Funiculaire du Capucin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chemin de fer historique et touristique
Funiculaire du Capucin
Ligne de Le Mont-Dore 1 070 m à Salon du Capucin 1 245 m
Image illustrative de l'article Funiculaire du Capucin
Voiture 2 du funiculaire du Capucin
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Le Mont-Dore
Historique
Mise en service 20 juin 1898
Électrification 1898
Caractéristiques techniques
Longueur 0,488 km
Vitesse maximale
commerciale
1 m/s
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire commune

Le funiculaire du Capucin est situé dans la commune de Mont-Dore (en Auvergne). Il est le premier funiculaire électrique construit en France (1898)[1] et est inscrit au titre des monuments historiques[2]. Sa ligne assume 175 mètres de dénivelé et aboutit au Salon du Capucin, à 1 245 mètres d'altitude. Le funiculaire du Capucin est exploité du printemps à l'automne et peut transporter jusqu'à 114 passagers par heure et par sens de circulation à la vitesse de un mètre par seconde.

Tracé[modifier | modifier le code]

La gare aval du funiculaire est située rue René-Cassin, au sud du bourg du Mont-Dore à 1 070 mètres d'altitude et l'arrivée s'effectue au Salon du Capucin, à 1 245 mètres d'altitude au terme d'un trajet de 448,5 mètres[3] disposant d'une inclinaison maximale de 56 %[4].

Gare amont du funiculaire

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1894, un entrepreneur de travaux publics de Perrier, Jean Giraudon, obtient de la municipalité de Mont-Dore une concession de 70 ans, pour un « chemin de fer d’intérêt local à traction funiculaire et électrique »[5]. Il prend à sa charge l'ensemble des risques, la concession étant « sans subvention ni garantie d'intérêt »[6], et il doit verser[7] à la commune, pendant les dix premières années d'exploitation une redevance de 1 000 F, augmentée de 200 F pour la période suivante. La mise en service a lieu le 20 juin 1898[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Machinerie du funiculaire

La construction du funiculaire a été supervisée par A. Guitton et Cie de Saint-Étienne[3] mais plusieurs entreprises sont intervenues pour la réalisation. Le treuil a été réalisé par les ateliers Fournier et Cornue et est équipé d'un moteur Maschinenfabrik Oerlikon (MFO)[8].Les châssis des véhicules, qui ont conservé leur apparence de 1898, sont des modèles du constructeur suisse Bell[3]. Le funiculaire dispose d'une voie métrique unique avec un évitement central Abt. La machinerie permettant le fonctionnement du funiculaire est située dans la gare d'amont.

Monument historique[modifier | modifier le code]

Le funiculaire fonctionne encore avec sa machinerie d'origine, visible en gare amont. Avec ses deux gares et les voies ferrées, il est inscrit au titre des monuments historiques depuis le [2]. Les deux voitures, datées de 1897, sont classées au titre objet[9] le 3 novembre 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Hospitalier, L'Industrie électrique, vol. 7, A. Lahure, Imprimeur-Éditeur,
  2. a et b Notice no PA00092194, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. a, b, c et d « Funiculaire du Capucin », sur Remontees-mecaniques.net (consulté le 2 juillet 2013)
  4. Données Fichier Informatisé des appareils de Remontées Mécaniques
  5. Site Culture.gouv, Funiculaire lire en ligne (consulté le 3 juillet 2010).
  6. La Lumière électrique, Volume 11, 1897, p. 633 extrait en ligne (consulté le 3 juillet 2010).
  7. Service régional de l'inventaire, Notice no IA63000369, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le 3 juillet 2010).
  8. « Base Mistral - Inventaire général du patrimoine culturel - machinerie du funiculaire », sur Base mistral, (consulté le 6 septembre 2012)
  9. Notice no PM63000587, base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :