Transport en commun de Nevers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taneo
Image illustrative de l'article Transport en commun de Nevers
Logo du réseau Taneo.

Image illustrative de l'article Transport en commun de Nevers
L'Irisbus Citelis 12 no 41 passant sous la porte de Paris.

Situation Les douze communes de Nevers Agglomération
Type Autobus
Entrée en service
Lignes 16
Gares 8 (TER Bourgogne)
Arrêts 489 arrêts
Véhicules 42
Fréquentation 2 600 000 voyages/an (2011)
Propriétaire Nevers Agglomération
Exploitant Keolis Nevers (2014-2020)
Site internet www.taneo-bus.fr
Slogan Taneo, les transports publics de Nevers Agglomération
Lignes du réseau
  • Structurantes : T1 et T2
  • Complémentaires : 3 à 5
  • Périphériques : 10 à 14
  • Tibus : 15 à 17
  • Coursinelle
  • Dimeo 1 & 2
Réseaux connexes Réseau interurbain de la Nièvre, TER Bourgogne

Image illustrative de l'article Transport en commun de Nevers
Les douze communes desservies par le réseau.

Le réseau de bus Taneo couvre le territoire de la ville de Nevers et des onze autres communes de Nevers Agglomération, établissement public de coopération intercommunale assurant la gestion et le financement de ce réseau dans le cadre de ses compétences obligatoires.

L'ensemble du réseau, à l'exception de certaines lignes scolaires, est exploité par délégation de service public par Keolis Nevers, reconduit pour six ans en 2014. Un premier réseau apparaît dès 1960 avec le Service urbain de Nevers exploité par les Cars Petit, et remplacé en 1978 par la STUNIV (Société des transports urbains nivernais), qui en gardera la gestion jusqu'en 2007, année où Keolis reprend la gestion du réseau, qui est restructuré et prends le nom Taneo.

En 2015, le réseau Taneo est constitué de 16 lignes régulières et sur réservation et de divers services complémentaires transportant 2,6 millions de voyageurs par an.

Histoire[modifier | modifier le code]

1945-1976 : Des cars Petit au Service urbain de Nevers[modifier | modifier le code]

Les premières traces de l'existence d'un service de transport en commun à Nevers remonte à 1945 quand M. François Petit rachète la ligne d'autocar Nevers-Marzy-Fourchambault-Pougues-les-Eaux aux Établissements Martin, une société basée à Fourchambault et dont la ligne était abandonnée depuis 1940 et exploitée avec un autocar Renault YFAB de 25 places fonctionnant au gazogène[1],[2],[3].

En 1946 il remplace le matériel roulant, devenu obsolète, par un Berliet PCK 7 D de 33 places suivi l'année suivante par deux Chausson APH de 45 places[3].

En 1952 le Berliet PCK 7 D est remplacé par un Berliet PCK 8 R de 50 places et 10 strapontins. Durant les deux années qui suivirent les Chausson sont remplacés par d'autres Chausson, des APH 521 plus confortables et en 1956 c'est autour d'un Chausson ANH d'arriver suivi d'un Chausson APV[3].

En 1957 Robert Petit rachète l'entreprise de M. Fleury qui assurait la ligne Nevers-Marzy-Magny-Cours-Saint-Parize-le-Châtel avec deux autocars et modifie les horaires pour effectuer du transport scolaire et achète un Renault R 4192, puis s'associa avec Jean Mazauric pour créer la Société des autobus du Nivernais qui transporte les ouvriers de l'usine ACMA située dans cette même commune, le transport sera assuré jusqu'en 1960[1],[2],[3]. En 1960, le premier service urbain de Nevers est créé par les Cars Petit, en association avec Robert Petit[1],[2]. Cette société devient Cars Petit & Cie. en 1965 et disparu en 1987 à la suite de son rachat par un transporteur, les Cars Mercure, basé à Château-Chinon[1],[2],[3]. L'exploitation du réseau urbain est restée dans le giron des Cars Petit jusqu'en 1976[3].

1978 à 2007 : La STUNIV[modifier | modifier le code]

Immatriculée au registre du commerce et des sociétés le et radiée le , la Société des transports urbains nivernais (STUNIV) fut pendant près de 30 ans l'exploitant des transports en commun de l'agglomération de Nevers[4].

La navette de centre-ville « Coursinnelle » est créé en et exploitée à l'aide d'un Gruau MG 36[5].

Au , la communauté d'agglomération de Nevers est créée et reprend, dans le cadre de ses compétences obligatoires, la gestion du réseau au SIVOM de l'agglomération de Nevers qui disparaît à cette occasion. La desserte de la commune de Saint-Éloi est arrêtée en raison de la non-intégration de la commune à la nouvelle intercommunalité.

En , la ligne 9 est créée entre le centre-ville, la gare de Nevers et l'hôpital Pierre Bérégovoy, ouvert cette année-là. La ligne est exploitée à l'aide de minibus[6].

En 2004, la décoration des bus change : l'ancienne livrée blanche avec le drapeau bleu avec un dégradé allant du bleu à l'avant au blanc à l'arrière laisse place, sur les véhicules les plus récents, à une livrée blanche avec une bande rouge reprenant les couleurs du groupement Réunir auquel la STUNIV est membre, et le logo de l'agglomération fait son apparition. Les 4 Vehixel City One au GNV sont livrés cette année-là et équipent entre autres la navette « Coursinelle »[7].

Le réseau était, dans son ultime configuration, composé des lignes suivantes[8] :

Lignes régulières :

Ligne Trajet Matériel Jours de fonctionnement
1 Moulin à Vent ↔ Grande Pâture (Anifop à certains services) Standards LMaMeJVS
2A Jacques DuclosJules Renard via Molière Standards LMaMeJVS
2B Jacques DuclosLe Ver-Vert via Les Éduens Standards LMaMeJVS
4A Salvador AllendeCoulanges-lès-Nevers - André Malraux Standards LMaMeJVS
4D Sermoise-sur-Loire - Le Port ↔ Cimetière Jean Gautherin Standards LMaMeJVS
5A Saint-Fiacre ↔ Jules Renard via Chaméane Standards LMaMeJVS
6 Varennes-Vauzelles - Place de l'Église ↔ Grande Pâture Standards LMaMeJVS
7 Varennes-Vauzelles - Place de l'Église ↔ Jacques Duclos Standards LMaMeJVS
8 Fourchambault - Front de Loire ↔ Centre-Ville via Gare SNCF Standards LMaMeJVS
9 (Circulaire) Gare SNCF via Centre-ville et Hôpital Pierre Bérégovoy Midibus LMaMeJVS
10 Carnot - Barbusse (Jules Renard à certains services) ↔ Z.I. Saint-Éloi (C.E.S. Courlis à certains services) Standards LMaMeJVS
11 Garchizy ↔ Nevers - Centre ville via Varennes-Vauzelles Minibus LMaMeJVS

Lignes dominicales :

Ligne Trajet Matériel Jours de fonctionnement
A Carnot - Bérégovoy ↔ Hôpital Pierre Bérégovoy Standards D
B Jules RenardGare SNCF Standards D
C Gare SNCFJacques Duclos Standards D

Navettes :

Ligne Trajet Matériel Jours de fonctionnement
Émeraude Cimetière Jean Gautherin ↔ Centre-Ville via Chaméane et Préfecture Minibus LMaMeJVS
Coursinelle (Circulaire) Ravelin ↔ Centre-ville via la rue Saint-Martin Minibus LMaMeJVS

2007 à 2014 : Taneo et Keolis Nevers, première délégation[modifier | modifier le code]

Le , et à la suite d'un appel d'offre lancé en 2006, le groupe Keolis, via sa filiale Keolis Nevers, a été désigné comme l'exploitant du réseau transport en commun de la communauté d'agglomération de Nevers par délégation de service public pour une durée de 7 ans, après un précédent appel d'offres en 2005 qui fut déclaré infructueux[9]. Trois concurrents étaient en lice : Keolis, Transdev et le sortant, la STUNIV[10]. Keolis Nevers remplace la Société des transports urbains nivernais (STUNIV), membre du groupement Réunir, qui était l'exploitant historique du réseau le , le lendemain de la fin de la précédente délégation, et l'agglomération devient le nouveau propriétaire du matériel roulant[10],[11].

La nouvelle gare routière, ou « pôle multimodal », de la gare de Nevers est inauguré le après des travaux ayant duré de 2005 à fin-2006, mais les bus la desservent depuis fin-2006[12].

Le , l'ancien réseau STUNIV laisse place au réseau Taneo composée de[9],[13],[14],[15] :

Onze lignes régulières, désignées par un indice numérique et une pierre précieuse, ainsi que la reconduction de la navette gratuite de centre-ville « Coursinelle » :

Ligne Pierre Trajet Arrêts Jours de fonctionnement Correspondance STUNIV/Taneo
1 Rubis Grande PâtureJules Renard 27 LMaMeJVS remplace la ligne 1 en grande partie
2 Saphir Grande PâtureVarennes-Vauzelles - Place de l'Église 42 LMaMeJVSD remplace les lignes 2A, 9 et 4D en partie
3 Diamant Varennes-Vauzelles - Place de l'Église / Cimetière Jean Gautherin via Coulanges-lès-NeversJacques Duclos 45 / 40 LMaMeJVSD remplace les lignes 1, 7 et 4D en partie
4 Aigue-marine Monte CassinoCoulanges-lès-Nevers - André Malraux 35 LMaMeJVS remplace les lignes 4A et 9 en partie
5 Améthyste Z.A. des Grands Champs ↔ Jacques Duclos 38 LMaMeJVSD remplace les lignes 2A, 2B, 4A, 9 et 1 en partie
6 Émeraude Ver-VertJacques Duclos via Z.I. Nevers-Saint-Éloi 36 LMaMeJVS remplace les lignes 2B, 5A et 10 en partie
7 Citrine Garchizy - Les Riolles ↔ Résistance via Fourchambault 31 LMaMeJVS remplace les lignes 8 et 11 en partie
8 Opale Pierre Bérégovoy ↔ Cimetière Jean Gautherin via Jules Renard 19 LMaMeJVS remplace la ligne 2A en partie
9 Jade Pierre BérégovoyPougues-les-Eaux - Mairie via Varennes-Vauzelles 29 LMaMeJVS remplace la ligne 11
10 Topaze Sermoise-sur-Loire - Le Port ↔ Résistance via Challuy 21 LMaMeJVS remplace la ligne 4D
11 Turquoise Hôpital Pierre BérégovoyVarennes-Vauzelles - Mairie via Vauzelles SNCF 22 LMaMeJV remplace les lignes 9, 6 et 7 en partie
Coursinelle (Circulaire) Carnot - Saint-Martin ↔ via Parking du Ravelin 10 LMaMeJVS inchangée

Les anciennes lignes dominicales A à C sont reprises par les lignes régulières 2, 3 (sauf branche de Varennes-Vauzelles) et 5 et le « trou » dans le service entre 12 h et 14 h, particularité locale, disparaît[16].

Deux navettes gare circulant du lundi au vendredi en soirée, desservant les arrêts des lignes 2, 3 et 5 :

Ligne Trajet Jours de fonctionnement
Navette secteur Ouest Gare de Nevers ↔ Arrêts de l'Ouest de Nevers et de Varennes-Vauzelles LMaMeJV
Navette secteur Est Gare de Nevers ↔ Arrêts de l'Est de Nevers et de Coulanges-lès-Nevers LMaMeJV

Trois services de transport à la demande du lundi au vendredi sur les communes de Germigny-sur-Loire, Saincaize-Meauce et Sermoise-sur-Loire[9] :

Ligne Trajet Arrêts Jours de fonctionnement
TAD Gare de Fourchambault ↔ Z.I. Échangeur 9 LMaMeJV
TAD Germigny-sur-LoireGare de Fourchambault 5 LMaMeJV
TAD Saincaize-MeauceSermoise-sur-Loire - Le Port 4 LMaMeJV

Une dizaine de lignes scolaires ouvertes à tous les voyageurs depuis le  :

  • Des doublages des lignes 5 et 7
  • Une ligne entre la gare de Nevers et le collège Victor Hugo
  • Le circuit desservant les lycées de Challuy
  • Les circuits 26 et 27 entre Garchizy et le collège Paul Langevin
  • Le circuit 28 entre Pougues-les-Eaux, le collège Henri Wallon et l'École Saint-Just
  • Le circuit 29 entre Germigny-sur-Loire et Fourchambault
  • Le circuit 186 entre Sermoise-sur-Loire - Les Tuileries et le collège A. Billaut
  • Le circuit 262 entre Les Chamonds, le collège Henri Wallon et Le Banlay
  • Le circuit 382 entre Saint-Fiacre, Le Banlay et le collège Henri Wallon
  • Le circuit 402 entre Coulanges-lès-Nevers et les collèges André Malraux et Henri Wallon

Une dizaine de lignes scolaires réservées aux élèves :

  • Les circuits 258 à 261 pour la desserte de l'École du Bourg de Varennes
  • Le circuit 306 pour les écoles de Garchizy
  • Le circuit 381 entre Fontaine d'Argent et Jules Ferry
  • Les circuits 439-1 et 439-2 pour les dessertes des Écoles de Challuy et Sermoise-sur-Loire
  • Le circuit 569 entre Foncelin, le collège H. Wallon et le lycée Jules Renard
  • Le circuit Dépôt entre le dépôt Angelard et le collège Henri Wallon

Le nouveau dépôt de bus de Keolis Nevers, implanté route de Marzy à côté du siège du conseil communautaire de l'agglomération, est inauguré le et son emplacement permet d'économiser près de 45 000 km par an de trajets « haut le pied » (trajet hors service commercial)[17]. Des ajustements sur les horaires de certaines lignes ont été effectués le afin de prendre en compte les remarques émises sur le nouveau réseau[17].

En 2008 le réseau se dote du système d'info trafic par SMS « Inimo » et du service équivalent par appel à un serveur vocal, « Timeo ». Après un an de service, la fréquentation a augmenté de 8 % et le taux de satisfaction des voyageurs était de 87 %[18].

En , le réseau régulier est modifié :

Et le réseau scolaire est entièrement revu :

  • Circuit D4 : A. Billaut
  • Circuit D5 : A. Colas
  • Circuit D7 : Claire Fontaine
  • Circuit D7 : Côte Blanche
  • Circuit D7 : Germigny
  • Circuit D7 : Nevers
  • Circuit D7 : Jules Renard
  • Circuit D7 : LEP Bérégovoy
  • Circuit D7 : Saint-Joseph
  • Circuit D8 : Victor Hugo
  • Circuit D9 : Henri Wallon
  • Circuit D9 : Jules Renard
  • Circuit D10 : Jules Renard et A. Billaut
  • Circuit D10 : LPA et LEGTA (le seul à ne pas être ouvert à tous les voyageurs)
  • Circuit D12 : Henri Wallon

Le , le réseau subit de nouvelles adaptations[19] :

Le , les lignes 4, 6, 8 et 9 sont restructurées et les doublages scolaires 8 et 12 sont supprimés, tandis que le service dominical des lignes 2, 3 et 5 est remplacée par les deux lignes « Dimeo »[21],[22] :

Les noms de pierres précieuses sont également abandonnés et la ligne 11 voit sa couleur passer du turquoise au marron. Enfin, les abribus sont progressivement remplacés ou rénovés, et la signalétique aux arrêts est revue[22].

En , le réseau se dote d'un nouveau site internet.

Au , les navettes gares sont devenues « Noctibus » et circulent dans les deux sens et plus uniquement en direction des périphéries et le doublage D5 est supprimé[23],[24].

Le , création de la ligne 13 entre Fourchambault et Nevers via Marzy, commune intégrant la communauté d'agglomération de Nevers au , et du Tibus 13 sur le même trajet[25].

Le , ouverture de trois circuits scolaires, constitués de l'intégration des services existants :

  • D13 Jules Renard : Jules Renard ↔ Chevillettes
  • D13 : Langevin Busserolles
  • D13 Langevin-Conflans : Corcelles ↔ Collège Paul Langevin

De plus, les lignes d'autocars 1, 45 et 64 du réseau d'autocar du conseil général de la Nièvre sont désormais accessibles avec un ticket Taneo à l'intérieur de l'agglomération nivernaise[26].

Depuis 2014 : Taneo et Keolis Nevers, seconde délégation[modifier | modifier le code]

La société Keolis Nevers a été reconduite comme exploitant le pour une durée de six ans à la suite d'un appel d'offres où elle était en concurrence avec RATP Dev et Veolia Transdev[27]. Le , le réseau met en place le service « Mobibus », un service de transport à la demande de personne à mobilité réduite chargé de pallier le manque d'accessibilité de certaines bus ou arrêts du réseau[28]. Le , un service de vélo en libre-service nommé « Cycl'Agglo » est mis en place[29]. Au , des trois doublages D13, seul le doublage Langevin-Conflans est maintenu, les autres étant repris par la ligne 13 désormais prolongée à certains services au centre de Nevers, et une expérimentation est réalisée sur la ligne 10 à Challuy et Sermoise-sur-Loire, sur le principe d'un tronc commun desservi en permanence et d'arrêts desservis sur réservation, afin d'optimiser les temps de trajet et de faire des économies[30],[31].

Depuis , le réseau est équipé du Système d’aide à l’exploitation et à l’information voyageurs (SAEIV), un système permettant aux voyageurs d'obtenir les horaires en temps réel et aux conducteurs de pouvoir connaître précisément les éventuels retards et déviations. Ce système, installé progressivement depuis par la société suisse Gorba, sera officiellement inauguré en avec le nouveau réseau[30],[32].

À la veille de la restructuration du réseau le , le réseau était composé des lignes régulières suivantes[33],[34] :

Ligne Trajet Arrêts Jours de fonctionnement Affectations Fréquence
1 Grande PâtureJules Renard 27 LMaMeJVS Standards 20 min
2 Grande PâtureVarennes-Vauzelles - Place de l'Église 40 LMaMeJVS Standards 20 min
3 Jean GautherinJacques Duclos via Coulanges-lès-Nevers 40 LMaMeJVS Standards 30 min
4 Nevers AgglomérationCoulanges-lès-Nevers - André Malraux 37 LMaMeJVS Standards / Midibus 40 min
5 Grands Champs ↔ Jacques Duclos 39 LMaMeJVS Standards 50 min
6 Ver-Vert ↔ Z.I. Nevers-Est 27 (29) LMaMeJVS Standards / Midibus 60 min ou +
7 Garchizy - Les Riolles ↔ Desveaux - Résistance via Fourchambault 34 LMaMeJVS Standards 40 min
8 (Circulaire) Nevers Gare via Victor Hugo, Centre culturel et Carnot - Barbusse 22 LMaMeJVS Midibus 30 min
9 Pierre BérégovoyPougues-les-Eaux - Parc Saint-Léger via Varennes-Vauzelles 34 LMaMeJVS Standards 60 min ou +
10 Sermoise-sur-Loire - Le Port ↔ Desveaux - Résistance via Challuy 19 / 24 LMaMeJVS Standards 60 min ou +
11 Hôpital Pierre BérégovoyVarennes-Vauzelles - Mairie (Pablo Neruda) via Vauzelles SNCF 23 (33) LMaMeJV Midibus 60 min ou +
12 Varennes-Vauzelles - Église ↔ Jacques Duclos 45 LMaMeJVS Standards 30 min
13 Fourchambault — Rue GambettaNevers agglomération (Nevers Gare / Jules Renard) 14 (28) LMaMeJVS Minibus 60 min ou +
Coursinelle (Circulaire) Carnot — Martin via Office du tourisme (Coursinelle des marchés le samedi matin) 10 (7) LMaMeJVS Minibus 15 min
DimEO 1 Coulanges-lès-NeversAndré MalrauxJacques Duclos 36 D  ?  ?
DimEO 2 Varennes-Vauzelles — Place de l'église ↔ Garchizy — Front de Loire (Le matin) / Hôpital Pierre Bérégovoy (L'après-midi) 51 / 44 D  ?  ?

Et des lignes de transport à la demande suivantes[35] :

Ligne Trajet Arrêts Jours de fonctionnement Affectations
Tibus Garchizy Z.I. ÉchangeurCarnotBérégovoy 9 LMaMeJVS Minibus
Tibus Germigny Petit Varennes ↔ CarnotBérégovoy 9 LMaMeJVS Minibus
Tibus Varennes-Vauzelles Pignelin ↔ Varennes-Vauzelles — Mairie 3 LMaMeJVS Minibus
Tibus Saincaize-Gimouille Saincaize-Meauce — Bourg ↔ CarnotBérégovoy 9 LMaMeJVS Minibus
Tibus 13 Fourchambault — Rue GambettaCarnotBérégovoy 27 LMaMeJVS Minibus

Projets[modifier | modifier le code]

Bus à haut niveau de service[modifier | modifier le code]

Un bus à haut niveau de service est aussi envisagé à l'horizon 2016 ou 2017 dans le centre de Nevers avec une ligne possédant une fréquence d'un bus toutes les six à sept minutes entre la gare de Nevers et un nouveau pôle d'échanges dans le quartier du Banlay, en traversant le centre-ville, et équipée d'un système de priorité aux feux aux carrefours[27],[32],[36],[37]. Mais l'abandon de l'Écotaxe en 2014, a d'abord provoqué la suspension de ce projet, puis a finalement reçu une subvention en fin d'année dans le cadre du 3e appel à projet[37]. Cette ligne, dont le budget prévisionnel est de 8 622 679 € et qui doit être subventionnée à hauteur de 1 600 000 € par l'État dans le cadre du 3e appel à projet transports collectifs et mobilité durable[38], s'inscrit dans un projet de réorganisation du réseau autour de trois lignes structurantes dont les grandes lignes ont été conservées pour la restructuration du [37] et qui voit les lignes T1 et T2 emprunter cet itinéraire avec une fréquence de 15 minutes chacune, soit une fréquence de 7 minutes 30 en tout sur ce tronçon[39].

Le réseau[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des lignes de bus de Nevers.

Le , le réseau est restructuré autour de 10 lignes régulières hiérarchisés, opération commercialement dénommée « Taneo change de tempo ! »[27],[32],[36]. La présentation du nouveau réseau à la population lors de réunions publiques s'est effectuée durant les mois d'avril et mai[40]. Cette restructuration, la plus importante depuis celle de 2007 qui a vu la création du nom Taneo, est justifiée par l'évolution des habitants de l'agglomération nivernaise et la refonte du plan de circulation dans le centre-ville de Nevers[39]. La définition de ce nouveau réseau s'est faite, en accord entre l'autorité organisatrice et le délégataire, à la suite de la réalisation de plusieurs études, dont celle de la fréquentation, et selon les résultats des enquêtes Origine-Destination effectuées auprès de la population[39]. Des données de l'Insee, comme le taux de motorisation (nombre de véhicules par rapport à la population) ou la tranche d’âge de la population ont été utilisées et les commerçants et associations ont été consultées[39].

Le nouveau réseau a été inauguré le , accompagné d'animations au square de la Résistance et d'un Flash mob[41]. Les aménagements des nouveaux arrêts ont coûtés 250 000 € à la communauté d'agglomération de Nevers et consiste pour la plupart des cas à déplacer le mobilier urbain existant pour l'implanter aux nouveaux emplacements, complétés par l'achat d'abris et de poteaux neufs[42].

Le réseau dessert les douze communes de la communauté d'agglomération de Nevers : Challuy, Coulanges-lès-Nevers, Fourchambault, Garchizy, Germigny-sur-Loire, Gimouille, Marzy, Nevers, Pougues-les-Eaux, Saincaize-Meauce, Sermoise-sur-Loire et Varennes-Vauzelles, soit presque 69 000 habitants[33],[34].

Lignes structurantes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lignes de bus structurantes.

Les deux lignes structurantes « Tempo » formant l'armature du réseau, avec des fréquences de 15 minutes chacune et sur le tronc commun entre les deux lignes, une fréquence de 7 minutes 30 entre deux bus entre la gare de Nevers et le quartier du Banlay et un service assurée du lundi au samedi avec des horaires identiques tout au long de la journée et de l'année[43]. Ces deux lignes, assurent la desserte de l'Ouest de Nevers et de l'hôpital Pierre Bérégovoy, du quartier des Courlis et de la commune de Varennes-Vauzelles[39],[44].

Les deux extrémités du tronc commun, les arrêts « Nevers Gares » et « Banlay » constituent les deux pôles de correspondances du réseau. Le premier est en correspondances avec les TGV, TER et les cars départementaux de la Nièvre et le second, qui verra une gare routière aménagée ultérieurement, permet de simplifier les correspondances entre les différentes lignes du réseau[43].

Ligne Trajet Arrêts Fréquence journalière Correspondance ancien/nouveau réseau
T1 Alain ColasVarennes-Vauzelles — Église 36 15 min Remplace en grande partie des lignes 1 et 2.
T2 BanlayJacques Duclos 25 15 min Remplace le tronc commun des lignes 3 et 12.

Lignes complémentaires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lignes de bus complémentaires.

Les trois lignes complémentaires complétant le maillage du réseau, avec des fréquences de 30 minutes chacune desservant Varennes-Vauzelles, Coulanges-lès-Nevers, Fourchambault et Garchizy, ainsi que des quartiers moins denses de Nevers et un service assurée, à l'instar des lignes « Tempo », du lundi au samedi avec des horaires identiques tout au long de la journée et de l'année[43],[39],[44].

Ligne Trajet Arrêts Fréquence journalière Correspondance ancien/nouveau réseau
3 Varennes-Vauzelles — Église ↔ Nevers Gares 39 30 min Remplace les parties Nord des lignes 2 et 12.
4 Hôpital BérégovoyBanlay via Coulanges-lès-Nevers 35 à 37 30 min Ligne 4 actuelle modifiée aux deux extrémités, remplace la ligne 3 à Coulanges-lès-Nevers.
5 Garchizy — Mairie ↔ Nevers Gares via Fourchambault 29 ou 30 30 min Remplace la ligne 7 avec un trajet modifié.

Lignes périphériques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lignes de bus périphériques.

Pour desservir les communes périphériques de l'agglomération et les relier à Nevers, cinq lignes périphériques régulières les desservent (Marzy, Sermoise-sur-Loire...), à raison de 3 à 10 allers et retours par jour avec un fonctionnement régulier aux heures de pointe.

Aux heures où la fréquentation est la plus faible le service est assuré, à l'exception de la ligne 11 ne fonctionnant qu'en pointe, par le service de transport à la demande « Tibus »[43],[45],[39],[46],[44].

Ligne Trajet Arrêts Fréquence en heures de pointe Correspondance ancien/nouveau réseau
10 BanlaySermoise Port 21 à 30 9 Allers/retours Ligne 10 actuelle prolongée au Banlay et desserte du port de Nevers sur réservation.
11 Hôpital BérégovoyBanlay 31 3 Allers/retours Ligne 11 actuelle prolongée au Banlay avec un nouveau trajet à Varennes-Vauzelles et vers l'hôpital.
12 PouguesCasinoBanlay 21 à 27 7 Allers/retours Remplace la ligne 9 avec un terminus reporté au Banlay et desserte du centre de Pougues sur réservation.
13 Saint-Gabriel ↔ Banlay via Fourchambault et Marzy 42 9 Allers/retours Ligne 13 actuelle prolongée à Fourchambault et au Banlay par la partie Ouest de l'ancienne ligne 8.
14 Alain Colas ↔ Petit Canal 23 à 32 10 Allers/retours Remplace en grande partie la ligne 5 et la ligne 6 dans la ZI Nevers-Est, desserte désormais effectuée sur réservation.

Transport à la demande[modifier | modifier le code]

Deux types de transport à la demande existent :

Le premier est le « service sur réservation », appliqué à la ligne 10 depuis , descente sur demande au conducteur et montée sur réservation téléphonique préalable une demi-journée à l'avance, est étendu à d'autres communes et lignes. L'extension de ce service a été prévu afin de faire face aux restrictions budgétaires, ce qui provoque des mécontentements de la part des utilisateurs du réseau, critiquant notamment le manque de flexibilité qu'impose la réservation pour monter dans le bus aux arrêts concernés par ce dispositif[39],[47].

Les secteurs concernés par ce service[44] :

Le second est « Tibus », qui assure le service sur les lignes 10, 12, 13 et 14 en semaine en heures creuses, le samedi, durant les vacances scolaires et durant une période allant du 14 juillet au 15 août environ. Le service fonctionne selon des horaires prédéfinis pouvant être réservés au minimum deux heures à l'avance[43],[45],[39],[46],[44].

Pour les communes et zones les plus rurales, trois lignes périphériques sur réservation desservent Germigny-sur-Loire, Gimouille et Saincaize-Meauce et sont assurées exclusivement sous la forme du transport à la demande « Tibus », ces lignes sont des évolutions des anciennes lignes « Tibus » d'avant [45],[39],[44].

Ligne Trajet Arrêts Fréquence journalière Correspondance ancien/nouveau réseau
15 Pignelin ↔ Varennes-Vauzelles — Mairie 8 Transport à la demande Remplace le Tibus Varennes-Vauzelles.
16 Croisement ↔ Pougues Gare via Germigny-sur-Loire 10 Transport à la demande Remplace le Tibus Germigny.
17 Saincaize Cité ↔ Nevers Gares via Gimouille 16 Transport à la demande Remplace le Tibus Saincaize-Gimouille.

Navette de centre-ville[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Navette de centre-ville.

Dans le centre-vile de Nevers, la refonte du plan de circulation, marqué par la mise à double-sens de la rue Henri Barbusse et de l'avenue Marceau, ainsi que la transformation de la place Carnot en carrefour giratoire, conduisent à l'abandon du passage des bus dans l'avenue Pierre Bérégovoy[39],[48]. La desserte du centre-ville, en particulier la place Saint-Sébastien, réalisée auparavant par les lignes 3, 5 et 12, est confiée confiée à la navette Coursinelle, qui voit sa fréquence passer de 15 à 20 minutes et qui dispose d'arrêts desservis sur demande, ce changement de fonctionnement permettrait d'économiser 100 000 € par an comparé à l'ajout d'un second véhicule[48]. La nouvelle ligne à destination du quartier des Courlis, la T2, contourne le centre-ville par les bords de Loire et la Maison de la Culture de Nevers[39].

Le nouveau trajet, toujours en boucle en sens horaire, est le suivant[49] : La ligne dessert la place de l'Europe, la préfecture de la Nièvre, la rue Saint-Étienne, la place Guy Coquille, la rue Jean Desveaux puis abandonne la desserte des parkings Ravelin et du Champ de foire pour reprendre ensuite son ancien tracé vers la Place Mancini et ce jusqu'à l'office du Tourisme où elle suit le tracé de la « Coursinelle des Marchés » du samedi matin par le Marché Saint-Laurent et rejoindre la rue Saint-Martin.

Ligne Trajet Arrêts Fréquence journalière Correspondance ancien/nouveau réseau
Coursinelle (Circulaire) Desserte du centre-ville de Nevers. 14 20 min Ligne Coursinelle avec un trajet refondu.

Dimeo[modifier | modifier le code]

Article connexe : Lignes Dimeo.

Les dimanches et jours fériés, le service « Dimeo » est désormais assuré par les nouvelles lignes Dimeo 1 et 2 correspondant aux lignes T1 et T2 en semaine qui fonctionnent de h 20 à 20 h avec, pour la ligne Dimeo 1, une desserte du marché de Fourchambault le matin et l'hôpital Pierre Bérégovoy l'après-midi, à l'instar de l'ancienne ligne Dimeo 2[50].

Ligne Trajet Arrêts Fréquence journalière Correspondance ancien/nouveau réseau
D1 Saint-Gabriel (Le matin) / Alain Colas (L'après-midi) ↔ Varennes-Vauzelles — Église 36 7 Allers/retours Remplace la ligne Dimeo 2.
D2 BanlayJacques Duclos 25 8 Allers/retours Remplace en grande partie la ligne Dimeo 1.

Taneo Primo[modifier | modifier le code]

Un nouveau service sur réservation, « Taneo Primo », est proposé tôt le matin du lundi au vendredi avant la prise de service du réseau régulier, à raison de deux départs à h et h 30, le service dessert Coulanges-lès-Nevers, Nevers et Varennes-Vauzelles en liaison avec la place Carnot de Nevers, la gare de Nevers et l'hôpital Pierre Bérégovoy au départ de tous les arrêts du Noctibus[51]. La réservation doit se faire au plus tard la veille[51].

Noctibus [modifier | modifier le code]

En soirée, le service « Noctibus » toujours composé des zones Ouest et Est fonctionne désormais uniquement les vendredis et samedis soir (au lieu du lundi au vendredi soir et d'une prolongation de service des anciennes lignes 2, 3 et 5 le samedi soir)[46]. Le service fonctionne autour du tronc commun des lignes T1 et T2 entre la gare de Nevers et le Banlay : Le bus desservant la zone Ouest part du Banlay, dessert tous les arrêts du tronc commun puis dessert les arrêts de la zone tandis que pour la zone Est le bus fait l'inverse et part de la gare et dessert les arrêts du tronc commun dans l'autre sens[52]. Le service fonctionne du lundi au samedi à raison d'un départ toutes les 20 minutes entre 20 h et 21 h et, les vendredis et samedis, un départ toutes les 40 minutes jusqu'à 23 h[52].

Secteur Desserte Matériel Jours de fonctionnement Exploitant
Navette secteur Est Desserte des arrêts de l'Ouest de Nevers et de Coulanges-lès-Nevers. Minibus VS Keolis Nevers
Navette secteur Ouest Desserte des arrêts de l'Est de Nevers et de Varennes-Vauzelles. Minibus VS Keolis Nevers

Lignes scolaires[modifier | modifier le code]

Le réseau scolaire pour l'année scolaire 2015/2016 est composée de deux types de lignes[53] :

  • Les lignes « Taneo Presto » P1 à P12, ouvertes à tous les voyageurs et destinées à la desserte des collèges et lycées ;
  • Les lignes « Spécial Scolaire » SP1 à SP4 et SP6 à SP8, réservées uniquement aux élèves des écoles primaires.
Lignes Presto[modifier | modifier le code]

À l'exception de la transformation de l'ancien circuit D9 Boulorges - Jules Renard en spécial scolaire et la suppression des circuits D4 Adam Billaut, D7 Nevers et D10 LPA / LEGTA, toutes les lignes ont étés renumérotées et modifiées.

Ligne Date d'ouverture Trajet Arrêts Jours de fonctionnement Exploitant Correspondance ancien/nouveau réseau
P1 René Marlin ↔ Lycée Saint-Joseph 7 LMaMeJV  ? Circuit D4 Alain Colas - Saint-Joseph renuméroté et modifié
P2 Côte Blanche ↔ Collège Paul Langevin 11 LMaMeJV  ? Circuit D7 Côte Blanche renuméroté et modifié
P3 Les Révériens ↔ CFA Marzy 13 LMaMeJV  ? Circuit D7 Claire Fontaine renuméroté et modifié
P4 Croisement ↔ Collège Paul Langevin 19 LMaMeJV  ? Circuit D7 Germigny renuméroté et modifié
P5 Côte Blanche ↔ Banlay 17 LMaMeJV  ? Circuit D7 Jules Renard renuméroté et modifié
P6 Fourchambault — Route de Vauzelles ↔ Lycée Saint-Joseph 40 LMaMeJV  ? Circuit D7 Alain Colas - Saint-Joseph renuméroté et modifié
P7 Le Magny ↔ Collège Paul Langevin 16-18 LMaMeJV  ? Circuit D13 Langevin - Conflans renuméroté et modifié
P8 Croisement ↔ Pougues Gare 10 LMaMeJV  ? Nouvelle ligne
P9 Pougues Médicis ↔ Banlay 8 LMaMeJV  ? Circuit D9 Henri Wallon - Jules Renard renuméroté et modifié
P10 Gimouille / Challuy / Saincaize ↔ Collège Adam Billaut 15 LMaMeJV  ? Circuit D10 Gimouille renuméroté et modifié
P11 Croix d'Or ↔ Banlay 13 LMaMeJV  ? Nouvelle ligne
P12 Les Tuileries ↔ Collège Adam Billaut 10 LMaMeJV  ? Circuit D10 Jules Renard - Adam Billaut renuméroté et modifié
Services spéciaux[modifier | modifier le code]

À l'exception de la suppression des SP¨Foncelin - Jules Renard et SP Loire, ces lignes sont pas ou peu modifiées.

Ligne Date d'ouverture Trajet Arrêts Jours de fonctionnement Exploitant Correspondance ancien/nouveau réseau
SP 1 Desserte des écoles de Challuy et Sermoise-sur-Loire 7 LMaMeJV  ? Inchangée
SP 2 Desserte des écoles de Challuy et Sermoise-sur-Loire 3 LMaMeJV  ? Inchangée
SP 3 Desserte des écoles de Gimouille et Saincaize-Meauce 4 LMaMeJV  ? SP Gimouille - Saincaize renuméroté
SP 4 Côte Blanche ↔ Desserte des écoles Guy Moquet et Paul Éluard de Garchizy 10 LMaMeJV  ? SP Moquet - Éluard renuméroté
SP 6 Boulorges ↔ Banlay 6 LMaMeJV  ? Remplace l'ancien circuit D9 Boulorges - Jules Renard
SP 7 Bourg de Varennes ↔ Pignelin 3 LMaMeJV Taxi SP Bourg de Varennes renuméroté et modifié
SP 8 CFA Marzy ↔ École Primaire 4 LMaMeJV  ? SP Marzy renumérotée et modifié

Lignes événementielles[modifier | modifier le code]

Le réseau assure deux navettes événementielles, toutes les deux gratuites :

Les navettes « Cultur'Bus » desservant la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, ou d'autres lieux partenaires, lors d'un spectacle ou d'un concert avec une arrivée un quart d'heure avant le début de l'événement ; un ticket de bus spécial est disponible à bord des véhicules[54].

La navette assurant la liaison entre Nevers et le stade du Pré Fleuri à Sermoise-sur-Loire où évolue l'USON Rugby, le club de rugby à XV de Nevers[55]. Le service, crée en , permet d'assurer l'acheminement des spectateurs à raison d'un bus toutes les dix minutes et le retour jusqu'à une heure après la fin du match[55],[56]. La navette part du parking du Champ de foire, passe devant la MCNN, emprunte le Pont de Loire puis suit le trajet de la ligne 10 jusqu'au stade[55].

Mobibus[modifier | modifier le code]

Le service « Mobibus » est un service de transport à la demande assuré par Keolis Nevers du lundi au samedi sur réservation préalable au plus tard une demi-journée à l'avance par téléphone ou à l'« Espace Taneo », l'agence commerciale située avenue Pierre Bérégovoy dans le centre de Nevers[57].

Le service fonctionne entre n'importe quels arrêts du réseau et permet de pallier le manque d'accessibilité de certains arrêts ou véhicules du réseau. Le service fonctionne à l'aide de minibus ou de monospaces aménagés[57]. Il permet au réseau respecter la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du qui prévoit l'existence d'un service de substitution en cas de non-accessibilité d'un arrêt ou véhicule[58].

Service de location de vélos « Cycl'Agglo »[modifier | modifier le code]

Le service Cycl'Agglo est un service de location de vélo longue durée permettant à tout résident âgé de plus de 14 ans de Nevers Agglomération et dans la limite du périmètre de l'agglomération de louer un vélo pour une durée de 1, 3, 6 ou 12 mois renouvelable[59]. Des tarifs réduits sont proposés aux personnes abonnées au réseau de bus[59].

Les vélos proposés sont de marque Decathlon b'Twin et deux modèles sont proposés : un modèle classique et un modèle à assistance électrique ; un antivol est fourni avec chaque vélo[59]. L'inscription au service et le retrait du vélo se font à l'Espace Taneo. Chaque vélo coûte 300 € à Nevers Agglomération, propriétaire des vélos, pour l'entretien tel que les pneus ou les batteries[29]. La petite maintenance, telle que le remplacement d'un peu crevé, est à la charge de l'utilisateur[29]. Lancé en avec 10 vélos à l'occasion de la semaine européenne du développement durable, le service rapidement victime de son succès, a été complété par 20 autres vélos à assistance électrique dès le mois de juin suivant, ce qui n'a pas empêché de voir la liste des réservations complète durant plusieurs mois[29],[30]. En , le service compte 50 vélos mais le nombre d'inscrits en liste d'attente ne diminue pas et une hausse tarifaire est annoncée pour , et qui devrait continuer jusqu'en 2019[60].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

L'agglomération nivernaise est desservie par une dizaine de gares ferroviaires et par plusieurs lignes d'autocars. Des accords tarifaires permettent d'utiliser ces modes de transports avec un titre de transport Taneo.

Avec les cars départementaux[modifier | modifier le code]

Trois lignes départementales du conseil départemental de la Nièvre sont accessibles avec un titre de transport Taneo à l'intérieur du périmètre de l'agglomération nivernaise[61].

Avec les trains régionaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : TER Bourgogne.

Il en est de même pour les TER Bourgogne entre les différentes gares de l'agglomération[61] :

Sur les liaisons suivantes[61] :

Note : En cas de tronc commun, les données concernent l'ensemble du tronc et ne sont pas données ligne par ligne.

Ligne Gares desservies Terminus hors-agglo
3 NeversNevers-le-BanlayNevers-les-Perrières Dijon-Ville
6 / 8 NeversSaincaize Lyon-Perrache / Moulins-sur-Allier
7 Nevers-le-BanlayNeversVauzellesFourchambaultGarchizyPougues-les-Eaux Cosne-sur-Loire - Paris-Bercy

Arrêts[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Arrêt de bus et Aubette.

Le réseau dispose de 489 arrêt de bus dont 141 équipés d'abribus, avec une moyenne de 400 mètres entre deux arrêts[33] ; 66 d'entre eux ont été mis aux normes pour l'accès aux personnes à mobilité réduite entre 2011 et 2013[58],[62]. En 2009, un audit réalisé sur 100 arrêts avait montré que 41 % des arrêts étaient accessibles et que 36 % pourraient le devenir après travaux[63].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Livrée des véhicules[modifier | modifier le code]

La livrée de 2007, ici sur l'Irisbus Citelis 10 no 1.

Le réseau a, au fil des époques, connu de nombreuses livrées :

  • La première livrée de la STUNIV était à base de blanc ornée d'une bande vert clair sous les vitres, elle a disparu vers le milieu des années 1980[64] ;
  • La seconde, ayant existé dans la seconde partie des années 1980 était constituée de blanc, de violet au niveau des bas de caisse, et de noir autour des vitres, ainsi qu'un Trèfle violet, symbole de la STUNIV[64] ;
  • La troisième, apparue durant les années 1990 et a existé jusqu'en 2004, mais a survécu sur de nombreux véhicules jusqu'en 2007, était à base de blanc et de bas de caisse couleur mat, avec sur la partie en dessous des vitres d'une bannière bleue avec un dégradé allant vers le bleu très clair vers l'arrière du véhicule, le drapeau commençant au niveau d'une barre oblique de la même couleur au niveau de la porte avant. Les Gruau MG 36 mis en service sur la navette « Coursinelle » avaient quant à eux une livrée bleue avec des points jaune, et le logo de la ligne (une coccinnelle)[65] ;
  • La quatrième, apparue en 2004, était à base de blanc avec une fine bande rouge et une sorte de frise vers l'arrière du véhicule, reprenant les couleurs du groupement de transporteurs indépendants Réunir, auquel la STUNIV était membre[65]. L'Irisbus Moovy disposait d'une livrée spécifique à base de gris et de rouge ;
  • La cinquième livrée, apparue avec la création du logo Taneo en 2007, consiste à la présence, sur une carosserie blanche, des logos Taneo prenant toute la hauteur des véhicules (avec des variations selon les modèles) sur les côtés, et de logos de taille classique à l'avant et l'arrière, en compagnie de ceux de Keolis Nevers et de la communauté d'agglomération de Nevers[65]. Les véhicules de la navette « Coursinnelle » disposent d'une variante, avec des points jaunes et un logo sur les faces latérales qui est celui de la ligne (toujours une coccinnelle, mais restylisée).
  • La sixième livrée, concomitante à la restructuration du , est composée de diverses couleurs (bleu, vert, jaune, rouge) et de diverses formes géométriques (ronds, triangles, carrés...) adhésivées sur des bus blancs et sera progressivement appliquée à l'ensemble du parc, le premier véhicule à l'avoir reçue à l'occasion de l'inauguration du réseau le est l'Iveco Bus Urbanway 12 no 48[66].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

La feulle A4 affichant le numéro de ligne, ici sur le Renault R 312 no 32.

Le réseau dispose, selon le site officiel, de 42 véhicules dont 4 minibus au gaz naturel pour véhicules, tous propriétés de la communauté d'agglomération de Nevers. En plus de la girouette, une feuille format A4 est apposée verticalement dans le pare-brise sur laquelle est inscrit le numéro de la ligne. Avant la création du réseau Taneo en 2007, les véhicules étaient propriétés de la STUNIV, sauf certains, tel l'Irisbus Moovy, étaient propriété de la société Siyatégie, société d'autocar aujourd'hui disparue et intégrée à la STI Nièvre en 2013.

En 2013, 74 % du parc était accessible aux personnes à mobilité réduite (contre 11 % de façon totale et 58 % de façon incomplète en 2009[63] et, en 2010, 50 % de façon totale et 8 % en cours d'aménagement[67]) et, selon le schéma directeur d'accessibilité voté le par l'autorité organisatrice, la communauté d'agglomération de Nevers, seulement 3 resteront non-accessibles en 2015[67],[58]. Dans les faits, seuls les Renault V.I. R 312 et PR 112 ne sont pas accessibles. La moyenne d'âge des véhicules du réseau est de huit ans et demi, plus de 14 véhicules ont été remplacés depuis 2007[68].

Il faut ajouter à cela près de 25 autocars et taxis venant des transporteurs assurant les doublages et services scolaires[69].

Standards[modifier | modifier le code]

30 à 35 autobus standards (en 2015)
Constructeur(s) Modèle(s) Nombre Année(s) Numéros de parc Commentaires
Irisbus Agora S 4 2002-2005 ? 17, 18, 19 et 22
Irisbus Citelis 12 12 2007-2014 ? 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10, 38, 39, 40, 41 et 46
Irisbus Citelis Line 1 2006 9 Ex-véhicule de démonstration
Irisbus Moovy 1 2005 ? 11 Version périurbaine de l'Agora Line.
Iveco Bus Urbanway 12 1 2014-2015 48
Renault V.I. Agora Line 2 1999-2000 ? 14 et 15
Renault V.I. Agora S 5 1999-2000 ? 12, 13, 16, 20 et 21
Renault V.I. PR 112 1 1995 ? 33 en cours de réforme
Renault V.I. R 312 8 1989-1995 ? 23, 24, 25, 26, 27, 28, 31 et 32 en cours de réforme, seuls trois véhicules seraient encore en service, dont les nos 27 et 32

Midibus[modifier | modifier le code]

5 midibus (en 2015)
Constructeur(s) Modèle(s) Nombre Année(s) Numéros de parc Commentaires
Heuliez Bus GX 127 2 2012-2014 42 et 45
Heuliez Bus GX 137 1 2014-2015 47
Irisbus Citelis 10 2 2011 1 et 2

Minibus[modifier | modifier le code]

6 minibus (en 2015)
Constructeur(s) Modèle(s) Nombre Année(s) Numéros de parc Commentaires
Dietrich Véhicules City 21 2 2014 43 et 44 Carrossés sur un châssis de Fiat Ducato III.
Vehixel City One 4 2004 34, 35, 36 et 37 Carrossés sur un châssis de Citroën Jumper I. Fonctionnent au gaz naturel pour véhicules.

Anciens véhicules[modifier | modifier le code]

La STUNIV n'apposait pas de numéros de parc. Deux Renault SC 10 R datant de 1983 et 1987 ont été sauvegardés par l'Association pour la sauvegarde des transports urbains neversois et bourguignons (ASTUNEB), association crée en [70].

Dépôt[modifier | modifier le code]

À gauche, le dépôt. À droite le siège de Nevers Agglomération.

Les véhicules du réseau sont remisés dans le dépôt de bus de Keolis Nevers situé 112 rue de Marzy (RD 131) à Nevers (46° 59′ 17″ N 3° 07′ 08″ E / 46.987953, 3.118993), juste à côté du siège de la communauté d'agglomération de Nevers, situé sur le terrain à l'Ouest du dépôt. Le dépôt a également pour mission d'assurer l'entretien préventif et curatif du matériel. L'entretien curatif ou correctif a lieu quand une panne ou un dysfonctionnement est signalé par un conducteur. Le dépôt est équipé d'un remisa non-couvert, d'un atelier, d'une station de lavage et de pompes à gazole et de GNV[71],[68]. Le dépôt de bus est desservi par la ligne 13 à l'arrêt « Nevers Agglomération ».

L'ancien dépôt de la STUNIV se situait dans la Zone industrielle Nevers-Saint-Éloi route de Coulanges à l'angle avec la route de Chaluzy à Saint-Éloi (46° 59′ 58″ N 3° 12′ 01″ E / 46.999342, 3.200224) ; le site, resté à l'abandon quelques années, est occupé depuis 2011 par la société « Nièvre Hydraulique » et seul l'enseigne « STUNIV - Siyage » et le portique de lavage des bus ont disparu. L'arrêt le plus proche du site est l'arrêt « Eurosit » de la ligne 14.

Accidents[modifier | modifier le code]

Les accidents d'autobus sont toujours demeurés particulièrement rares, leur aspect souvent spectaculaire en faisant un sujet de choix pour la presse. L'un des plus notable est celui qui a impliqué en 2011 un autobus Irisbus Citelis 12 du réseau Taneo qui a percuté un autocar Irisbus Crossway de la société Siyatégie stationné dans la gare routière de la gare de Nevers à la suite d'un virage mal négocié ce qui a endommagé le bus sur son flanc droit et le car, qui est allé ensuite percuter un autre véhicule sous la force du choc garé juste devant[72]. Bien qu'impressionnant, seul un blesser léger fut à déplorer, un passager du bus ayant été touché par des éclats de verre, plusieurs vitres du bus ayant explosées dans cet accident[72].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Le réseau connaît parfois des problèmes de sécurité, comme des caillassages de véhicules (tel que celui qui s'est produit en 2013 rue Gustave Flaubert)[73] ou des agressions, le plus souvent verbales, envers les conducteurs[74].

Personnel d'exploitation[modifier | modifier le code]

L'exploitant Keolis Nevers dispose de 88 salariés dont 68 conducteurs[33],[68], chargés à la fois de conduire les véhicules et de vendre des titres de transport. Le réseau dispose aussi de trois régulateurs, chargés de gérer le réseau et de l'adapter en cas d'accidents ou de déviations, et de gérer les absences du personnel[68]. Enfin, le réseau compte quatre mécaniciens chargés d'assurer la maintenance des véhicules[68].

Information aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Depuis , des écrans LCD embarqués à l'intérieur des véhicules et des haut-parleurs disposés à l'intérieur et à l'extérieur des véhicules informent les voyageurs en temps réel. L'écran affiche le dernier arrêt desservi ainsi que les quatre prochain. Les annonces sonores permettent aux malvoyant de disposer de l'information[27],[32]. Certains arrêts sont équipés d'écrans indiquant les prochains passages.

Le réseau dispose d'un site internet permettant de trouver plan et horaires du réseau, tarifs, l'info-trafic du réseau et un calculateur d'itinéraire basé sur « Mobigo », la centrale de déplacements intermodale de la région Bourgogne[75]. Une newsletter et un service d'alerte trafic par SMS et e-mail, « Inimo », sont aussi proposés[76]. Enfin, une application gratuite pour smartphone fonctionnant sous Android et iOS, « BusInfo Nevers », est disponible depuis début 2015[77].

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

Tickets et abonnements[modifier | modifier le code]

Un oblitérateur Alcatel.

La tarification est identique sur l'ensemble du réseau et, sur les douze communes de l'agglomération, ouvre l'accès aux lignes d'autocars départementales de la Nièvre et aux trains régionaux TER Bourgogne. Elle est définie par la communauté d'agglomération de Nevers. Le financement du fonctionnement des lignes (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par Keolis Nevers. Cependant, les tarifs des tickets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport, les usagers ne payant que 20 % du coût réel, le reste étant supporté par l'autorité organisatrice[31]. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, Nevers Agglomération, présidé depuis 2010 par le maire de Nevers et composé d'élus locaux. Elle définie les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré par une dotation globale annuelle à Keolis Nevers grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques[71]. En 2013, le budget transports de Nevers Agglomération était de 7,4 millions d'Euros (contre 8,5 millions en 2009[63]) et les recettes du versement transport était estimé à 3,2 millions d'Euros[71]. Depuis le , les cartes d'abonnement doivent être présentées au conducteur, la montée par la porte avant étant obligatoire, les oblitérateurs étant réservés aux tickets[30].

Les tarifs sont régulièrement réévalués, comme en 2012 quand le taux de TVA appliqué aux titres de transports est passé de 5,5 à 7 %, entraînant un surcoût de 18 000 € pour l'exploitant, et répercuté au mois d'avril par des hausses de 1,5 à 4,5 % de la plupart des titres, ou celle de 2013 ayant vu passer ce taux à 10 %[78],[31].

Au la tarification du réseau est composée comme suit (le réseau est gratuit pour les enfants de moins de 4 ans) :

Tickets 
Un ticket journée.

Un ticket à l'unité, vendu au prix de 1,20 €, permet dans la limite d'une heure après la date de première validation de se déplacer pour un trajet aller, les correspondances étant autorisées[79]. Ce ticket est aussi vendu en carnet de 10 au prix de 10,30 €, soit 1,03 € par ticket, à l'Espace Taneo et selon les mêmes modalités d'utilisation[79]. 1400 tickets sont vendus chaque jour à bord des autobus[68].

Depuis le , trois nouveaux tickets ont rejoint la gamme tarifaire[80] : Le « ticket Duo », vendu au prix de 2,30 €, est l'équivalent de deux tickets à l'unité pouvant être utilisé par un ou deux voyageurs, le « ticket Ville facile », qui est quant à lui vendu au prix de 2,40 €, est un ticket permettant jusqu'à quatre personnes de voyager le samedi uniquement selon les conditions d'un ticket unité et enfin le « ticket journée », qui vendu au prix de 3,60 €, est un ticket permettant de se déplacer pendant un jour sur l'ensemble du réseau. Ces titres sont, à l'exception du ticket journée vendu à l'Espace Taneo, vendus après du conducteur et, à l'exception du ticket unité, vendus dans les points de vente partenaires du réseau.

Dans le cadre de la journée du transport public, dont le réseau participe depuis 2007, un ticket coûtant 1 € est disponible et est valable durant toute la journée[81].

Évolution tarifaire des tickets entre 2008 et 2014[63]
Ticket 2008[82] 2009[63] 2012[83] 2013[84] 2014[79],[80]
Unité 1,10 € 1,10 € 1,15 € 1,15 € 1,20 €
Unité « Tick'R » 0,57 € 0,57 € 0,60 €
En carnet de 10 8 € 9 € 10 € 10 € 10,30 €
En carnet de 10 « Tick'R » 5 € 5 € 5,15 €
Duo 2,30 €
Ville facile 2,40 €
Journée 3,60 €
Abonnements 

L'établissement de la carte d'abonné Taneo, valable 5 ans, se fait à l'Espace Taneo et coûte 4 € pour les abonnées mensuels (2 € pour les abonnées Tick'R) et est gratuite pour les abonnés annuels[85],[86]. Les abonnements sont quant à eux, vendus à l'Espace Taneo ou par correspondance[85],[86].

Depuis le , le découpage des abonnements mensuels et annuels en tranches d'âge a évolué : Les anciennes tranches « Junior » (élèves de maternelle et primaire), « D'Jeun » (11 à 17 ans) « 18/25 » (18 à 25 ans), « Actifs » (de 26 à 60 ans), « Âge d'or » (à partir de 60 ans) ont changé de nom et ont évolués pour certaines : 4-10 ans, 11-17 ans, 18-25 ans, 26-64 ans et 65 ans et plus[85],[86].

Les tarifs des abonnements annuels vont de 109,50 € à 272,80 € selon la tranche d'âge[86], tandis que les tarifs des abonnements mensuels vont de 10,95 € à 24,80 € selon la tranche d'âge[85].

Évolution tarifaire des abonnements entre 2008 et 2014
Coupon 2008[82] 2009[63] 2012[83] 2013[84] Abonnement
(Tranche d'âge)
2014[85],[86]
Mensuel Mensuel Annuel Mensuel Annuel Mensuel Annuel Mensuel Annuel
Coupon « Junior » 13,50 € 9 € 10,15 € 101,50 € 10,65 € 106,50 € 4-10 ans 10,95 € 109,50 €
Coupon « D'Jeun » 11,50 € 12,30 € 123 € 14,25 € 142,50 € 15,05 € 150,50 € 11-17 ans 16 € 160 €
Coupon « 18/25 » 15 € 15,80 € 17,75 € 177,50 € 18,50 € 185 € 18-25 ans 18 € 180 €
Coupon « Actifs » 20 € 21,40 € 235,40 € 23,10 € 254,10 € 23,80 € 261,80 € 26-64 ans 24,80 € 272,80 €
Coupon « Âge d'Or » 8 € 8 € 99 € 11,95 € 131,45 € 12,05 € 138,05 € 65 ans et + 13,05 € 143,55 €
Coupon « Tick'R » 11,55 € 10,55 € Mensuel « Tick'R » 12,40 €
Coupon « Specio » (annuel) Gratuit
Carte (coût de création) 2008[82] 2009[63] 2012[83] 2013[84] Carte (coût de création) 2014[85],[86]
Carte « Junior » 3 € Abonné mensuel 4 €
Carte « D'Jeun » 3 € Mensuel « Tick'R » 2 €
Carte « 18/25 » 3 € Abonné annuel Gratuite
Carte « Actifs » 3 €
Carte « Âge d'Or » 3 €
Carte « Scolaire » annuelle 80 €
Tick'R 

Pour les personnes bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire ou avec un handicap supérieur à 80 %, des tickets « Tick'R » sont vendus à l'Espace Taneo : à l'unité au prix de 0,60 € et en carnet de dix au prix de 5,15 €[79]. Un abonnement mensuel est aussi disponible au prix de 12,40 €[85].

Cycl'Agglo 

Dans le cas du service de location de vélo « Cycl'Agglo », les tarifs de location se font en fonction de la durée (1, 3, 6 ou 12 mois) avec des prix allant de 22 à 152 €[59]. Pour les abonnés au réseau Taneo, les tarifs sont réduits et vont de 15 à 122 €[59]. En , les tarifs vont augmenter, le tarif mensuel va passer à 29 € et le tarif annuel à 200 €, ces hausses continueront jusqu'en 2019 où les tarifs auront alors doublés comparé à la situation en 2014, à respectivement 44 et 304 €[60].

Points de vente[modifier | modifier le code]

L'espace Taneo.

Le principal point de vente est l'Espace Taneo situé 31 avenue Pierre Bérégovoy à Nevers (46° 59′ 21″ N 3° 09′ 27″ E / 46.989198, 3.15752), ouvert du lundi au samedi[87]. Il est complété par douze points de ventes partenaires dans certaines communes (bar-tabac, gare routière, offices du tourisme...)[87] : Nevers (six points de vente), Varennes-Vauzelles (deux points de vente), Coulanges-lès-Nevers, Garchizy, Pougues-les-Eaux et Fourchambault (un point de vente chacun).

Impact socio-économique[modifier | modifier le code]

Trafic[modifier | modifier le code]

La fréquentation du réseau a nettement augmenté à la suite de la mise en place du réseau Taneo à la rentrée scolaire de 2007.

En 2009, la fréquentation était de 9562 voyages par jour en semaine et de 5119 voyages par jour le samedi[20].

En 2010, la fréquentation était de 9491 voyages par jour en semaine, 5153 voyages par jour le samedi et 430 voyages par jour le dimanche[89].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes relatives aux données communiquées[modifier | modifier le code]

Provenance des données[modifier | modifier le code]

Les dates d'ouverture des lignes et le matériel roulant sont issus du rassemblement d'informations venant de forums et sites internet spécialisés, ainsi que d'articles de presse. La durée du parcours et le nombre d'arrêts sont calculés à partir des fiches horaires, de même que les jours de fonctionnement, les moments de la journée (journée, soir, nuit, fêtes) et les particularités.

Explication de quelques-unes[modifier | modifier le code]

Le nombre d'arrêts est, dans les tableaux, la somme des points d'arrêts ayant des dénominations différentes, qu'ils soient desservis dans un ou les deux sens de circulation.

Les amplitudes horaires sont données selon le principe suivant : lorsque la fiche horaire affiche les horaires de passage aux arrêts importants, elle va de l'heure de départ du premier bus de la ligne la plus précoce, tous arrêts de départ confondus, à l'heure d'arrivée du dernier bus au terminus la plus tardive, tous terminus confondus. Lorsque la fiche horaire n'affiche que les premiers et derniers départs ainsi que les fréquences, elle va de l'heure de départ du premier bus la plus précoce, tous arrêts de départ confondus, à l'heure de départ du dernier bus la plus tardive, tous arrêts de départs confondus. Les horaires communiqués sont arrondis à 5 minutes près. Les amplitudes horaires sont basées sur les horaires d'hiver sauf mention contraire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Historique des Cars Petit », sur http://cars-petit.pagesperso-orange.fr (consulté le 14 avril 2015).
  2. a, b, c et d « Présentation de la société », sur http://cars-petit.pagesperso-orange.fr (consulté le 14 avril 2015).
  3. a, b, c, d, e et f Michel Lacour, « De 1945 à 1987, la légende des cars Petit », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 14 avril 2015).
  4. « La STUNIV », sur http://www.societe.com/societe/stuniv-314175605.html (consulté le 11 avril 2015).
  5. [PDF]« Nevers ça me botte ! n°136 », sur http://www.nevers.fr,‎ (consulté le 11 avril 2015), p. 5.
  6. [PDF]« Nevers ça me botte ! n°100 », sur http://www.nevers.fr,‎ (consulté le 11 avril 2015), p. 4.
  7. [PDF]« Nevers ça me botte ! n°115 », sur http://www.nevers.fr,‎ (consulté le 11 avril 2015), p. 2.
  8. « Transports urbains - Les fiches horaires », sur http://web.archive.org (consulté le 6 avril 2015).
  9. a, b et c « Numéro 7 de l'ADN magazine - Juillet 2007 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 6 avril 2015).
  10. a et b [PDF]« Nevers ça me botte ! n°140 », sur http://www.nevers.fr,‎ (consulté le 11 avril 2015), p. 3.
  11. « Actualité : Avril 2007 », sur http://www.transbus.org,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  12. [PDF]« Nevers ça me botte ! n°141 », sur http://www.nevers.fr,‎ (consulté le 11 avril 2015), p. 11.
  13. « Premier plan du réseau Taneo en 2007 », sur http://web.archive.org (consulté le 13 avril 2015).
  14. « Horaires du TAD au 1er octobre 2007 », sur http://web.archive.org (consulté le 13 avril 2015).
  15. « Premiers horaires Navettes Gare en 2007 », sur http://web.archive.org (consulté le 13 avril 2015).
  16. [PDF]« Nevers ça me botte ! n°142 », sur http://www.nevers.fr,‎ (consulté le 11 avril 2015), p. 3.
  17. a et b « Numéro 8 de l'ADN magazine - Décembre 2007 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 6 avril 2015).
  18. « Numéro 9 de l'ADN magazine - Juillet 2008 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 6 avril 2015).
  19. « Numéro 14 de l'ADN magazine - Septembre 2010 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 6 avril 2015).
  20. a et b « Numéro 12 de l'ADN magazine - Décembre 2009 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 6 avril 2015).
  21. Gwénola Champalaune, « Des nouveautés pour la rentrée sur le réseau de bus », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  22. a et b « Numéro 17 de l'ADN magazine - Septembre 2011 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 6 avril 2015).
  23. Jenny Pierre, « Le réseau Tanéo connaît des changements pour la rentrée », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  24. « Du changement dans les transports en commun Tanéo pour la rentrée », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  25. Eve Pousson, « Le réseau Tanéo desservira Marzy à partir du 2 janvier », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  26. Alexandre Chazeau, « Nevers Agglo et le Conseil général mutualisent leurs moyens pour de nouveaux services », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  27. a, b, c et d « Un système d’information vocal et visuel sera installé, en septembre, dans les bus », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  28. « Lancement Mobibus pour les personnes en fauteuil roulant », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  29. a, b, c et d Denis Chaumereuil, « Pollution : les bienfaits des deux roues dans l'agglo », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  30. a, b, c et d « Numéro 28 de l'ADN magazine - Septembre 2014 », sur http://www.agglo-nevers.fr (consulté le 17 avril 2015).
  31. a, b et c Aude Borel, « Le réseau Taneo innove pour la rentrée », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  32. a, b, c et d Sylvie Robert, « Les bus Taneo de Nevers et son agglo équipés pour les personnes handicapées », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 6 avril 2015).
  33. a, b, c et d « Taneo en chiffres », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  34. a et b « Le réseau », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 13 avril 2015).
  35. « Tibus », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  36. a et b « Keo' N°1402 », sur http://www.keolis.com,‎ (consulté le 12 avril 2015).
  37. a, b et c Valérie Mazerolle, « Bus innovant suspendu faute d'écotaxe », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 15 avril 2015).
  38. [PDF]« Appel à projets transports collectifs et mobilité durable - Les projets retenus », sur http://www.developpement-durable.gouv.fr,‎ (consulté le 15 avril 2015).
  39. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Benjamin Berthollet, « Nouveau réseau de bus à Nevers, mode d'emploi ! », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 27 avril 2015).
  40. « Nouveau réseau Taneo : réunions publiques dans les communes », sur http://www.agglo-nevers.fr (consulté le 14 avril 2015).
  41. « La Flash Mob' Taneo ! », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 3 juin 2015).
  42. Benjamin Berthollet, « Le nouveau réseau de bus se met en place dans l'agglomération neversoise », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 1 juillet 2015).
  43. a, b, c, d et e « Les + du nouveau réseau », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 3 juin 2015).
  44. a, b, c, d, e et f [PDF]« Plan du réseau à compter du 6 juillet 2015 », sur http://taneo-bus.fr (consulté le 27 mai 2015).
  45. a, b et c « Des nouvelles lignes de bus pour Pougues-les-Eaux et Germigny-sur-Loire », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 5 mai 2015).
  46. a, b et c « Les nouvelles lignes de bus présentées », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 14 mai 2015).
  47. Benjamin Berthollet, « Ligne 4 des bus Taneo : des usagers critiquent les modifications », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 17 avril 2015).
  48. a et b Dominique Romeyer, « Des changements de circulation sont prévus pour « faciliter l'accès à Nevers » », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 27 avril 2015).
  49. [PDF]« Plan de la Coursinelle à compter du 6 juillet 2015 », sur http://taneo-bus.fr (consulté le 27 mai 2015).
  50. [PDF]« Horaires Dimeo 1 et 2 au 6 juillet 2015 », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 17 juin 2015).
  51. a et b [PDF]« Horaires Taneo Primo au 6 juillet 2015 », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 17 juin 2015).
  52. a et b [PDF]« Horaires Noctibus au 6 juillet 2015 », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 17 juin 2015).
  53. [PDF]« Plan des lignes Presto et Spécial Scolaire 2015/2016 », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 26 août 2015).
  54. « Cultur’Bus », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 14 avril 2015).
  55. a, b et c « Navettes gratuites USON Rugby Plus », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 14 avril 2015).
  56. « Des navettes gratuites pour assister aux matches de l’USON », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 22 avril 2015).
  57. a et b « Mobibus », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  58. a, b et c [PDF]« Lancement du service « Mobibus » », sur http://www.agglo-nevers.fr (consulté le 11 avril 2015).
  59. a, b, c, d et e « Cycl'Agglo », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 13 avril 2015).
  60. a et b Alain Gavriloff, « Vélos, déchets : l'écologie en débat au conseil d'agglo de Nevers », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 1 juillet 2015).
  61. a, b et c « Tarification unique », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  62. « Rapport d'activités 2013 de l'agglomération de Nevers », sur http://www.agglo-nevers.fr (consulté le 6 avril 2015), p. 17.
  63. a, b, c, d, e, f et g « Numéro 11 de l'ADN magazine - Juillet 2009 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 16 avril 2015).
  64. a et b « Photos anciennes livrées », sur http://astuneb.blogspot.fr,‎ (consulté le 22 avril 2015).
  65. a, b et c « Fiche du réseau Taneo sur Trans'Bus », sur http://www.transbus.org (consulté le 22 avril 2015).
  66. « Le nouveau réseau de bus inauguré », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 5 juillet 2015).
  67. a et b « Numéro 15 de l'ADN magazine - Janvier 2011 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 16 avril 2015).
  68. a, b, c, d, e et f « Numéro 25 de l'ADN magazine - 2013 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 17 avril 2015).
  69. a et b « Tarifs - Chiffres clés », sur http://www.taneo-bus.fr.
  70. « Site internet de l'ASTUNEB », sur http://astuneb.blogspot.fr (consulté le 11 avril 2015).
  71. a, b et c « Numéro 23 de l'ADN magazine - 2013 », sur http://www.agglo-nevers.fr (consulté le 17 avril 2015).
  72. a et b « Un bus percute un car en stationnement à la gare routière », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 15 avril 2015).
  73. « Un mineur arrêté après un caillassage de bus », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 15 avril 2015).
  74. Jean-Michel Benet, « Transports urbains : un policier référent intervient face aux chauffeurs », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 22 avril 2015).
  75. « Recherche d'itinéraire », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 14 avril 2015).
  76. « Inimo : service d’information par sms+mail », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 14 avril 2015).
  77. « Découvrez l'application BusInfo Nevers ! », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 14 avril 2015).
  78. Jean-Michel Benet, « L’augmentation de la TVA intermédiaire provoque celle des tarifs du réseau Taneo », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 22 avril 2015).
  79. a, b, c et d « Tickets », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  80. a et b « Nouveaux tickets », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  81. Alexandre Chazeau, « Une journée à 1 € sur tout le réseau de transports en commun nivernais », sur http://www.lejdc.fr,‎ (consulté le 22 avril 2015).
  82. a, b et c « Titres de transports et tarifs (2008) », sur http://web.archive.org (consulté le 20 avril 2015).
  83. a, b et c « Tickets et abonnements (2012) », sur http://web.archive.org (consulté le 20 avril 2015).
  84. a, b et c « Tickets et abonnements (2013) », sur http://web.archive.org (consulté le 20 avril 2015).
  85. a, b, c, d, e, f et g « Abonnements mensuels », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  86. a, b, c, d, e et f « Abonnements annuels », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  87. a et b « Liste des points de vente », sur http://www.taneo-bus.fr (consulté le 6 avril 2015).
  88. a, b et c [PDF]« Nevers ça me botte ! n°151 », sur http://www.nevers.fr,‎ (consulté le 11 avril 2015), p. 4.
  89. « Numéro 16 de l'ADN magazine - Mai 2011 », sur http://agglo-nevers.fr (consulté le 16 avril 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]