China Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
China Airlines

中華航空; pinyin: Zhōnghuá Hángkōng
Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
CI CAL Dynasty
Repères historiques
Date de création
Généralités
Basée à Aéroport international Taïwan Taoyuan
Autres bases

Aéroport international de Kaohsiung Aéroport international de Hong Kong

Aéroport Suvarnabhumi de Bangkok
Programme de fidélité Dynasty Flyer
Alliance Skyteam
Taille de la flotte 63
Nombre de destinations 110
Siège social Drapeau de la République de Chine République de Chine (Taïwan) Taoyuan
Société mère China Aviation Development Foundation
Filiales Mandarin Airlines
Effectif 10 834 dont 8958 à Taïwan (2013)
Dirigeants Wei Philip Hsing-Hsiung (PDG), Sun Huang-Hsiang (président)
Site web www.china-airlines.com
CAL Park, le siège social de China Airlines

China Airlines (CAL, chinois : 中華航空, couramment abrégé en 華航) (code AITA : CI ; code OACI : CAL) est la compagnie aérienne nationale de Taïwan (à ne pas confondre avec Air China, compagnie nationale de la République populaire de Chine). Officiellement, China Airlines n'est pas une société publique : c'est la China Aviation Development Foundation (中華航空事業發展基金會) qui en est propriétaire, et qui par un lien indirect fait partie du gouvernement de Taïwan. Basée à l'Aéroport international de Taïpei Taoyuan, China Airlines est membre de l’alliance SkyTeam et dessert plus de cent destinations en Asie, en Europe, en Amérique du Nord et en Océanie.

Elle possède une filiale régionale, Mandarin Airlines, et une division dédiée au transport de fret, China Airlines Cargo.

Son nom japonais est[チャイナ エアライン](Chaina Earain), et sa concurrente principale EVA Air.

Histoire[modifier | modifier le code]

China Airlines a été fondée par un officier retraité de la Force aérienne de la République de Chine, Hsu Huang-Sheng, et a inauguré son exploitation le avec une flotte de 2 PBY Amphibians et un C54[1]. Les actions de la compagnie appartenaient à 100 % au gouvernement de la République de Chine (Taïwan), et son activité se concentrait largement sur les vols charters. Dans les années 1960, China Airlines lance ses premières routes domestiques et internationales : le premier service régulier de la compagnie relie Taïpei à Hualien en octobre 1962. La première destination internationale est Saïgon au Sud-Vietnam (Hô-Chi-Minh-Ville au Viet-nam de nos jours) le . China Airlines s’envole l’année suivante vers Hong Kong, et les liaisons transpacifiques sont lancées le avec un service reliant Taïpei à San Francisco.

Depuis vingt ans, China Airlines a connu quelques grandes expansions de son réseau, notamment vers les États-Unis et l’Europe : Amsterdam fut la première destination européenne de la compagnie. Dans les années 1980, China Airlines lance un vol passager faisant le tour du monde (Taïpei-Anchorage-New York-Amsterdam-Dubaï-Taïpei). Ce service est rapidement suspendu, mais China Airlines conserve les droits sur cette route. Le , le PDG de China Airlines, Hsing-Hsiung WEI a annoncé dans une conférence de presse que la compagnie reprendra ce tour du monde en fret avec China Airlines Cargo avant la fin 2008. China Airlines projette d'opérer les vols cargo chaque jeudi (Taïpei-New York-Houston-Amsterdam-Dubaï-Taïpei) et chaque samedi (Taïpei-Nashville-Amsterdam-Dubaï-Taïpei). En 1993, China Airlines a été listée à la Bourse de Taïwan.

En tant que compagnie nationale de la République de Chine (Taïwan), China Airlines a été longtemps victime de disputes politiques liées au statut de Taïwan, plusieurs pays interdisant l'atterrissage de ses appareils sous la pression de la République populaire de Chine. En conséquence, China Airlines a établi une filiale, Mandarin Airlines, en 1991 pour lancer des routes vers Vancouver et Sydney, et changé en 1995 sa livrée qui incluait depuis des décennies le drapeau national de Taïwan : l'image d'une fleur rouge de prunier remplace le drapeau national sur l’empennage vertical, alors que les couleurs nationales bleu-blanc-rouge apparaissent sur le fuselage.

À la suite du dégel des relations diplomatiques ente Taïwan et la Chine, China Airlines lance en 2008 ses premiers vols charters vers le continent, où elle dessert toujours Hong Kong (qui était alors le marché le plus rentable de la compagnie : en 2006, 13,3 % du revenu de US$ 3,7 milliard est généré par les plus de 140 vols hebdomadaires entre Taïpei, Kaohsiung et Hong Kong). La signature d’un traité aérien entre les deux pays permet d'ouvrir de nouvelles routes, et en 2013 China Airlines dessert une trentaine de villes en Chine continentale.

Le 14 septembre 2010, China Airlines annonce son arrivée dans l'alliance Skyteam, qu’elle intègre officiellement le 18 septembre 2011.

Composition du Groupe[modifier | modifier le code]

Le Groupe China Airlines comporte les filiales suivantes[2]:

  • CAL-Dynasty International, Inc. (100.00%)
    • Dynasty Properties Co., Ltd. (100.00%)
    • Dynasty Hotel of Hawaii, Inc. (100.00%)
  • CAL-Asia Investment Inc. (100.00%)
    • Yangtze River Express Airlines Co., Ltd. (25%)
  • Hwa Hsia Company Ltd. (100.00%)
  • Freighter Queen Ltd. (100.00%)
  • Freighter Prince Ltd. (100.00%)
  • Freighter Princess Ltd. (100.00%)
  • Yestrip Co. Ltd. (100.00%)
  • Cal Park Co. Ltd (100.00%)
  • Cal Hotel Co. Ltd. (100.00%)
  • Abacus Distribution Systems Taiwan Ltd. (93.93%)
  • Mandarin Airlines, Ltd. (93.99%)
  • China Pacific Laundry Services Ltd. (55.00%)
  • Taiwan Air Cargo Terminal Ltd. (54.00%)
  • Dynasty Holidays, Inc. (51.00%)
  • China Pacific Catering Services Ltd. (51.00%)
  • Taoyuan International Airport Services Co., Ltd. (49.00%)
  • Taiwan Airport Services Co. Ltd. (47.35%)
    • Taiwan Airport Services (Samoa) Co. Ltd. (100.00%)
  • Global Sky Express Ltd. (25.00%)

Destinations[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Destinations de China Airlines.

Partage de codes[modifier | modifier le code]

En août 2013, China Airlines partage ses codes avec les compagnies aériennes suivantes

Flotte[modifier | modifier le code]

Airbus A330-300 de China Airlines à l'atterrissage à l'aéroport international de Hong Kong.
Boeing 747-400F de China Airlines Cargo

En avril 2016, les avions suivants sont en service au sein de la flotte de China Airlines[2],[4] :

Avion En Service Commandes
Passagers Notes
F J Y+ Family Couch Y Total
Airbus A330-300 24 12 36 277 313
12 30 277 307
Airbus A340-300 4 30 246 276 Seront remplacés par des A350-900 en 2016
Airbus A350-900 14 32 31 12 231 306 Livraisons à partir de 2016
+6 options, qui pourraient être changées pour des A350-1000
Boeing 737-800 18 8 150 158
Boeing 747-400 8
4 12 49 314 375 Version 3
2 70 319 389 Version 4 (remis à neuf)
2 12 49 319 380 Version 5 (remis à neuf)
Boeing 777-300ER 9 1 40 62 30 226 358 Dernière livraison en 2016
Total 63 15
China Airlines Cargo
Boeing 747-400F 18

Accidents[modifier | modifier le code]

Depuis 1970, la compagnie a enregistré un taux de 7,16 accidents mortels par million de vol[5] alors que la moyenne mondiale est inférieure à 1,0[6]. La compagnie détient en effet le triste record du plus grand nombre de victimes: 760[7]. Ci-dessous sont listées les accidents mortels ou significatifs.

  •  : le vol 227, opéré en Douglas C-47A, sur le tronçon Taïtung > Kaohsiung se crasha contre le Mont paku[réf. souhaitée], Taïwan, après avoir rencontré des turbulences et un courant descendant. Les 24 passagers et membres d'équipages sont tués[8].
  •  : dans un brouillard épais, un NAMC YS-11 accroche le sommet d'un bâtiment avant son atterrissage à Taïpei entraînant la mort de 14 passagers et membres d'équipage (sur 31)

[9]

  •  : les 17 passagers et 8 membres d'équipage de la Caravelle B-1852 de la compagnie trouvent la mort alors que l'appareil, qui assurait une liaison entre Taïpei et Hong-Kong, est désintégré en vol au-dessus des îles Penghu par l'explosion d'une bombe[10]
  •  : un Boeing 707 se crashe au décollage lors d'un vol d'entraînement, tuant les 6 membres d'équipage[11].
  •  : le vol 811, en Boeing 707 se crashe à l'Aéroport de Manille, tuant deux passagers sur 135 personnes à bord[12].
  •  : le Boeing 747SP "N4522V" de China Airlines, parti de Taïpei et à destination de Los Angeles, est en croisière à 41 000 pieds quand le réacteur no 4 s'éteint. En tentant de relancer le réacteur, le pilote met son appareil dans une descente incontrôlable. Le commandant de vol ne fut capable de reprendre le contrôle de l'appareil qu'à 9 500 pieds. Malgré la folle chute et des dommages très importants à la structure de l'appareil, le pilote put atterrir sans problème majeur. Seuls 2 blessés graves furent enregistrés parmi les 274 passagers et membres d'équipage [13].
  •  : un Boeing 737 de China Airlines est détourné entre Taïpei et Kaohsiung par un pirate de l'air qui veut se rendre à Hong-Kong. Il n'y a aucune victime[14].
  •  : 13 personnes sont tuées dans le crash du Boeing 737-281 "B-1870" de China Airlines à Makung, vers Penghu. Après l'éclatement d'un pneu du train avant, le pilote annule l'atterrissage. L'appareil s'écrase dans la mer ensuite et n'est retrouvé au fond de la mer que le 10 mars[15].
  •  : le pilote détourne son Boeing 747F vers Guangzhou en Chine communiste. Le pilote est resté, tandis que Taïwan a pu rapatrier l'avion et deux autres membres d'équipage [16]
  •  : un Boeing 737 se crasha contre une montagne vers Hualien, Taïwan. Les 54 personnes à bord n'en réchappent pas.
Airbus A340 de China Airlines
  •  : le Boeing 747-2R7F "B-198" de fret heurte une colline à Wanli, Taïwan) après la perte des réacteurs no 3 et 4, entraînant la mort des 5 membres d'équipage [17]
  •  : le Boeing 747-409 "B-165" (sorti d'usine en 1993) sort de piste après son atterrissage à Hong-Kong Kai Tak pendant un typhon. Les 396 personnes à bord seront évacuées saines et sauves[18].
  •  : l'Airbus A300B4-622R "B-1816" s'écrase pendant l'atterrissage à Nagoya, au Japon. 264 personnes ont été tuées sur les 271 passagers et membres d'équipage à bord [19]
  •  : le vol 676 assuré en Airbus A300B4-622R "B-1814" s'écrase à l'atterrissage à Taïpei tuant les 196 personnes à bord ainsi que 7 personnes au sol. Parmi les victimes, on compte Hsu Yuan-Dong, président de la Banque Centrale de Taïwan[20]
  •  : le MD-11 "B-150" du vol 642 de Mandarin Airlines parti de Bangkok pour Taïpei via Hong-Kong s'écrase lors de l'atterrissage à Hong Kong. 3 passagers (sur un total de 315 personnes à bord) seront tués[21].
  •  : le Boeing 747-209B "B-18255" du vol 611 se disloque en vol 20 minutes après son décollage de Taïpei, entrainant la mort des 225 personnes à bord

[22].

  •  : Le Boeing 737-800, en provenance de Taïpei, a atterri à 10 h 27 (h 27, à Paris) à l'aéroport de Naha, au Japon, et a soudainement pris feu, huit minutes après. L'avion a été entièrement détruit, le feu ayant été maîtrisé en une heure. Les 155 passagers et les 8 membres d'équipage sont sains et saufs[23].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Looking back - China Airlines », sur www.china-airlines.com (consulté le 3 décembre 2015)
  2. a et b (en) « China Airlines : about us », sur www.china-airlines.com (consulté le 3 décembre 2015)
  3. (en)http://finance.yahoo.com/news/hawaiian-airlines-signs-code-share-070505899.html;_ylt=A2KJ2Uau6OBRtxMAkbLQtDMD
  4. « China Airlines Fleet Details », sur planespotters.net
  5. (en) « Asia and Pacific region crashes by airline », sur www.airsafe.com (consulté le 3 décembre 2015)
  6. (en) « Fatal plane crash rates by model », sur www.airsafe.com (consulté le 3 décembre 2015)
  7. (en) « Accidents statistics : Fatalities by operator », sur www.airfleets.net|Airfleets aviation (consulté le 3 décembre 2015)
  8. (en) « ASN Aircraft accident Douglas C-47A-10-DK (DC-3D) B-309 Mt. Paku », sur aviation-safety.net (consulté le 3 décembre 2015)
  9. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  10. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  11. (en) « ASN Aircraft accident Boeing 707-324C B-1834 Taipei-Chiang Kai Shek International Airport (TPE) », sur aviation-safety.net (consulté le 3 décembre 2015)
  12. (en) « ASN Aircraft accident Boeing 707-309C B-1826 Manila International Airport (MNL) », sur aviation-safety.net (consulté le 3 décembre 2015)
  13. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  14. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  15. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  16. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  17. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  18. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  19. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  20. (en) Peter B. Ladkin, « The Crash of Flight CI676, a China Airlines Airbus A300, Taipei, Taiwan, Monday 16 February, 1998: What We Know So Far », sur www.rvs.uni-bielefeld.de,‎ (consulté le 3 décembre 2015)
  21. CRASH-AERIEN.COM - Le Site Français des Accidents et Incidents Aériens
  22. Accident Database: Accident Synopsis 05252002
  23. « Un avion prend feu, sans faire de victime, au Japon », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]