albert-Londres).

Économie[modifier | modifier le code]

Commune rurale à vocation agricole, elle compte néanmoins quelques entreprises dans le domaine de la construction ainsi qu'un cactérium qui emploie plusieurs salariés. 500 000 cactus partent de Cognat-Lyonne chaque année.

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2013, la population âgée de quinze à soixante-quatre ans s'élevait à 445 personnes, parmi lesquelles on comptait 79,6 % d'actifs dont 73,9 % ayant un emploi et 5,6 % de chômeurs[a 5].

On comptait 99 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 334, l'indicateur de concentration d'emploi est de 29,6 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi par habitant actif[a 6].

263 des 334 personnes âgées de quinze ans ou plus (soit 78,7 %) sont des salariés[a 7]. 14,1 % des actifs travaillent dans la commune de résidence[a 8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au , Cognat-Lyonne comptait 31 entreprises : une dans l'industrie, neuf dans la construction, dix-sept dans le commerce, les transports et les services divers et quatre dans le secteur administratif[a 9].

En outre, elle comptait 33 établissements[a 10].

Commerce[modifier | modifier le code]

La base permanente des équipements de 2015 ne recense aucun commerce[16].

La mise en service de l'autoroute A719 a engendré une forte baisse de l'activité commerçante de la commune (un vendeur de voitures d'occasion, un brocanteur et un restaurateur)[17].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église romane, datant du XIIe siècle, est classée Monument historique en 1862[18].
  • Château de Lyonne du XVIIIe siècle construit par Robert de Lyonne [19]. Il est entouré d'un grand parc aux arbres centenaires[20],[21].
  • Château de Rilhat, XVe, XVIe et XVIIe siècles, inscrit MH en 1990[22].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Thierry Wirth, journaliste, écrivain et historien local y réside.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Cognat-Lyonne (Allier).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : D’azur au flacon rond avec son bouchon d’argent surmonté d’une fleur de lys d’or, mantelé aussi d’argent chargé d’un phénix du champ sur son immortalité de gueules issante de la partition et accosté de deux tours de sable ouvertes ajourées et maçonnées d’argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 7e vice-président de Vichy Val d'Allier de 2014 à 2016[6], puis 8e vice-président de Vichy Communauté depuis 2017, chargé de l'assainissement[7].
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références Insee[modifier | modifier le code]

Dossier local établi par l'Insee :

  1. LOG T2 – Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 – Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. POP T0 – Population par grandes tranches d'âges.
  4. POP T3 – Population par sexe et âge en 2013.
  5. EMP T1 – Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 – Emploi et activité.
  7. ACT T1 – Population de 15 ans ou plus ayant un emploi selon le statut en 2013.
  8. ACT T4 – Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  9. DEN T3 – Nombre d'entreprises par secteur d'activité au .
  10. DEN T5 – Nombre d'établissements par secteur d'activité au .

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. « Cognat-Lyonne », sur Lion 1906.
  2. a et b « Résultat des élections départementales 2015 - canton de Bellerive-sur-Allier », Ministère de l'Intérieur (consulté le 7 avril 2015).
  3. a et b « Résultat des élections départementales 2015 », Ministère de l'Intérieur (consulté le 7 avril 2015).
  4. « Résultat des élections municipales et communautaires 2014 », Ministère de l'Intérieur (consulté le 7 avril 2015).
  5. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 3 juin 2014).
  6. « Le conseil communautaire », Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier (consulté le 22 juin 2016).
  7. « Les élus », Vichy Communauté (consulté le 19 février 2017).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département de l'Allier (03) », Insee.
  13. « Allier (03), Cognat-Lyonne, école », Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 23 juillet 2015).
  14. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  15. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  16. « Base permanente des équipements : commerce » [zip], Insee, .
  17. Philippe Cros, « En moins de quatre mois, les trois commerçants de Cognat constatent une activité en forte baisse : « L'autoroute, c'est la catastrophe ! » », La Montagne,‎ , p. 12 (lire en ligne) (édition de Vichy).
  18. « Église Sainte-Radegonde », notice no PA00093064, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. Antoine Cariol aîné, chargé de l'application du décret du 12 pluviôse an II (31 janvier 1794) relatif à la destruction des signes de féodalité, s'est intéressé au lieu ou monument dont il s'agit.
  20. Château de Lyonne sur le site patrimoine-de-france.org.
  21. « Château de Lyonne », notice no IA00063509, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. « Château de Rilhat », notice no PA00093392, base Mérimée, ministère français de la Culture.