Remise de gaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Remise de gaz

Remettre les gaz est l'action, pour le pilote d'un avion de replacer la manette de gaz ou de poussée à fond en avant (ou à la puissance de décollage) à partir du ralenti ou de la puissance d'approche.

Le procédure de remise de gaz est l'interruption de l'atterrissage d'un avion en approche finale qui repart pour un nouveau tour de piste (procédure appelée « Go-around » en anglais) ou un déroutement. Elle intervient sur initiative du pilote ou de la tour de contrôle, quand l'atterrissage n'est pas possible :

  • quand l'avion n'a pas reçu l'autorisation d'atterrir (par exemple s'il y a encore un autre avion sur la piste) ;
  • quand l'atterrissage est dangereux ou impossible du fait d'une approche incorrecte (hauteur ou vitesse trop forte, ou trop écartée de l'axe de piste) ;
  • ou, en vol aux instruments, quand les conditions météorologiques ne permettent d'apercevoir la piste à la hauteur de décision.

Elle est aussi pratiquée sur ordre de l'instructeur dans le cadre de la formation d'un élève-pilote, ou pour entraînement[1] .

Quand le pilote remet les gaz pour redécoller après un atterrissage réussi, avant que l'avion ne soit arrêté, on parle de posé-décollé (touch and go).

Procédure de remise de gaz[modifier | modifier le code]

Pour la plupart des avions, elle consiste à :

  1. augmenter l'assiette (tirer sur le manche pour faire cabrer l'appareil et le faire remonter) ;
  2. remettre les gaz ( à la puissance moteur au maximum (plein gaz) ; si l'appareil est muni d'un carburateur, poussée du réchauffage carburateur.
  3. remettre les volets en position de décollage dès que l'avion reprend de l'altitude.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ENAC, « Guide de l'instructeur VFR » [PDF], sur enac.fr, (consulté le 21 février 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]