Aéroport international de San Diego

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international de San Diego
Image illustrative de l'article Aéroport international de San Diego
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville San Diego (Californie)
Coordonnées 32° 44′ 02″ Nord, 117° 11′ 23″ Ouest
Altitude 5 m (17 ft)

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
SAN
SAN

Géolocalisation sur la carte : San Diego

(Voir situation sur carte : San Diego)
SAN
SAN
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 2 865 m (9 400 ft) asphalte/béton
Informations aéronautiques
Code AITA SAN
Code OACI KSAN
Type d'aéroport public
Gestionnaire Autorité aéroportuaire de
San Diego

L'aéroport international de San Diego (code AITA : SAN • code OACI : KSAN) aussi appelé Lindbergh Field se situe à San Diego, en Californie, États-Unis. C'est le vingt-huitième aéroport nord-américain en termes de trafic passagers avec plus de 18 millions de passagers qui y ont transité en 2008.

Il est l'aéroport commercial utilisant qu'une seule piste le plus occupé aux États-Unis et deuxième dans le monde, avec approximativement 600 départs et arrivées quotidiennement transportant 50 000 passagers chaque jour.

L'aéroport international de San Diego est une plate-forme de correspondance secondaire pour Southwest Airlines qui opère plus de 36 % des vols.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aéroport international de San Diego fut inauguré le 16 août 1928[1]. Il fut le lieu de la construction du fameux Spirit of Saint Louis de Charles Lindbergh, qui ce dernier décolla depuis San Diego pour rejoindre St-Louis vers New York et enfin Paris pour ainsi marquer l'Histoire. 1er juin 1930, début d'une ligne régulière de poste aérienne entre San Diego et Los Angeles.

En 1934, il devient officiellement aéroport 'international'. En 1942, construction de l'actuelle piste par l'armée américaine. Après l'allongement de la piste pour recevoir les bombardiers pendant la Seconde Guerre mondiale, l'aéroport fut maintenant prêt pour la période des premiers avions à réaction de l'époque. Ainsi, quelques années plus tard en 1960, United Airlines et American Airlines furent les premières compagnies aériennes commerciales à voler avec des Boeing 720 depuis l'aéroport international de San Diego[1].

Le 5 mars 1967, le présent Terminal 1 est ouvert. En 1976, il devient le premier aéroport commercial à imposer des restrictions par rapport aux départs tardifs des avions, ainsi il est interdit de décoller de 23h30 à 6h30[2]. Après 15 millions de dollars d'investissements, le nouveau Terminal 2 s'ouvre, le 11 juillet 1979. Southwest Airlines commence à opérer 6 vols quotidiens San Diego-Phoenix aller-retour en janvier 1982.

United Airlines commence la route aérienne San Diego-Honolulu, le 30 octobre 1983. British Airways inaugure sa route aérienne quotidienne Londres-San Diego, le 1 er juin 1996 opérant avec des DC-10[3]. Dû à des pertes financières, British Airways décida de suspendre ses vols Londres-San Diego, en 2003[4]. Le 23 juin 1996, inauguration du Commuter Terminal.

Inauguration de l'agrandissement du Terminal 2, le 7 janvier 1998, venant ainsi conclure le plan de rénovation de l'aéroport au coût total de 232 millions de dollars. Exploité à l'origine par la San Diego Unified Port District, l'aéroport est maintenant exploité depuis le 1er janvier 2003 par la San Diego County Regional Airport Authority[5].

Récompense et dangerosité[modifier | modifier le code]

Même si en 2008 l'aéroport international de San Diego a été classé 3e dans le ASQ Awards par le Conseil international des aéroports dans la catégorie 15 à 25 millions de passagers[6], prix qui récompense les meilleurs services aéroportuaires au monde[7], il est depuis longtemps considéré comme l'un dix aéroports les plus dangereux au monde[8],[9]. Déjà en 1988, les pilotes de lignes américains le classaient au 5e rang des aéroports les plus dangereux du pays[10]. Sa dangerosité s'explique par le fait que sa piste est située au pied d'une montagne et plusieurs obstacles empêchent les pilotes de voir le sol. La visibilité est souvent affectée par les forts vents de Santa Ana, soufflant de l'est vers l'ouest au décollage et à l'atterrissage[9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Terminal 1.
Tour de contrôle.
Avions d'American Airlines et Virgin America à SAN.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Aéroport San Diego - Lindberg Field International, CA », sur vols.idealo.fr (consulté le 6 juin 2010)
  2. http://www.san.org/airport/airport_facts/airport_fact_sheet.asp
  3. (en) « British Airways Celebrates One Year of Service in SanDiego; New First Class Cabin and Livery... », sur www.allbusiness.com,‎ (consulté le 6 juin 2010)
  4. (en)[PDF]« British Airways to suspend San Diego/London service », sur www.san.org (consulté le 6 juin 2010)
  5. (en) « Airport Authority », sur www.san.org (consulté le 6 juin 2010)
  6. (en)[PDF]« ACI Airport Service Quality Awards 2008 », sur www.aci.aero (consulté le 6 juin 2010)
  7. (en) « ASQ Awards - Recognizing the world's best airports », sur http://www.aci.aero (consulté le 14 février 2016)
  8. (en)« Documentary: SD Airport Among 'Most Extreme' In World », sur www.10news.com (consulté le 14 février 2015)
  9. a et b « Top 10 des aéroports, les plus dangereux au monde », sur www.flashmagonline.net (consulté le 14 février 2015)
  10. (en)« S.D. Airport Rated 5th on Danger List : Pilots Call LAX Most Dangerous in Nation », sur www.latimes.com (consulté le 14 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]