de Havilland Canada DHC-2 Beaver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

De Havilland Canada DHC-2 Beaver
En mode hydravion à l'hydroaéroport de Juneau dans le détroit de Gastineau en Alaska
En mode hydravion à l'hydroaéroport de Juneau dans le détroit de Gastineau en Alaska

Rôle Avion de brousse de transport
Constructeur De Havilland Canada
Équipage 1 + 6 passagers
Premier vol
Mise en service avril 1948
Dimensions
Longueur 9,22 m
Envergure 14,62 m
Hauteur 2,74 m
Aire alaire 23,2 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 1,36 t
Max. au décollage 2,37 t
Passagers 7
Fret 900 kg
Motorisation
Moteurs 1 moteur en étoile 9 cylindres Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior (en)
Performances
Vitesse de croisière maximale 255 km/h
Autonomie 752 km
Altitude de croisière 5 500 m
Plafond 7 620 m
Vitesse ascensionnelle 5,2 m/s

Le de Havilland Canada DHC-2 ou Beaver (castor, en français) est un petit avion à décollage et atterrissage court monoplan à aile haute, conçu comme avion de brousse de transport, construit à 1 657 exemplaires entre 1947 et 1965[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, le constructeur de Havilland Canada développe cet avion adapté aux rudes conditions de l'exploitation du Nord du Canada, pour succéder au Noorduyn Norseman, avec une capacité d'1 équipage et 6 passagers, ou environ 900 kg de fret. Il est conçu pour être simple, robuste et fiable, avec un seul moteur en étoile, et pouvant être équipé soit de roues, soit de skis, soit de flotteurs d'hydravion pour pouvoir atterrir sur tout type de terrain.

Pour le concevoir, de Havilland Canada a demandé les retours d’expérience de plusieurs pilotes de brousse avant même le début d'un prototype pour qu'il soit parfaitement adapté à ses rudes conditions de vole. Il fut surnommé « la Jeep volante » (flying jeep) par l'armée américaine[2]. La portière passager a par exemple une forme hexagonale pour qu'un baril d'essence puisse être chargé facilement.

De Havilland Canada développe à partir de 1951 un avion similaire mais plus grand, le DHC-3 Otter (loutre, en français).

Emplois opérationnels[modifier | modifier le code]

Le Beaver a été utilisé par l'armée française dans la guerre d'Indochine pour des largages aériens de secours[3].

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Schoendoerffer, La 317e section : Récit, La table ronde, coll. « Livre de poche » (no 1978), , 256 p., poche, p. 230-234

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « De Havilland Canada DHC-2 Beaver », sur www.avionslegendaires.net (consulté en ).
  2. Voir liens externes, et en particulier Avions légendaires.
  3. P. Schoendoerffer, 1963, p. 233

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]