Busset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Busset
Château de Busset
Château de Busset
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Lapalisse
Intercommunalité Vichy Communauté
Maire
Mandat
Michel Aurambout
2014-2020
Code postal 03270
Code commune 03045
Démographie
Population
municipale
926 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 46″ nord, 3° 30′ 48″ est
Altitude Min. 265 m
Max. 608 m
Superficie 36,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Busset

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Busset

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Busset

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Busset

Busset est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Vichy. Avant 1789, la commune faisait partie de l'ancienne province d'Auvergne[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Busset est située au sud-est du département de l'Allier. Elle occupe une superficie de 3 696 hectares.

Lieux-dits de la commune : les Blettières, les Bregères, Chatelus, les Corres, les Dachers de la Croix, Liages, les Merciers, Piégut, les Bisais.

Neuf communes, dont une dans le département du Puy-de-Dôme, sont limitrophes[2] :

Communes limitrophes de Busset
Abrest
Le Vernet
Cusset Molles
La Chapelle
Saint-Yorre Busset Arronnes
Mariol Ris (Puy-de-Dôme)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La partie ouest de la commune correspond à la plaine alluviale de l'Allier avec un sol alluvionnaire sableux.

La partie sud-ouest a une altitude de 500 à 600 mètres ; le sol est constitué de roches granitiques, gneiss ou micaschiste. La partie nord entre 400 et 500 mètres est constituée principalement de grès.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Sichon est une rivière à truite[3], qui prend sa source au pied du Montoncel ; elle marque la limite nord-est de la commune de Busset. Le Gourcet et le Parmey traversent également la commune.

Climat[modifier | modifier le code]

Par ses dénivelés importants (272 à 608 mètres[4]), la commune doit affronter parfois des hivers rigoureux avec formations de congères sur les chemins.[réf. nécessaire]

Les relevés de la station météorologique de Charmeil sont les suivants :

Relevés météorologiques de la station de Vichy-Charmeil (1981-2010, sauf ensoleillement 1991-2010)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,4 −0,2 1,9 3,9 8,1 11,2 13,3 12,9 9,8 7,3 2,8 0,4 6
Température maximale moyenne (°C) 7,4 9 13 15,8 20 23,5 26,4 26,1 22,2 17,6 11,2 7,8 16,7
Ensoleillement (h) 78,1 94,8 153,7 175,4 203,4 225 248,9 238,3 183,5 128,1 76,7 55,9 1 861,7
Précipitations (mm) 46,8 39,8 44,2 69,3 98,2 78,2 71,6 74,2 75,4 68 63,3 50,5 779,5
Source : « Données climatiques de la station de Vichy », sur Météo-France (consulté le 27 septembre 2015)


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

À l'écart des grands axes de communication, Busset est accessible par de petites routes départementales. La RD 121 relie Saint-Yorre au reste de la montagne bourbonnaise (Le Mayet-de-Montagne), tandis que la RD 175 relie Le Vernet au nord à Lachaux au sud.

La gare la plus proche est située à Vichy.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Carte de Busset.

Logement[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 478 logements, contre 469 en 2006. Parmi ces logements, 70,5 % étaient des résidences principales, 12,5 % des résidences secondaires et 16,9 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 98,8 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 0,8 % des appartements[a 1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 84,3 %, en hausse sensible par rapport à 2006 (83,4 %). La part de logements HLM loués vides était de 3,8 % (contre 3 %)[a 2].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Le site prim.net ne mentionne qu'un seul risque pour la commune, le risque sismique, de niveau 2[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Busset est un lieu chargé d'histoire. Le château témoigne de sa grandeur passée. De nombreux ouvrages relatent cette histoire. Citons entre autres un livre de Jean-Charles Varennes sur les Bourbon Busset et deux livres de Jean Corre.

Construit à la fin du XIIIe siècle par les sires de Vichy, le château de Busset possèdent des fondations qui remontent à l'origine de la féodalité. Remanié et modifié au cours des âges, il a conservé une silhouette de forteresse médiévale, mais, demeure familiale que ses habitants ont toujours voulu embellir, il nous apporte aussi, avec ses façades, ses ouvertures, ses terrasses, le sourire de la renaissance.

On pénètre dans la cour intérieure par un pont-levis au-dessus d'une large douve. Au-delà de la porte d'entrée que protège ses tours basses, deux grands corps de logis se coupent en angle droit, flanqué de trois imposantes tours rondes. La « grosse tour » qui dut être le donjon de l'époque médiévale, s'appelle encore la tour Henri IV en souvenir de la visite du Vert Galant à son cousin César de Bourbon Busset en 1599. La tour d'angle sud-est, de dimension plus réduite, servit de prison dans les temps les plus reculés et abrite de nos jours les archives de la famille. Enfin, face au couchant, s'élève la ravissante tour du XVe siècle, dite Tour de Riom, remarquable par son hourd de bois et ses bardeaux de châtaignier en parfait état de conservation.

Une élégante chapelle de style gothique édifiée en 1858 dans la cour du château sert de sépulture familiale. Auparavant, à cet emplacement, l'église paroissiale de Busset occupait tout le centre de la cour intérieure qu'elle séparait en deux parties. Elle fut démolie et remplacée par l'église actuelle construite sur les fossés et bénite le .

L'environnement du château a également faits l'objet de maints embellissements de très bon goût. Avec ses parcs à la française et à l'italienne, jardins, piscine, frondaisons, terrasses, il constitue actuellement un des plus beaux ensembles de l'Auvergne et du Bourbonnais.

Quatorze générations de Bourbon-Busset se sont succédé sans interruption dans cette demeure depuis le , date du contrat de mariage de Marguerite de Tourzel d'Allègre qui apportait les terres de Busset à Pierre de Bourbon, chambellan de Louis XII, descendant de Robert de Clermont, le sixième fils de Saint Louis.

La chanson de Busset[6], sur un air de « Auprès de ma blonde », a été créée le par Jean Deva Siresux du syndicat des agents de change au profit des prisonniers de Busset. Ce chant fut interprété par les jeunes de Busset à l'occasion d'une représentation donnée dans le garage du château au profit des prisonniers de Busset.[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Busset appartient à la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier, intercommunalité membre du Pays Vichy-Auvergne.

Ancien chef-lieu de canton de 1793 à 1801, elle a fait partie du canton de Cusset entre 1801 et 1985 puis du Cusset-Sud[7], et depuis mars 2015, du canton de Lapalisse[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie de Busset en 2013.
Mairie de Busset en 2013.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Léonard Dumas    
1794 1795 Jérôme Michel    
1848 1855 M. Dhérat    
1855 11 août 1875 M. Fournier de Saint Maux    
11 août 1875 20 janvier 1878 M. Dherat    
20 janvier 1878 27 novembre 1881 Jean-François Ruet[Note 1]    
27 novembre 1881 18 mai 1884 Jean Nebout    
18 mai 1884 13 septembre 1903 Jacques Petit    
13 septembre 1903 15 mai 1904 Jean Nebout    
15 mai 1904 mai 1909 Joseph Debizait    
mai 1909 10 décembre 1919 Jean Lallias    
10 décembre 1919 17 mai 1923 M. Coste    
17 mai 1923 30 juillet 1933 Louis Bourrioux    
30 juillet 1933 11 décembre 1944 Joseph Corre    
11 décembre 1944 25 octobre 1947 Antoine Rongère    
25 octobre 1947 21 mars 1971 Louis Berthelomez    
21 mars 1971 20 mars 1983 Marcel Corre    
20 mars 1983 mars 2001 Jean Rouchon    
mars 2001 en cours
(au 8 avril 2014)
Michel Aurambout[9]   Retraité de l'enseignement
3e vice-président de Vichy Val d'Allier (2014-2016)[Note 2]
4e vice-président de Vichy Communauté (depuis 2017)[Note 3]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[13],[Note 4].

En 2014, la commune comptait 926 habitants, en augmentation de 11,03 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 442 1 480 1 432 1 419 1 689 1 700 1 691 1 676 1 737
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 647 1 736 1 738 1 692 1 738 1 710 1 733 1 775 1 680
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 666 1 567 1 506 1 314 1 228 1 130 1 075 958 963
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
976 914 820 853 881 852 873 834 926
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges de Busset en 2011 en pourcentage[a 3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
9,2 
75 à 89 ans
9,8 
13,7 
60 à 74 ans
16,7 
27 
45 à 59 ans
21 
21,9 
30 à 44 ans
21,5 
12 
15 à 29 ans
9,5 
15,7 
0 à 14 ans
20,5 
Pyramide des âges du département de l'Allier en 2011 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90 ans ou +
1,8 
9,5 
75 à 89 ans
14,1 
17,6 
60 à 74 ans
18 
21,9 
45 à 59 ans
20,8 
18,2 
30 à 44 ans
17 
15,3 
15 à 29 ans
13,4 
16,7 
0 à 14 ans
14,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Busset dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique[16].

Les collégiens se rendent à Saint-Yorre, conformément à la carte scolaire en vigueur dans le département[17]. Les lycéens sont scolarisés à Cusset, au lycée de Presles[18] (renommé lycée Albert-Londres), pour les filières générales et technologiques.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2011, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 518 personnes, parmi lesquelles on comptait 77,1 % d'actifs dont 71,5 % ayant un emploi et 5,7 % de chômeurs[a 4].

On comptait 131 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 374, l'indicateur de concentration d'emploi est de 35 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi par habitant actif[a 5].

302 des 374 personnes âgées de 15 ans ou plus (soit 80,6 %) sont des salariés[a 6]. Seulement 23 % des actifs travaillent dans la commune de résidence ; les deux-tiers travaillent dans le département[a 7].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au , Busset comptait 40 entreprises : 5 dans l'industrie, 12 dans la construction, 20 dans le commerce, les transports et les services divers et 3 dans le secteur administratif[a 8], ainsi que 38 établissements d'un effectif sensiblement équivalent (4 dans l'industrie et 2 dans l'administration)[a 9].

Au , la commune ne comptait ni hôtels[a 10] ni campings[a 11] ni autres hébergements collectifs[a 12].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Au recensement agricole de 2010, la commune comptait 27 exploitations agricoles. Ce nombre est en nette diminution par rapport à 2000 (37) et à 1988 (51)[19].

La superficie agricole utilisée sur ces exploitations est de 1 615 hectares en 2010, incluant 997 ha d'exploitations individuelles et 477 ha de GAEC[19].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Château de Busset.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune de Busset possède un édifice classé et inscrit aux monuments historiques : le château de Busset. Classé MH en 1981, inscrit MH en 1990 et 1993[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Ruet a été réélu le 23 janvier 1881 puis est décédé le 27 novembre 1881.
  2. Chargé du développement durable, des espaces naturels sensibles et de l'environnement[10].
  3. Chargé du développement durable, des énergies et des espaces naturels sensibles[11].
  4. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références Insee[modifier | modifier le code]

Dossier relatif à la commune

  1. LOG T2 – Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 – Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. POP T3 – Population par sexe et âge en 2011.
  4. EMP T1 – Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  5. EMP T5 – Emploi et activité.
  6. ACT T1 – Population de 15 ans ou plus ayant un emploi selon le statut en 2011.
  7. ACT T4 – Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  8. DEN T3 – Nombre d'entreprises par secteur d'activité au .
  9. DEN T5 – Nombre d'établissements par secteur d'activité au .
  10. TOU T1 – Nombre et capacité des hôtels au .
  11. TOU T2 – Nombre et capacité des campings au .
  12. TOU T3 – Nombre d'autres hébergements collectifs au .

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Robert de Vaugondy, Gouvernemens généraux de la Marche, du Limousin, et de l'Auvergne, 1753.
  2. Carte de Busset sur le site Géoportail (consulté le 28 novembre 2016).
  3. « Travaux de restauration des habitats piscicoles », sur AAPPMA Truite du Sichon, (consulté le 16 octobre 2017)
  4. 272 mètres à la Grand-Vaure, 608 mètres à la Faye, au sud-ouest de la commune
  5. Risques dans la commune sur prim.net (consulté le 1er juillet 2015).
  6. Paroles de la chanson de Busset
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier.
  9. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 4 juin 2014).
  10. « Le conseil communautaire », Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier (consulté le 22 juin 2016).
  11. « Les élus », Vichy Communauté (consulté le 19 février 2017).
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  15. Évolution et structure de la population de l'Allier en 2011, Insee.
  16. Annuaire des établissements scolaires de la commune de Busset sur le site du Ministère de l'Éducation nationale.
  17. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  18. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 28 mai 2016).
  19. a et b Résultats du recensement agricole (cadrage) sur le site du ministère de l'Agriculture.
  20. « Château de Busset », notice no PA00093029, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. « Les obsèques de Philippe Bugalski ont eu lieu à Busset (Allier) », La Montagne, 14 août 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Corre, Un village bourbonnais sous la Révolution : Busset, 1789-1799, , 319 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]