Le titre de cette page ne peut être modifié.

Caroline du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caroline.

35° 30′ 00″ N 80° 00′ 00″ O / 35.5, -80

North Carolina
Caroline du Nord
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec la Caroline du Nord en rouge.SurnomTar Heel StateEn français : « L'État du Tar Heel »DeviseEsse quam videri (latin)« Être plutôt que sembler »
Carte des États-Unis avec la Caroline du Nord en rouge.

Surnom
Tar Heel State
En français : « L'État du Tar Heel »

Devise
Esse quam videri (latin)
« Être plutôt que sembler »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Raleigh
Adhésion à l’Union  (12e État)
Gouverneur Pat McCrory (R)
Sénateurs Richard Burr (R)
Thom Tillis (R)
Nombre de représentants 13
ISO 3166-2 US-NC
Fuseau horaire -5
Démographie
Gentilé Nord-Carolinien/Nord-Carolinienne
Population 9 535 483 hab. (2010[1])
Densité 68 hab./km2
Rang 10e
Ville la plus peuplée Charlotte
Géographie
Altitude 215 m (min. : 0 m) (max. : Mont Mitchell 2 038 m)
Superficie 139 509 km2
Rang 28e
– Terre 126 256 km2
– Eau (%) 13 253 km2 (9.5 %)
Coordonnées 34° N à 36°21' N (901 km)
75°30' W à 84°15' W (240 km)
Divers
Langues officielles Anglais
Liens
Site web www.nc.gov

La Caroline du Nord (en anglais North Carolina) est un État du Sud des États-Unis. Sa capitale est Raleigh, et sa plus grande ville est Charlotte et son agglomération (Metrolina). Avec 9 535 483 habitants en 2010 sur une superficie de 139 509 km2, l'État est le 10e du pays par sa population et le 28e par sa taille. Longeant l'océan Atlantique à l'est, elle est bordée par la Caroline du Sud et la Géorgie au sud, le Tennessee à l'ouest, et la Virginie au nord. Territoire colonisé et occupé par les Européens dès le XVIe siècle, la Caroline du Nord est l'une des Treize colonies qui fondèrent les États-Unis d'Amérique. Elle est divisée en cent comtés. En grande partie rurale, elle présente des paysages divers, entre les plateaux du Piedmont, les îles des Outer Banks et le Cap Hatteras, et les Blue Ridge Mountains, partie de la chaîne des Appalaches. Le Mont Mitchell, point culminant de l'est des États-Unis, se trouve dans l'ouest de l'État.

Le territoire est peuplé depuis plus de 12 000 ans par des tribus amérindiennes, dont les Cherokees et les Tuscaroras. Découverte en 1512 par Juan Ponce de León, la Caroline du Nord est colonisée par des Espagnols, des Français et des Anglais durant le XVIe siècle et le XVIIe siècle. Dans les années 1730, de nombreux immigrants écossais s'installent au pied des Appalaches, et se révoltent contre la domination britannique lors de la Guerre d'Indépendance. Le 21 novembre 1789, la Caroline du Nord devient le 12e État de l'Union. À partir de 1870, elle connaît une forte expansion démographique, et voit sa population doubler entre 1970 (cinq millions d'habitants) et 2010 (9,5 millions). L'agglomération Raleigh-Durham, appelée aussi Research Triangle, compte à elle seule plus de 1,8 million d'habitants. La ville principale de l'État, Charlotte, dépasse les 2 millions d'habitants dans son agglomération.

Depuis les années 1950, l'économie de la Caroline du Nord connaît une phase de transition, passant de l'industrie manufacturière (tabac, textile, biens de consommation) à une économie plus diversifiée, notamment dans les secteurs de l'énergie, des biotechnologies et de la finance. L'État est traditionnellement conservateur et soutient généralement le Parti républicain, mais il est désormais considéré comme un swing state. Marqué par l'importance de la religion évangélique baptiste, il appartient à la Bible Belt. En outre, la Caroline du Nord compte de nombreux établissements universitaires, dont deux universités qui figurent parmi les plus prestigieuses du pays: Duke et l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Enfin, la ville de Charlotte accueille plusieurs équipes sportives, dont les Panthers de la Caroline (football américain) et les Hornets de Charlotte, l'une des équipes évoluant en NBA (basket-ball).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Caroline est tiré du nom latin Carolus (Charles), en l'honneur du roi Charles Ier d'Angleterre (qui a fait la concession de terres d'origine en 1629).

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Caroline du Nord.
Sir Walter Raleigh (et son fils), explorateur anglais.

Peuplé par l'homme depuis plus de 12 000 ans au gré des vagues de migration, son territoire est partagé par diverses tribus dont les Cherokees, Tuscaroras, Cheraw, Pamlico, Meherrin, Coree, Machapunga, Indiens du Cape Fear, Waxhaw, Saponi, Tutelo, Waccamaw, Coharie, Woccon et Catawba. Elle fut le second territoire américain colonisé par l'Angleterre. Découvert en 1512 par l'Espagnol Juan Ponce de León et connu longtemps à partir de 1663 sous le nom de colonie d'Albemarle, du nom de l'estuaire d'Albemarle, Aumale en français (ainsi désigné en l'honneur du conseiller George Monck fait duc d'Aumale et bénéficiaire du comté de Moncks Corner par Charles II), le pays fut concédé en 1584 par Élisabeth à Walter Raleigh, qui tenta, mais sans succès, d'y former un établissement. En 1562, le Français Jean Ribault, envoyé par Charles IX, s'établit dans la Caroline du Sud, et donna au pays le nom de Caroline, en l'honneur de son roi (cf. Fort Caroline) ; mais en 1565 les Espagnols surprirent la colonie française et la massacrèrent. Quelque temps après, Dominique de Gourgues fut envoyé avec trois vaisseaux pour venger le massacre des Français, mais il n'essaya pas de relever la colonie.

Ensuite, pendant un siècle, la présence de l'homme blanc est restée proche de zéro, si l'on exclut un timide hameau installé au sud de la Chesapeake par des colons de Virginie. En 1663, peu après la restauration de la dynastie Stuart et la fin de Première Révolution anglaise, Charles II d'Angleterre donna les terres à huit propriétaires en remerciement de leur soutien militaire : le chancelier Edouard Hyde, premier comte de Clarendon, le général George Monck, duc d'Albemarle, lord Craven, lord John Berkeley, lord Anthony Ashley Cooper, comte de Shaftesbury, sir George de Carteret et sir William Berkeley. La plupart d'entre eux importent des esclaves après la création en 1672 de la Compagnie royale d'Afrique, pour leurs vastes plantations de tabac.

En 1729, leurs descendants en cédèrent la propriété au gouvernement britannique (sauf John Carteret qui négocia avantageusement ses droits) et qui divisa tout le pays en deux États, la Caroline du Nord et la Caroline du Sud, celle-ci incluant la future Georgie, et qui le posséda jusqu'à la déclaration d'indépendance en 1775. En 1670, John Locke avait donné une constitution à la Caroline ; mais cette constitution ne put être appliquée.

La Caroline connut plus tard, dans les années 1730, une forte immigration de familles modestes écossaises qui s'installèrent au pied des Appalaches. Grâce à leur implication, la Caroline sera la treizième des treize colonies qui se sont révoltées contre la domination britannique lors de la guerre d'Indépendance.

Constitution[modifier | modifier le code]

La Caroline du Nord a connu trois constitutions :

  • 1776 : ratifiée le , elle fut la première constitution de l'État indépendant. La Déclaration des droits fut ratifiée le jour précédent ;
  • 1868 : Celle-ci fut rédigée sur le modèle des Reconstruction Acts, après l'intégration de la Caroline du Nord dans l'Union. C'est une modification majeure, et une réorganisation en quatorze articles, de la constitution originale ;
  • 1971 : Consolidation de la constitution de 1868 et des amendements qui en découlèrent.

Symboles[modifier | modifier le code]

  • Adhésion aux États-Unis :
  • Oiseau officiel : le Cardinal rouge (nom scientifique : Cardinalis cardinalis)
  • Fleur officielle : la Dogwood (nom scientifique : Cornus florida)
  • Devise : Esse quam videri (« Être plutôt que paraître »)
  • Population (en 2010) : 9 535 483 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Panorama sur les montagnes Blue Ridge

La Caroline du Nord a des frontières avec la Caroline du Sud au sud, la Géorgie au sud-ouest, le Tennessee à l'ouest, la Virginie au nord, et l'océan Atlantique à l'est. À l'ouest, les Appalaches constituent une frontière naturelle avec le Tennessee.

Ses principales curiosités géographiques sont :

Principaux cours d'eau[modifier | modifier le code]

La Caroline du Nord est un État côtier ; de nombreux fleuves nés dans les Appalaches se jettent dans l'océan Atlantique, par exemple le Chowan, le Roanoke, la Pamlico, le Neuse, le Cape Fear, le Pee Dee et la Catawba. D'autres rivières naissent dans les Appalaches pour se jeter ensuite à l'ouest dans les affluents du Mississippi par exemple, la Hiwassee, la Little Tennessee et la French Broad.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Comtés[modifier | modifier le code]

L'État de Caroline du Nord est divisé en 100 comtés[3].

Agglomérations[modifier | modifier le code]

• Le Bureau de la gestion et du budget a défini dix-sept aires métropolitaines et vingt-quatre aires micropolitaines dans ou en partie dans l'État de Caroline du Nord[4].

Aires métropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Charlotte-Concord-Gastonia, NC-SC 1 881 147

(2 217 012)

1 982 959

(2 335 358)

5,4 %

(5,3 %)

(23)
Raleigh, NC 1 130 490 1 214 516 7,4 % 47
Greensboro-High Point, NC 723 801 741 065 2,4 % 73
Winston-Salem, NC 640 595 650 820 1,6 % 82
Durham-Chapel Hill, NC 504 357 534 578 6,0 % 101
Asheville, NC 424 858 437 657 3,0 % 118
Fayetteville, NC 366 383 377 193 3,0 % 139
Hickory-Lenoir-Morganton, NC 365 497 363 572 -0,5 % 145
Wilmington, NC 254 884 268 601 5,4 % 175
Jacksonville, NC 177 772 185 220 4,2 % 227
Greenville, NC 168 148 174 263 3,6 % 234
Burlington, NC 151 131 154 378 2,2 % 262
Rocky Mount, NC 152 392 150 667 -1,1 % 271
New Bern, NC 126 802 127 657 0,7 % 308
Goldsboro, NC 122 623 124 583 1,6 % 314
Myrtle Beach-Conway-North Myrtle Beach, SC-NC 107 431

(376 722)

115 301

(404 951)

7,3 %

(7,5 %)

(129)
Virginia Beach-Norfolk-Newport News, VA-NC 35 744

(1 676 822)

36 046

(1 707 369)

0,8 %

(1,8 %)

(37)
Aires micropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Lumberton, NC 134 168 134 841 0,5 % 9
Dunn, NC 114 678 124 987 9,0 % 13
Shelby, NC 98 078 97 047 -1,1 % 34
Pinehurst-Southern Pines, NC 88 247 91 587 3,8 % 46
Wilson, NC 81 234 81 667 0,5 % 62
Roanoke Rapids, NC 76 790 74 292 -3,3 % 87
Mount Airy, NC 73 673 73 050 -0,9 % 90
North Wilkesboro, NC 69 340 69 023 -0,5 % 104
Morehead City, NC 66 469 68 434 3,0 % 106
Forest City, NC 67 810 66 956 -1,3 % 112
Elizabeth City, NC 64 094 63 769 -0,5 % 129
Albemarle, NC 60 585 60 635 0,1 % 144
Sanford, NC 57 866 60 266 4,2 % 148
Kinston, NC 59 495 58 914 -1,0 % 155
Oxford, NC 59 916 58 275 -2,7 % 157
Boone, NC 51 079 52 372 2,5 % 196
Washington, NC 47 759 47 464 -0,6 % 230
Rockingham, NC 46 639 46 405 -0,5 % 243
Marion, NC 44 996 44 961 -0,1 % 259
Henderson, NC 45 422 44 808 -1,4 % 263
Cullowhee, NC 40 271 40 919 1,6 % 301
Kill Devil Hills, NC 38 327 39 128 2,1 % 322
Laurinburg, NC 36 157 36 025 -0,4 % 371
Brevard, NC 33 090 32 903 -0,6 % 400

En 2010, 93,2 % des Nord-Caroliniens résidaient dans une zone à caractère urbain, dont 76,9 % dans une aire métropolitaine et 16,3 % dans une aire micropolitaine.


• Le Bureau de la gestion et du budget a également défini onze aires métropolitaines combinées dans ou en partie dans l'État de Caroline du Nord.

Aires métropolitaines combinées
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Charlotte-Concord, NC-SC 2 039 810

(2 375 675)

2 140 641

(2 493 040)

4,9 %

(4,9 %)

(21)
Raleigh-Durham-Chapel Hill, NC 1 912 729 2 037 430 6,5 % 30
Greensboro-Winston-Salem-High Point, NC 1 589 200 1 619 313 1,9 % 33
Fayetteville-Lumberton-Laurinburg, NC 536 708 548 059 2,1 % 82
Asheville-Brevard, NC 457 948 470 560 2,8 % 91
Hickory-Lenoir, NC 410 493 408 533 -0,5 % 98
Rocky Mount-Wilson-Roanoke Rapids, NC 310 416 306 626 -1,2 % 108
Greenville-Washington, NC 215 907 221 727 2,7 % 127
New Bern-Morehead City, NC 193 271 196 091 1,5 % 137
Myrtle Beach-Conway, SC-NC 107 431

(436 880)

115 301

(465 391)

7,3 %

(6,5 %)

(92)
Virginia Beach-Norfolk, VA-NC 102 421

(1 779 243)

102 897

(1 810 266)

0,5 %

(1,7 %)

(32)

Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État de Caroline du Nord compte 548 municipalités[5], dont 18 de plus de 50 000 habitants.

Municipalités de plus de 50 000 habitants
Rang Municipalité Comté Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013)
1 Charlotte Mecklenburg 731 424 792 862 8,4 %
2 Raleigh Wake, Durham 403 892 431 746 6,9 %
3 Greensboro Guilford 269 666 279 639 3,7 %
4 Durham Durham, Wake, Orange 228 330 245 475 7,5 %
5 Winston-Salem Forsyth 229 617 236 441 3,0 %
6 Fayetteville Cumberland 200 564 204 408 1,9 %
7 Cary Wake, Chatham 135 234 151 088 11,7 %
8 Wilmington New Hanover 106 476 112 067 5,3 %
9 High Point Guilford, Randolph, Davidson, Forsyth 104 371 107 741 3,2 %
10 Greenville Pitt 84 554 89 130 5,4 %
11 Asheville Buncombe 83 393 87 236 4,6 %
12 Concord Cabarrus 79 066 83 506 5,6 %
13 Gastonia Gaston 71 741 73 209 2,0 %
14 Jacksonville Onslow 70 145 69 079 -1,5 %
15 Chapel Hill Orange, Durham 57 233 59 635 4,2 %
16 Rocky Mount Edgecombe, Nash 57 477 56 954 -0,9 %
17 Burlington Alamance 49 963 51 510 3,1 %
18 Huntersville Mecklenburg 46 773 50 458 7,9 %

Les municipalités de Charlotte et Raleigh étaient respectivement les 16e et 43e municipalités les plus peuplées des États-Unis en 2013.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Densités de population en 2010 (en mille carré).
Historique des recensements
Année Population Variation

1790 393 751 ——
1800 478 103 21,4 %
1810 556 526 16,4 %
1820 638 829 14,8 %
1830 737 987 15,5 %
1840 753 419 2,1 %
1850 869 039 15,3 %
1860 992 622 14,2 %
1870 1 071 361 7,9 %
1880 1 399 750 30,7 %
1890 1 617 949 15,6 %
1900 1 893 810 17,1 %
1910 2 206 287 16,5 %
1920 2 559 123 16,0 %
1930 3 170 276 23,9 %
1940 3 571 623 12,7 %
1950 4 061 929 13,7 %
1960 4 556 155 12,2 %
1970 5 082 059 11,5 %
1980 5 881 766 15,7 %
1990 6 628 637 12,7 %
2000 8 049 313 21,4 %
2010 9 535 471 18,5 %

Le Bureau du recensement des États-Unis estime la population de l'État de Caroline du Nord à 9 848 060 habitants au 1er juillet 2013, soit une hausse de 3,3 % depuis le recensement des États-Unis de 2010 qui tablait la population à 9 535 483 habitants[6]. Depuis 2010, l'État connaît la 12e croissance démographique la plus soutenue des États-Unis.

Avec 9 535 483 habitants en 2010, la Caroline du Nord était le 10e État le plus peuplé des États-Unis. Sa population comptait pour 3,09 % de la population du pays. Le centre démographique de l'État était localisé dans le sud-est du comté de Randolph[7].

Avec 75,73 hab./km2 en 2010, la Caroline du Nord était le 15e État le plus dense des États-Unis.

Le taux d'urbains était de 66,1 % et celui de ruraux de 33,9 %[8].

En 2010, le taux de natalité s'élevait à 12,8 ‰[9] (12,3 ‰ en 2012[10]) et le taux de mortalité à 8,3 ‰[11] (8,4 ‰ en 2012[12]). L'indice de fécondité était de 1,91 enfants par femme[9] (1,84 en 2012[10]). Le taux de mortalité infantile s'élevait à 7,0 ‰[11] (7,4 ‰ en 2012[12]). La population était composée de 23,93 % de personnes de moins de 18 ans, 9,84 % de personnes entre 18 et 24 ans, 26,99 % de personnes entre 25 et 44 ans, 26,30 % de personnes entre 45 et 64 ans et 12,94 % de personnes de 65 ans et plus. L'âge médian était de 37,4 ans[13].

Entre 2010 et 2013, l'accroissement de la population (+ 312 589) était le résultat d'une part d'un solde naturel positif (+ 131 753) avec un excédent des naissances (392 193) sur les décès (260 440), et d'autre part d'un solde migratoire positif (+ 174 584) avec un excédent des flux migratoires internationaux (+ 67 302) et un excédent des flux migratoires intérieurs (+ 107 282)[14].

Selon des estimations de 2013, 91,3 % des Nord-Caroliniens étaient nés dans un État fédéré, dont 57,4 % dans l'État de Caroline du Nord et 33,9 % dans un autre État (14,8 % dans le Sud, 10,4 % dans le Nord-Est, 5,7 % dans le Midwest, 3,0 % dans l'Ouest), 1,1 % étaient nés dans un territoire non incorporé ou à l'étranger avec au moins un parent américain et 7,6 % étaient nés à l'étranger de parents étrangers (56,4 % en Amérique latine, 24,4 % en Asie, 10,5 % en Europe, 5,9 % en Afrique, 2,3 % en Amérique du Nord, 0,5 % en Océanie). Parmi ces derniers, 31,9 % étaient naturalisés américain et 68,1 % étaient étrangers[15],[16].

Selon des estimations de 2012 effectuées par le Pew Hispanic Center, l'État comptait 350 000 immigrés illégaux, soit 3,6 % de la population[17].

Composition ethno-raciale et origines ancestrales[modifier | modifier le code]

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la population était composée de 68,47 % de Blancs, 21,48 % de Noirs, 2,19 % d'Asiatiques (0,60 % d'Indiens), 2,16 % de Métis, 1,28 % d'Amérindiens, 0,07 % d'Océaniens et 4,34 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (1,99 %), principalement blanche et noire (0,65 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (0,17 %).

Les non hispaniques représentaient 91,61 % de la population avec 65,27 % de Blancs, 21,18 % de Noirs, 2,17 % d'Asiatiques, 1,63 % de Métis, 1,14 % d'Amérindiens, 0,06 % d'Océaniens et 0,16 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, tandis que les Hispaniques comptaient pour 8,39 % de la population, principalement des personnes originaires du Mexique (5,11 %) et de Porto Rico (0,75 %)[13].

En 2010, la Caroline du Nord avait la 7e plus forte proportion de Noirs des États-Unis.

L'Etat comptait également les 6e plus grands nombres de Noirs (2 048 628) et d'Amérindiens (122 110) ainsi que les 9e plus grands nombres de Blancs (6 528 950) et de Blancs non hispaniques (6 223 995) des États-Unis.

Historique récent de la composition ethno-raciale de la Caroline du Nord (en %)[18],[13]
1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Blancs 71,89 73,44 74,61 76,78 75,79 75,56 72,11 68,47
———Non hispaniques 75,29 74,99 70,16 65,27
Noirs 27,47 25,78 24,49 22,17 22,42 21,97 21,59 21,48
———Non hispaniques 21,41 21,18
Asiatiques (et Océaniens jusqu'en 1990) 0,00 0,01 0,04 0,11 0,36 0,79 1,41 2,19
———Non hispaniques 1,40 2,17
Amérindiens 0,63 0,09 0,84 0,87 1,10 1,21 1,24 1,28
———Non hispaniques 1,18 1,14
Autres 0,67 0,02 0,07 0,33 0,48 3,65 6,58
———Non hispaniques 1,14 1,85
Hispaniques (toutes races confondues) 0,96 1,16 4,71 8,39

Religions[modifier | modifier le code]

Selon l'institut de sondage The Gallup Organization, en 2015, 49 % des habitants de Caroline du Nord se considèrent comme « très religieux » (40 % au niveau national), 29 % comme « modérément religieux » (29 % au niveau national) et 22 % comme « non religieux » (31 % au niveau national)[19].

Langues[modifier | modifier le code]

Selon l'American Community Survey, en 2010 89,66 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 6,93 % déclare parler l'espagnol, et 3,41 % une autre langue[20].

Politique[modifier | modifier le code]

La Caroline du Nord est un État sudiste conservateur et un ancien bastion du parti républicain. Elle est aujourd'hui considérée comme un swing state.

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Ancien État confédéré, la Caroline du Nord est acquise aux démocrates de la fin de la période de reconstruction jusqu'aux années 1960. Herbert Hoover est le premier candidat républicain à une élection présidentielle à y être élu en 1928.

En 1968, Richard Nixon est le second républicain au XXe siècle à remporter le collège électoral. Il y est réélu en 1972.

Jusqu'en 2008, le seul candidat démocrate à parvenir à s'imposer fut Jimmy Carter en 1976.

Le républicain George W. Bush y avait été facilement élu en 2000 et aussi en 2004 avec 56 % des voix en dépit de la présence de John Edwards, sénateur de l'État, comme candidat à la vice-présidence au côté du démocrate John Kerry.

Lors de l'élection présidentielle américaine de 2008, le candidat démocrate Barack Obama s'impose de justesse, avec 0,33 point d'avance, sur son adversaire républicain John McCain.

Politique locale[modifier | modifier le code]

Le gouverneur de l'État est depuis 2013 le républicain Pat McCrory.

L'Assemblée générale de Caroline du Nord (North Carolina General Assembly en anglais) est composée d'une Chambre des représentants, comportant cent vingt membres, et d'un Sénat, composé de cinquante membres. Les chambres sont toutes deux à majorité républicaine lors de la session 2011-2012.

Représentation fédérale[modifier | modifier le code]

En 2008, au niveau fédéral, les deux sénateurs de l'État sont le républicain Richard Burr et le démocrate Kay Hagan, alors que neuf républicains et quatre démocrates représentent l'État à la Chambre des représentants des États-Unis.

Peine de mort[modifier | modifier le code]

Le , la Caroline du Nord est l'État qui procède à l'exécution du millième condamné à mort depuis le rétablissement, en 1976, de la peine capitale aux États-Unis.

Économie[modifier | modifier le code]

Le Research Triangle Park est un parc de haute technologie et un lieu d'enseignement situé à Raleigh.

L'aéroport international de Raleigh-Durham ainsi que l'aéroport international Charlotte-Douglas desservent cet État.

Culture[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Collèges et Universités

Sport[modifier | modifier le code]

Équipes professionnelles de sport

Personnalités liées à la Caroline du Nord[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Resident Population Data: Population Change », Bureau du recensement des États-Unis,‎ (consulté le 8 septembre 2010)
  2. Hélène Crié-Wiesner, « Quand la mer monte », dans Libération du 30.10.2007, [lire en ligne]
  3. http://quickfacts.census.gov/qfd/maps/north_carolina_map.html
  4. http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/omb/bulletins/2013/b13-01.pdf
  5. http://www.census.gov/geo/reference/pdfs/guidestloc/All_GSLCG.pdf
  6. http://quickfacts.census.gov/qfd/states/37000.html
  7. https://www.census.gov/geo/reference/centersofpop/histstate/historical_cenpop_47.html
  8. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_SF1_GCTP1.ST26&prodType=table
  9. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_01.pdf
  10. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr62/nvsr62_09.pdf
  11. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_04.pdf
  12. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr63/nvsr63_09.pdf
  13. a, b et c http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?src=bkmk
  14. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=PEP_2013_PEPTCOMP&prodType=table
  15. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=ACS_13_1YR_DP02&prodType=table
  16. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=ACS_13_1YR_B05002&prodType=table
  17. http://www.pewhispanic.org/interactives/unauthorized-immigrants-2012/
  18. (en) Campbell Gibson et Kay Jung, « Historical Census Statistics on Population Totals by Race, 1790 to 1990, and by Hispanic Origin, 1970 to 1990, for the United States, Regions Divisions, and States » [PDF],‎ .
  19. (en) « State of the States », sur Gallup.com (consulté le 18 mars 2016)
  20. (en) « Language Map Data Center », sur apps.mla.org (consulté le 14 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Caroline du Nord » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ (Wikisource)

Liens externes[modifier | modifier le code]