British Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
British Airways
Logo de cette compagnie

«To fly, To serve.»

AITA OACI Indicatif d'appel
BA BAW
SHT
SPEEDBIRD
SHUTTLE[1]
Repères historiques
Date de création 1924 (sous Imperial Airways)
1974 (sous British Airways)
Généralités
Basée à Aéroport de Londres-Heathrow
Aéroport de Londres-Gatwick
Programme de fidélité Executive Club
Alliance Oneworld
Taille de la flotte 263 (2016)
Nombre de destinations 169 (hors filiales)
Siège social

Drapeau du Royaume-Uni British Airways Plc, Waterside, PO Box 365, Harmondsworth,

UB7 0GB
Société mère International Airlines Group
Société sœur Iberia
Filiales
Effectif 40 000 (2012)
Dirigeants
  • Sir Martin Broughton (Chairman)
  • Keith Williams (CEO)
  • Nick Swift (CFO)
Site web www.ba.com
Données financières
Chiffre d'affaires en augmentation 10 827 millions £ (2012)[2]
perte : en augmentation -70 millions £ (2012) [2]
Waterside, siège social de British Airways

British Airways (code AITA : BA; code OACI : BAW) est la compagnie aérienne nationale de la Grande-Bretagne. Elle opère des vols domestiques et internationaux depuis son hub principal à l'aéroport de Londres-Heathrow. British Airways est la troisième compagnie aérienne européenne après le groupe Air France-KLM et Lufthansa. Elle est membre fondateur de Oneworld.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création du British Airways Group est annoncée le , qui entrainera la fusion de l'entreprise publique British Overseas Airways Corporation (BOAC) et de British European Airways (BEA), et la compagnie British Airways voit le jour le [3]. La société fut ensuite privatisée en février 1987 par le gouvernement conservateur de Margaret Thatcher. La stratégie de British Airways a toujours été de mettre en avant l'élégance et le sens du service anglais[réf. nécessaire], d'où la réputation des classes First, Club World ou Europe[réf. nécessaire].

La crise que traverse le secteur aérien a donc fragilisé au plus haut point la compagnie British Airways, contrainte à des mesures exceptionnelles : suppression des repas sur les vols d'une durée inférieure à deux heures, incitation aux congés forcés et au travail gratuit pour ses salariés. En effet, cette compagnie est d'autant plus en difficulté qu'elle a toujours misé sur le surclassement de ses sièges, en très forte baisse du fait de la conjoncture économique. La compagnie a néanmoins célébré son 35e anniversaire le .

Le , la compagnie annonce qu'elle fusionnera avec Iberia en 2010[4].

Le , le personnel navigant commercial entame une grève de 72h perturbant le trafic aérien, ainsi que l'annulation de plusieurs vols[5].

Le , la fusion attendue entre la compagnie et Iberia est officialisée[6], les actionnaires l’approuvant en décembre. Le nouveau groupe sera connu sous le nom de International Airlines Group.

Le , la Commission européenne condamne British Airways, ainsi que dix autres compagnies aériennes, pour entente illicite violant les règles des traités européens. Ces entreprises s'étaient secrètement entendues pour exiger des surtaxes sur le transport de fret à partir de ou vers l'Union européenne. British Airways est condamnée à verser une amende de 104 millions d'euros au budget européen[7].

Airbus A380 de British Airways en formation avec les Red Arrows.

En avril 2012, IAG rachète Bmi (British Midland International) au groupe Lufthansa et met fin aux activités de sa filiale low cost Bmibaby, la filiale BMI Regional étant revendue à Sector Aviation Holdings (SAH) [8].

Identité visuelle (logo et livrée)[modifier | modifier le code]

Destinations[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Destinations de British Airways.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Partage de codes Outre ses partenaires Oneworld, British Airways a des accords de partage de codes avec les compagnies aériennes suivantes[9] :

Flotte[modifier | modifier le code]

Au 30 mars 2016, la flotte de British Airways compte 262 avions[10],[11].

British Airways[modifier | modifier le code]

Airbus A380 de British Airways
Boeing 777 de British Airways
Airbus A319 de British Airways (arborant le logo de la Royal Mail)
Boeing 747-400 de British Airways, plus important opérateur du type

En mars 2016, la flotte de British Airways est constituée de la manière suivante[12]:

Avion En service Commandes Passagers
(First / Club World [LC] ou Club Europe [MC] / World Traveller Plus / World Traveller [LC] ou Euro Traveller [MC])
Notes
Airbus A318 2 32 (0/32/0/0) Uniquement sur les vols Londres City - New York JFK. Indicatif d'appel : Speedbird 1 & 2
Airbus A319 44 132 (0/20/0/112) ou 143 Dont quatre exemplaires (G-EUPA, G-EUPC, G-EUPD, G-EUOH) peints aux couleurs des Jeux Olympiques de Londres 2012 dont BA était le transporteur officiel
Airbus A320 66 1 162 (0/19/0/143) ou 168
Airbus A321 18 188 (0/20/0/168) ou 205
Airbus A350-1000 18 TBA
Airbus A380-800 11 1 469 (14/97/55/303) Premier appareil livré le 4 juillet 2013. Premier vol intercontinental le 24 septembre 2013 vers Los Angeles[13]
Boeing B747-400 39 299 (14/70/30/185) - 345 (14/52/36/243) Plus gros opérateur du 747-400
Boeing B767-300ER 12 189 [LC] (0/24/24/141) - 248 [MC] (0/18/0/230)
Boeing B777-200 3 216 (17/48/24/127)
Boeing B777-200ER 43 224 (14/48/40/122) - 275 (0/48/24/203)
Boeing B777-300ER 12 299 (14/56/44/185)
Boeing B787-8 8 1 214 (0/35/25/154)
Boeing B787-9 7 14 216 (8/42/39/127) British Airways a réceptionné son premier B787-9 le 30 septembre 2015.
Boeing B787-10 12 TBA
Total 264 69
G-EUNA, l'un des deux Airbus A318 affecté à la ligne Londres-New York, à l'aéroport de London City.
G-EUPC, Airbus A319 de British Airways arborant les couleurs des XXXèmes Olympiades de Londres 2012.

BA CityFlyer[modifier | modifier le code]

Article détaillé : BA CityFlyer.
BA CityFlyer Flotte régionale
Avion Motorisation Nombre d'avions Commandés Passagers
(Club Europe / Euro Traveller)
Notes
Embraer 170 GE CF34-8E 6 1 76 (28/48)
Embraer 190 GE CF34-10E 11 - 98 (30/68)
Saab 2000 Rolls-Royce Allison AE2100A 2 - 50 (0/50)
Total 19 1
Un Embraer 190 de British Airways à Amsterdam-Schiphol.

OpenSkies[modifier | modifier le code]

Article détaillé : OpenSkies.

British Airways a lancé en 2008 sa filiale française OpenSkies, qui opère des vols depuis Paris vers New York. Sa flotte est composée de 3 Boeing 757-200[14].

Boeing 757-200 d'OpenSkies à l'aéroport de Paris-Orly.

Concorde[modifier | modifier le code]

La compagnie aérienne British Airways est la seule, avec la compagnie française Air France, à avoir exploité l'avion supersonique franco-britannique Concorde de 1976, jusqu'au retrait de ce dernier en 2003. Elle possédait 7 appareils. Certains furent exploités aux USA pour le compte de Braniff entre Washington et Houston, tandis que d'autres étaient exploités pour le compte de Singapore Airlines (un côté de ces avions avaient la livrée de SQ).

Concorde de British Airways

Technologie[modifier | modifier le code]

Décidé en 2000, British Airways a externalisé définitivement son Système de gestion des passagers à Amadeus en 2002. Avant la migration à Altéa, British Airways utilisait un système datant des années 1970 connu sous le sigle BABS[15].

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

En novembre 1974, le vol British Airways 870, reliant Dubaï à Londres Heathrow en Vickers VC10, fut détourné à Dubaï, avec un atterrissage à Tripoli pour faire le plein avant de s'envoler pour Tunis. Un otage fut assassiné avant que les pirates ne cèdent finalement après un cauchemar de 84 heures. Le commandant de bord, Jim Futcher, reçu la Médaille de bravoure de la Reine, la médaille de la Guilde des pilotes et navigateurs, la médaille d’or de l'Association des pilotes de ligne britannique et une mention de British Airways pour sa gestion lors de ce détournement. Il était notamment retourné à bord en sachant que les pirates s’y trouvaient toujours.

Le , un Trident 3B, vol British Airways 476, en croisière entre Londres et Istanbul allait entrer en collision avec un DC9-31 de la compagnie Inex Adria près de Zagreb, en Croatie. La totalité des 54 passagers et 9 membres d'équipage de l'avion de BA périrent dans l’accident. Il s'agit ici du seul accident mortel pour un avion de British Airways depuis la création de l'entreprise en 1974.

Le , le vol 9, un Boeing 747-200, traverse un nuage de cendres volcaniques provenant de l'éruption du Mont Galunggung, causant des dommages significatifs à l'appareil, y compris l'extinction des quatre réacteurs.L'équipage pu planer hors du nuage de poussières et redémarrer les quatre moteurs. L’érosion due aux cendres volcaniques allait rendre les pare-brise du cockpit complètement opaques, à un point tel qu'il n'était plus possible pour les pilotes de voir au travers. Le vol se termina par un atterrissage d'urgence à l'aéroport international Halim Perdanakusuma juste en dehors de Jakarta, en Indonésie. Il n'y eut aucun mort ni blessé.

Le , un BAC 111 opérant le Vol 5390 entre Birmingham et Malaga allait connaître une éjection du pare-brise gauche du cockpit, des boulons inadéquats ayant été utilisés pour le fixer la journée précédente. Le commandant de bord, littéralement aspiré à l’extérieur, allait subir de graves blessures, mais le co-pilote pu poser l'avion sur l'aéroport de Southampton. Le commandant, Tim Lancaster, malgré le traumatisme physique qu'il avait subi, allait entièrement récupérer et cinq mois plus tard, reprendre son service.

Le , le vol 149 atterri à l'aéroport international de Koweït, quatre heures après l'invasion irakienne, conduisant à la capture des passagers et de l'équipage et à la destruction de l'avion, un Boeing 747-100, immatriculé G-AWND.

Le , le Vol British Airways 38, un Boeing 777-200ER en provenance de Pékin, s'écrase à environ 300 m de la piste 27 Gauche de l'aéroport de Londres Heathrow, et termine sa course non loin du seuil de piste. Les dommages importants au train d'atterrissage, aux ailes et aux moteurs seront la cause de la perte annoncée du premier Boeing 777. Il n’y eut à déplorer aucun décès lors de cet accident, seulement un blessé grave et douze blessés légers.

Le , le vol 2276 British Airways, un Boeing 777, au départ de l'aéroport de Las Vegas-McCarran et à destination de l'aéroport de Londres-Gatwick, subit une défaillance moteur non-contenue durant sa course de décollage à Las Vegas. Un incendie se déclare sur le moteur endommagé. L'équipage annule le décollage et procède à l'évacuation de l'appareil. On dénombre 14 blessés légers durant l'évacuation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. pour les vols domestiques
  2. a et b (en) « British Airways Plc Annual Report and Accounts », sur http://www.morningstar.co.uk (consulté le 19 avril 2013)
  3. « Explore Our Past 1970-1979 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), British Airways, consulté le 24 septembre 2013
  4. TSRinfo.ch consulté le 12.11.2009
  5. Virginie Malingre-Londres, « British Airways affronte sa première grève depuis treize ans », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  6. (fr) « Fusion conclue entre British Airways et Iberia », sur La Tribune,‎ (consulté le 10 novembre 2015)
  7. « Commission Européenne - COMMUNIQUES DE PRESSE - Communiqué de presse - Antitrust: la Commission inflige à onze transporteurs de fret aérien des amendes pour un montant de 799 millions EUR », sur europa.eu,‎ (consulté le 10 novembre 2015)
  8. (fr) « British Airways revend BMI Regional au consortium Sector Aviation Holdings », sur Le Point,‎ (consulté le 10 novembre 2015)
  9. Oneworld
  10. http://www.planespotters.net/Airline/British-Airways
  11. http://www.ch-aviation.com/portal/airline/BA#al_profile_tab_fleet
  12. « British Airways Fleet Details and History - Planespotters.net Just Aviation », sur www.planespotters.net (consulté le 13 janvier 2016)
  13. L’Airbus A380 de British Airways part à Los Angeles, Air Journal, 24 septembre 2013
  14. (en) « Fleet Facts/About BA », sur britishairways.com
  15. http://origin.amadeus.com/corpweb/NewsItem2.nsf/86e754292d8b8060c1256f8f0058bcfc/788f9b3368cd4215412568c6003aa7e4?OpenDocument

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :