Busan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pusan)
Aller à : navigation, rechercher
Busan
Image illustrative de l'article Busan
Noms
Nom Hangeul 부산
Nom Hanja 釜山
Nom Romanisation révisée Busan
Nom McCune-Reischauer Pusan
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Statut Ville métropolitaine
ISO 3166-2 KR-26
Démographie
Population 3 657 840 hab. (2005)
Densité 4 791 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 06′ N 129° 02′ E / 35.1, 129.033 ()35° 06′ Nord 129° 02′ Est / 35.1, 129.033 ()  
Superficie 76 346 ha = 763,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte administrative de Corée du Sud
Busan

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte topographique de Corée du Sud
Busan

Busan (부산 ou 釜山 / "Fushan" en caractères chinois, littéralement : "la montagne-chaudron" ou "la montagne ressemblant à un chaudron" (et autres noms[1])) est une importante ville portuaire de Corée du Sud.

Caractère[modifier | modifier le code]

Avec approximativement 3,7 millions d'habitants, Busan (부산 en hangeul) est la deuxième ville de Corée du Sud, après Séoul (서울). Son aire urbaine compte 4 399 515 habitants en 2010[2].

Le marché de Jagalchi (자갈치 시장) (près du port très actif) est un quartier aux rues étroites et aux nombreuses échoppes, connu pour son marché aux poissons. Une part relativement importante de la population de Busan (부산) est d'origine russe. Un quartier connu sous le nom de « rue des magasins étrangers » compte de nombreux commerces russes, les échanges s'y font principalement en coréen et en russe. Le secteur a été appelé d'abord « rue des Étrangers » parce que beaucoup d'entreprises s'y sont installées pendant les années 1940 et 1950 pour approvisionner les troupes américaines dans le secteur.

Histoire[modifier | modifier le code]

La zone franche de Busan-Jinhae, une des deux seules du genre en Corée du Sud (l'autre est implantée dans le port d'Incheon), a été créée pour perpétuer le statut de Busan en tant que centre d'affaires international. Elle attire maintenant des navires de tous les horizons et aspire à devenir un centre financier régional. En outre, Busan est considérée par l'AAPA (Association américaine des autorités portuaires) comme le troisième port maritime au niveau mondial tant par l'importance de son trafic que par son efficacité.

Cette ville joua un rôle important pendant la guerre de Corée (1950-1953). Le combat au large de Busan empêcha un débarquement de l'armée nord-coréenne permettant à cette ville d'être l'une des rares régions à rester constamment sous contrôle sud-coréen. le « Périmètre de Busan », et son port, permirent aux renforts militaires de l'ONU, principalement des États-Unis, de débarquer massivement, et de partir à la reconquête de la péninsule.

Climat[modifier | modifier le code]

Située sur la côte sud, le climat de Busan est un peu plus chaud que dans le reste de la péninsule, la laissant relativement peu exposée au gel hivernal. Elle bénéficie donc d'un climat subtropical humide (Cwa selon Köppen), avec de fortes pluies en été dues à la mousson. Les environs sont propices à la culture du riz.

Relevé météorologique de Busan
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -1,4 0 4,1 9,4 14 17,5 21,8 23,3 19 13,6 7,3 1,3 10,8
Température moyenne (°C) 2,2 3,7 7,8 12,9 17,3 20,3 24 25,9 21,9 17,1 11 5 14,1
Température maximale moyenne (°C) 6,8 8,4 12,5 17,1 21,4 23,7 27 29,3 25,8 21,7 15,7 9,7 18,3
Ensoleillement (h) 200 177 204 196 224 183 166 211 168 202 187 201 2 319
Précipitations (mm) 31,7 42,9 79,1 148,6 148,1 223,9 256,9 203,8 186,7 62,1 64,9 23,5 1 472,2
Nombre de jours avec précipitations 4 5 6 8 7 9 11 8 8 4 5 3 78
Humidité relative (%) 51,3 55 58,7 66,5 69,8 78,7 85,1 80,5 74,8 65,4 59,3 53,6 66,6
Source : www.meteomedia.com (1961-1990) [2]


Arrondissements[modifier | modifier le code]

The administration map of Busan Metropolitan City.jpg
Busan vu par le satellite Spot

Busan est divisée en 15 arrondissements ("gu") et un district ("gun").

Éducation[modifier | modifier le code]

Universités[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Busan est jumelée avec des villes et provinces côtières du monde entier [3]:

Le port de Busan est lui aussi jumelé avec 6 autres ports [5]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par exemple: Pusan-gwangyŏksi (« Pusan-gwangyŏksi: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Pusan (« Pusan: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Fusan (« Fusan: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Fuzan-fu (« Fuzan-fu: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Husan (« Husan: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Husan Hu (« Husan Hu: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Pusan-chikhalsi (« Pusan-chikhalsi: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Pusan-jikhalsi (« Pusan-jikhalsi: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Pusan-pu (« Pusan-pu: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012), Pusan-si (« Pusan-si: Corée du Sud »,‎ 27 de agosto de 2012)
  2. http://world-gazetteer.com/wg.php?x=&men=gcis&lng=en&dat=32&srt=npan&col=aohdq&pt=a&va=&srt=pnan%7C
  3. Site officiel de la ville de Busan Liste des villes et provinces jumelées
  4. [1]
  5. Site de l'autorité portuaire de Busan Liste des ports jumelés
  6. http://www.city.osaka.lg.jp/contents/wdu020/french/more_about_osaka/osaka_world/index.html Site de la ville d'Osaka

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :