Giovanni Francesco Zarbula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Giovanni Francesco Zarbula
Cadran solaire Saint Véran.JPG
Cadran solaire de Zarbula sur une maison de Saint-Véran (1840).
Naissance
Avant Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnu ou PiémontVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Giovanni Francesco Zarbula est un peintre cadranier piémontais du XIXe siècle, un artiste spécialisé dans les cadrans solaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

La vie de Giovanni Francesco Zarbula (ou Zerbolla) n'est pas véritablement connue. D'origine piémontaise, il exécute entre 1833 et 1881 une centaine de cadrans solaires dans les Alpes françaises et italiennes, en Savoie, dans le Piémont, la vallée de l'Ubaye, le Queyras et le Briançonnais[1].

Cadrans[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

Les cadrans solaires de Zarbula sont des cadrans verticaux déclinants. Pour les concevoir, Zarbula utilise une technique qui ne fonctionne correctement qu'à 45° de latitude[2],[3]. De fait, toutes ses réalisations sont situées entre 44° 23′ (près de Barcelonnette) et 45° 09′ (à Valloire) et l'erreur éventuelle induite par le processus de construction est imperceptible. Ses cadrans sont précis : ils sont justes à cinq minutes près et le style est fixé à un degré près[4].

Pour la décoration des cadrans, Zarbula peint à fresque. Il utilise des encadrements géométriques en trompe-l'œil, ainsi que divers symboles (soleils, lunes, monogrammes, etc.)[5]. Ses cadrans sont signés de ses initiales. Une cinquantaine de cadrans comportent une devise[2].

Répartition[modifier | modifier le code]

La zone où Zarbula exerce est limitée dans l'espace par un quadrilatère formé par les villes de Valloire au nord-ouest, Fenestrelle au nord-est, Argentera au sud-est et Seyne au sud-ouest, soit environ 50 km de large sur 80 km de long[2]. Ils sont installés sur des édifices simples (maisons, fermes, etc.), dans une région rurale et relativement isolée[3].

Les cadrans se répartissent ainsi[6] :

Cadrans existants[modifier | modifier le code]

Sur la centaine de cadrans réalisés par Zarbula au XIXe siècle, une cinquantaine subsiste. Une dizaine comporte encore des tracés visibles[4].

Dans les Hautes-Alpes, sept de ces cadrans sont protégés comme monuments historiques[7].

Commune Lieu-dit/Hameau Édifice Zone Pays Date Protection Notes Coords. Illus.
Briançon Saint-Blaise Briançonnais France 1870 Deux cadrans 44° 52′ 34″ nord, 6° 36′ 48″ est
Briançon Place d'Armes Centre d'art contemporain Briançonnais France 1876 Peut-être inspiré de Zarbula 44° 53′ 56″ nord, 6° 38′ 34″ est
Briançon Saint-Blaise Briançonnais France 1870 44° 52′ 33″ nord, 6° 36′ 49″ est
Briançon Pont-de-Cervières, 4 chemin du Canal-du-Four Briançonnais France 1845 44° 53′ 11″ nord, 6° 38′ 16″ est
Cervières Maison Delouis Briançonnais France 1839 « PA05000001 », notice no PA05000001 Deux cadrans 44° 52′ 11″ nord, 6° 43′ 22″ est
Cervières Hôtel de ville Briançonnais France 44° 52′ 10″ nord, 6° 43′ 14″ est
Eygliers Le Cros Briançonnais France 1841 44° 40′ 55″ nord, 6° 37′ 28″ est
La Salle-les-Alpes Les Pananches Chapelle Saint-Jean-Baptiste Briançonnais France 1879 Attribué à Zarbula 44° 56′ 22″ nord, 6° 34′ 57″ est
La Salle-les-Alpes 38 rue de la Guisane Briançonnais France 1841 44° 56′ 44″ nord, 6° 33′ 47″ est
Puy-Saint-André Pierre-Feu Briançonnais France 1871 44° 52′ 18″ nord, 6° 36′ 00″ est
Puy-Saint-André Briançonnais France 44° 52′ 45″ nord, 6° 35′ 57″ est
Puy-Saint-Pierre Le Pinet, 2 rue de Jérusalem Briançonnais France 1842 « PA00135605 », notice no PA00135605 Deux cadrans 44° 53′ 26″ nord, 6° 37′ 31″ est
Saint-Chaffrey Le Villard-Laté, 27 rue des Trois-Fontaines Briançonnais France 1847 « PA00135607 », notice no PA00135607 44° 56′ 12″ nord, 6° 35′ 40″ est
Saint-Martin-de-Queyrières Bouchier Briançonnais France 1853 44° 49′ 58″ nord, 6° 33′ 57″ est
Saint-Martin-de-Queyrières Prelles Briançonnais France 1845 44° 51′ 17″ nord, 6° 34′ 51″ est
Saint-Martin-de-Queyrières Prelles Briançonnais France 44° 51′ 14″ nord, 6° 34′ 49″ est
Saint-Martin-de-Queyrières Église Saint-Martin Briançonnais France 44° 50′ 25″ nord, 6° 35′ 07″ est
Les Orres Le Mélezet Église Notre-Dame-de-la-Présentation Les Orres France 1853 « PA05000006 », notice no PA05000006 44° 30′ 18″ nord, 6° 33′ 12″ est
Église Notre-Dame-de-la-Présentation des Orres Cadran solaire 20220708 140226.jpg
Arvieux Le Coin Maison Jean-Paul Blanc Queyras France 1830 Superposition de cadrans, l'un d'eux pouvant être de Zarbula 44° 46′ 21″ nord, 6° 43′ 58″ est
Arvieux Queyras France 1857 44° 46′ 01″ nord, 6° 44′ 19″ est
Arvieux Les Escoyères Queyras France 1842 44° 43′ 08″ nord, 6° 44′ 39″ est
Arvieux Les Escoyères Chapelle Saint-Roch Queyras France 1857 44° 43′ 06″ nord, 6° 44′ 35″ est
Château-Ville-Vieille Ville-Vieille Queyras France Attribué à Zarbula 44° 45′ 23″ nord, 6° 47′ 22″ est
Château-Ville-Vieille Clot-du-Riou Queyras France « PA00135602 », notice no PA00135602 Deux cadrans 44° 45′ 54″ nord, 6° 46′ 44″ est
Château-Ville-Vieille Ville-Vieille Église Saint-André Queyras France 1843 44° 45′ 36″ nord, 6° 49′ 19″ est
Château-Ville-Vieille Ville-Vieille Queyras France 1843 44° 45′ 26″ nord, 6° 47′ 38″ est
Château-Ville-Vieille La Rua Queyras France 44° 45′ 37″ nord, 6° 49′ 10″ est
Molines-en-Queyras La Rua Église Saint-Romain Queyras France 1849 44° 43′ 53″ nord, 6° 50′ 20″ est
Saint-Véran Les Forannes, la Pointe du Jour Queyras France 1840 « PA05000004 », notice no PA05000004 44° 42′ 06″ nord, 6° 51′ 58″ est
Saint-Véran La Raux Queyras France 1840 44° 41′ 54″ nord, 6° 51′ 45″ est
Saint-Véran Ferme de Mathieu Romain Queyras France 1840 44° 41′ 59″ nord, 6° 52′ 06″ est
Saint-Véran Haut-Forranes Queyras France 1840 44° 42′ 11″ nord, 6° 51′ 54″ est
Saint-Véran Pierre-Belle Queyras France 1840 44° 41′ 55″ nord, 6° 52′ 09″ est Cadran solaire Saint Véran.JPG
Saint-Véran Les Gabelous Ancienne douane Queyras France 1858 44° 41′ 57″ nord, 6° 52′ 12″ est
Saint-Paul-sur-Ubaye Petite-Serennes Ubaye France 1860 44° 31′ 44″ nord, 6° 46′ 28″ est
Saint-Paul-sur-Ubaye Maljasset Ubaye France 1860 44° 35′ 34″ nord, 6° 50′ 35″ est
Pragela Souchères Basses Chapelle Val Cluson Italie 1872 45° 01′ 47″ nord, 6° 57′ 39″ est
Pragela Traverse, 6 via Nazionale Val Cluson Italie 45° 00′ 00″ nord, 6° 55′ 34″ est
Pragela Villarmont Val Cluson Italie 1872 45° 00′ 01″ nord, 6° 55′ 00″ est
Sauze di Cesana Rollieres Chapelle Val Cluson Italie 1870 Deux cadrans 44° 56′ 15″ nord, 6° 49′ 56″ est
Sestrières Champlas du Col, 28 via Nazionale Val Cluson Italie 1870 44° 56′ 51″ nord, 6° 51′ 06″ est
Sestrières Champlas du Col, 7 via Nazionale Val Cluson Italie 1870 44° 56′ 52″ nord, 6° 51′ 10″ est
Sestrières Borgata Val Cluson Italie 1872 44° 58′ 20″ nord, 6° 53′ 44″ est
Sestrières Borgata, 14 via del Colle Val Cluson Italie 1872 44° 58′ 20″ nord, 6° 53′ 45″ est
Sestrières Borgata, 12a via del Colle Val Cluson Italie 1872 44° 58′ 19″ nord, 6° 53′ 44″ est
Usseaux Balboutet Val Cluson Italie 1833 Deux cadrans 45° 03′ 07″ nord, 7° 00′ 49″ est
Névache Ville-Haute Église Saint-Marcellin Vallée de la Clarée France 45° 01′ 08″ nord, 6° 36′ 17″ est
Val-des-Prés Pra-Premier Vallée de la Clarée France 1843 « PA00135609 », notice no PA00135609 44° 57′ 06″ nord, 6° 40′ 32″ est
Val-des-Prés La Vachette Vallée de la Clarée France 1840 44° 55′ 03″ nord, 6° 40′ 31″ est
Val-des-Prés La Vachette Vallée de la Clarée France 1852 44° 55′ 00″ nord, 6° 40′ 26″ est
Valloire Valloire France 45° 09′ 55″ nord, 6° 25′ 39″ est
Valloire Les Verneys Valloire France 45° 08′ 59″ nord, 6° 25′ 14″ est
Vallouise Maison de Bardonèche Vallouise France 1840 « IM05003855 », notice no IM05003855 Deux cadrans 44° 50′ 40″ nord, 6° 29′ 08″ est
Vallouise Le Villard Chapelle Saint-Sébastien Vallouise France 1869 « IM05003852 », notice no IM05003852 Deux cadrans 44° 50′ 30″ nord, 6° 28′ 22″ est
Jarjayes Les Tancs France 1854 44° 29′ 30″ nord, 6° 07′ 24″ est

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Giovanni Francesco Zarbula », Les Cadrans solaires
  2. a b et c Paul Gagnaire, L'Équerre et l'Oiseau, l'Art et la Manière de Zarbula (lire en ligne)
  3. a et b André E. Bouchard, Paul Gagnaire, Alain Ferreira, « Dossier Zarbula », Le Gnomoniste, vol. XII, no 1,‎ , p. 12-18 (lire en ligne)
  4. a et b « La Technique de G. F. Zarbula », Les Cadrans solaires
  5. « La Style de G. F. Zarbula », Les Cadrans solaires
  6. (en) « Zarbula's Sundials », Walking Shadow Designs
  7. « Cadrans solaires de Zarbula protégés aux monuments historiques », base Mérimée, ministère français de la Culture