Aéroport de Nagoya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aéroport de Nagoya
名古屋飛行場
Nagoya Hikōjō
Bâtiment principal de l'aéroport.
Bâtiment principal de l'aéroport.
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture préfecture d'Aichi
Ville Komaki
Date d'ouverture 1944
Coordonnées 35° 15′ 18″ nord, 136° 55′ 28″ est
Altitude 14 m (46 ft)

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
NKM
NKM
Pistes
Direction Longueur Surface
16/34 2 800 m (9 186 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA NKM
Code OACI RJNA
Type d'aéroport civil/militaire

L'aéroport de Nagoya (名古屋飛行場, Nagoya Hikōjō?, (code AITA : NKM • code OACI : RJNA)) est situé près de Nagoya, dans les villes de Komaki et Kasugai, dans la préfecture d'Aichi, au Japon.

Historique[modifier | modifier le code]

L'aéroport est à l'origine une base aérienne créer en 1944 du Service aérien de l'Armée impériale japonaise, avant d'être placée sous le contrôle de l'US Air Force de 1946 à 1958 sous le nom de base aérienne de Komaki.

Cet aéroport fut longtemps l'aéroport principal de l'agglomération de Nagoya, jusqu'à l'inauguration de l'aéroport international du Chūbu.

Son trafic a sensiblement réduit depuis l'ouverture de ce dernier. En 2012, l'aéroport de Nagoya n'est plus relié qu'avec quelques localités Japonaises : Aomori, Fukuoka, Kumamoto, Niigata, Iwate.

Un des 4 Boeing KC-767 stationnés sur l'aéroport.

Dans les années 2010, la Force aérienne d'autodéfense japonaise maintient sur place une unité de transport tactique, le 1 Yuso Kokutai (1re Escadre de transport aérien tactique), doté d'un escadron de Lockheed C-130H (401 Hikotai) et d'un escadron de ravitailleurs en vol Boeing KC-767 (404 Hikotai), ainsi qu'une formation d'entraînement aux missions de recherche et de sauvetage (Kyunan Kyoikutai, sur avions de patrouille maritime Hawker 800, désignés localement U-125A, et hélicoptères Mitsubishi UH-60J).

L'entreprise aéronautique Mitsubishi Aircraft Corporation (en) possède son siège social dans l'aéroport alors que la Mitsubishi Heavy Industries dispose d'une usine à proximité. C'est dans cette usine (orientée vers l'aéronautique en 1916) qu'est produit le Mitsubishi MRJ. Elle y assure aussi l'entretien des hélicoptères militaires MH-53, SH-60 et UH-60 en service au sein des forces armées japonaises[1].

Le musée de l'aviation d'Aichi inauguré le 30 novembre 2017 occupe une partie du site[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Fuji Dream Airlines Aomori, Fukuoka, Morioka/Hanamaki (en), Izumo (en)[3], Kitakyūshū[3], Kōchi (en), Kumamoto, Niigata, Yamagata (en)

Édité le 07/10/2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ciders,, « Komaki (Japon) », sur www.aviationsmilitaires.net, (consulté en 13 d&décembre 2018).
  2. (en) « Aichi Museum of Flight, Nagoya-Komaki Airport, Aichi Prefecture April 4, 2018 », sur http://www.j-hangarspace.jp, (consulté le 13 décembre 2018).
  3. a et b http://airlineroute.net/2015/01/22/jh-s15/

Lien externe[modifier | modifier le code]