Aéroport international de Narita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Narita (homonymie).

Aéroport international de Narita
成田国際空港
Narita International Airport
Terminal 1
Terminal 1
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Tokyo
Coordonnées 35° 45′ 52″ nord, 140° 23′ 30″ est
Altitude 43 m (141 ft)

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
NRT
NRT

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Chiba

(Voir situation sur carte : préfecture de Chiba)
NRT
NRT
Pistes
Direction Longueur Surface
16R/34L 4 000 m (13 123 ft) revêtue
16L/34R 2 500 m (8 202 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA NRT
Code OACI RJAA
Type d'aéroport Public
Gestionnaire Corporation

L'aéroport international de Narita (成田国際空港, Narita Kokusai Kūkō?) (code AITA : NRT • code OACI : RJAA) est un aéroport international situé à Narita, dans la préfecture de Chiba au Japon. Il est l'un des deux principaux aéroports du Grand Tokyo, l'autre étant l'aéroport international Haneda de Tokyo. Il reçoit la plupart des vols internationaux contrairement à l'aéroport international Haneda situé bien plus près de Tokyo qui reçoit les vols intérieurs. Il est situé à une soixantaine de kilomètres à l'est de la capitale et jusqu'en 2004, il était connu comme le New Tokyo International Airport. En 2007, il était le vingt-quatrième aéroport mondial en volume de trafic total avec plus de 35 millions de passagers qui y ont transité ainsi que le huitième aéroport mondial pour le trafic international avec plus de 32 millions de passagers dans des vols internationaux en 2008.

Pour réduire les nuisances, les décollages et atterrissages sont interdits entre 23h00 et 6h00 sauf circonstances exceptionnelles[1].

L'aéroport international de Narita constitue le principal hub international pour Japan Airlines et All Nippon Airways ainsi que secondaire pour Delta Air Lines.

Situation[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En , le gouvernement japonais cherche une solution au trop encombré aéroport international Haneda, et suggère un New Tokyo International Airport (新東京国際空港, Shin-Tōkyō kokusai kūkō?) pour accueillir les vols internationaux.

Initialement prévu à Tomisato, il fut finalement déplacé à 5 km au nord-est, à Sanrizuka, où la famille impériale possédait une grande ferme — ce qui facilita l'expropriation, mais n'empêcha pas les controverses.

Les expropriations débutèrent en , et occasionnèrent de violents affrontements. Il y eut officiellement 13 morts, dont 5 policiers, 291 paysans arrêtés, et plus d'un millier d'étudiants venus soutenir les paysans blessés et arrêtés lors des combats[2]. Ces affrontements sont documentés par la série de films documentaires de Shinsuke Ogawa, dont Front de libération du Japon - L'Été à Sanrizuka, sorti en , ainsi que par les vingt dernières minutes du documentaire français Kashima Paradise de Yann Le Masson et Bénie Deswarte, sorti en .

L'aéroport devait être inauguré en mais la résistance au projet le retarda de deux mois.

Plan de l'aéroport de Narita.

Il devait avoir trois pistes, de 4 000 m, 2 500 m et 3 000 m, mais n'en aura qu'une seule, de 4 000 m, jusqu'en 2002. Une seconde piste est ouverte, mais elle ne fait que 2 180 m de long, parce que l'expropriation nécessaire n'a pas abouti[3]. En cette piste, la 16L/34R, a pu être prolongée aux 2 500 m prévus. La finalisation d'une troisième piste de 3 200 mètres est à l'étude, et serait située sur le côté des terminaux T1 et T2, mais l'aéroport se heurte toujours à la résistance d'agriculteurs ne souhaitant pas céder leurs terrains[3].

Le , l’aéroport est privatisé et son nom officiel New Tokyo International Airport est changé en Narita International Airport.

Compagnies aériennes[modifier | modifier le code]

Carte[modifier | modifier le code]

Villes internationales desservies depuis l'aéroport international de Narita en 2009.

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Drapeau de la Russie Aeroflot Moscou Chérémétiévo, Vladivostok
Drapeau du Mexique Aeroméxico Mexico-B. Juárez
Drapeau de la Corée du Sud Air Busan Busan-Gimhae, Daegu
Drapeau du Canada Air Canada Montréal-P. E. Trudeau, Vancouver

En saison: Calgary[4], Toronto-L. B. Pearson

Drapeau de la Chine Air China Pékin-Capitale, Chengdu-Shuangliu, Dalian-Zhoushuizi, Shanghaï - Pudong, Tianjin Binhai
Drapeau de la France Air France Paris-Charles de Gaulle
Drapeau de l'Inde Air India Delhi-Indira Gandhi
Drapeau de Macao Air Macau Macao
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Air New Zealand Auckland
Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Air Niugini Chuuk[5], Port Moresby-Jacksons
Drapeau de la Corée du Sud Air Seoul Séoul-Incheon
Drapeau de la France Air Tahiti Nui Tahiti-Faaa
Drapeau de la France Aircalin Nouméa - La Tontouta
Drapeau de l'Italie Alitalia Milan-Malpensa, Rome Léonard-de-Vinci/Fiumicino
Drapeau du Japon All Nippon Airways
Drapeau des États-Unis American Airlines Chicago O'Hare, Dallas/Fort Worth, Los Angeles
Drapeau de la Corée du Sud Asiana Airlines Séoul-Incheon
Drapeau de l'Autriche Austrian Airlines Vienne-Schwechat[6]
Drapeau du Royaume-Uni British Airways Londres-Heathrow
Drapeau de Hong Kong Cathay Pacific Hong Kong, Taïwan-Taoyuan
Drapeau des Philippines Cebu Pacific Mactan-Cebu, Manille-N. Aquino
Drapeau de la République de Chine China Airlines Honolulu, Kaohsiung, Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la Chine China Eastern Airlines Pékin-Capitale, Nankin, Shanghaï - Pudong
Drapeau de la Chine China Southern Airlines Changchun, Changsha, Dalian-Zhoushuizi, Harbin Taiping, Shenyang, Wuhan, Zhengzhou
Drapeau des États-Unis Delta Air Lines Atlanta H.-Jackson, Détroit, Honolulu, Manille-N. Aquino, Portland (Oregon), Seattle-Tacoma, Singapour-Changi
Drapeau de la Corée du Sud Eastar Jet Séoul-Incheon
Drapeau de l'Égypte EgyptAir Le Caire
Drapeau des Émirats arabes unis EmiratesDubaï
Drapeau de l'Éthiopie Ethiopian Airlines Addis-Abeba Bole, Séoul-Incheon[7]
Drapeau des Émirats arabes unis Etihad Airways Abou Dabi
Drapeau de la République de Chine EVA Air Kaohsiung, Taïwan-Taoyuan
Drapeau des Fidji Fiji Airways Nadi[8]
Drapeau de la Finlande Finnair Helsinki-Vantaa
Drapeau de l'Indonésie Garuda Indonesia Denpasar-Bali
Drapeau de la Chine Hainan Airlines Xi'an-Xianyang
Drapeau des États-Unis Hawaiian Airlines Honolulu
Drapeau de Hong Kong Hong Kong Airlines Hong Kong
Drapeau de Hong Kong HK Express Hong Kong
Drapeau de l'Espagne IberiaMadrid-Barajas
Drapeau de l'Indonésie Indonesia AirAsia XDenpasar-Bali
Drapeau du Japon Japan Airlines

En saison:Paris-Charles de Gaulle[10]

Drapeau de la Corée du Sud Jeju Air Busan-Gimhae, Guam-A.-B.-Won-Pat (débute 28 octobre 2018)[11], Séoul-Incheon
Jet Asia Airways Bangkok-Suvarnabhumi
Drapeau de l'Australie Jetstar Airways Cairns, Gold Coast-Coolangatta
Drapeau du Japon Jetstar Japan
Drapeau de la Corée du Sud Jin Air Séoul-Incheon
Drapeau des Pays-Bas KLM Amsterdam-Schiphol
Drapeau de la Corée du Sud Korean Air Busan-Gimhae, Honolulu, Jeju, Séoul-Incheon
Drapeau de la Pologne LOT Polish Airlines Varsovie-Chopin
Drapeau de la Malaisie Malaysia Airlines Kota Kinabalu[15], Kuala Lumpur
Drapeau de la République de Chine Mandarin Airlines Taïchung[16]
Drapeau de la Mongolie MIAT Mongolian Airlines Oulan Bator-Gengis Khan
Drapeau de la Thaïlande NokScoot Bangkok-Don Muang[17]
Drapeau du Pakistan Pakistan International Airlines Pékin-Capitale, Islamabad-Benazir Bhutto, Lahore-Allama Iqbal, Karachi-Jinnah
Peach Fukuoka, Osaka-Kansai
Drapeau des Philippines Philippine Airlines Mactan-Cebu, Manille-N. Aquino
Drapeau de l'Australie Qantas Brisbane, Melbourne-Tullamarine
Drapeau du Qatar Qatar Airways Doha-Hamad
Drapeau de Brunei Royal Brunei Airlines Bandar Seri Begawan (débute 15 mars 2019)[18]
Drapeau de la Russie S7 Airlines Irkoutsk[19], Khabarovsk, Novossibirsk-Tolmatchevo[20],[21], Vladivostok
Scandinavian Airlines Copenhague-Kastrup
Drapeau de Singapour Scoot Bangkok-Don Muang, Singapour-Changi, Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la Chine Shenzhen Airlines Shenzhen-Bao'an
Drapeau de la Chine Sichuan Airlines Chengdu-Shuangliu
Drapeau de Singapour Singapore Airlines Los Angeles, Singapour-Changi
Spring Airlines Japan Chongqing-Jiangbei, Harbin Taiping, Hiroshima, Osaka-Kansai, Saga (en), Shin-Chitose, Tianjin Binhai, Wuhan
Drapeau du Sri Lanka SriLankan Airlines Colombo-Bandaranaike
Drapeau de la Suisse Swiss International Air Lines Zurich
Thai AirAsia X Bangkok-Don Muang
Drapeau de la Thaïlande Thai Airways Bangkok-Suvarnabhumi
Drapeau de la République de Chine Tigerair Taiwan Kaohsiung, Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la Turquie Turkish Airlines Istanbul-Atatürk
Drapeau de la Corée du Sud T'way Airlines Daegu, Jeju[22], Séoul-Incheon
Drapeau des États-Unis United Airlines Chicago O'Hare, Denver (Stapleton), Guam-A.-B.-Won-Pat, Honolulu, Houston-George Bush, Los Angeles, Newark-Liberty, San Francisco, Washington Dulles
Drapeau de l'Ouzbékistan Uzbekistan Airways Tachkent
Vanilla Air Amami (en), Mactan-Cebu, Hô-Chi-Minh Ville (Tân Sơn Nhất), Hakodate, Hong Kong, Ishigaki-Painushima, Kaohsiung, Okinawa-Naha, Shin-Chitose, Taïwan-Taoyuan
Drapeau du Viêt Nam Vietjet Air Hanoï-Nội Bài (débute 11 janvier 2019)[23]
Drapeau du Viêt Nam Vietnam Airlines Đà Nẵng, Hanoï-Nội Bài, Hô-Chi-Minh Ville (Tân Sơn Nhất)
Drapeau de la Chine XiamenAir Fuzhou-Chánglè, Xiamen-Gaoqi
Drapeau de la Russie Yakutia Airlines Ioujno-Sakhalinsk

En saison: Petropavlovsk-Kamtchatski-Iélizovo[24]

Édité le 10/10/2018

Cargo[modifier | modifier le code]

Aeroflot-Cargo, AirBridgeCargo Airlines, Air France Cargo, Air Hong Kong, ANA & JP Express, Cathay Pacific, China Cargo Airlines, FedEx, KLM Cargo, Korean Air Cargo, Lufthansa Cargo, MASkargo, Nippon Cargo Airlines, Northwest Cargo, Polar Air Cargo, Singapore Airlines Cargo, UPS

Accès[modifier | modifier le code]

Train[modifier | modifier le code]

Narita Express (N'EX)[modifier | modifier le code]

Le service Narita Express de la JR East relie l'aéroport de Narita à la ville de Tokyo et dessert les gares de Tokyo, Shinagawa, Shibuya, Shinjuku et Ikebukuro.

Narita Express

Jusqu'à la gare de Tokyo, le trajet dure environ 53 minutes et coûte 3220 yens[25].

Au-delà, le Narita Express possède trois branches qui desservent également :

Airport Narita[modifier | modifier le code]

Ce service de la JR East est plus lent que le Narita Express mais il est moins cher et dessert plus de gares, comme la gare de Chiba. Pour un trajet Narita-Tokyo, la durée est de 82 minutes et le coût est de 1280 yen, à raison d'un train par heure.

Skyliner[modifier | modifier le code]

Le service Skyliner de la compagnie privée Keisei relie la gare de Keisei Ueno (située sous le parc d'Ueno) aux deux terminaux de Narita.

Skyliner
La nouvelle ligne Narita Sky Access et la ligne principale Keisei

Depuis le 17 juillet 2010, le service Skyliner utilise une nouvelle navette ferroviaire à grande vitesse entre le Terminal 2 et la station Nippori au centre ville de Tokyo. Il emprunte la nouvelle ligne Narita Sky Access, ce qui réduit le temps de trajet du centre de Tokyo à l'aéroport de 51 à 36 minutes. Les rames ont également été remplacées par de nouvelles plus moderne et plus confortable.

Access Express[modifier | modifier le code]

Cet autre service exploité par la Keisei relie l'aéroport à différentes gares[26] :

  • Celle de Keisei Ueno en passant par le Narita Sky Access : trajet d'une heure et d'un coût de 1240 yen.
  • Celle d'Oshiage en 49 minutes pour 1130 yen. Au-delà, le service Access Express est interconnecté avec la ligne Asakusa de la Toei jusqu'à Sengakuji, puis avec le réseau Keikyū jusqu'à l'aéroport de Haneda. La liaison entre les deux aéroports est effectuée en 89 minutes (1740 yen).

Ligne principale Keisei[modifier | modifier le code]

Cette ligne relie l'aéroport à Keisei Ueno en 81 minutes pour un coût de 1030 yen en journée. Au-delà de 16h en semaine et de 17h en week-end, cette ligne est remplacée le service Access Express jusqu'à Keisei Ueno.

Route[modifier | modifier le code]

Limousine Bus

Il est également possible de se rendre à l'aéroport en prenant les lignes de bus Limousine Bus qui relient l'aéroport et les principaux quartiers de Tokyo[27]. On peut aussi prendre un taxi de Tokyo à l'aéroport, mais cela coûte plus de 20 000 yens (160 euros)[27].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.assemblee-nationale.fr/11/rapports/r3002.asp
  2. (en) « https://books.google.fr/books?id=JRV4oXS5oBAC&lpg=PA84&dq=narita+sanrizuka&lr=&pg=PA77&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false »
  3. a et b « Des fermiers japonais en guerre contre l'aéroport de Tokyo-Narita », sur FIGARO, (consulté le 6 juillet 2018)
  4. « Air Canada moves Calgary - Tokyo to En saison service in 2018/19 », RoutesOnline, (consulté le 11 juin 2018) : « Air Canada operates... summer En saison flights up to seven times a week between Calgary-Tokyo Narita. »
  5. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. https://www.naa.jp/en/20180530-AirNiugini%20en.pdf
  6. Austrian reprend le Tokyo from mai 2018 Routesonline. 6 juillet 2017.
  7. UBM (UK) Ltd. 2018, « Ethiopian Airlines East Asia routing changes from juin 2018 »
  8. « Schedule », sur fijiairways.com
  9. https://onemileatatime.com/japan-airlines-seattle/
  10. UBM (UK) Ltd. 2018, « JAL Tokyo Narita - Paris service changes from Oct 2017 »
  11. « Jeju Air adds Tokyo Narita - Guam route from late-Oct 2018 », routesonline (consulté le 30 août 2018)
  12. « Jetstar Japan adds Kochi service from late-Dec 2018 », routesonline (consulté le 27 septembre 2018)
  13. Jetstar Japan plans Miyazaki launch in Dec 2017 Routesonline. 21 septembre 2017.
  14. https://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/278976/jetstar-japan-adds-nagasaki-from-sep-2018/
  15. Malaysia Airlines S18 international changes as of 12DEC17 Routesonline. 12 décembre 2017.
  16. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. (zh-TW) http://www.cna.com.tw/news/ahel/201804020184-1.aspx, Central News Agency,
  17. « NokScoot to start Tokyo flights in juin », Bangkok post (consulté le 23 avril 2018)
  18. https://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/280678/royal-brunei-adds-tokyo-service-from-march-2019/
  19. Jim Liu, « S7 Airlines adds Irkutsk - Tokyo in S18 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  20. « Russia, Novosibirsk, Tolmachevo (OVB) ↔ Japan, Tokyo, Narita (NRT) », sur S7.ru, S7 Airlines (consulté le 5 octobre 2017)
  21. Jim Liu, « S7 Airlines moves Novosibirsk - Tokyo launch to juin 2018 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  22. « T'Way Air adds Jeju - Tokyo service from Sep 2017 », Routesonline (consulté le 15 juin 2017)
  23. https://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/280151/vietjet-air-plans-hanoi-tokyo-narita-from-jan-2019/
  24. Jim Liu, « Yakutia adjusts planned Tokyo service in S17 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  25. Prix des tickets sur le site de la JR East
  26. Page consacrée au service Access Express sur le site de la Keisei
  27. a et b (en) Narita Travel Guide - Japan Guide, consulté le 12 novembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]