Aéroport international O'Hare de Chicago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir O'Hare.
Aéroport international O'Hare
Image illustrative de l'article Aéroport international O'Hare de Chicago
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville Chicago (Illinois)
Coordonnées 41° 58′ 44″ nord, 87° 54′ 17″ ouest
Altitude 204 m (668 ft)

Géolocalisation sur la carte : Illinois

(Voir situation sur carte : Illinois)
ORD
ORD

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
ORD
ORD
Pistes
Direction Longueur Surface
04L/22R 2 286 m (7 500 ft) asphalte
04R/22L 2 461 m (8 074 ft) asphalte
09L/27R 2 286 m (7 500 ft) béton
09R/27L 2 428 m (7 966 ft) asphalte/béton
10L/28R 3 962 m (12 999 ft) asphalte/béton
10C/28C 3 291 m (10 797 ft) béton
10R/28L 2 286 m (7 500 ft) béton
15/33 2 952 m (9 685 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA ORD
Code OACI KORD
Nom cartographique Chicago-O'Hare International Airport
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Chicago Airport System

L'aéroport international O'Hare (code AITA : ORD • code OACI : KORD) est un aéroport situé à Chicago dans l'Illinois (États-Unis). C'est le huitième aéroport mondial pour ce qui est du nombre de passagers (au 15 mars 2015) après l'aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta et l'aéroport international de Pékin. En 2010, il a accueilli plus de 66,7 millions de passagers. L'aéroport a été nommé en l'honneur de l'aviateur américain Edward O'Hare (1914-1943), premier as de l'US Navy, mort au combat dans le Pacifique.

Plaque tournante nord-américaine, O'Hare est aussi un des aéroports les plus perturbés dans son trafic que ce soit en raison de la densité des rotations ou des conditions climatiques difficiles qui règnent sur la région, aboutissant à de très nombreux retards. Ainsi jusqu'en 2005, il était le premier aéroport mondial pour le nombre de mouvements d'avions avant qu'une limitation fédérale des vols ne soit imposée pour réduire les retards sur l'aéroport et le rétrograde ainsi à la seconde place avec 882 617 mouvements (soit 2 418 par jour). O'Hare représente actuellement 1/6 des vols annulés aux États-Unis. Il est également le 4e aéroport américain par le nombre de destinations internationales desservies après ceux de JFK, LAX et Miami.

Si O'Hare est le principal aéroport de la ville, Chicago est également desservie par deux autres aéroports : l'aéroport international Midway de Chicago (plus proche du district financier de Downtown Chicago) et l'aéroport international de Gary/Chicago.

L'aéroport O'Hare de Chicago sert de hub principal à United Airlines (dont le siège est à Chicago) et de second hub à American Airlines (après Dallas-Fort Worth).

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan de l'aéroport O'Hare

L'aéroport fut construit entre 1942 et 1943 comme usine pour Douglas C-54 pendant la Seconde Guerre mondiale. L'emplacement fut choisi pour sa proximité de Downtown Chicago et du métro. Les deux millions de pieds carrés de l'usine ont eu besoin de facilité d'accès à la main-d'œuvre, aussi bien que son infrastructure étendue pour les chemins de fer. L'endroit de verger était une petite communauté préexistante dans le secteur, et l'aéroport était connu pendant la guerre en tant qu'aéroport du secteur de verger/champ de Douglas (par conséquent l'indicatif d'appel ORD). Le service était également l'emplacement du dépôt spécial de l'armée de l'air, qui a stocké beaucoup d'avions rares ou expérimentaux, y compris les avions ennemis capturés. Plus tard, ces avions historiques ont été transférés au National Museum of the United States Air Force (musée national de l'armée de l'air des États-Unis), continuant à former le noyau de la collection de musée de l'air et de l'espace de Smithsonien.

Le contrat de la société aéronautique de Douglas s'est terminé en 1945, et bien qu'on ait proposé des plans pour construire des avions commerciaux, la compagnie a finalement choisi de concentrer la production sur la côte ouest des États-Unis. Avec le départ de Douglas, l'aéroport s'est renommé l'aéroport de verger. En 1945, le service a été choisi par la ville de Chicago pour l'emplacement conforme aux besions prévisibles de l'aviation future. Bien que son code familier comprenne les trois lettres ORD, l'AITA reflète toujours la première identité de l'aéroport, il a été renommé en 1949 d'après le lieutenant commandant Edward O'Hare, un as du vol de la Seconde Guerre mondiale auquel on a attribué la médaille d'honneur.

Au début des années 1950, l'aéroport international Midway de Chicago, qui avait été l'aéroport primaire de Chicago depuis 1931, était devenu trop petit en dépit d'expansions multiples et ne pouvait plus supporter la prochaine génération prévue. La ville de Chicago et le FAA ont commencé à développer O'Hare comme aéroport principal pour les besoins futurs de Chicago. Les premiers vols commerciaux de passager y ont commencé en 1955, et une borne internationale a été établie en 1958, mais la majorité du trafic domestique ne s'est pas déplacée de l'allée centrale jusqu'à l'accomplissement d'une expansion en 1962 de O'Hare. L'arrivée de l'ancien trafic de l'allée centrale a immédiatement fait de O'Hare l'aéroport le plus occupé du monde, servant 10 millions de passagers annuellement. Dans un délai de deux ans le nombre doublerait. En 1997, le volume annuel de passager a atteint 70 millions ; il approche maintenant 80 millions de passagers.

L'aéroport O'Hare est administrativement relié à la ville de Chicago par l'intermédiaire d'une bande étroite de terre, approximativement 200 pieds de large, le long de Foster Avenue, et de la rivière Des Plaines. Cette terre a été annexée dans les limites de la ville de Chicago dans les années 1950 pour assurer la contiguïté gouvernementale de la ville afin de garder l'enceinte de l'aéroport sous son contrôle[1]. La bande est limitrophe au nord par le village de Rosemont et au sud par celui de Schiller Park. En 1984, la ligne bleue de la Chicago Transit Authority a été étendue vers l'aéroport.

Situation[modifier | modifier le code]

Terminaux[modifier | modifier le code]

L'aéroport International O'Hare a quatre terminaux. Deux terminaux additionnels sont envisagés. Pour le côté Ouest, si la reconfiguration de piste est accomplie, avec l'accès d'I-90 et/ou de l'autoroute urbaine d'Elgin-O'Hare, il y a la possibilité d'inclure un grand complexe au niveau du terminal. United Airlines est la plus importante compagnie aérienne à Chicago-O'Hare, transportant 48,79 % des passagers. American Airlines est la seconde avec 39,89 %. L'aéroport international de Chicago O'Hare possède 186 portes d'embarquement dans les quatre terminaux (1, 2, 3, 5) et 9 halls (B, C, E, F, G, H, K, L, M).

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Passagers[modifier | modifier le code]

Note : Toutes les arrivées internationales, à l'exception des arrivées depuis les aéroports déjà soumis au prédédouanement (United States border preclearance), ont lieues au Terminal 5.

Compagnies Destinations
Drapeau de l'Irlande Aer Lingus Dublin
Drapeau du Mexique Aeroméxico Guadalajara-M. Hidalgo y Costilla, Mexico-B. Juárez
Drapeau du Canada Air Canada Toronto-L. B. Pearson

En saison: Montréal-P. E. Trudeau

Drapeau du Canada Air Canada Express Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson, Vancouver
Air Choice One Burlington, Decatur (en), Ironwood (Gogebic County) (en), Mason City
Drapeau de la France Air France Paris-Charles de Gaulle
Drapeau de l'Inde Air India Delhi-Indira Gandhi, Hyderabad-R. Gandhi
Drapeau des États-Unis Alaska Airlines Anchorage T.-Stevens, Portland (Oregon), Seattle-Tacoma
Drapeau de l'Italie Alitalia En saison: Rome Léonard-de-Vinci/Fiumicino
Drapeau du Japon All Nippon Airways Tokyo-Haneda, Tokyo-Narita
Drapeau des États-Unis American Airlines En saison:
Drapeau des États-Unis American Eagle
En saison:
Drapeau de la Corée du Sud Asiana Airlines Séoul-Incheon
Drapeau de l'Autriche Austrian Airlines Vienne-Schwechat
Drapeau du Salvador Avianca El Salvador San Salvador-M. O. A. Romero y Galdámez
Bahamasair Nassau L. Pindling
Drapeau du Royaume-Uni British Airways Londres-Heathrow
Drapeau de Hong Kong Cathay Pacific Hong Kong
Drapeau du Royaume-Uni Cayman Airways En saison: Grand Cayman-Owen Roberts (en)
Drapeau de la République populaire de Chine China Eastern Airlines Shanghaï - Pudong
Drapeau du Panama Copa Airlines Panama-Tocumen
Drapeau des États-Unis Delta Air Lines Atlanta H.-Jackson, Détroit, Minneapolis/St. Paul, Salt Lake City, Seattle-Tacoma
Drapeau des États-Unis Delta Connection Cincinnati/Northern Kentucky, Détroit, Minneapolis/St. Paul, New York-John F. Kennedy, Salt Lake City
Drapeau des États-Unis Delta Shuttle New York-LaGuardia
Drapeau des Émirats arabes unis Emirates Dubaï
Drapeau des Émirats arabes unis Etihad Airways Abou Dabi
Drapeau de la République de Chine EVA Air Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la Finlande Finnair En saison: Helsinki-Vantaa
Drapeau des États-Unis Frontier Airlines En saison:
Drapeau de la République populaire de Chine Hainan Airlines Pékin-Capitale
Drapeau de l'Espagne Iberia Madrid-Barajas
Drapeau de l'Islande Icelandair Reykjavik-Keflavík
Drapeau du Mexique Interjet Mexico-B. Juárez
Drapeau du Japon Japan Airlines Tokyo-Narita
Drapeau des États-Unis JetBlue Airways Boston Logan, Fort Lauderdale-Hollywood, New York-John F. Kennedy
Drapeau des Pays-Bas KLM Amsterdam-Schiphol
Drapeau de la Corée du Sud Korean Air Séoul-Incheon
Drapeau de la Pologne LOT Polish Airlines Budapest-Ferenc Liszt (débute mai 5, 2018)[10], Cracovie-Jean-Paul II, Varsovie-Chopin
Drapeau de l'Allemagne Lufthansa Francfort, Munich-F. J. Strauß
Drapeau de la Norvège Norwegian Air Shuttle

opéré par Drapeau de la Norvège Norwegian Long Haul

Londres-Gatwick (débute mars 25, 2018)[11]
Drapeau du Qatar Qatar Airways Doha-Hamad
Drapeau de la Jordanie Royal Jordanian Amman-Reine Alia
Scandinavian Airlines Copenhague-Kastrup, Stockholm-Arlanda
Drapeau des États-Unis Spirit Airlines En saison:
Drapeau de la Suisse Swiss International Air Lines Zurich
Drapeau de la Turquie Turkish Airlines Istanbul-Atatürk
Drapeau des États-Unis United Airlines En saison:
Drapeau des États-Unis United Express
En saison:
Drapeau des États-Unis Virgin America Los Angeles, San Francisco
Drapeau du Mexique VivaAerobus En saison: Cancún (débute février 18 2018; se termine le août 12, 2018)[20]
Drapeau du Mexique Volaris Guadalajara-M. Hidalgo y Costilla, Santa Cruz (Huatulco) (en), Ixtapa/Zihuatanejo (es)[21], Mexico-B. Juárez, Monterrey
Drapeau du Canada WestJet En saison: Calgary
Drapeau de l'Islande WOW air En saison: Reykjavik-Keflavík

Édité le 27/11/2017

Opérateurs de cargaison[modifier | modifier le code]

Toutes les destinations directes depuis O'Hare.

L'aéroport international O'Hare de Chicago est un leader en matière de circulation du fret, du courrier et des marchandises. O'Hare est actuellement le septième aéroport cargaison-mobile le plus occupé de l'Amérique du Nord. Les fleurs d'Amérique latine, l'électronique d'Asie et l'outillage industriel d'Europe sont seulement une petite partie des 1,7 million de tonnes de mouvements de fret aérien y transitant tous les ans. Des marchandises sont embarquées vers plus de 210 destinations globales par 23 des 25 porteurs principaux de cargaison et il offre plus de 50 lignes aériennes pour les passagers.

L'importation et les exportations internationales sont très efficaces depuis O'Hare car l'aéroport est desservi par un grand nombre d'autoroutes et de routes nationales. Les agents de douanes font de O'Hare un choix logique et efficace pour la distribution de cargaison.

Les avantages de O'Hare sont impressionnants. Si l'aéroport était un pays, il se rangerait juste devant la Roumanie en valeur de marchandises exportées et juste devant Israël en valeur des marchandises importées. L'accès inégalé de O'Hare à la chaîne d'approvisionnements globale fait vraiment de Chicago un lieu de passage mondial.

Plan de modernisation[modifier | modifier le code]

La saturation du trafic, les retards et les annulations de vols sur O'Hare affectent la circulation aérienne sur l'ensemble des États-Unis. En 2004, United Airlines et American Airlines ont accepté de modifier la programmation de leurs vols pour réduire la congestion de l'aéroport. À cause du trafic aérien sur et aux alentours de l'aéroport, les contrôleurs aériens de O'Hare sont considérés comme les plus occupés du monde pour ce qui est du nombre de vols traités par heure.

La ville a donc approuvé un investissement de 6 milliards de dollars pour accroître les capacités de l'aéroport de 60 % et abaisser les retards de 79 %. Ce plan a été approuvé par la FAA en et entraînera une reconfiguration des pistes et un agrandissement des terminaux. 4 pistes seront ajoutées et 3 abandonnées dans le but de donner au terrain d'atterrissage une configuration de 8 pistes parallèles, similaire à celle de l'aéroport international de Dallas-Fort Worth. Ce plan est jugé nécessaire pour augmenter la capacité du nombre de vols de l'aéroport et éviter qu'il ne soit dépassé par d'autres aéroports du pays. Les avions devraient pouvoir atterrir et se poser plus rapidement, même par temps extrême comme peut le connaitre la région de Chicago. Le plan de modernisation a été lancé après de sérieux retards et l'achèvement de la première nouvelle piste est prévu pour 2008-2009. Les terminaux 3 et 5 seront agrandis et un nouveau terminal Ouest est programmé avec de nouveaux accès par l'ouest de l'aéroport. Cependant des acquisitions de terrains sont nécessaires, demandant le relogement de 2 800 habitants. Ce programme de modernisation augmentera la capacité de l'aéroport à 3 800 mouvements d'avions par jour contre 2 700 actuellement et augmentera considérablement la capacité en nombre de passagers :

  •      pistes existantes
  •      nouvelles pistes
  •      pistes supprimées

Transports[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Métro de Chicago, Airport Transit System et Metra.
Une rame de l'Airport Transit System.

À l'intérieur même de l'aéroport existe un système de transports en commun propre à l'aéroport appelé Airport Transit System (ATS), un système de navettes automatisé long de 4 km fonctionnant 24 heures par jour, et reliant les quatre aérogares et les parcs de stationnement les plus éloignés. Le système est opérationnel depuis 1993, et sera soumis prochainement à l'amélioration du système par l'ajout de 24 nouvelles voitures et par l'extension de la ligne vers un nouveau garage de stationnement. Les travaux seront rendus possibles grâce à un don de 90 millions de dollars.

Concernant la desserte de l'aéroport O'Hare depuis les transports en commun de la ville, la ligne bleue du métro de Chicago relie l'aéroport (par la station O'Hare) à la station Forest Park. D'une manière générale, elle dessert les quartiers nord-ouest de la ville, en passant par le secteur financier du Loop (Downtown Chicago), pour s'y rendre il faut compter environ 45 minutes.

C'est la deuxième ligne la plus fréquentée avec 130 000 voyageurs par jour. Elle fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L'extension vers O'Hare a été inaugurée en 1984 par le maire Harold Washington. Par l'autoroute, la Kennedy Expressway passe également par l'aéroport depuis Downtown ou les banlieues nord. Par le chemin de fer, le Metra qui est le plus vaste réseau de train de banlieue de l'aire métropolitaine de Chicago dessert également O'Hare.

Incidents[modifier | modifier le code]

  • Le 25 mai 1979, le McDonnell Douglas DC-10 opérant le vol 191 American Airlines s'écrase suite au détachement de l'avion du moteur numéro 1 peu après son décollage. Ce crash tue les 271 occupants de l'avion et deux personnes au sol.
  • Le 28 octobre 2016, un avion du vol 383 d'American Airlines prend feu au moment du décollage pour des raisons encore inconnues. Une vingtaine de personnes sont légèrement blessées[22].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Films ayant pour cadre l'aéroport O'Hare, pour ne citer qu'eux :

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Zorn, « Suburban O'Hare? Lawyer maps a case to cut off city », (consulté le 4 novembre 2016)
  2. Lauren Zumbach, « American adding summer flights from Chicago to Venice next year », sur ChicagoTribune.com
  3. « Frontier Airlines adding new nonstop flights from El Paso to Chicago », sur KVIA.com,
  4. Warren L. Wise wwise@postandcourier.com, « Frontier Airlines to launch new Charleston flights to Chicago, Denver and Philadelphia », sur PostAndCourier.com
  5. http://jacksonville.com/business/2017-09-26/frontier-begin-flights-four-cities-jacksonville.html
  6. UBM (UK) Ltd. 2017, « Frontier Airlines outlines launch date for new routes in S18 », sur RoutesOnline.com
  7. « Frontier Airlines announces start dates for Pensacola flights », sur PNJ.com
  8. https://www.bizjournals.com/chicago/news/2017/10/10/frontier-airlines-adding-service-from-ohare.html
  9. https://www.flyfrontier.com/news/posts/2017/october/frontier-airlines-brings-more-service-to-chicago-o-hare-new-flights-to-san-francisco-and-washington-dulles/
  10. « LOT narodowym przewoźnikiem Węgier! Poleci z Budapesztu do Chicago i NYC! »
  11. Liu, Jim, « Norwegian adds Austin / Chicago service in S18 », Routesonline, (consulté le 5 juillet 2017)
  12. UBM (UK) Ltd. 2017, « United domestique routes addition from juin 2017 »
  13. Jasmine Adams, « SkyWest Airlines approved as Cape Girardeau's air service provider », sur KFVS12.com
  14. « United continues domestique routes expansion in 2018 », RoutesOnline,
  15. (en) Tim Sheehan, « Chicago will be new airline connection for Fresno travelers », fresnobee.com (en),‎ (lire en ligne)
  16. http://airlineinfo.com/ostpdf100/666.pdf
  17. Emmy Freedman, « Shenandoah Valley Regional Airport Replaces ViaAir with SkyWest Airlines », sur NBC29.com
  18. https://www.bizjournals.com/triangle/news/2017/11/20/wilmington-airport-adds-flights-to-chicago.html?ana=RSS%26s%3Darticle_search
  19. UBM (UK) Ltd. 2017, « United adds En saison Chicago - Sun Valley route in W17 », sur RoutesOnline.com
  20. « New Flights », Viva Aerobus,
  21. (es) « Volaris will connect Chicago with Huatulco and Zihuatanejo », Grupo Milenio, (consulté le 19 février 2017)
  22. « Un avion prend feu sur le tarmac d'un aéroport de Chicago », sur Le Huffington Post (consulté le 30 octobre 2016)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]