Mayday : Alerte maximum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mayday : alerte maximum)
Aller à : navigation, rechercher
Mayday : Alerte maximum
Titre original Mayday : Air Disaster
Autres titres
francophones
Dangers dans le ciel, Danger dans les airs, Air Crash ou Mayday
Genre Documentaire
Création André Barro, Bernard Vaillot
Production Cineflix Productions, France 5, Galaxie Presse
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine Discovery Channel Canada, National Geographic Channel
Nb. de saisons 15
Nb. d'épisodes 131 (en France)
Durée 40 à 55 minutes
Diff. originale 2003 – En cours

Mayday : Alerte maximum (Dangers dans le ciel ou Air Crash en France, Danger dans les airs ou Mayday au Québec, Air Emergency aux États-Unis, Air Crash Investigation dans le reste des pays anglo-saxons) est une série documentaire télévisée produite par Cineflix au Canada. Créée en 2003 par André Barro et Bernard Vaillot, elle a été diffusée par Discovery Channel Canada, National Geographic Channel et Canal D. En France, la série fut diffusée par M6, D8, France 4 et RMC Découverte ; aujourd'hui National Geographic Channel HD et France 5 poursuivent sa diffusion. Quelques épisodes ont été produits en 2006 sur des désastres n'impliquant pas des avions. Ils ont été titrés Crash Scene Investigation partout sauf au Canada.

Cette série documentaire étudie les accidents d'avions contemporains en montrant ce qui a conduit au crash. Chaque épisode est composé de reconstitutions jouées par des acteurs, d'interviews, de témoignages et de scènes réalisées par images de synthèse. Dans certains épisodes, on retrouve également des enregistrements du cockpit pour reconstituer la séquence des événements.

Il existe deux versions françaises de cette série : une réalisée pour France 5 et dont l'adaptation (c'est-à-dire la « traduction » de la narration et du commentaire des intervenants) est signée du créateur de la série Bernard Vaillot, et l'autre pour les diffusions hors France 5 dont l'adaptation suit la version anglophone et donc légèrement différente[1] de la première version française. De ce fait, sur France 5, l'émission est intitulée Dangers dans le ciel et le générique ne change jamais au gré des saisons. Au Québec, la narration est assurée par le comédien et pilote Gaston Lepage.

Épisodes[modifier | modifier le code]

En 2016, 130 épisodes ont été produits, dont cinq spéciaux Science of Disaster (saisons 6 et 8) et trois Crash Scene Investigation (épisodes 10 (Hinton train collision), 11 (Express Samina sinking) et 12 (San Bernardino train disaster) de la saison 3) évoquant deux catastrophes ferroviaires et une maritime, alors que tous les autres épisodes de la série concernent des accidents ou des incidents aériens.

Saison 1 (2003)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 La porte de l'enfer
(Unlocking Disaster / Ripped from the Sky)
Vol 811 United Airlines 24 février 1989 Boeing 747-100 Porte défectueuse, décompression explosive.
À la suite d'un défaut de conception, une porte de soute à bagages s'ouvre en vol au-dessus du Pacifique, provoquant une décompression explosive et arrachant une partie du côté du fuselage. Neuf personnes attachées à leurs sièges sont éjectées. L'appareil se pose à Hawaï.
2 Rafale fatale
(Racing the Storm / Fatal Landing)
Vol 1420 American Airlines 1er juin 1999 McDonnell Douglas MD-82 Sortie de piste, erreur de pilotage, mauvaises conditions météo.
L'appareil sort de la piste à l'atterrissage, à Little Rock.
3 Feu à bord
(Fire on Board / Fire in the Sky)
Vol 111 Swissair 2 septembre 1998 McDonnell Douglas MD-11 Incendie, équipements ajoutés avec un câblage électrique défectueux.
L'appareil se déroute à la suite d'un incendie à l'arrière du poste de pilotage. L'incendie détruit progressivement les commandes de l'appareil. L'avion s'abîme en Atlantique Nord au large de la Nouvelle-Écosse avant d'avoir pu atterrir.
4 Plongeon mortel
(Cutting Corners / Fatal Error)
Vol 261 Alaska Airlines 31 janvier 2000 McDonnell Douglas MD-83 Panne de stabilisateur, négligences sur la maintenance.
Le stabilisateur horizontal se bloque. L'appareil s'abîme dans le Pacifique, au large de la côte californienne.
5 L'oiseau aveugle (FR)
Perdu dans les airs (QC)
(Flying Blind)
Vol 603 AeroPerú 2 octobre 1996 Boeing 757 Erreur de maintenance, prises d'air statiques obstruées.
Les instruments de vol affichent des données contradictoires en vitesse et en altitude. Le pilote tente un atterrissage d'urgence mais s'écrase dans l'océan Pacifique.
6 Du bout des ailes
(Flying On Empty)
Vol 236 Air Transat 24 août 2001 Airbus A330 Erreur de maintenance, panne sèche.
Une fuite de carburants se produit durant le vol sans que les pilotes ne s'en rendent compte à temps. Application d'une check-list aggravant le problème par les pilotes en raison de leur ignorance de la fuite de carburant. L'avion tombe en panne sèche et se retrouve en vol plané. L'équipage parvient à planer durant 19 minutes (un record pour un avion de ligne) pour effectuer un atterrissage d'urgence à très grande vitesse sur la piste de l'aérodrome militaire de Lajes, aux Açores.

Saison 2 (2004)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Une erreur de taille
(Blow Out / Ripped from the Cockpit)
Vol 5390 British Airways 10 juin 1990 BAC 1-11 Erreur de maintenance, décompression explosive.
Une fenêtre du cockpit de l'appareil se détache et est éjectée au loin, provoquant une brutale décompression explosive dans l'appareil. Le pilote, non sanglé à son siège, est aspiré à l'extérieur. Seuls ses pieds restent dans le cockpit et ils sont coincés dans le manche à balai, lui-même bloqué en position piqué. Les membres d'équipage vont se relayer pour éviter qu'il ne bascule entièrement dans le vide. Le copilote procède à un atterrissage d'urgence avec le pilote plaqué sur l'extérieur du cockpit.
2 L'oiseau blessé
(A Wounded Bird / One Wing Flight)
Vol 529 Atlantic Southeast Airlines 21 août 1995 Embraer EMB-120 Fatigue de l'hélice.
Un des moteurs est détruit en plein vol à la suite d'une rupture de fatigue de l'hélice. Provoquant des dommages importants sur l'avion. Les pilotes tentent de procéder à un atterrissage en urgence, mais l'appareil s'écrase.
3 Terreur au sol
(The Killing Machine / Hijacked / Hijack Rescue)
Vol 8969 Air France 24, 25 et 26 décembre 1994 Airbus A300 Détournement.
L'appareil est détourné avant le décollage sur l'aéroport d'Alger, décolle pour Marseille où le GIGN français intervient.
4 Collision en vol (FR)[2]
Croisement mortel (QC)
(Deadly Crossroads / Mid-Air Collision / A Father's Revenge)
Vol 2937 Bashkirian Airlines / Vol 611 DHL 1er juillet 2002 Tupolev Tu-154-111 / Boeing 757-23 Cargo Collision, erreur de pilotage, erreur du contrôle aérien.
Deux appareils, un Tupolev russe transportant une cinquantaine d'enfants et un Boeing 757, entrent en collision au dessus d'Überlingen, en Allemagne. La catastrophe fait 71 victimes.
5 Direct pour Cali
(Lost! / Crash on the Mountain)
Vol 965 American Airlines 20 décembre 1995 Boeing 757 Erreur de pilotage, manque de visibilité.
L'appareil s'écrase sur une montagne en Colombie.
6 Porté disparu à New York (FR)
Délai mortel (QC)
(Missing Over New York / Deadly Delay)
Vol 52 Avianca 25 janvier 1990 Boeing 707-321B Panne sèche due à une atténuation du problème de la part du copilote.
À la suite d'un encombrement de l'espace aérien autour de New York, l'appareil subit de nombreux retards, tombe en panne sèche et s'écrase.

Saison 3 (2005-2006)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Courant d'air (FR)
La vie ne tient qu'à un fil (QC)
(Hanging By A Thread)
Vol 243 Aloha Airlines 28 avril 1988 Boeing 737-200 Joint défectueux, fatigue du matériel, décompression explosive, avion trop âgé avec des cycles trop nombreux.
Une partie de la cabine passager de l'avion se déchire en plein Océan Pacifique lors d'une décompression explosive. Seul le plancher se retrouve encore attaché à l'appareil. Ce dernier effectue un atterrissage d'urgence à l'aéroport de Kahului, sur l'île de Maui, à Hawaï. Une hôtesse de l'air est portée disparue.
2 Le tir aux pigeons (FR)
Attaque à Bagdad (QC)
(Attack Over Baghdad)
Vol OO-DLL DHL European Air Transport 22 novembre 2003 Airbus A300B4-203F (cargo) Attentat, tir de roquette, perte des trois circuits hydrauliques.
Un avion postal DHL est victime d'un tir de roquette à Bagdad qui détruit les 3 circuits hydrauliques. L'équipage tente de reprendre le contrôle de l'appareil en variant la puissance des moteurs. L'appareil réussit à revenir se poser à l'aéroport. C'est la première fois qu'un appareil réussit à atterrir sans dommage humain en n'utilisant que les moteurs.
3 Hors de contrôle (FR)
Vol incontrôlable (QC)
(Out Of Control)
Vol 123 Japan Airlines 12 août 1985 Boeing 747 Décompression explosive, perte des trois circuits hydrauliques.
Une partie de l'empennage est arraché, à la suite d'une réparation effectuée incorrectement sept ans plus tôt. L'avion perd sa dérive verticale et ses 4 systèmes hydrauliques. Les pilotes parviennent à maintenir l'avion en vol pendant 32 minutes alors que l'appareil était devenu ingouvernable autrement qu'avec les moteurs. L'appareil s'écrase sur le mont Osutaka, au Japon. Il s'agit du pire accident de l'histoire impliquant un seul appareil.
4 Attaque en plein ciel (FR)
Un combat sanglant (QC)
(Fight for Your Life / Suicide Attack)
Vol 705 FedEx 7 avril 1994 McDonnell Douglas DC-10 Détournement par un membre de la compagnie.
Dans un avion cargo FedEx, l'équipage composé de trois pilotes est attaqué et sérieusement blessé en vol par une quatrième personne, un passager travaillant également pour la compagnie. Après une lutte acharnée, l'équipage parviendra à maitriser l'assaillant et à reprendre le contrôle de l'appareil, soumis à rude épreuve. l'équipage parvient à atterrir d'urgence, non sans peine. Les quatre occupants sont tous grièvement blessés.
5 Erreur sur la cible (FR)
Erreur d'identité (QC)
(Mistaken Identity)
Vol 655 Iran Air 3 juillet 1988 Airbus A300 Destruction par un missile.
Le navire américain USS Vincennes abat par erreur un avion civil.
6 Bombe à bord
(Bomb On Board)
Vol 434 Philippine Airlines 11 décembre 1994 Boeing 747-283B Attentat, une bombe explose en vol.
Une bombe explose à bord de l'appareil, qui se pose en urgence à Okinawa.
7 Hélicoptère en chute libre (FR)
Un hélicoptère à la mer (QC)
(Helicopter Down)
Vol 56C Bristow 19 janvier 1995 Super Puma Foudre, cumulonimbus, composition des pales des rotors.
La foudre frappe un hélicoptère Super Puma qui se rend sur une plate-forme pétrolière. Il est contraint d'amerrir en pleine Mer du Nord tempétueuse. Les occupants réussissent à évacuer de justesse dans un des radeaux de survie présents dans l'appareil.
8 Les secrets de la boîte noire / Suicide en plein vol (FR)
Un accident suspect (QC)
(Death and Denial / EgyptAir 990)
Vol 990 EgyptAir 31 octobre 1999 Boeing 767-366ER Erreur de pilotage ou acte délibéré (selon la source).
Le copilote prend les commandes et coupe le pilotage automatique. L'appareil s'écrase dans l'Atlantique.
9 Un enfant dans le cockpit (FR)
Un enfant aux commandes (QC)
(Kid In The Cockpit)
Vol 593 Aeroflot 23 mars 1994 Airbus A310 Erreur de pilotage, manque de formation des pilotes, non-respect des réglementations aériennes.
Le jeune fils du commandant de bord est aux commandes. L'appareil s'écrase alors que l'enfant a désengagé par inadvertance le pilotage automatique, sans que les pilotes ne s'en rendent compte. L'équipage perd le contrôle de l'appareil et ne parvient pas à récupérer la situation à temps.
10 Deux trains, une voie : l'issue fatale (FR)
Collision frontale (QC)
(Head-On Collision / Train Collision / Impact on the Rails)
Train 4 Via Rail / Train 413 Canadien National (en) 8 février 1986 Locomotive EMD FP7 en tête.
Locomotive EMD GP38-2W en tête.
Endormissement ou perte de conscience du mécanicien, non-respect du point de croisement, non fonctionnement du dispositif de l'homme mort.
Le mécanicien d'un train de marchandises du Canadien National s'endort ou perd connaissance et ne respecte pas l'arrêt prévu à un point de croisement. Il entre en collision près de Hinton avec un train de passagers de Via Rail situé devant lui. La locomotive EMD GP38-2W du train de marchandises était équipé d'un dispositif de sécurité, une pédale de l'homme mort, censé arrêter le train en cas d'endormissement ou d'évanouissement du mécanicien, mais ce dispositif n'a pas fonctionné.
11 Les naufragés du Samina (FR)
Naufrage en mer Égée (QC)
(Collision Course / Greek Ferry Disaster / Express Samina)
Desserte des Cyclades au départ du Pirée 26 septembre 2000 Ferry Express Samina Erreur de l'équipage, manque de visibilité.
Le ferry Express Samina entre en collision avec des rochers et sombre en mer Méditerranée, à la nuit tombante.
12 Le train fou (FR)
Déraillement explosif (QC)
(Runaway Train / Unstoppable Train)
Train 7551 Southern Pacific (en) 12 mai 1989 Locomotive EMD SD40T-2 en tête. Erreur de poids lors du chargement, panne de frein, manque d’entretien des locomotives.
Un train de marchandises de la Southern Pacific, avec en tête une locomotive EMD SD40T-2, rencontre des problèmes de freinage. Les freins d'un train de marchandises n’arrivent pas à ralentir suffisamment le train dans une pente. Il déraille dans une courbe près de San Bernardino.
13 Prise d'otages au-dessus de l'océan (FR)
Amerrissage forcé (QC)
(Ocean Landing / African Hijack)
Vol 961 Ethiopian Airlines 23 novembre 1996 Boeing 767-200ER Détournement, panne sèche, amerrissage.
L'appareil est détourné par des pirates de l'air qui réclament de se rendre en Australie. Cependant, il n'y a pas assez de kérosène pour un tel périple. Le pilote tente d'amerrir aux abords d'une plage à la suite d'une panne sèche, mais l'appareil se disloque lors du contact avec la mer.

Saison 4 (2006)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Évacuation miraculeuse (FR)
Un sauvetage miraculeux (QC)
(Desperate Escape / Miracle Escape)
Vol 358 Air France 2 août 2005 Airbus A340-300 Sortie de piste, mauvaises conditions météo, erreur de pilotage.
L'appareil termine son vol pendant un orage violent, à Toronto. L'appareil se pose alors que la moitié de la piste est déjà dépassée ; et les manœuvres d’arrêt n'ont pas toutes été effectuées à temps pour ralentir correctement l'avion. L'avion sort de la piste et prend feu. Les passagers et l'équipage réussissent à évacuer l'appareil juste avant qu'il ne soit détruit par les flammes.
2 Pluie de cendres (FR)
Un vol infernal (QC)
(Falling from the Sky / All Engines Failed!)
Vol 009 British Airways 24 juin 1982 Boeing 747-236B Arrêt des moteurs, cendres volcaniques, abrasion.
Lors d'un vol de nuit, les quatre moteurs de l'appareil s'arrêtent les uns à la suite des autres après avoir craché des flammes, du fait de l'entrée de l'avion dans un nuage de cendres volcaniques provenant d'un volcan distant de plusieurs centaines de kilomètres. Les éléments volcaniques provoquent ainsi une sorte de « dôme » bleuté qui recouvre toute la carlingue, ce que les pilotes n'avaient jamais vu de leur vie, ni même entendu parler. L'avion se retrouve donc en vol plané, et perd de l'altitude. Du fait de la perte d'altitude, l'avion sort du nuage de cendres volcanique, et l'équipage parvient à redémarrer les moteurs. L'appareil effectue un atterrissage d'urgence à l'aéroport de Jakarta.
3 Tous feux tous flammes (FR)
Incendie à bord (QC)
(Fire Fight / Fiery Landing)
Vol 797 Air Canada 2 juin 1983 McDonnell Douglas DC-9 Incendie en vol.
Un incendie se déclare dans les toilettes. L'appareil se pose en urgence à Cincinnati. Mais l'avion prend feu durant l'évacuation alors qu'il reste encore des passagers à bord.
4 Approche finale
(Filan Approach / Blind Landing / Missed Approach)
Vol 801 Korean Air 6 août 1997 Boeing 747-3B5 Erreur de pilotage, mauvaises conditions météo.
L'appareil rate la piste à l'atterrissage à Guam par temps de pluie.
5 Danger caché (FR)
La défaillance cachée (QC)
(Hidden Danger / Mystery Crashes)
Vol 585 United Airlines
Vol 427 USAir
Vol 517 Eastwind Airlines
3 mars 1991
8 septembre 1994
9 juin 1996
Boeing 737 Défaillance de l'unité de contrôle de gouverne.
En 1991, un appareil de United Airlines devient incontrôlable et s'écrase lors de l'approche de Colorado Springs. Malgré plusieurs années d'enquête, la cause de l'accident demeurera indéterminée. Puis en 1994, un appareil de USAir subit un accident similaire en Pennsylvanie. Sans que l’enquête ne parviennent non plus à en trouver la cause. Il faudra un troisième événement en 1996, survenu sur un appareil de Eastwind Airlines, et sur lequel les pilotes parviendront à reprendre le contrôle, et à se poser, pour que les enquêteurs puissent enfin comprendre l'origine de ces accidents.
6 Panique au-dessus du Pacifique
(Panic Over the Pacific / Six-Mile Plunge)
Vol 006 China Airlines 19 février 1985 Boeing 747SP Erreur de pilotage, panne moteur.
L'équipage ne réagit pas correctement et aggrave la situation lorsque l'un des moteurs tombe en panne. L'avion décroche et tombe au-dessus du Pacifique. Les pilotes parviendront in extremis à sortir l'appareil du décrochage. Ils réussissent à poser l'appareil à San Francisco, malgré d'importants dommages causés par les forces aérodynamiques survenues durant sa chute.
7 Perdu en plein vol / Trajectoires mortelles / Collision aérienne

(Out of Sight / Collision Over LA)

Vol 498 Aeroméxico / Vol privé 31 août 1986 McDonnell Douglas DC-9 / Piper PA-28-181 Archer Collision en vol.
L'appareil d'Aeroméxico effectue une descente vers Los Angeles. Il entre en collision avec un avion privé et de petite taille qui décolle d'un aérodrome local. Les deux appareils deviennent incontrôlables et s'écrasent.
8 Vol officiel (FR)
L'écrasement d'un avion militaire (QC)
(Fog of War / Flight 21 is Missing / Inbound / Crash in Croatia)
Vol 21 United States Air Force 3 avril 1996 Boeing T-43 Erreur de pilotage, mauvaises conditions météo, défaut d'informations sur l'approche et la région de l'aéroport.
Un appareil de l'US Air Force s'écrase peu avant l'atterrissage à Dubrovnik.
9 Crash de Charm-El-Cheikh (FR)
Vertige (QC)
(Vertigo / Desperate Dive / Deadly Disorientation)
Vol 604 Flash Airlines 3 janvier 2004 Boeing 737-300 Erreur de pilotage, manque de visibilité.
L'appareil s'écrase dans la Mer Rouge peu après le décollage de nuit, sans Lune. Le pilote aux commandes s'est très probablement retrouvé en situation de désorientation spatiale.
10 L'avion fantôme
(Ghost Plane / Unconscious Pilot)
Vol 522 Helios Airways 14 août 2005 Boeing 737 Dépressurisation de la cabine, méprise sur les signaux d'alarme.
Un vol reliant Chypre à Athènes ne répond plus aux contrôleurs aériens. Et l'avion ne respecte pas son plan de vol, en dépassant Athènes, sa destination, et en continuant de voler en ligne droite. Deux avions de chasse de l'armée grecque sont envoyés à sa rencontre, comme le prévoient les procédures pour ce genre de situation. Les pilotes militaires signalent que l'appareil est sans défaut apparent, mais le copilote est inconscient, le siège du pilote vide et les masques à oxygène pendent dans la cabine. L'appareil finit par s'écraser près de Marathon ayant épuisé tout son carburant.

Saison 5 (2007)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone - Nat. Geo. / France 5)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Le poids du sort / Surcharge fatale / Un poids mortel
(Dead Weight)
Vol 5481 Air Midwest 8 janvier 2003 Beechcraft 1900D Erreur de maintenance, surcharge.
Un petit avion de lignes intérieures à destination de Greenville s'écrase sur un hangar de l'aéroport international de Charlotte, quelques secondes après son décollage.
2 Enquête sur le DC-10
(Behind Closed Doors)
Vol 96 American Airlines
Vol 981 Turkish Airlines
12 juin 1972
3 mars 1974
McDonnell Douglas DC-10-10 Décompression explosive, défaut de conception.
Un McDonnell Douglas DC-10 vieux seulement de quelques mois, au départ de Détroit, Michigan et à destination de Buffalo et New York doit faire face à une décompression explosive à la suite de l'ouverture d'une porte de soute. L'équipage parvient à se poser en urgence à Windsor, Ontario, sans qu'il y ait de victime à déplorer. Cependant, le défaut dans le mécanisme de la porte n'est pas rectifié et deux ans plus tard, le vol TK 981 parti de Paris à destination de Londres connaît le même problème. Cette fois, le système hydraulique du DC-10 est endommagé, l'avion s'écrase près de Senlis, dans la forêt d'Ermenonville, en tuant 346 personnes.
3 Glissade miraculeuse / Panne sèche
(Gimli Glider / Deadly Glide / Miracle Flight)
Vol 143 Air Canada 23 juillet 1983 Boeing 767-200 Panne de kérosène, défaut remplissage de la cuve.
Un Boeing 767 se retrouve en panne de kérosène à 12 000 mètres d'altitude. À la suite d'une confusion d'unité de mesure entre l'équipage et le personnel d’avitaillement de l'aéroport, l'appareil n'embarque pas suffisamment de carburant, et se retrouve en panne sèche. L'équipage parvient à le faire planer jusqu'à l'aéroport du parc industriel de Gimli, une ancienne base aérienne à Gimli, Manitoba.
4 Plaqué au sol (FR)
Le Tueur Invisible (QC)
(Invisible Killer / Slammed to the Ground)
Vol 191 Delta Air Lines 2 août 1985 Lockheed L-1011-1 Tristar Micro-rafale.
Un Lockheed L-1011 Tristar de Delta Airlines s'écrase pendant son approche de l'aéroport de Fort Worth, Dallas, Texas, tuant les 11 membres d'équipage, 128 des 152 passagers, et une personne au sol.
5 Tempête australe / Au cœur de l'orage
(Cruel Skies)
Vol 242 Southern Airways 4 avril 1977 McDonnell Douglas DC-9-31 Mauvaises conditions météo endommageant l'appareil, atterrissage d'urgence sur une route.
Le vol Southern Airways part de Huntsville, Alabama pour Atlanta, Géorgie. Il traverse une sévère perturbation et est frappé par de gros grêlons. Ses deux réacteurs sont endommagés, l'appareil fait un atterrissage d'urgence sur une autoroute à New Hope, Géorgie. Il percute une station-service et explose, tuant 62 personnes à bord et 8 au sol.
6 Feu à Bord / Attiser les flammes / Le feu aux poudres
(Fanning the Flames / Cargo Conspiracy / Mystery Fire)
Vol 295 South African Airways 28 novembre 1987 Boeing 747-200 Combi Incendie à bord
De la fumée se répand dans le vol South African Airways 295, qui a la particularité d'être un avion combi très employé à l'époque par la compagnie. Un avion « combi » signifie qu'il y a des passagers à l'avant et une zone de fret à l'arrière de l'appareil. Le feu se déclare dans la zone de fret. Quatre-vingt fusibles sont détruits en quelques secondes, tant le feu est intense. L'appareil tombe dans l'Océan Indien. Aucun survivant.
7 Preuves explosives
(Air India: Explosive Evidence / Explosive Evidence / Terrorist Bomb Attack)
Vol 182 Air India 23 juin 1985 Boeing 747-200B Attentat, une bombe explose en vol.
Le vol Air India 182 explose en plein vol au-dessus des côtes irlandaises, tuant les 329 personnes à bord. L'enquête révélera qu'une bombe du groupe sikh Babbar Khalsa est la cause du crash.
8 Tragédie dans les Caraïbes
(Mixed Signals / The Plane That Wouldn't Talk)
Vol 301 Birgenair 6 février 1996 Boeing 757-200 Panne de l'indicateur de vitesse, erreur de pilotage.
Le Birgenair 301 part de Puerto Plata à destination de Francfort, Allemagne. Au décollage, le commandant estime que son ASI (indicateur de vitesse) donne de mauvaises indications. Cependant, l'ASI du copilote fonctionne correctement. Les deux pilotes se perdent en conjectures et en viennent à penser que les deux ASI fonctionnent mal. Ils perdent le contrôle de l'appareil qui s'écrase dans la mer des Caraïbes. Les 13 membres d'équipage et les 176 passagers sont tués.
9 Atterrissage catastrophe (FR)
Distraction mortelle (QC)
(Fatal Distraction / Who's at the Controls)
Vol 401 Eastern Air Lines 29 décembre 1972 Lockheed L-1011-1 Tristar Erreur de pilotage.
Un Lockheed L-1011 Tristar à destination de Miami s'écrase dans les Everglades. L'équipage, distrait par une lumière défectueuse de l'indicateur de train d'atterrissage, désactive accidentellement le pilotage automatique. 101 personnes sont tuées.
10 Collision fatale
(Phantom Strike / Radio Silence / Death over the Amazon)[3]
Vol 1907 Gol / Vol N600XL Embraer Legacy 29 septembre 2006 Boeing 737-800
Embraer Legacy 600 (en)
Collision, problèmes de communications radio
Un Boeing 737 opérant pour GOL Transportes Aéreos, et un jet Embraer Legacy prêt à être livré, entrent en collision au-dessus de l'Amazonie. Le 737 s'écrase, le Legacy parvient à se poser. 154 personnes sont tuées.

Saison 6 (2007) (spécial hors-série)[modifier | modifier le code]

La saison 6 est constituée de seulement 3 épisodes, nommés « Science of Disaster ». Voir Épisodes hors-série.

Saison 7 (2008)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone - Nat. Geo. / France 5)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 L'attentat de Lockerbie
(Lockerbie Disaster / Lockerbie / Explosive Device)
Vol 103 Pan Am 21 décembre 1988 Boeing 747-100 Attentat, une bombe explose en vol.
Le vol 103 de la compagnie Pan Am, un Boeing 747 assurant la liaison Londres-New York, explose en vol alors qu'il se trouve à près de 10 000 mètres d'altitude. L'explosion désintègre l'appareil, son épave s'écrase sur et autour du village de Lockerbie en Écosse. 259 passagers trouvent la mort ainsi que 11 personnes au sol. Plus tard, il fut déterminé que l'explosion avait été causée par une bombe déposée dans la soute avant.
2 Collision en plein vol / Passé inaperçu
(Sight Unseen / Head-On Collision / Crash Course / Collision Course)
Vol 763 Saudi Arabian Airlines / Vol 1907 Kazakhstan Airlines 12 novembre 1996 Boeing 747-100 / Iliouchine Il-76 Collision en vol, erreur de pilotage, mauvaise communication (Iliouchine), faible visibilité, systèmes radar dépassés, absence de systèmes anti-collisions embarqués.
Un Boeing 747 de la Saudi Arabian Airlines, qui vient de décoller de New Delhi en Inde et un Iliouchine Il-76 de Kazakhstan Airlines, en approche sur cet aéroport, se percutent en plein vol au-dessus du village de Charkhi Dadri. 349 personnes périssent. Des problèmes de communications entre l'Iliouchine et l'ATC, le non-respect de l'altitude par l'avion kazakh combiné à un système radar ATC dépassé et l'absence de systèmes anti-collisions embarqués le tout complété de conditions nuageuses ont causé la collision en vol la plus meurtrière de l'histoire.
3 Vol en éclats / Fissures masquées
(Scratching The Surface / Shattered in Seconds)
Vol 611 China Airlines 25 mai 2002 Boeing 747-209B Erreur de maintenance, défaillance structurelle, décompression explosive.
En 2002, un Boeing 747 de la China Airlines se désintègre en vol et s'écrase dans le détroit de Taïwan vingt minutes après le décollage. Les 225 personnes à bord sont tuées. L'enquête révèle qu'un accident survenu 22 ans plus tôt avait scellé le destin de cet avion.
4 Débris fantômes / Contrefaçons presque parfaites
(Blown Apart / Deadly Prize / Silent Killer)
Vol 394 Partnair 8 septembre 1989 Convair 580 Défaillance structurelle en vol.
En septembre 1989, un Convair 580 de Partnair s'écrase en mer non loin des côtes du Danemark, tuant les 55 personnes à bord. À la suite d'un entretien fait avec des pièces de contrefaçon, les verrous joignant l'empennage vertical au fuselage ont cassé en vol, entraînant une défaillance structurelle fatale.
5 Opération Babylift
(Operation Babylift)
Vol d'évacuation de l'Opération Babylift 4 avril 1975 Lockheed C-5A Galaxy Décompression explosive, erreurs de maintenance.
Dans les derniers jours de la guerre du Viêt Nam, les Américains entreprennent une évacuation massive d'enfants du Vietnam du sud, l'opération Babylift. Pendant l'opération, un Lockheed C-5 Galaxy de l'US Air Force subit une décompression explosive peu de temps après son décollage lorsque une porte de soute lâche, en raison d'erreurs de maintenance. Il fait demi-tour vers l'aéroport de Tan Son Nhat, mais s'écrase dans une rizière près de l'aéroport.
6 Atterrissage forcé / Amerrissage en catastrophe
(Falling Fast / Ditch the Plane)
Vol 1153 Tuninter 6 août 2005 ATR 72 Erreur de maintenance sur le système indicateur de quantité de kérosène, panne de kérosène, erreur de pilotage, manque de formation, amerrissage forcé.
En août 2005, un ATR-72 de Tuninter à court de kérosène termine son vol dans la mer près de Palerme, Italie. Sur les 39 personnes à bord, 16 périssent. L'erreur de départ a consisté à installer une jauge de kérosène inadaptée, indiquée pour un modèle d'avion quasi-similaire. Cela a entraîné une indication de niveau de kérosène supérieure à ce qu'était la réalité.
7 Disparition d'un jet
(Flight 574: Lost / The Plane That Vanished / Lost in Space)
Vol 574 Adam Air 1er janvier 2007 Boeing 737-4Q8 Erreur de pilotage, dysfonctionnement du système de navigation à inertie.
En janvier 2007, un Boeing 737 de Adam Air s'écrase dans le détroit de Makassar, tuant les 102 personnes à bord. Les pilotes ont désactivé le pilotage automatique alors qu'ils essayaient de réparer le système d'inertie. Ceci a entraîné la chute de l'avion.
8 Gel en plein vol / Vol glacé
(Frozen in Flight / Deep Freeze)
Vol 4184 American Eagle 31 octobre 1994 ATR 72 Gel, défaut de conception.
En octobre 1994, un ATR-72 de American Eagle perd le contrôle et s'écrase près de Roselawn, dans l'Indiana, tuant les 68 personnes à bord. Volant par des températures négatives, l'avion a vu ses ailes se couvrir de glace. Le système de dégivrage défectueux n'a pas pu enlever la glace, entraînant la chute de l'appareil.

Saison 8 (2009) (spécial hors-série)[modifier | modifier le code]

La saison 8 est constituée de seulement 2 épisodes, nommés « Science of Disaster ». Voir Épisodes hors-série.

Saison 9 (2009)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Avion en feu / Panique sur la piste
(Panic On The Runway / Manchester Runway Disaster)[4]
Vol 28M British Airtours 22 août 1985 Boeing 737-236 Incendie du réacteur, défaut de conception du couloir central pour l'évacuation.
L'appareil charter prend feu pendant la phase de décollage d'un vol entre la Grande-Bretagne et l'île grecque de Corfou. Malgré l'abandon réussi de la procédure de décollage, 55 des 137 passagers et membres d'équipage périssent dans l'incendie de l'avion sur le tarmac.
2 Essai tragique / Le crash d'Habsheim[5]
(Pilot vs. Plane)
Vol 296 Air France 26 juin 1988 Airbus A320-111 Erreur de pilotage, plan de vol erroné et incomplet, erreur de conception des moteurs.
Un Airbus A320 d'Air France ne parvient pas à reprendre de l'altitude et se crashe dans la forêt après un vol inaugural lors d'un meeting aérien à l'aéroport de Mulhouse-Habsheim. Trois personnes meurent. 130 passagers étaient à bord, ainsi que deux membres d'équipage, et deux membres de la compagnie invités dans le poste de pilotage.
3 Chaos dans le cockpit
(Alarming Silence / Cockpit Chaos)
Vol 255 Northwest Airlines 16 août 1987 McDonnell Douglas MD-82 Erreur de pilotage.
Une suite de petites distractions survenues sur la piste provoque la réalisation incomplète de la check-list avant le décollage. L'avion essaye de décoller, mais sans ses volets et bord d'attaque en bonne position, décroche dans les secondes après le décollage et s'écrase. 154 des 155 passagers et membres d'équipage sont tués, ainsi que deux personnes au sol. C'était alors la deuxième catastrophe aérienne la plus meurtrière des États-Unis, après celle du crash de l'American Airlines Flight 191 survenue huit ans plus tôt. Seule une petite fille survit.
4 Sauvés de justesse
(Cleared for Disaster)
Vol 1493 USAir / Vol 5569 Skywest Airlines 1er février 1991 Boeing 737-3B7 / Fairchild Metroliner Collision en piste résultant d'une erreur d'un contrôleur aérien.
Une nuit de 1991 sur l'aéroport de Los Angeles International, un contrôleur aérien oriente par erreur un Boeing 737 de l'US Air sur la même piste qu'un petit avion de la Sky West Airlines en attente de décollage. En atterrissant, le 737 percute le petit appareil, sort de la piste et va percuter un bâtiment. Les 12 passagers et membres d'équipage du vol Sky West périssent, ainsi que 22 occupants du vol US Air.
5 Tensions au-dessus de la Russie
(Target is Destroyed)
Vol 007 Korean Air Lines 1er septembre 1983 Boeing 747-230B Erreur de pilotage.
Pendant la guerre froide, un vol de la Korean Air Lines faisant route de Séoul à New York via Anchorage pénètre une zone interdite de l'espace aérien soviétique et est abattu, ce qui provoque une indignation internationale. Une enquête montrera que l'équipage a oublié de passer le pilote automatique guidage INS (Inertial navigation system), ce qui a dévié le vol et a conduit à ce qu'il s'introduise dans l'espace aérien soviétique.
6 Catastrophe au Mont Sainte-Odile
(Invisible Mountain / The Final Blow / Crashed and Missing / Doomed to Fail)[6]
Vol 148 Air Inter 20 janvier 1992 Airbus A320-111 Erreur de pilotage, manque de visibilité, etc…
Un transport français de passagers s'écrase dans les Vosges alors qu'il était en circuit d'attente pour l'aéroport de Strasbourg. L'accident provoque la mort de 87 des 96 passagers et membres d'équipage. Les divers facteurs sont un entraînement insuffisant de l'équipage, une erreur de pilotage sur l'angle de trajectoire et la vitesse verticale, une erreur du contrôleur aérien, une absence d'alerte de proximité du sol, et une réaction étrange du pilotage automatique à des entrées manuelles de données faites pendant la phase de turbulences.
7 Neige sanglante / Coup de froid
(Cold Case / Snowbound / Unwelcome Addition)[7]
Vol 1363 Air Ontario
Vol 405 USAir
10 mars 1989
22 mars 1992
Fokker F28-1000
Fokker F28-4000
Erreur de maintenance, erreur de pilotage, liquide de dégivrage inefficace, défaut de conception.

Alors que des conditions hivernales frappent la ville de Dryden, Ontario, un avion s'écrase dans la forêt un kilomètre après la fin de piste quelques secondes après son décollage. Trois ans plus tard, l'histoire se répète sur le même modèle d'avion lors d'un vol US Air qui finit son vol dans la baie de Flushing après son décollage de l'aéroport de La Guardia. Des procédures de sécurité inappropriées, un défaut dans le design des ailes du Fokker F28, et un dégivrage inefficace ont conduit à une accumulation de givre sur les ailes des deux appareils, causant leurs crashs.

8 Vacances Mortelles / L'aile brisée
(Cracks in the System / Beach Crash / Miami Mystery / Lost at Sea)
Vol 101 Chalk's Ocean Airways 19 décembre 2005 Grumman G-73T Mallard Défaillance structurelle, manque d'entretien.
Une minute après son décollage, l'aile droite d'un hydravion est arrachée, et l'appareil s'écrase dans les eaux proches de Miami Beach, tuant les 20 passagers et membres d'équipage. Les enquêteurs découvrent que le crash est dû à une fatigue de la structure elle-même résultant d'une maintenance insuffisante de la Chalk's Ocean Airways, financièrement exsangue, et à un manque de vigilance de l'Administration de l'aviation civile.

Saison 10 (2010)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone - Nat. Geo. / France 5)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Le drame de l'incompétence / Approche fatale
(Cockpit Failure)
Vol 3597 Crossair 24 novembre 2001 Avro RJ 100 Erreurs de pilotage, mauvaises conditions météorologiques, réglementations d'utilisation des pistes pour réduire les nuisances sonores.
L'appareil de la Crossair effectuait un vol entre Berlin et Zurich, en Suisse. Il s'est écrasé sur une colline lors de la phase d'approche, dans des conditions météorologiques difficiles, à cause de multiples erreurs de pilotage dont le non-respect de l'altitude minimale de descente. L'application stricte de la politique de réduction des nuisances sonores à l'aéroport de Zürich, qui favorisait l'utilisation de certaines pistes la nuit est également un des facteurs ayant contribué à l'accident, sans en être une des causes déterminantes. La piste 28 qui était en service la nuit de l'accident n'était pas équipée de tous les systèmes modernes d'aide à l'atterrissage par mauvais temps.
2 L'énigme d'Heathrow
(The Heatrow Enigma / Heathrow Crash Landing)
Vol 38 British Airways 17 janvier 2008 Boeing 777 Panne simultanée des 2 moteurs, défaut de conception.
Alors que le triple 7 de la British Airways effectue son approche finale, les deux moteurs subissent une perte de puissance. L'enquête mettra en cause l'échangeur de chaleur, obstrué par de la glace alors qu'il est censé réchauffer le carburant pour en éviter la formation. La pièce sera modifiée.
3 Pilote en détresse / Piège glacé
(Pilot Betrayed)
Vol 751 Scandinavian Airlines 27 décembre 1991 McDonnell Douglas MD-80 Dégivrage avant décollage insuffisant, panne moteur, dispositif de sécurité aggravant le problème.
Un MD-80 de la Scandinavian Airlines rencontre des problèmes sur ses 2 moteurs pendant la montée. Malgré un dégivrage à l'aéroport, une couche de glace peu visible est restée sur les ailes, et s'est détachée lors du décollage, se retrouvant en partie ingérée par les moteurs (montés à l'arrière sur ce type d'avion). Les pilotes réagissent correctement en réduisant la poussée des moteurs pour limiter les dommages. Mais un dispositif de sécurité présent sur ce type d'appareil, la restauration automatique de poussée, dont les pilotes et la compagnie ignoraient la présence, et n'avaient donc pas été formés pour le désactiver, a aggravé le problème. Les pilotes procèdent à un atterrissage d'urgence dans une clairière. L'appareil est gravement endommagé à l'impact et se brise en plusieurs parties, mais tous les occupants ont survécus.
4 Morts de fatigue
(Buffalo Crash / Dead Tired / Stalled In The Sky)
Vol 3407 Colgan Air (Continental Airlines) 12 février 2009 Bombardier Q Series (Dash 8) Erreur de pilotage, décrochage.
L'avion se crashe en approche de l'aéroport de Buffalo. Les deux pilotes, fatigués et déconcentrés, tentent une manœuvre pour remonter alors qu'une alarme de vitesse faible retentit.
5 Amerrissage sur l'Hudson / Baignade dans l'Hudson
(Hudson River Runway / Hudson Splash Down)
Vol 1549 US Airways 15 janvier 2009 Airbus A320-214 Collision aviaire.
Après le décollage de l'aéroport de LaGuardia de New York, l'appareil traverse un vol de bernaches du Canada, et subit une collision aviaire avec plusieurs de ces oiseaux, entraînant la panne des deux moteurs. Les pilotes procèdent à un amerrissage d'urgence sur l'Hudson River. Aucune victime.
6 Trois pilotes dans le cockpit / Atterrissage raté
(Schiphol Disaster / Who's in Control ? / Mid-Air Landing)
Vol 1951 Turkish Airlines 25 février 2009 Boeing 737-800 Radioaltimètre défectueux, erreur de pilotage.
Alors qu'il était en phase d'atterrissage, dans un léger brouillard, le Boeing s'est écrasé à trois kilomètres de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, dans un champ longeant une autoroute. Sous le choc, l'avion s'est brisé en trois morceaux et a perdu ses réacteurs mais n'a pas pris feu. Tous les passagers situés à l'avant et à l'arrière de l'avion sont morts, y compris l'équipage.

Saison 11 (2011)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Dérapage mortel
(Deadly Reputation / Nightmare Runway / Disaster Runway)
Vol 3054 TAM 17 juillet 2007 Airbus A320-233 Erreur de pilotage, mauvaises conditions météo, piste d'atterrissage détrempée.
Le 17 juillet 2007, le vol TAM 3054 s'apprête à atterrir sur la piste 35-L de l'Aéroport de Congonhas, à São Paulo. Située en plein centre ville, au sommet d'une colline et cerclée de hauts immeubles, cette piste est une des plus dangereuses au monde. Lorsque le commandant de bord est informé des conditions météorologiques rendant la piste glissante, il tente une manœuvre désespérée. Malheureusement, l'avion ne ralentit pas et traverse les 1 945 mètres de piste à toute vitesse, traverse une autoroute et percute un entrepôt et une station-service. L'impact ne laisse aucun survivant.
2 Hautes turbulences
(The Plane that Flew Too High / Fatal Climb)
Vol 708 West Caribbean 16 août 2005 McDonnell Douglas MD-82 Mauvaises conditions météo, perte de puissance des moteurs, erreur de pilotage, décrochage.
Le 16 août 2005, après plusieurs heures de retard, le vol 708 de la West Caribbean décolle de l'aéroport de Panama à destination de la Martinique. En raison du mauvais temps, l'avion est pris dans de fortes turbulences. De plus, l'équipage remarque que les moteurs ne produisent pas assez de puissance, rendant la poussée insuffisante. Alors que le commandant décide de réduire l'altitude pour régler le problème, l'alarme de décrochage se met à sonner. Le McDonnell Douglas, qui ne vole pas assez vite pour rester stable, décroche et s'écrase sur une ferme au Venezuela. La plus grande catastrophe aérienne de l'histoire du pays coûte la vie à 160 personnes.
3 Accident controversé
(Split Decision / Military Crash Conspiracy)
Vol 1285 Arrow Air 12 décembre 1985 Douglas DC-8 Surcharge, givrage des ailes.
Un DC-8 de la compagnie civile Arrow Air transportant 248 soldats américains de la 101e division de retour d'Égypte pour les vacances de Noël, s'écrase au décollage à l'aéroport de Gander sur l'ile de Terre-Neuve au Canada. Aucun survivant. Malgré une thèse minoritaire sur un attentat, l'accident est dû à la combinaison d'une mauvaise estimation du poids des passagers et de l'accumulation de glace sur les ailes.
4 L'avion invisible
(The Invisible Plane / Zero Visibility / Linate Airport Disaster)
Vol 686 Scandinavian Airlines / Vol privé 8 octobre 2001 McDonnell Douglas MD-87 / Cessna Citation CJ2 Collision au sol, mauvaises conditions météo, erreur des pilotes du Cessna, défaillances dans la gestion du trafic au sol.
Accident de Linate : Un MD-87 de la Scandinavian Airlines percute un Cessna au décollage par temps de brouillard à l'aéroport de Milan. Le Cessna s'est engagé par erreur sur la piste. L'enquête révélera d'importantes défaillances dans la gestion du trafic au sol, et un manque d'équipements pour gérer ce trafic.
5 Le crash de Munich
(Munich Air Disaster / Mayday Munich)
Vol 609 British European Airways 6 février 1958 Airspeed AS.57 Ambassador Mauvaises conditions météo.
En 1958, après plusieurs tentatives avortées de décollage, un appareil de la British European Airways transportant l'équipe de Manchester United, tente une ultime fois le décollage mais s'écrase sur une maison en bout de piste faisant 23 morts. Le crash est dû à la neige fondue sur la piste qui a ralenti l'avion au décollage.
6 Dans le collimateur
(Blind Spot / On Course to Disaster / Hiding in Plane Sight)
Vol 182 Pacific Southwest Airlines / Vol privé 25 septembre 1978 Boeing 727-214 / Cessna 172 Collision en vol.
Les pilotes d'un Boeing 727 entament l'approche d'atterrissage à l'aéroport de San Diego lorsque les contrôleurs aériens les préviennent de la présence devant eux d'un Cessna qui va lui aussi atterrir. Les contrôleurs aériens demandent donc à l'équipage de garder une distance de sécurité en vol à vue avec cet appareil. Les pilotes du Boeing, pris dans la longue liste de préparation pour poser l'avion, perdent rapidement de vue le Cessna. Ils se sont grandement rapprochés du Cessna, qui se trouve alors juste en dessous d'eux, difficilement visible par sa petite taille. Pensant l'avoir doublé; les pilotes du Boeing commencent à descendre. Les deux appareils se heurtent, et s'écrasent hors de contrôles dans la banlieue résidentielle de la ville, provoquant la mort des 137 personnes présentes à bord des appareils, ainsi que de 7 personnes au sol. C'est le plus grave accident aérien aux États-Unis à l'époque.
7 Tueur à bord
("I'm The Problem" / Murder on Board)
Vol 1771 Pacific Southwest Airlines 7 décembre 1987 British Aerospace 146 Détournement, assassinat des pilotes, acte délibéré de l'assaillant.
Un BAe de la compagnie Pacific Southwest Airlines faisant la liaison entre Los Angeles et San Francisco est le lieu d'un règlement de compte entre un ex-employé de la compagnie et son patron ; après l'avoir abattu avec un revolver qu'il a réussi à faire passer grâce à son badge de la compagnie, le tueur abat l'hôtesse et les 2 pilotes puis précipite l'avion dans un plongeon vertigineux en maintenant les commandes enfoncées au maximum. L'avion, dans sa chute, dépasse même le mur du son. 44 morts.
8 Explosion à Sioux City / Atterrissage impossible
(Impossible Landing / Sioux City Fireball)
Vol 232 United Airlines 19 juillet 1989 McDonnell Douglas DC-10 Défaillance moteur, circuits hydrauliques endommagés, atterrissage d'urgence.
Un DC-10 de United Airlines, un appareil tri-réacteur, reliant Denver à Chicago rencontre une grave défaillance du moteur 2 (central). La défaillance non-contenue du moteur endomagge les 3 circuits hydrauliques redondants de l'appareil. Les pilotes ne disposent plus alors de commandes de vol. Ils arriveront à contrôler l'avion uniquement en variant la poussée des 2 moteurs restant, mais au prix d'énormes difficultés. Ils décident de tenter de se poser en urgence à l'aéroport régional de Sioux City en jouant uniquement sur le différentiel de puissance des 2 moteurs restants. Mais ils perdent le contrôle de l'appareil quelques secondes avant l'atterrissage, qui s'écrase sur la piste. 111 morts, 184 survivants.
9 Atterrissage musclé / Demi-tour au milieu de nulle part (Turning Point / Deadly Design) Vol 85 Northwest Airlines (en) 9 octobre 2002 Boeing 747-451 Panne de gouvernail.
En 2002, la gouverne de direction supérieure d'un Boeing 747 faisant route vers Tokyo se bloque à 7° d'inclinaison. L'avion fait demi-tour et se pose difficilement à l'aéroport d'Anchorage, en Alaska. Aucun blessé. Les causes de la défaillance restent méconnues.
10 Descente aux enfers
(Under Pressure / Desert Inferno)
Vol 2120 Nigeria Airways 11 juillet 1991 Douglas DC-8 Pneu défectueux non remplacé, incendie en vol.
Un DC-8 de la compagnie canadienne Nationair prend feu lors du décollage de l'aéroport de Jedah, à la suite de l'embrasement d'un train atterrissage. Ce dernier est dû à l'éclatement d'un pneu sous-gonflé, non remplacé à l'escale car l'avion était en retard. 261 morts.
11 Désastre au Texas / Rupture au-dessus du Texas
(Breakup Over Texas)
Vol 2574 Continental Express 11 septembre 1991 Embraer EMB 120 Erreur de maintenance.
Un petit Embraer transportant 11 passagers se crashe soudainement sans raison apparente entre Laredo et Houston. L'enquête révélera que le bord d'attaque s'est détaché du stabilisateur arrière. Le bord d'attaque n'avait pas été fixé correctement ; les 2 équipes de maintenance de nuit ne se sont pas comprises sur le travail déjà fait et le travail restant à faire.
12 Atterrissage extrême
(Nowhere To Land / Miracle Landing)
Vol 110 TACA 24 mai 1988 Boeing 737-300 Conditions météos difficiles, double panne moteur, défaut de conception des moteurs.
Un 737 flambant neuf de la compagnie TACA à l'approche de La Nouvelle-Orléans, sous l'orage et la grêle, voit ses réacteurs s'éteindre puis prendre feu. Les pilotes réussissent à atterrir sur une digue suffisamment large, en vol plané car il n'y a plus de puissance moteur. Aucun mort. La défaillance vient de la conception des réacteurs qui ne permet pas d'évacuer l'eau dans ceux-ci lors qu'ils sont à faible vitesse.
13 Le cargo de la mort / Autorité fatale
(Bad Attitude / Stansted Crash)
Vol 8509 Korean Air Cargo 22 décembre 1999 Boeing 747-2B5F Erreur de pilotage, manque d'autorité du copilote, instrument défectueux.
De nuit, à l'aéroport de Stansted de Londres, un Boeing 747-200 cargo de Korean Air décolle avec un indicateur d'assiette défaillant. Quelques minutes après le décollage, l'avion s'incline de plus en plus jusqu'à 90° lors d'un virage, puis s'écrase dans un champ. Un commandant autoritaire sans repère au sol, la défaillance de son indicateur d'assiette et le reste de l'équipage qui ne réagit pas aux alarmes ont conduit au drame, provoquant quatre morts. La culture coréenne très hiérarchique explique en partie ce qu'il s'est passé.

Saison 12 (2012)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone - Nat. Geo. / France 5)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Le crash du vol Rio-Paris / Vol AF 447 : Les raisons d'un crash
(Air France 447: Vanished / Vanished)
Vol 447 Air France 1er juin 2009 Airbus A330-203 Sondes Pitot gelées, erreur de pilotage.
Un A330 reliant Rio à Paris décroche au-dessus de l'atlantique à cause d'un cabrage trop important. Les sondes Pitot se retrouvent obstrués par de la glace, et ne peuvent plus fournir de données correctes. Le pilote automatique se désengage automatiquement, et le copilote reprend les commandes. Celui-ci tire par instinct sur le manche pour tenter de remonter. En se cabrant, l'avion ralentit et atteint la vitesse de décrochage. Les pilotes aux commandes ne réagissent pas correctement lorsque l'alarme de décrochage se déclenche.
2 Record mortel / Perte de moteur
(Catastrophe at O'Hare / America's Deadliest Crash / America's Deadliest)
Vol 191 American Airlines 25 mai 1979 McDonnell Douglas DC-10 Détachement d'un moteur, erreur de maintenance, défaut de conception des systèmes d'alarme.
Un DC-10 d'American Airlines perd son moteur gauche au décollage de l'aéroport O'Hare de Chicago. Après 30 secondes de vol, il s'écrase sur un terrain vague, à proximité d'un parking de mobil homes, faisant 275 morts. L'arrachement du moteur est du au non-respect des procédures de remplacement de moteur. Lorsque le moteur s'est arraché, il endommage les circuits hydrauliques commandant les bords d'attaque de l'aile, qui se rétractent. L'une des ailes n'ayant plus de portance, l'avion s'est incliné à 90° avant de s'écraser. Les pilotes n'ont pas été avertis du décrochage de l'aile car les circuits d'alarme étaient uniquement reliés au moteur gauche.
3 28 secondes pour survivre / Faute de procédures
(28 Seconds To Survive / Seconds to Survive)
Vol 518 Santa Bárbara Airlines 21 février 2008 ATR 42-300 Erreur de pilotage.
Un ATR 42 décolle de l'aéroport encaissé de Merida, au Venezuela, avec 43 personnes à bord. Les pilotes, en retard, négligent une partie de la check-list de décollage, notamment le temps nécessaire à l'initialisation des instruments de vol. Avec le temps nuageux et sans information sur leur cap, ils virent plus que nécessaire et s'écrasent sur les montages environnant l'aéroport.
4 Crash présidentiel / Mort d'un président

'(Death of the President)

Accident de l'avion présidentiel polonais 10 avril 2010 Tupolev Tu-154 Erreurs de pilotage à répétition, pressions sur le pilote, mauvaises conditions météo.
À l'occasion de la cérémonie de reconnaissance d'un massacre d'officiers Polonais sur le sol russe lors de la Seconde Guerre mondiale, l'avion du président Polonais doit se poser sur un aéroport militaire non équipé pour un atterrissage aux instruments, avec une visibilité quasi nulle en raison d'un très important brouillard. Sous pression pour atterrir à l'heure, le pilote ignore l'avertisseur de proximité du sol qui se déclenche. L'avion s'écrase, tuant l'ensemble des passagers.
5 Game over / Envol impossible
(Lokomotiv Hockey Team Disaster / Russia's Ice Hockey Disaster / Hockey Team Tragedy)
Vol 9633 Yak-Service 7 septembre 2011 Yakovlev Yak-42D Erreur de pilotage, décrochage.
Un Yak-42 s'écrase au décollage avec l'équipe de hockey du Lokomotiv Iaroslavl. Le copilote a, sans s'en rendre compte, actionné les freins au décollage doublant la distance nécessaire au décollage. Lorsque l'avion décolle enfin après avoir dépassé le seuil de piste, il décroche instantanément à cause d'un angle de braquage trop important. Des pilotes peu expérimentés sur ce type d'appareil, le commandement du vol non défini clairement, un copilote malade et mal formé sont parmi les raisons du crash. Un seul survivant.
6 Explosion suspecte / Droit à la catastrophe
(Heading To Disaster / Subtle Incapacitation)
Vol 409 Ethiopian Airlines 25 janvier 2010 Boeing 737-800 Erreur de pilotage, fatigue des pilotes, mauvaises conditions météo.
Un Boeing 737 au départ de l'aéroport de Beyrouth (Liban) par temps orageux s'écrase en mer peu de temps après le décollage. Les changements de cap mal négociés (brusques et répétés) ont fait perdre le contrôle de l'avion aux pilotes. De plus, une trop grande fatigue et un repas copieux ont favorisé « l'incapacité subtile » qui a empêché les pilotes de prendre les bonnes décisions.
7 Feu en cabine / Un feu dans la soute
(Fire in the Hold)
Vol 592 ValuJet 11 mai 1996 Douglas DC-9 Non respect des procédures de transports de matières dangereuses, incendie en vol.
Un DC-9 de ValuJet reliant Miami à Atlanta décolle avec 105 passagers, et dans sa soute 150 générateurs d'oxygène périmés. Quelques minutes avant le décollage, pour une raison inconnue, les générateurs prennent feu et l'oxygène attisant le feu, embrase la soute contenant également des pneus. Peu de temps après toute la cabine prend feu et les pilotes, tentant de rentrer à Miami perdent connaissance et l'avion s'écrase dans les Everglades. Aucun survivant.
8 Décollage lors d'un typhon
(Caution to the Wind / Typhoon Takeoff)
Vol 006 Singapore Airlines 31 octobre 2000 Boeing 747-400 Erreur de pilotage, mauvaises conditions météo
Un 747 décolle par temps difficile. Lors du décollage, les pilotes se trompent de piste et empruntent un piste parallèle à celle désirée, mais qui est en travaux. L'avion percute des parapets de béton à 150 km/h et se brise en 3 parties. Une partie des passagers parviennent à sortir mais la moitié meurt par inhalation de fumées toxiques.
9 Désastre dans le Grand Canyon / Le désastre du Grand Canyon
(Grand Canyon Collision / Grand Canyon Disaster / Grand Canyon)
Vol 718 United Airlines / Vol 2 TWA 30 juin 1956 Douglas DC-7 / Lockheed L-1049 Super Constellation Collision en vol, erreur de pilotage.
En 1956, un Douglas DC-7 Mainliner de United Airlines et un Super Constellation de la TWA ayant tous les deux décollé de Los Angeles, se percutent au-dessus du grand canyon. L'absence de règles strictes sur les couloirs aériens, le temps nuageux et un contrôle aérien balbutiant sont responsables de la mort de 128 personnes dans les 2 avions.
10 Atterrissage à l'aveugle
(Blind Landing / Crash in the Jungle)
Vol 204 TANS Perú 23 août 2005 Boeing 737-200 Erreurs multiples de pilotage, mauvaises conditions météo.
À l'approche d'un petit aéroport péruvien, un 737 s'écrase tuant 40 personnes sur les 98 présentes à bord. Dans de mauvaises conditions climatiques, plusieurs faits s'accumulent (Pilote trop sur de lui et forçant l'atterrissage sous orage, co-pilote en formation, averse de grêle à l'atterrissage rendant le pare brise flou, oubli de remettre les gaz lors du passage de la colonne de grêle) ont abouti à la catastrophe. L'enquête est rendue difficile par les pillages.
11 Perte de contrôle / Les héros de Cold Bay
(Fight for Control)
Vol 8 Reeve Aleutian Airways 8 juin 1983 Lockheed L-188 Electra Détachement d'une hélice, décompression explosive.
Un quadrimoteur à hélice reliant l'aéroport de Cold Bay, Alaska, à Seattle, perd une hélice au-dessus du Pacifique. L'hélice entaille la cabine qui provoque une décompression explosive et endommage certains câbles de commandes de vol. Les pilotes arrivent tant bien que mal à effectuer un atterrissage d'urgence à l'aéroport d'Anchorage, Alaska. L'enquête ne permettra pas de déterminer la cause de la perte de l'hélice.
12 Fatale obsession / Panne moteurs
(Focused on Failure / Fatal Fixation)
Vol 173 United Airlines 28 décembre 1978 Douglas DC-8 Erreur de pilotage, panne de carburant.
Le pilote d'un DC-8 à l'approche de Portland est perturbé par le voyant de non verrouillage d'un train d’atterrissage et procède à plusieurs tours de circuit d'attente autour de l’aéroport. Alors que les autres membres dans le cockpit lui signalent un manque de carburant critique, il décide de refaire un tour pour essayer de résoudre le problème. L'avion s'écrase dans la banlieue de la ville, en provoquant la mort de 10 personnes (8 passagers et 2 membres de l'équipage).
13 Poussé à bout
(Pushed to The Limit / Pilot Under Pressure)
Vol 185 SilkAir 19 décembre 1997 Boeing 737-36N Meurtre-suicide du commandant de bord.
97 personnes meurent dans le crash d'un 737 vraisemblablement volontaire. L'avion a plongé en piqué et s'est écrasé dans la rivière Musi en Indonésie. Les conclusions du NTSB, sujettes à controverses, s'appuient sur le débranchement volontaire des enregistreurs de vol, du piqué inexplicable par une défaillance mécanique et de l'état d'esprit du pilote.

Saison 13 (2013)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone - Nat. Geo. / France 5)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Dispute mortelle / Colère noire
(Fight to the Death / Britain's Worst Air Crash)
Vol 548 British European Airways 18 juin 1972 Hawker Siddeley Trident 1C Erreur de pilotage.
Le 18 juin 1972, le vol 548 de la British European Airways s'écrase dans un champ près de Staines alors qu'il était encore en phase de décollage. Les 118 passagers et membres d'équipage sont tués sur le coup. Faute d'enregistreur de conversations dans le cockpit, les enquêteurs comptent sur une reconstitution minutieuse et sur les déclarations des témoins pour déterminer les circonstances de l'accident. Le rapport d'enquête établira qu'un des membres de l'équipage avait rétracté les becs de bord d'attaque par erreur, provoquant la chute du Hawker Siddeley Trident.
2 Sécurité aérienne défaillante / Menace invisible
(Speed Trap)
Vol 706 Hughes Airwest 6 juin 1971 Douglas DC-9-31 / McDonnell Douglas F-4 Phantom II Collision en vol, manque de coordination entre vols civils et militaires.
Un DC-9 et un avion de chasse F-4 entrent en collision au-dessus de la Californie. Les 2 appareils s'écrasent. Un seul survivant, le copilote du chasseur qui est parvenu à s'éjecter. Le rapport d'enquête soulignera que le manque de coordination à cette époque entre les vols civils et militaires aux dessus des États-Unis fait partie des causes de l'accident.
3 Perte de repères
(Lost in translation)
Vol 498 Crossair 10 janvier 2000 Saab 340 Désorientation spatiale.
Un Saab 340 de Crossair s'écrase peut après son décollage de l'aéroport de Zurich. Peut après son décollage l'appareil vire brusquement vers la droite, avant de s'écraser. Le pilote s'est probablement retrouvé en situation de désorientation spatiale.
4 Le fleuve glacé / Crash sur le Potomac
(Disaster on the Potomac / Tragedy on the Potomac)
Vol 90 Air Florida 13 janvier 1982 Boeing 737-222 Erreur de pilotage, mauvaises conditions météo.
Un Boeing 737 décolle de l'aéroport Reagan National de Washington, mais ne réussit pas à prendre de l'altitude et s'écrase sur le pont d'une autoroute puis tombe dans le fleuve Potomac. La non-activation du système de dégivrage par les pilotes, alors qu'une sévère tempête de neige s'était abattue sur la région, est la cause de cet accident. Les pilotes n'avaient pas l'habitude de voler dans ce genre de météo. L'accident provoquera la mort de 78 occupants, et de 4 automobilistes se trouvant sur le pont. 5 occupants de l'avion ont survécus.
5 Catastrophe dans le Queens / La tragédie du Queens
(Disaster Over New York / Queens Catastrophe)
Vol 587 American Airlines 12 novembre 2001 Airbus A300B4-605R Turbulences de sillage, erreur de pilotage, procédures de formation des pilotes incorrecte, grande sensibilité du palonnier.
Un Airbus d'American Airlines s'écrase dans le quartier du Queens, quelques minutes après son départ de l'aéroport JFK de New York. Pris dans les turbulences de sillage du vol précédent, le copilote a actionné de façon beaucoup trop brutale et répétée la gouverne de direction, augmentant les efforts sur la dérive, qui a fini par céder. L'enquête du NTSB permettra d'établir que la cause de la réaction excessive du copilote réside dans les procédures de formation d'American Airlines. Le NTSB soulignera aussi la grande sensibilité du palonnier (qui permet d'actionner la gouverne de direction) sur les Airbus A300.
6 Au cœur de la tempête / Dans l'œil du cyclone

(Into the Eye of the Storm)

Incident du chasseur de cyclone NOAA42 15 septembre 1989 Lockheed WP-3D Orion Conditions météorologiques extrêmes (ouragan), panne moteur.
Le 15 septembre 1989, un avion chasseur d'ouragans de la National Oceanic and Atmospheric Administration, chargé d'étudier l'ouragan Hugo au-dessus des Caraïbes, perd un de ses moteurs pendant qu'il traversait l'ouragan. Les pilotes de l'avion réussissent à s'extraire de l'œil et à atterrir sains et saufs à la Barbade.
7 Terreur au Paradis / Cauchemar au Paradis
(Terror In Paradise)
Vol 1121 Air Moorea 9 août 2007 de Havilland Canada DHC-6 Twin Otter Défaillance mécanique, maintenance défaillante.
Un Twin Otter d'Air Moorea s'abîme subitement en mer peu après le décollage. Les investigations du BEA révéleront que l'accident est du à la rupture du câble de profondeur. L’enquête révélera par ailleurs des manquements dans la maintenance de l'appareil.
8 Test Mortel / Test négatif
(Imperfect Pitch / Deadly Test)
Vol 888T XL Airways Germany 27 novembre 2008 Airbus A320 Erreur de maintenance, altitude trop basse pour effectuer un essai.
Un Airbus A320 de la compagnie XL Airways Germany, devant être remis à la compagnie Air New Zealand s'est abîmé en mer. L'appareil effectuait un vol d'acceptation après des opérations de maintenance, dont la mise aux couleurs de sa nouvelle compagnie. Un des essais devant être effectué consistait a amener l'avion au seuil du décrochage et de laisser faire les systèmes de sécurité. Mais les opérations de nettoyage de l'avion après peinture ont fait rentrer de l'eau dans certaines sondes, eau qui a gelée en altitude, rendant inopérantes les protections de sécurité de l'Airbus. De plus l'équipage n'aurait pas du effectuer ce genre d'essai à basse altitude, justement afin d'avoir une marge de sécurité pour reprendre le contrôle de l'appareil si l'essai se passait mal.
9 Massacre au-dessus de la Méditerranée / Énigme à l'italienne
(Massacre Over The Mediterranean)
Vol 870 Aerolinee Itavia 27 juin 1980 McDonnell Douglas DC-9-15 Tir de missile ou attentat à la bombe.
Le 27 juin 1980, le vol Itavia 870 explose au-dessus de la Méditerranée. Il faudra trente ans aux enquêteurs pour déterminer les causes de cette tragédie.
10 Le Titanic du ciel / Un géant en péril
(Titanic in the Sky / Qantas 32: Titanic in the Sky / Qantas 32)
Vol 32 Qantas 4 novembre 2010 Airbus A380 Explosion d'un réacteur.
Un Airbus A380 de la compagnie Qantas voit l'un de ses réacteurs exploser en vol. Plusieurs débris perforent l'aile et endommagent de nombreux systèmes de l'appareil, provoquant notamment une fuite de carburant. L'équipage réussit à retourner à l'aéroport de Singapour et procède à un atterrissage d'urgence sur l'aéroport. Aucune victime dans l'appareil, mais 2 personnes au sol sont légèrement blessé par des débris provenant de l'explosion du réacteur.

Saison 14 (2014)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Panne de moteur
(Choosing Sides / Motorway Plane Crash / M1 Plane Crash / Total Engine Failure)
Vol 92 British Midland 8 janvier 1989 Boeing 737-400 Panne moteur, erreur de pilotage.
Le moteur gauche d'un Boeing 737 rencontre un problème et l'équipage décide de le couper, mais l'équipage se trompe et arrête le moteur droit. L’équipage décide de se dérouter vers l'aéroport d'East Midlands sans se rendre compte de son erreur. Pendant la descente, le moteur gauche, malgré ses dommages, arrive à fournir une poussée suffisante. Ce n'est que lors de l'approche finale que l'appareil a besoin de plus de puissance pour se maintenir sur sa trajectoire que les pilotes se rendent compte qu'il y a un problème, mais il est trop tard. Le vol 92 de la British Midland percute un talus près d'une autoroute.
2 Niki Lauda : tragédie dans le ciel
(Niki Lauda : Testing the Limits / Niki Lauda: Tragedy in the Air)
Vol 004 Lauda Air 26 mai 1991 Boeing 767-300 Défaillance mécanique, défaut de conception.
Un Boeing 767 de la compagnie Lauda Air voit l'un de ses inverseurs de poussée se déployer de manière intempestive en plein vol. L'équipage perd le contrôle de l'appareil, qui se désintègre en vol avant de s'écraser.
3 Disparition troublante
(Vanishing Act)
Vol 254 Varig 3 septembre 1989 Boeing 737-200 Erreur de pilotage.
Les enquêteurs font face à un mystère déroutant lorsque le vol 254 de Varig s'écrase dans une jungle reculée, à près de 1 126 km de sa trajectoire.
4 Évanouis dans la jungle
(Sideswiped)
Vol 201 Copa Airlines 6 juin 1992 Boeing 737-204 Erreur de pilotage, instruments défectueux.
Un Boeing 737 de la Copa Airlines se déroute à cause d'une mauvais météo et disparaît au-dessus de la jungle.
5 Tragédie à Narita
(The Final Push / Death at Narita)
Vol 14 FedEx Express
Vol 80 FedEx Express
23 mars 2009 McDonnell Douglas MD-11 Erreur de pilotage.
Le vol 80 de FedEx Express, un avion cargo, s’écrase sur la piste de l'aéroport de Narita, au Japon, tuant sur le coup les deux pilotes. Le 31 juillet 1997, un appareil appartenant également à FedEx, assurant le vol 14 FedEx, s'était écrasé dans des circonstances similaires lors de l’atterrissage à l'aéroport de Newark, mais l'équipage s'en était sorti.
6 La malédiction Kennedy[8]
(The Death Of JFK Jnr)
Vol privé 16 juillet 1999 Piper 32 Saragotta II Erreur de pilotage.
le Piper 32 Saragotta II piloté par John Fitzgerald Kennedy, Jr. s'écrase tandis qu'il est en approche de l'aéroport de Martha's Vineyard. John Kennedy Jr., son épouse Carolyn et la sœur de cette dernière, Lauren disparaissent dans l'accident.
7 Le Concorde en flammes
(Concorde – Up in Flames)
Vol 4590 Air France 25 juillet 2000 Concorde Débris sur la piste, éclatement d'un pneu, perforation des réservoirs, incendie sur l'aile.
Le 25 juillet 2000, le Concorde assurant le vol 4590 Air France, vol luxueux à destination de New York, s'écrase deux minutes après le décollage sur un hôtel de Gonesse.
8 Carnage en banlieue
(Accident or Assassination / Inner City Carnage)
Vol privé 5 novembre 2008 Learjet 45 Turbulence de sillage, pilotes non formés et non homologués, décrochage.
Un Learjet 45, dans lequel voyage le ministre mexicain de l'Intérieur, s'écrase dans le quartier des affaires de Mexico, treize personnes sont mortes.
9 Le sort s'acharne
(No Clear Options / 3rd Time Unlucky)
Vol 7100 Manx2 (en) 10 février 2011 Fairchild SA 227-BC Metro III Erreur de pilotage, mauvaises conditions météo, défaut de maintenance.
Un jour de brouillard sur l'aéroport de Cork, en Irlande, les pilotes du vol 7100 voient leur appareil tanguer dangereusement en pleine descente.
10 Drame en arctique
(Death in The Arctic / Crash in Canada)
Vol 6560 First Air 20 août  2011 Boeing 737-200 Conditions météorologiques, erreur de pilotage.
Au Canada, aux abords du Cercle Arctique, un avion frappe de plein fouet un flanc de colline aux environs de Resolute Bay, l'un des aéroports les plus isolés de la planète.
11 Le mystère du vol 370 Malaysia Airlines
(What Happened to MH370? / Malaysian 370: What Happened?)
Vol 370 Malaysia Airlines 8 mars 2014 Boeing 777-200 Inconnu
L'avion disparaît alors qu'il est au-dessus de l'océan. Deux ans se sont écoulés depuis cette étrange disparition, dont personne ne comprend les causes. Quelques morceaux de l'appareil sont retrouvés sur des plages de Madagascar et d'autres îles longtemps après cette disparition mystérieuse, mais personne n'est encore en mesure d'expliquer ce qu'il est arrivé à cet avion.

Saison 15 (2016)[modifier | modifier le code]

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Transmission Fatale
(Fatal Transmission)
Vol 5925 United Express / Vol privé (en) 19 novembre 1996 Beechcraft 1900
Beechcraft King Air
Collision au sol, erreur de pilotage, défaut de conception.
Le 19 novembre 1996, le vol 5925 de United Express, assuré par la compagnie Great Lakes Airlines, atterrit à l'aéroport régional de Quincy et percute un King Air privé décollant d'une piste faisant intersection avec la sienne. Les quatorze personnes présentes dans les deux avions sont tuées, mais le NTSB découvre qu'une porte mal conçue est la principale cause de tous ces décès, qui sont pour la plupart consécutifs à l'incendie survenu après la collision.
2 Terreur à San Francisco
(Terror in San Francisco)
Vol 214 Asiana Airlines 6 juillet 2013 Boeing 777 Erreur de pilotage.
Un Boeing 777 de la compagnie Asiana Airlines en provenance de Séoul, et à destination de l'aéroport de San Francisco, heurte une digue au seuil de la piste d'atterrissage, puis dérape sur la piste. L'appareil avait une vitesse trop basse, et les pilotes n'en s'en sont pas rendu compte. Quelques secondes avant l'impact, l'alarme de décrochage retentit, mais il est trop tard pour éviter l'accident. L'accident provoquera la mort de 3 personnes.
3 Catastrophe en haute altitude
(High Rise Catastrophe / Amsterdam Air Crash)
Vol 1862 El Al 4 octobre 1992 Boeing 747 Fatigue du métal, séparation de 2 moteurs.
Le 4 octobre 1992, le vol 1862 de la compagnie israélienne El Al fait route vers Tel Aviv après avoir décollé de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol avec une lourde cargaison de marchandises. Mais quelques minutes plus tard, un choc secoue l'appareil qui commence à partir en roulis sur la droite. Différentes alarmes signalent des problèmes sur les 2 moteurs de l'aile droite, mais l'équipage ignore que les moteurs se sont carrément détachés de l'appareil. Le pilote parvient à reprendre le contrôle mais à quelques minutes seulement de l'aéroport, le Boeing 747 se remet à basculer sévèrement vers la droite en direction d'un quartier résidentiel sur lequel il s'écrase. Lorsque les moteurs se sont détachés de l'appareil, ils ont en plus endommagé une partie de l'aile, réduisant sa portance. Une fatigue du métal est la cause de la séparation du premier moteur, qui a emporté le second en s'arrachant.
4 Livraison Mortelle
(Fatal Delivery)
Vol 006 UPS Airlines 3 septembre 2010 Boeing 747 Incendie en vol.
Le 3 septembre 2010, peu après avoir décollé de l'aéroport de Dubaï, une alarme incendie retentit à bord du Boeing 747 cargo d'UPS Airlines. Les pilotes activent le système d'extinction d'incendie en soute, mais la situation continue de s'aggraver. Alors qu'ils font demi-tour vers la piste, de la fumée toxique s'infiltre dans le cockpit, fumée tellement dense qu'elle aveugle les deux pilotes. Lorsque le système d'oxygène du commandant tombe en panne, le copilote se retrouve seul aux commandes. Les contrôleurs aériens feront le maximum pour guider le copilote, utilisant d'autres avions pour relayer les instructions au copilote qui ne peut plus changer de fréquence, du fait de l'absence de visibilité. Malgré tous ces efforts, l'appareil s'écrase au sol.
5 Mission mortelle
(Deadly Mission)
Accident du DC-6 Ndola des Nations Unies (en) 18 septembre 1961 Douglas DC-6 Tir de missile ou erreur de pilotage.
Le 18 septembre 1961, un avion de transport DC-6 des Nations Unies vole au-dessus de l'Afrique centrale avec à son bord le Secrétaire général de l'ONU, Dag Hammarskjöld. Mais peu avant l'atterrissage, l'avion s'écrase mystérieusement à quelques kilomètres seulement de la piste. La mort de l'un des principaux leaders mondiaux est un véritable choc. Les enquêteurs du gouvernement rhodésien concluent finalement à une erreur de pilotage mais les sceptiques sont nombreux à ne pas adhérer à la thèse officielle et à penser que Hammarskjöld a été assassiné. Lorsque, 50 ans plus tard, des preuves d'une attaque organisée sur l'avion de Dag Hammarskjöld refont surface, une commission spéciale est créée pour mener une nouvelle enquête controversée sur l'un des légendaires mystères de l'aviation.
6 Au bord du désastre
(Edge of Disaster)
Vol 670 Atlantic Airways 10 octobre 2006 BAe 146 Défaillance mécanique.
Le 10 octobre 2006, le vol 670 de la compagnie Atlantic Airways transporte les employés d'un groupe pétrolier vers leur lieu de travail. Lors d'un arrêt de routine sur la petite île norvégienne de Stord, le British Aerospace 146 quitte la piste et dévale le ravin. L'un des moteurs est toujours en marche, plusieurs sorties sont bloquées et l'avion ne met pas longtemps à s'enflammer. Parmi les seize membres d'équipage et passagers, quatre ne parviennent pas à s'extirper de l'appareil et décèdent dans l'accident. Ne restant presque rien de l'épave. L'enquête déterminera que l'accident est dû à une panne des spoilers.
7 Retard Mortel
(Deadly Delay / Fatal Delay)
Vol 5022 Spanair 20 aout 2008 McDonnell Douglas MD-82 Erreur de pilotage.
Le 20 août 2008, le vol 5022 de la compagnie Spanair essaie de décoller de l'aéroport de Madrid-Barajas, mais décroche immédiatement, s'incline sur la droite, puis s'écrase, tuant 154 personnes sur les 172 présentes à bord. L'accident est du à un manque de rigueur de l'équipage dans la préparation au décollage et notamment la lecture des check-list. Les pilotes ont notamment oublié d'armer les volets.
8 Terrible conclusion
(Fatal Focus)
Vol 200 Garuda Indonesia 7 mars 2007 Boeing 737 Erreur de pilotage, sortie de piste.
Le 7 mars 2007, après un court vol en provenance de Jakarta, la capitale indonésienne, le Boeing 737 du vol 200 de la compagnie Garuda Indonesia atterrit sur la piste de l'aéroport de Adisutjipto si fort qu'il rebondit à deux reprises avant de sortir de la piste. Sur les 140 passagers se trouvant à bord, 21 sont tués. L'accident est du à une mauvaise configuration de l'appareil pour l’atterrissage.
9 Impact explosif
(Steep Impact)
Vol 2311 Atlantic Southeast Airlines (en) 5 avril 1991 Embraer 120 Défaut de conception, défaillance mécanique.
Le 5 avril 1991, le vol Atlantic Southeast Airlines 2311, en provenance d'Atlanta, plonge soudain vers le sol alors qu'il effectue son approche de l'aéroport de Glynco, tuant les 23 personnes présentes à bord. L'enquête permettra de découvrir un important défaut de conception sur les Embraer 120.
10 Carnage à São Paulo
(Carnage in Sao Paulo)
Vol 402 TAM 31 octobre 1996 Fokker F100 Défaillance mécanique.
Le 31 octobre 1996, peu après son décollage de l'aéroport de Congonhas à São Paulo (Brésil). Le Fokker 100 du vol 402 de la compagnie TAM s'écrase sur un quartier résidentiel et prend feu, tuant les 95 personnes qui se trouvaient à bord. Les enquêteurs des forces aériennes brésiliennes se joignent aux équipes du NTSB et découvrent une série d'événements qui ont conduit à une défaillance si rare qu'elle paraît impossible.

Saison 16 (2016-2017 : en cours de production)[modifier | modifier le code]

En janvier 2016, Cinéflix annonce que la saison 16 est en cours de production, sa diffusion étant programmée pour les premières semaines de l'année 2017. Les premiers épisodes ont néanmoins été diffusés en juin et juillet 2016. Elle contiendra 10 épisodes, dont le nom n'a pas encore été diffusé[9].

Titre (francophone)
Titre (anglophone)
Référence du vol Date de la catastrophe Type d'appareil Cause(s) de la catastrophe
1 Silence de mort

(Deadly Silence)

Accident d'un LearJet en Dakota du Sud 25 octobre 1999 Learjet 35 Hypoxie
2 L'attaque du Pentagone

(9/11: The Pentagon Attack)

Vol 77 American Airlines 11 septembre 2001 Boeing 757-200 Détournement
3 Désastre à Tenerife

(Disaster at Tenerife)

Vol 1736 PanAm / Vol 4805 KLM 27 mars 1977 Boeing 747-200, Boeing 747-100 Collision sur piste, erreur de pilotage, manque de visibilité
4 Un détail crucial

(Deadly Detail)

Vol China Airlines 120 20 août 2007 Boeing 737-800 Fuite de carburant, incendie
5 Détour mortel

(Deadly Detour)

Vol Proteus Airlines 706 30 juillet 1998 Beechcraft 1900D

Cessna 177

Collision en vol
6 Approche dangereuse

(Dangerous Approach)

Vol Continental Express 2286 19 janvier 1988 Fairchild Metro III
7 ?

(?)

?
8 ?

(?)

?
9 ?

(?)

?
10 ?

(?)

?

Épisodes spéciaux et hors-série[modifier | modifier le code]

Dans la version anglaise, ces épisodes portent le nom d'« Air Crash Investigation Special Report » :

  • Saison 6 : 3 épisodes hors-série revenant sur les épisodes des saisons précédentes. L'épisode Séquences spectaculaires évoque en plus, les deux accidents du De Havilland Comet dans les années 50 :
    • « Séquences spectaculaires » (Ripped Apart) : Accidents liés à des décompressions explosives et problèmes de pressurisation. Vols 781 BOAC, Vol 201 South African Airways, Vol 243 Aloha Airlines, Vol 5390 British Airways, Vol 811 United Airlines et Vol 522 Helios Airways ;
    • « Défauts fatals » (Fatal Flaw / Fatal Fix) : Vol 261 Alaska Airlines, Vol 123 Japan Airlines, Vol 529 Atlantic Southeast Airlines, Vol 111 Swissair, Vol 585 United Airlines, Vol 427 USAir et Vol 517 Eastwind Airlines ;
    • « Qui pilote l'avion ? » (Who's Flying the Plane?) : Accidents causés par des erreurs de pilotage. Vol 603 Aeroperú, Vol 006 China Airlines, Vol 593 Aeroflot, Vol 604 Flash Airlines et Vol 236 Air Transat ;
  • Saison 8 : 2 épisodes hors-série revenant sur les épisodes des saisons précédentes. L'épisode Panne générale évoque en plus, la collision du Grand Canyon de 1956 entre un DC-7 et un Lockheed L-1049 Super Constellation :
    • « Panne générale » (System Breakdown / Communication Breakdown) : Vol 718 United Airlines/Vol 2 Trans World Airlines, Vol 498 Aeroméxico, Vol 52 Avianca, Vol 1907 Gol/Vol ExcelAire N600XL et Vol 763 Saudi Arabian Airlines/Vol 1907 Kazakhstan Airlines ;
    • « Le ciel se déchaîne » (Cruel Skies / Deadly Storms) : Vol 242 Southern Airways, Vol 191 Delta Air Lines, Vol 1420 American Airlines et Vol 9 British Airways ;
  • Saison 13 : « Getting out Alive » : Un épisode spécial sur comment les passagers survivent aux accidents dans l'aviation : Vol 214 Asiana Airlines, Vol 358 Air France, Vol 8 Reeve Aleutian Airways, Vol 797 Air Canada et Vol 1549 US Airways ;
  • Hors-série spécial : « Le crash du siècle » (Crash of the Century / The Deadliest Plane Crash) : un épisode de 90 minutes sur la Catastrophe de Tenerife.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par exemple, la narration est tantôt assurée par un comédien tantôt par une comédienne.
  2. Programme diffusé en 2009 sur National Geographic
  3. Épisode diffusé sur National Geographic Channel, le 25/05/2012 à 22:00
  4. (en) « Air Crash Investigation - About) »
  5. (en) « "Mayday" Pilot vs. Plane »
  6. (en) « "Mayday" Invisible Mountain (2010) »
  7. (en) « "Mayday" Cold Case »
  8. « Air Crash S13E00 La malédiction Kennedy », article le-programme-tv.be/ de février 2015.
  9. (en) « Mayday » (consulté le 13 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]