Aéroport international de San Francisco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international de San Francisco
Image illustrative de l'article Aéroport international de San Francisco
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville San Francisco (Californie)
Coordonnées 37° 37′ 18″ nord, 122° 22′ 58″ ouest
Altitude 4 m (13 ft)

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
SFO
SFO

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
SFO
SFO
Pistes
Direction Longueur Surface
10L/28R 3 618 m (11 870 ft) bitume
10R/28L 3 231 m (10 600 ft) bitume
01R/19L 2 636 m (8 648 ft) bitume
01L/19R 2 286 m (7 500 ft) béton
Informations aéronautiques
Code AITA SFO
Code OACI KSFO
Type d'aéroport civil
Gestionnaire San Francisco Airports Commission
Site web aéroport Consulter

L’aéroport international de San Francisco (code AITA : SFO • code OACI : KSFO) est un des plus grands aéroports américains et le deuxième en Californie après celui de Los Angeles (classé 23e au monde pour le trafic passager en 2010[1]).

Il est situé à 21 km au sud de San Francisco, dans le comté de San Mateo, tout près de villes de Millbrae et de San Bruno. C’est une plateforme de correspondance (hub) pour United Airlines, et le hub principal de Virgin America.

C’est un des trois principaux aéroports dans la région de la baie de San Francisco, avec ceux d’Oakland et de San Jose. En raison de la météo, il arrive qu’une seule piste seulement soit utilisable.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de l'aéroport international de San Francisco, de nuit.
Vue aérienne de jour.

L’aéroport est l'œuvre des architectes Skidmore, Owings and Merrill et est inauguré le sur 60 hectares de pâturage. À partir de 1935, Pan American World Airways utilise les installations comme terminal pour son service « China Clipper » d’hydravions traversant l’océan Pacifique. Les vols nationaux réguliers ne débutèrent pas avant la Seconde Guerre mondiale, quand l’aéroport international d'Oakland fut réquisitionné par l’armée et ses vols civils déplacés vers San Francisco.

Après la guerre, United Airlines élut domicile à SFO, utilisant le terminal de la Pan Am pour ses vols vers Hawaii et d’autres villes américaines. En 1954, le Central Passenger Terminal ouvrait. Les services de réactés commencèrent dans les années 1950 : United Airlines construisit de grandes installations de maintenance à San Francisco pour ses nouveaux Douglas DC-8s. En 1974, un nouveau terminal était construit pour les vols nationaux et le CPT devint un terminal international.

Plan de l'aéroport.

SFO s’est étendu de façon continue à travers les décennies. Plus récemment, un nouveau terminal international d'un coût d'un milliard de dollars s’est ouvert en décembre 2000 et une extension du Bay Area Rapid Transit a été mise en place vers l’aéroport le . Les passagers peuvent maintenant emprunter un train directement au terminal de l’aéroport en direction de San Francisco ou de divers points de la baie. Les trains du BART fournissent également un voyage rapide vers Millbrae, où les passagers peuvent emprunter les trains de banlieue de Caltrain en direction de San Jose et de la péninsule et les bus de la SamTrans vers la péninsule. En 2004 fut mis en place le système de navettes AirTrain, transportant les passagers entre les terminaux, les stationnements, la station BART et le service de location de voitures dans de petits trains automatisés.

Accidents[modifier | modifier le code]

Le , le vol 261 d’Alaska Airlines, sur le trajet Puerto Vallarta-San Francisco-Seattle-Tacoma, s’écrasa dans l’océan Pacifique, tuant tout le monde à bord.

L’un des quatre avions détournés qui s’écrasèrent le 11 septembre 2001, le vol 93 d'United Airlines, allait de l’aéroport international Newark Liberty vers San Francisco. SFO avait auparavant été la cible du projet Bojinka, un attentat terroriste avorté, en 1995.

Le , le vol 214 de la compagnie Asiana Airlines opéré par un Boeing 777 s'écrase au moment de son atterrissage[2]. L'avion aurait raté son atterissage après avoir percuté une digue et s'etre disloqué sur la piste avant de prendre feu. L'accident fait trois morts (3 adolescentes chinoises).

Situation[modifier | modifier le code]

Destinations et compagnie[modifier | modifier le code]

Passagers[modifier | modifier le code]

Compagnies Destinations Terminal/
Aire embarquement
Aer Lingus Dublin I-G
Aeroméxico Guadalajara-M. Hidalgo y Costilla, Mexico-B. Juárez I-A
Air Berlin Berlin-Tegel (débute May 1, 2017)[3], Düsseldorf I-A
Air Canada Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson, Vancouver I-G
Air Canada Express Calgary I-G
Air China Pékin-Capitale I-G
Air France Paris-Charles de Gaulle I-A
Air India Delhi-Indira Gandhi I-G
Air New Zealand Auckland I-G
Alaska Airlines Palm Springs, Portland (Oregon), Puerto Vallarta (en), Salt Lake City, Los Cabos (es), Seattle-Tacoma I-A
Alaska Airlines
opéré par SkyWest Airlines
En saison: Portland (Oregon) I-A
All Nippon Airways Tokyo-Narita I-G
American Airlines Charlotte-Douglas, Chicago O'Hare, Dallas/Fort Worth, Los Angeles, Miami, New York-John F. Kennedy, Philadelphie, Phoenix-Sky Harbor 1-C, 2-D
American Eagle Los Angeles 2-D
Asiana Airlines Séoul-Incheon I-A
Avianca El Salvador San Salvador-M. O. A. Romero y Galdámez I-A
British Airways Londres-Heathrow I-A
Cathay Pacific Hong Kong I-A
China Airlines Taïwan-Taoyuan I-A
China Eastern Airlines Kunming Changshui[4], Qingdao[4], Shanghaï - Pudong I-A
China Southern Airlines Canton-Baiyun, Wuhan I-A, I-G
Copa Airlines Panama-Tocumen I-G
Delta Air Lines Atlanta H.-Jackson, Boston Logan (débute June 8, 2017)[5], Cincinnati/Northern Kentucky, Détroit, Minneapolis/St. Paul, New York-John F. Kennedy, Salt Lake City
En saison: Honolulu
1-C
Delta Connection Salt Lake City 1-C
Delta Shuttle Los Angeles, Seattle-Tacoma 1-C
Emirates Dubaï I-A
Etihad Airways Abou Dabi I-A
EVA Air Taïwan-Taoyuan I-G
Fiji Airways Seasonal: Nadi I-G
Finnair Seasonal: Helsinki-Vantaa (begins June 1, 2017)[6] I-A
Frontier Airlines Atlanta H.-Jackson, Cincinnati/Northern Kentucky, Cleveland-Hopkins, Denver (Stapleton), Houston-George Bush, Las Vegas-McCarran, Orlando, Phoenix-Sky Harbor
Seasonal: Chicago O'Hare
1-B
Hawaiian Airlines Honolulu, Kahului I-A
Japan Airlines Tokyo-Haneda I-A
JetBlue Airways Boston Logan, Fort Lauderdale-Hollywood, Las Vegas-McCarran, Long Beach, New York-John F. Kennedy I-A
KLM Amsterdam I-A
Korean Air Séoul-Incheon I-A
Lufthansa Francfort, Munich-F. J. Strauss I-G
Philippine Airlines Manille-N. Aquino I-A
Qantas Sydney - Kingsford Smith I-A
Scandinavian Airlines Copenhague-Kastrup I-G
Singapore Airlines Hong Kong, Singapour-Changi I-G
Southwest Airlines Burbank-B. Hope, Chicago-Midway, Dallas-Love Field, Denver (Stapleton), Las Vegas-McCarran, Los Angeles, Milwaukee-General Mitchell, Santa Ana-John Wayne, Phoenix-Sky Harbor, San Diego-Lindbergh Field, Lambert-Saint Louis 1-B
Sun Country Airlines Minneapolis/St. Paul I-A
Swiss International Air Lines Zurich I-G
Thomas Cook Airlines Seasonal: Manchester (begins May 14, 2017)[7] I-A
Turkish Airlines Istanbul-Atatürk I-G
United Airlines Auckland, Pékin-Capitale, Cancún, Chéngdū-Shuāngliú, Francfort, Hangzhou-Xiaoshan, Hong Kong, Londres-Heathrow, Mexico-B. Juárez, Osaka-Kansai, Paris-Charles de Gaulle, Séoul-Incheon, Shanghaï - Pudong, Singapour-Changi, Sydney - Kingsford Smith, Taïwan-Taoyuan, Tel Aviv - Ben Gourion, Tokyo-Haneda, Tokyo-Narita
En saison: Puerto Vallarta (en), Los Cabos (es), Xi'an
I-G
United Airlines Atlanta H.-Jackson, Austin-Bergstrom, Baltimore-T. Marshall, Boston Logan, Calgary, Chicago O'Hare, Cincinnati/Northern Kentucky (débute June 8, 2017)[8], Cleveland-Hopkins, Dallas/Fort Worth, Denver (Stapleton), Détroit (reprend le June 8, 2017)[8], Eugène, Fort Lauderdale-Hollywood, Honolulu, Houston-George Bush, Indianapolis, Kahului, Kona, Las Vegas-McCarran, Līhuʻe (en), Los Angeles, Miami (reprend le December 16, 2016)[9], Minneapolis/St. Paul, Nashville, La Nouvelle-Orléans-L. Armstrong, Newark-Liberty, Santa Ana-John Wayne, Orlando, Philadelphie, Phoenix-Sky Harbor, Pittsburgh, Portland (Oregon), Raleigh-Durham, San Diego-Lindbergh Field, Seattle-Tacoma, Tampa (débute February 16, 2017)[9], Vancouver, Washington Dulles, Washington D.C. National-R. Reagan
Seasonal: Anchorage T.-Stevens, Palm Springs, Reno-Tahoe (en), Salt Lake City, Lambert-Saint Louis
3-E, 3-F, I-G
United Express Albuquerque, Austin-Bergstrom, Meadows Field, Boise, Gallatin, Burbank-B. Hope, Calgary, Dallas/Fort Worth, Eugène, Arcata-Eureka, Nord-ouest de l'Arkansas, Fresno Yosemite, Kansas City, Las Vegas-McCarran, Los Angeles, Medford, OR (en), Minneapolis/St. Paul, Monterey, CA, North Bend (en), Oklahoma City (Will Rogers-World), Omaha-Eppley, Ontario, Santa Ana-John Wayne, Palm Springs, Phoenix-Sky Harbor, Portland (Oregon), Redding, Redmond (Roberts Field), Reno-Tahoe (en), Sacramento, Lambert-Saint Louis, Salt Lake City, San Antonio, San Diego-Lindbergh Field, San Luis Obispo (en), Santa Barbara, Tri-Cities, WA, Tucson, Vancouver, Victoria
En saison: Sardy Field, Jackson Hole, Kalispell (en) (débute December 17, 2016)[10], Mammoth-Yosemite (en), Missoula, Montrose (en), Sun Valley, ID (en)
3-F
Virgin America Austin-Bergstrom, Boston Logan, Cancún, Chicago O'Hare, Dallas-Love Field, Denver (Stapleton), Fort Lauderdale-Hollywood, Honolulu, Kahului, Las Vegas-McCarran, Los Angeles, New York-John F. Kennedy, Newark-Liberty, Palm Springs, Portland (Oregon), Puerto Vallarta (en), San Diego-Lindbergh Field, Los Cabos (es), Seattle-Tacoma, Washington Dulles, Washington D.C. National-R. Reagan 2-D
Virgin Atlantic Londres-Heathrow
En saison: Manchester (débute March 28, 2017)[11]
I-A
Volaris Mexico-B. Juárez
Seasonal: Guadalajara-M. Hidalgo y Costilla
I-A
WestJet Seasonal: Calgary, Vancouver I-A, I-G
WOW air Reykjavik-Keflavík I-A
XL Airways France Seasonal: Paris-Charles de Gaulle I-A

Terminaux[modifier | modifier le code]

Terminal 1[modifier | modifier le code]

(anciennement le South Terminal)

Schéma du Terminal 1.

Rotonde (Rotunda) A (portes 1-17)[modifier | modifier le code]

Cette rotonde A sera démolie après la fin des travaux du terminal 2. En enlevant ce bâtiment, de l’espace sera libéré pour de nouvelles portes du côté est du terminal A (international).

Terminal 2[modifier | modifier le code]

Précédemment connu comme Terminal international avant l’ouverture du nouveau terminal international, le terminal qui datait de 1954 a été fermé en 2000 et est encore actuellement en travaux. Il va rouvrir comme un terminal intérieur et remplacera la rotonde A. Il est actuellement utilisé encore comme chemin de passage pour les piétons entre les terminaux 1 et 3. SFO Medical Clinic est située sur le niveau des arrivées de bagages (en bas des escaliers).

Terminal 3[modifier | modifier le code]

(auparavant le North Terminal)

Schéma du Terminal 3.

Terminal international[modifier | modifier le code]

Schéma du Terminal international.

Le terminal international de SFO est le plus grand terminal en Amérique du Nord et le plus grand bâtiment dans le monde construit sur une isolation de la base pour le protéger des tremblements de terre.

La zone d’embarquement a deux niveaux, avec les boutiques et les restaurants à l’étage supérieur et les salons de départ au niveau inférieur.

Faute de place, le terminal fut construit au-dessus de la principale route d’accès à l’aéroport, au prix d’une dépense exceptionnelle. Mais l’avantage d’une telle construction a été de compléter un anneau continu de terminaux tout autour de la bretelle principale de chargement/déchargement. L’inconvénient est que ce terminal a exigé la construction de bretelles d’accès spécifiques à l’autoroute N° 101.

Les portes internationales ont des lettres préfixes A et G pour leurs zones d’embarquement respectives. Ce préfixe est sans doute utilisé pour éviter toute confusion entre la zone d’embarquement A et la rotonde A. Ces deux zones sont côte à côte. Ces lettres pourraient être supprimées lors de la destruction de la rotonde.

Vue de l'autoroute

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes