Kalitta Air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une compagnie aérienne image illustrant les États-Unis
Cet article est une ébauche concernant une compagnie aérienne et les États-Unis.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Boeing 747 à Schiphol

Kalitta Air est une compagnie aérienne de transport de fret américaine, basée dans le Michigan. Elle est détenue à 100 % par Conrad Kalitta.

Kalitta Air a commencé son exploitation en novembre 2000. Capable de faire du transport express avec n'importe quel type de fret, elle effectue des vols réguliers et charter pour ses clients aux États-Unis et à travers le monde, ainsi que des vols à la demande.

Flotte[modifier | modifier le code]

Au 15 octobre 2015[1],[2]: 15 appareils de 22,3 an d'age moyen.

Kalitta Air Fleet
Aircraft Total
Boeing 747-200 5
Boeing 747-400 10

Événements[modifier | modifier le code]

Le Boeing 747 de Kalitta Air accidenté à Bruxelles le 25 mai 2008
  • Dimanche  : Le Boeing 747-209F (N704CK) s'est écrasé en bout de la piste de décollage 20 de l'Aéroport de Bruxelles-National sans faire de victimes mais se brisant en trois morceaux sur la piste. Le crash de l'avion cargo Kalitta Air est principalement dû à une erreur de pilotage. C'est la conclusion du rapport final dont la Belgian Cockpit association (BECA). L'appareil, qui transportait du fret à destination de Bahrein, n'était pas parvenu à décoller de la piste 20 et s'était brisé en trois parties après être sorti de la piste de 300 mètres. Fin décembre 2008, le secrétaire d'Etat à la Mobilité de l'époque, Etienne Schouppe, indiquait sur base d'un rapport intermédiaire que la cause de l'accident de l'avion cargo de la compagnie américaine Kalitta Air était vraisemblablement attribuable à la décision du pilote d'interrompre le décollage après l'ingestion d'un faucon crécerelle dans un des moteurs. L'accident n'est pas dû à un oiseau dans un des réacteurs. Des oiseaux ont bien été retrouvés dans un des quatre moteurs de l'avion, mais ce n'est pas la cause principale du crash. "L'ingestion d'oiseaux dans le moteur n'a occasionné qu'une réduction de 40 pc de la poussée de ce moteur, ce qui est très faible pour un quadrimoteur et ça n'empêchait absolument pas de décoller", explique Pierre Ghyoot, secrétaire général de BECA. Les faiblesses des moteurs du 747 sont par contre le premier élément d'une série de problèmes qui ont poussé l'équipage à l'erreur. "Ces moteurs ont mauvaise réputation et le commandant avait déjà eu un problème avec un moteur identique 15 jours avant. Suite à ça, il a pris la décision d'annuler le décollage alors qu'il aurait pu décoller sans aucun problème", ajoute le secrétaire général de BECA. De plus, l'avion roulait déjà trop vite quand il a décidé de ne pas décoller et il a tardé à freiner. L'équipage a omis par ailleurs d'inverser les moteurs pour freiner. La BECA ajoute que vraisemblablement l'équipage n'était pas suffisamment concentré dans les secondes qui ont précédé le départ de l'appareil en bout de piste.
  • Lundi  : Le Boeing 747-209 F (N714CK) est détruit lors d'un accident au décollage à l'aéroport de Bogota (Colombie).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]