Abriès-Ristolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abriès-Ristolas

De haut en bas, de gauche à droite : panorama de Ristolas; aux environs d'Abriès; l'église d'Abriès; l'église de Ristolas; Arc-en-Ciel sur Abriès; panorama d'Abriès en hiver;le village d'Abriès; le Mont Viso; le hameau du Roux; la chapelle de la Montette au hameau du Roux.
Ristolas.JPG 05460 Abriès, France - panoramio (1).jpg
Abriès -768.jpg Ristolas Eglise 2.jpg Arc en ciel sur Abriès.JPG
Abriès Panorama 2.jpg Abriès -771.jpg
RNN Ristolas - Mont Viso - img 43310.jpg AbriesLeRoux.JPG Chapelle de la Montette au Roux - panoramio.jpg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Briançon
Canton Guillestre
Intercommunalité Communauté de communes du Guillestrois et du Queyras
Maire
Mandat
Jacques Bonnardel
2019-2020
Code postal 05460
Code commune 05001
Démographie
Population
municipale
382 hab. (2016)
Densité 2,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 47′ 46″ nord, 6° 55′ 40″ est
Altitude Min. 1 513 m
Max. 3 305 m
Superficie 159,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Abriès-Ristolas

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Abriès-Ristolas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Abriès-Ristolas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Abriès-Ristolas

Abriès-Ristolas est une commune nouvelle française résultant de la fusion — au  — des communes d'Abriès et Ristolas, située dans le département des Hautes-Alpes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cervières Sauze de Césane (Drapeau de l'Italie Italie, Piémont)
Césane (Drapeau de l'Italie Italie, Piémont)
Prali (Drapeau de l'Italie Italie, Piémont) Rose des vents
Aiguilles N Bobbio Pellice (Drapeau de l'Italie Italie, Piémont)
O    Abriès-Ristolas    E
S
Molines-en-Queyras Pontechianale (Drapeau de l'Italie Italie, Piémont) Crissolo (Drapeau de l'Italie Italie, Piémont)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est créée au par un arrêté préfectoral du [1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours
(au 9 janvier 2019)
Jacques Bonnardel SE Chef d'entreprise

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées d'Abriès-Ristolas
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Abriès
(siège)
05001 CC du Guillestrois et du Queyras 77,13 302 (2016) 3,9
Ristolas 05120 CC du Guillestrois et du Queyras 82,18 80 (2016) 0,97

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 382 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2016
382
(Sources : Insee à partir de 2016[2].)

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Abriès[modifier | modifier le code]

Églises[modifier | modifier le code]
Chapelles[modifier | modifier le code]
Oratoires[modifier | modifier le code]
Monuments civils[modifier | modifier le code]

Ristolas[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liées à Abriès[modifier | modifier le code]

  • Famille Berthelot : Au XVIIe siècle et jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, divers membres de la famille Berthelot ont détenu la charge de notaire royal, puis celle de châtelain du Queyras, transmise de père en fils jusqu'à la Révolution, les cadets étant souvent à Abriès « vicaires forains » de l'évêque d'Embrun.
  • Blaise Richard Calve (milieu du XVIIIe siècle-1818), issu d'une famille de marchands de laine, enrichie dans l'élevage ovin, et qui prêtait aussi à 5 %, contre hypothèques, d'importantes sommes d'argent. Il a épousé une fille Berthelot et, devenu veuf, il s'est remarié avec la fille d'un magistrat de Grenoble. En 1790, il est élu Président de l'Assemblée départementale des Hautes-Alpes, exerçant de fait pendant quelques années les responsabilités d'un préfet et d'un président de Conseil général ; et il a terminé sa brillante carrière comme juge de paix du canton d'Aiguilles.
  • Chaffrey Martin (1813-1872), né à Abriès, a été professeur de philosophie et aumônier au collège de Gap. Écrivain religieux très fécond et prolifique, auteur d’une méthode d’enseignement de la prédication, de nombreux ouvrages (au moins 16) sur l’éloquence religieuse et l’art de composer les sermons. En 1857, il fonde le « Journal de la prédication populaire et contemporaine ».
  • Guillaume Héritier (1907-2003), fut le doyen et la mémoire d'Abriès.
  • Famille Toy-Riont. Originaire du hameau de Pra-Roubaud, elle s'est enrichie à la fin du XIXe siècle dans le commerce de saindoux, fromages et salaisons à Marseille. Marius (1849-1898) fils de Jean 1840-1889) a pris l'initiative avec des amis du Queyras de construire à la fin du XIXe siècle, un Grand Hôtel à Abriès, hôtel de luxe qui a été détruit, en septembre 1944, lorsque l'Adroit où il était situé a été incendié par les Allemands. Son fils, Maurice licencié en droit (1876-1950) reprendra les affaires de son Père et s'intéressera à la margarine à partir de 1910, affaire qui fut développée et gérée par ses descendants jusqu'en 1988. Il sera décoré de la croix de guerre lors de la Première Guerre mondiale. Également à côté de ses affaires il fut élu conseiller général, député, puis sénateur des Hautes-Alpes. Il a présidé, pendant la Seconde Guerre mondiale, le Conseil départemental des Hautes-Alpes.

Liées à Ristolas[modifier | modifier le code]

Héraldique et devises[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle d’Abriès-Ristolas », Recueil des actes administratifs spécial n°05-2018-161,‎ , p. 79-80 (lire en ligne [PDF])
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour l'année 2016.
  3. « Inventaire général : Église paroissiale Saint-Pierre-Saint-Paul-et-Saint-Antoine », notice no IA00124723, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Inventaire général : Halle », notice no IA00124732, base Mérimée, ministère français de la Culture