Massachusetts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Massachusetts
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le Massachusetts en rouge.SurnomBay StateEn français : « L'État de la Baie »DeviseEnse petit placidam sub libertate quietem (latin)« Par l'épée, il cherche la paix (mais seulement) sous la liberté. »
Carte des États-Unis avec le Massachusetts en rouge.

Surnom
Bay State
En français : « L'État de la Baie »

Devise
Ense petit placidam sub libertate quietem (latin)
« Par l'épée, il cherche la paix (mais seulement) sous la liberté. »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Boston
Adhésion à l’Union 6 février 1788 (6e État)
Gouverneur Charlie Baker (R)
Sénateurs Elizabeth Warren (D)
Ed Markey (D)
Nombre de représentants 10
ISO 3166-2 US-MA
Fuseau horaire −5
Démographie
Population 6 547 629 hab. (2010[1])
Densité 239 hab./km2
Rang 14e
Ville la plus peuplée Boston
Géographie
Altitude 150 m (min. : 0 m) (max. : Mont Greylock 1 064 m)
Superficie 27 360 km2
Rang 44e
– Terre 20 328 km2
– Eau (%) 7 032 km2 (25,7 %)
Coordonnées 41°10' N à 42°53' N (295 km)
68°57' O à 73°30' O (182 km)
Divers
Langues officielles Anglais
Liens
Site web www.mass.gov
Symboles du Massachusetts
Image illustrative de l'article Massachusetts
Le drapeau du Massachusetts.
Symboles vivants
Arbre Orme d'Amérique
Fleur Fleur de mai
Insecte Coccinelles
Mammifère Baleine franche de l'Atlantique Nord (marin)
Oiseau Mésange à tête noire
Poisson Morue
Reptile « Serpent du Jardin »
Symboles non vivants
Boisson Jus de canneberge
Chansons « All Hail to Massachusetts » (générale)
« Massachusetts » (folklorique)
« Massachusetts (Because of You Our Land is Free) » (patriotique)
Couleurs Bleu, vert, et rouge
Danse Danse carrée (folklorique)
Gemme Rhodonite
Minéral Babingtonite
Poème Blue Hills of Massachusetts
Roches Roxbury conglomerate (générale)
Roche du Plymouth (historique)
Rocher de Dighton (d'explorateur)
Sol Paxton
Sport Basket-ball
Pièce de 25 Cents de l'État
Image illustrative de l'article Massachusetts
La pièce du Massachusetts émise en 2000.

Le Massachusetts (API : /ˌmæsəˈtʃuːsɨts/ Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) ou Commonwealth du Massachusetts est un État des États-Unis qui fait partie de la région de la Nouvelle-Angleterre, au nord-est des États-Unis. Le Massachusetts partage ses frontières avec le New Hampshire et le Vermont au nord, l'État de New York à l'ouest, le Connecticut et le Rhode Island au sud, et l'océan Atlantique à l'est. La capitale et la métropole de l’État est Boston. Il s'agit de l'un des quatre États des États-Unis à porter le titre de Commonwealth.

Le Massachusetts est le septième État le plus petit des États-Unis, tandis qu'il est a la quatorzième plus grande population du pays. Le Massachusetts était au long de son histoire et est toujours un centre de commerce, d'enseignement supérieur et de militantisme politique. Au XXIe siècle, le Commonwealth est un centre du secteur financier, de la production, de l'informatique, de l'énergie renouvelable et de la recherche scientifique.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de Massachusetts vient du nom d'une tribu algonquienne, les Massachusetts. Celui-ci a été traduit comme « à la grande colline », « au lieu des grandes collines » ou encore « à la chaîne de colline » en référence aux Blue Hills et, en particulier, à la Great Blue Hill (en).

Histoire[modifier | modifier le code]

La colonie fut ainsi nommée en souvenir d'une tribu indienne du pays, les Massachusett, dont le nom signifiait « un endroit d'une grande colline ». Les Pères pèlerins, arrivés à bord du Mayflower, établirent leur implantation à Plymouth en 1620. Ils furent vite suivis par les puritains, qui établirent la colonie de la Baie de Massachusetts. Le Massachusetts était une des treize colonies qui se révoltèrent contre les Britanniques lors de la Révolution américaine.

John Eliot, pasteur presbytérien au Massachusetts entreprend d'évangéliser les Amérindiens à partir de 1641. Il apprend leur dialecte et commence à prêcher. Il regroupe les convertis dans des villages de prière et traduit la Bible en mohican (langue) et en algonquin ; il fonde des écoles, parmi lesquelles un collège indien au sein de l'université Harvard, il forme des instituteurs indigènes[2]. Mais ses efforts sont vite ruinés par les luttes entre colons et Indiens, et du vivant même d'Eliot, il ne reste plus un seul Mohican pour lire la Bible traduite.

C'est dans le Massachusetts du XVIIe siècle que se déroula une chasse aux sorcières dans la ville de Salem en 1692 : une vingtaine d'individus furent ensuite exécutés pour sorcellerie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Massachusetts est situé dans le nord-est des États-Unis, bordé à l'ouest par l'État de New York, au nord par l'État de Vermont et l'État de New Hampshire, à l'est par l'océan Atlantique et au sud par les États de Connecticut et de Rhode Island. Les îles de Martha's Vineyard et Nantucket se trouvent au large de la côte sud-est.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

L'État recèle de nombreux paysages uniques : de la côte atlantique avec les plages et les endroits touristiques du cap Cod, aux monts Berkshire à l'ouest et à la Vallée Pionnière, où coule le fleuve Connecticut, au centre. La majorité de la population habite à la côte autour de Boston et des villes industrielles. Au centre et à l'ouest du Massachusetts, de nombreuses fermes produisent fruits, tomates et maïs.

Outre le fleuve Connecticut, les principaux cours d'eau du Massachusetts sont le Housatonic, la Westfield, la Nashua, le Concord et le Merrimack.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Comtés[modifier | modifier le code]

L'État du Massachusetts est divisé en 14 comtés[3].

Agglomérations[modifier | modifier le code]

L'État est en partie intégré au BosWash, une mégalopole s'étendant sur plusieurs États du Nord-Est des États-Unis entre Boston et Washington.

Aires métropolitaines et micropolitaines[modifier | modifier le code]

Le Bureau de la gestion et du budget a défini six aires métropolitaines et deux aires micropolitaines dans ou en partie dans l'État du Massachusetts[4].

Aires métropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Boston-Cambridge-Newton, MA-NH 4 134 036

(4 552 402)

4 260 572

(4 684 299)

3,1 %

(2,9 %)

(10)
Worcester, MA-CT 798 552

(916 980)

809 106

(926 710)

1,3 %

(1,1 %)

(58)
Springfield, MA 621 570 626 915 0,9 % 86
Providence-Warwick, RI-MA 548 285

(1 600 852)

552 780

(1 604 291)

0,8 %

(0,2 %)

(38)
Barnstable Town, MA 215 888 214 990 -0,4 % 202
Pittsfield, MA 131 219 129 585 -1,3 % 303
Aires micropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Greenfield Town, MA 71 372 71 221 -0,2 % 94
Vineyard Haven, MA 16 535 17 256 4,4 % 523

En 2010, 99,8 % des Massachusettais résidaient dans une zone à caractère urbain, dont 98,5 % dans une aire métropolitaine et 1,3 % dans une aire micropolitaine. L'aire métropolitaine de Boston-Cambridge-Newton regroupait à elle seule 63,1 % de la population de l'État.

Aires métropolitaines combinées[modifier | modifier le code]

Le Bureau de la gestion et du budget a également défini deux aires métropolitaines combinées dans ou en partie dans l'État du Massachusetts.

Aires métropolitaines combinées
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Boston-Worcester-Providence, MA-RI-NH-CT 5 696 761

(7 893 376)

5 837 448

(8 041 303)

2,5 %

(1,9 %)

(6)
Springfield-Greenfield Town, MA 692 942 698 136 0,8 % 69

En 2010, l'aire métropolitaine combinée de Boston-Worcester-Providence regroupait à elle seule 87,0 % de la population de l'État.

Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État du Massachusetts compte 351 municipalités[5], dont 25 de plus de 50 000 habitants.

Municipalités de plus de 50 000 habitants
Rang Municipalité Type Comté Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013)
1 Boston City Suffolk 617 594 645 966 4,6 %
2 Worcester City Worcester 181 045 182 544 0,8 %
3 Springfield City Hampden 153 060 153 703 0,4 %
4 Lowell City Middlesex 106 519 108 861 2,2 %
5 Cambridge City Middlesex 105 162 107 289 2,0 %
6 New Bedford City Bristol 95 072 95 078 0,0 %
7 Brockton City Plymouth 93 810 94 089 0,3 %
8 Quincy City Norfolk 92 271 93 494 1,3 %
9 Lynn City Essex 90 329 91 589 1,4 %
10 Fall River City Bristol 88 857 88 697 -0,2 %
11 Newton City Middlesex 85 146 87 971 3,3 %
12 Somerville City Middlesex 75 754 78 804 4,0 %
13 Lawrence City Essex 76 377 77 657 1,7 %
14 Framingham Town Middlesex 68 318 70 441 3,1 %
15 Waltham City Middlesex 60 632 62 227 2,6 %
16 Haverhill City Essex 60 879 62 088 2,0 %
17 Malden City Middlesex 59 450 60 509 1,8 %
18 Brookline Town Norfolk 58 732 59 128 0,7 %
19 Plymouth Town Plymouth 56 468 57 826 2,4 %
20 Medford City Middlesex 56 173 57 170 1,8 %
21 Taunton City Bristol 55 874 56 069 0,3 %
22 Chicopee City Hampden 55 298 55 717 0,8 %
23 Weymouth City Norfolk 53 743 55 419 3,1 %
24 Revere City Suffolk 51 755 53 756 3,9 %
25 Peabody City Essex 51 251 52 044 1,5 %

La municipalité de Boston était la 24e municipalité la plus peuplée des États-Unis en 2013.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Densités de population en 2010 (en mille carré).
Historique des recensements
Année Population Variation

1790 378 787 ——
1800 422 845 11,6 %
1810 472 040 11,6 %
1820 523 287 10,9 %
1830 610 408 16,6 %
1840 737 699 20,9 %
1850 994 514 34,8 %
1860 1 231 066 23,8 %
1870 1 457 351 18,4 %
1880 1 783 085 22,4 %
1890 2 238 947 25,6 %
1900 2 805 346 25,3 %
1910 3 366 416 20,0 %
1920 3 852 356 14,4 %
1930 4 249 614 10,3 %
1940 4 316 721 1,6 %
1950 4 690 514 8,7 %
1960 5 148 578 9,8 %
1970 5 689 170 10,5 %
1980 5 737 037 0,8 %
1990 6 016 425 4,9 %
2000 6 349 097 5,5 %
2010 6 547 629 3,1 %

Le Bureau du recensement des États-Unis estime la population du Massachusetts à 6 692 824 habitants au 1er juillet 2013, soit une hausse de 2,2 % depuis le recensement des États-Unis de 2010 qui tablait la population à 6 547 629 habitants[6]. Depuis 2010, l'État connaît la 26e croissance démographique la plus soutenue des États-Unis.

Avec 6 547 629 habitants en 2010, le Massachusetts était le 14e État le plus peuplé des États-Unis. Sa population comptait pour 2,12 % de la population du pays. Le centre démographique de l'État était localisé dans le sud du comté de Middlesex dans la ville de Natick[7].

Avec 324,10 hab./km2 en 2010, le Massachusetts était le 3e État le plus dense des États-Unis après le New Jersey (461,55 hab./km2) et Rhode Island (393,08 hab./km2).

Le taux d'urbains était de 92,0 % et celui de ruraux de 8,0 %[8]. L'État comptait le 4e plus fort taux d'urbains du pays après la Californie (95,0 %), le New Jersey (94,7 %) et le Nevada (94,2 %).

En 2010, le taux de natalité s'élevait à 11,1 ‰[9] (10,9 ‰ en 2012[10]) et le taux de mortalité à 8,0 ‰[11] (8,0 ‰ en 2012[12]). L'indice de fécondité était de 1,67 enfants par femme[9] (1,63 en 2012[10]). Le taux de mortalité infantile s'élevait à 4,4 ‰[11] (4,2 ‰ en 2012[12]). La population était composée de 21,67 % de personnes de moins de 18 ans, 10,35 % de personnes entre 18 et 24 ans, 26,46 % de personnes entre 25 et 44 ans, 27,73 % de personnes entre 45 et 64 ans et 13,79 % de personnes de 65 ans et plus. L'âge médian était de 39,1 ans[13].

Entre 2010 et 2013, l'accroissement de la population (+ 145 195) était le résultat d'une part d'un solde naturel positif (+ 63 577) avec un excédent des naissances (237 323) sur les décès (173 746), et d'autre part d'un solde migratoire positif (+ 84 872) avec un excédent des flux migratoires internationaux (+ 98 131) et un déficit des flux migratoires intérieurs (- 13 259)[14].

Selon des estimations de 2013, 81,8 % des Massachusettais étaient nés dans un État fédéré, dont 62,1 % dans l'État du Massachusetts et 19,7 % dans un autre État (11,8 % dans le Nord-Est, 3,4 % dans le Sud, 2,6 % dans le Midwest, 1,9 % dans l'Ouest), 2,6 % étaient nés dans un territoire non incorporé ou à l'étranger avec au moins un parent américain et 15,6 % étaient nés à l'étranger de parents étrangers (35,8 % en Amérique latine, 29,2 % en Asie, 22,9 % en Europe, 8,7 % en Afrique, 3,2 % en Amérique du Nord, 0,3 % en Océanie). Parmi ces derniers, 52,5 % étaient naturalisés américain et 47,5 % étaient étrangers.

Selon des estimations de 2012 effectuées par le Pew Hispanic Center, l'État comptait 150 000 immigrés illégaux, soit 2,3 % de la population[15].

Composition ethno-raciale et origines ancestrales[modifier | modifier le code]

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la population était composée de 80,41 % de Blancs, 6,63 % de Noirs, 5,34 % d'Asiatiques (1,88 % de Chinois, 1,18 % d'Indiens, 0,66 % de Viêts), 2,63 % de Métis, 0,29 % d'Amérindiens, 0,03 % d'Océaniens et 4,66 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (2,43 %), principalement blanche et noire (0,60 %), blanche et autre (0,52 %) et blanche et asiatique (0,50 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (0,20 %).

Les non hispaniques représentaient 90,41 % de la population avec 76,13 % de Blancs, 5,98 % de Noirs, 5,31 % d'Asiatiques, 1,87 % de Métis, 0,16 % d'Amérindiens, 0,02 % d'Océaniens et 0,94 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, tandis que les Hispaniques comptaient pour 9,59 % de la population, principalement des personnes originaires de Porto Rico (4,06 %), de la République dominicaine (1,58 %), du Salvador (0,66 %), du Mexique (0,59 %) et du Guatemala (0,50 %)[13].

En 2010, l'État du Massachusetts avait la 10e plus forte proportion d'Asiatiques des États-Unis. A contrario, l'État avait la 7e plus faible proportion d'Amérindiens ainsi que la 9e plus faible proportion d'Océaniens des États-Unis.

L'État comptait également le 10e plus grand nombre d'Asiatiques (349 768) des États-Unis.

Historique récent de la composition ethno-raciale du Massachusetts (en %)[13],[16]
1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Blancs 98,63 98,32 97,56 96,28 93,48 89,84 84,54 80,41
———Non hispaniques 92,28 87,76 81,88 76,13
Noirs 1,28 1,56 2,17 3,09 3,86 4,99 5,41 6,63
———Non hispaniques 5,01 5,98
Asiatiques (et Océaniens jusqu'en 1990) 0,07 0,09 0,18 0,39 0,86 2,38 3,75 5,34
———Non hispaniques 3,73 5,31
Autres 0,02 0,03 0,09 0,24 1,80 2,79 6,30 7,62
———Non hispaniques 2,63 2,99
Hispaniques (toutes races confondues) 2,46 4,78 6,75 9,59

En 2013, le Bureau du recensement des États-Unis estime la part des non hispaniques à 89,5 %, dont 74,6 % de Blancs, 6,4 % de Noirs, 5,8 % d'Asiatiques et 2,0 % de Métis, et celle des Hispaniques à 10,5 %[17].

En 2000, les Massachusettais s'identifiaient principalement comme étant d'origine irlandaise (22,5 %), italienne (13,6 %), anglaise (11,4 %), française (8,0 %), allemande (5,9 %), polonaise (5,1 %), canadienne-française (4,9 %), portugaise (4,4 %), américaine (3,9 %) et portoricaine (3,1 %)[18].

En 2000, l'État avait la plus forte proportion de personnes d'origine irlandaise, la 2e plus forte proportion de personnes d'origine portugaise après Rhode Island (8,7 %), la 5e plus forte proportion de personnes d'origine italienne après Rhode Island (19,0 %), le Connecticut (18,6 %), le New Jersey (17,9 %) et l'État de New York (14,4 %) ainsi que la 6e plus forte proportion de personnes d'origine française et la 9e plus forte proportion de personnes d'origine polonaise.

L'État abrite la 7e communauté juive des États-Unis. Selon le North American Jewish Data Bank, l'État comptait 277 980 Juifs en 2013 (267 440 en 1971), soit 4,2 % de la population de l'État et 4,1 % de la population juive américaine. Ils se concentraient principalement dans les agglomérations de Boston-Cambridge-Newton (233 300), Worcester (14 300), Springfield (13 100), Providence-Warwick (7 600), Pittsfield (4 300) et Barnstable Town (3 250)[19]. Ils constituaient une part significative de la population dans les comtés du Grand Boston tels que les comtés de Norfolk (9,5 %), Middlesex (7,6 %), Suffolk (3,7 %) et Essex (3,0 %) ainsi que dans les comtés de Nantucket (4,9 %) et Berkshire (3,3 %).

Les Hispaniques étaient principalement originaires de Porto Rico (42,4 %), de la République dominicaine (16,5 %), du Salvador (6,9 %), du Mexique (6,1 %), du Guatemala (5,2 %) et de la Colombie (3,8 %)[20]. Composée à 44,7 % de Blancs, 7,9 % de Métis, 6,8 % de Noirs, 1,3 % d'Amérindiens, 0,4 % d'Asiatiques, 0,1 % d'Océaniens et 38,8 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, la population hispanique représentait 42,8 % des Amérindiens, 34,0 % des Océaniens, 29,0 % des Métis, 9,8 % des Noirs, 5,3 % des Blancs, 0,6 % des Asiatiques et 79,8 % des personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

L'État avait la 4e plus forte proportion de personnes originaires de la République dominicaine (1,58 %) après l'État de New York (3,48 %), Rhode Island (3,33 %) et le New Jersey (2,25 %), la 5e plus forte proportion de personnes originaires de Porto Rico (4,06 %) après le Connecticut (7,08 %), l'État de New York (5,52 %), le New Jersey (4,94 %) et la Floride (4,51 %) ainsi que les 6e plus fortes proportions de personnes originaires du Guatemala (0,50 %) et de la Colombie (0,36 %), la 7e plus forte proportion de personnes originaires du Salvador (0,66 %), la 8e plus forte proportion de personnes originaires de l'Équateur (0,12 %) et la 10e plus forte proportion de personnes originaires du Honduras (0,19 %).

L'État comptait également le 4e plus grand nombre de personnes originaires de la République dominicaine (103 292) après l'État de New York (674 787), le New Jersey (197 922) et la Floride (172 451), le 5e plus grand nombre de personnes originaires de Porto Rico (266 125) après l'État de New York (1 070 558), la Floride (847 550), le New Jersey (434 092) et la Pennsylvanie (366 082) ainsi que le 7e plus grand nombre de personnes originaires de la Colombie (23 843), le 8e plus grand nombre de personnes originaires du Salvador (43 400), les 9e plus grands nombres de personnes originaires du Venezuela (3 982) et du Costa Rica (2 951) et les 10e plus grands nombres de personnes originaires du Guatemala (32 812), de l'Équateur (7 592) et de la Bolivie (1 401).

Les Asiatiques s'identifiaient principalement comme étant Chinois (35,2 %), Indiens (22,1 %), Viêts (12,3 %), Cambodgiens (7,3 %), Coréens (6,9 %) et Philippins (3,5 %)[21].

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (92,5 %), principalement blanche et noire (22,7 %), blanche et autre (20,0 %), blanche et asiatique (18,9 %), noire et autre (9,5 %) et blanche et amérindienne (9,4 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (7,5 %)[22].

Religions[modifier | modifier le code]

Composition religieuse en % en 2015[23].
Religion Drapeau du Vermont Vermont Drapeau des États-Unis États-Unis
Catholicisme 34 20,8
Non-affiliés 20 15,8
Protestantisme traditionnel 10 14,7
Protestantisme évangélique 9 25,4
Agnosticisme 7 4,0
Athéisme 5 3,1
Judaïsme 3 1,9
Églises noires 2 6,5
Autres 10 7,8

Selon l'institut de sondage The Gallup Organization, en 2015, 27 % des habitants du Massachusetts se considèrent comme « très religieux » (40 % au niveau national), 28 % comme « modérément religieux » (29 % au niveau national) et 46 % comme « non religieux » (31 % au niveau national)[24].

Langues[modifier | modifier le code]

Selon l'American Community Survey, en 2010 78,93 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 7,50 % déclare parler l'espagnol, 2,97 % le portugais, 2,00 % le français ou un créole français, 1,11 % le chinois, et 7,49 % une autre langue[25].

Politique[modifier | modifier le code]

Le Massachusetts est le symbole de l'État progressiste de la Côte Est vilipendé par les conservateurs de l'Ouest, du centre et du Sud. Archétype du progressisme, le Massachusetts est le bastion de la famille Kennedy et du parti démocrate.

Une Histoire sociétale[modifier | modifier le code]

Le sociétalisme du Massachusetts est aussi ancien que son puritanisme.

Fer de lance de la lutte pour l'indépendance au XVIIIe siècle, il est le premier État à abolir l'esclavage et à promouvoir son abolition au niveau national. Il fut le bastion des républicains progressistes au XIXe siècle quand le parti démocrate était encore dominé par les ségrégationnistes du Sud.

Bastion démocrate aux présidentielles[modifier | modifier le code]


Le Massachusetts a très longtemps été comme les autres États de Nouvelle-Angleterre un bastion whig (violet), puis républicain (bleu). Cependant, il fut en 1928 le seul État en dehors du Deep South et du Rhode Island à voter pour le candidat démocrate (jaune) Al Smith, largement battu au niveau national. Le Massachusetts devint depuis lors un bastion du Parti Démocrate, contrairement au reste de la Nouvelle-Angleterre qui ne le devint qu'après 1992.

Depuis 1960, trois élus du Massachusetts ont postulé aux élections présidentielles : John Fitzgerald Kennedy élu en 1960, Michael Dukakis, candidat en 1988 et John Kerry, candidat en 2004.

Lors de l’élection présidentielle de 2004, le parti démocrate tint sa convention nationale à Boston, capitale de l'État, s'attirant cette remarque ironique de Dick Armey, le chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants des États-Unis : « si j'étais un démocrate, je me sentirai effectivement plus à l'aise à Boston que, dirais-je, en Amérique » (« If I were a Democrat, I suspect I'd feel a heck of a lot more comfortable in Boston than, say, America »). Le président George W. Bush lui-même ironisa sur les origines de son adversaire démocrate John Kerry : « Mon adversaire dit qu'il a un bon contact (avec les habitants) de l'ouest, mais je me demande si quelquefois il ne parle pas de l'ouest du Massachusetts » (« My opponent says he's in touch with the West, but sometimes I think he means Western Massachusetts. »).

Le 2 novembre 2004, John Kerry a obtenu 61,94 % des voix contre 36,78 % à George W. Bush, réélu au plan national.

Aucun Républicain ne l'a remporté dans l'État depuis Ronald Reagan avec 51,22 % en 1984 (vainqueur également avec 41,90 % en 1980, Reagan l'emporte cependant face à une opposition désunie, entre Jimmy Carter, qui obtient 41,75 % et John Anderson, qui obtient 15,15 %).

Si l'État avait plutôt penché vers les candidats républicains jusqu'en 1924, il opte pour les Démocrates de 1928 à 1948 puis de 1960 à 1976. En 1972, le Massachusetts est le seul État à voter pour le ticket démocrate dont le candidat à la vice-présidence est Sargent Shriver, lié à la famille Kennedy.

Un État sociétaliste[modifier | modifier le code]

Massachusetts State House, Boston.

Les Républicains ne sont pas totalement écartés de la représentation de l'État puisque le poste de gouverneur a été continuellement détenu par un Républicain de 1991 à 2007. Cependant, tous ces gouverneurs républicains que furent William Weld, Paul Cellucci, Jane Swift et Mitt Romney représentaient l'aile centriste et modérée du parti.

Lors des élections pour le poste de gouverneur, en novembre 2006, le lieutenant-gouverneur républicain sortant Kerry Healey fut battu avec 35 % des suffrages par le démocrate Deval Patrick (56 %). Celui-ci est alors devenu le second gouverneur noir des États-Unis.

Au niveau local, la législature du Massachusetts est dominée par le parti démocrate. Lors de la session 2007-2008, la Chambre des représentants du Massachusetts de 160 membres comprend 141 démocrates alors que le Sénat de 40 membres compte 35 démocrates et 5 républicains. Depuis janvier 2007, les démocrates dominent totalement l'État, quel que soit le niveau de responsabilité (gouverneur, congrès local, municipalité), laissant aux républicains quelques postes d'élus locaux. Le Massachusetts correspond alors à l'archétype de l'État à parti unique sous contrôle démocrate comme l'avaient été autrefois les États du sud.

Si 51 % des habitants du Massachusetts se déclarent indépendants en 2009[26], ils sont 13 % à se revendiquer républicains.

Au niveau fédéral, lors de la session 2009-2011, les 10 élus du Massachusetts à la Chambre des représentants des États-Unis étaient tous démocrates. Les deux sénateurs de l'État sont le démocrate John Kerry et le républicain Scott Brown. Ce dernier, soutenu par le mouvement des Tea Party avait remporté le , avec près de 52 % des voix, le siège longtemps détenu par le démocrate Ted Kennedy et mort en cours de mandat. L'élection partielle organisée pour désigner celui qui devait terminer son mandat avait opposé Brown contre Martha Coakley, secrétaire démocrate à la Justice de l'état[27]. Il s'agissait alors de la première victoire depuis 1972 d'un candidat républicain au Sénat des États-Unis pour y représenter le Massachusetts. Scott Brown est cependant largement battu au renouvellement suivant, en 2012, par la démocrate Elizabeth Warren.

Législation du Massachusetts[modifier | modifier le code]

En 2006, l'État du Massachusetts a institué une couverture maladie universelle qui contraint chacun à souscrire une assurance, alors que les plus pauvres reçoivent une aide[28]. Au début de l'année 2008, sur une population d'environ 600 000 personnes qui n'avaient pas d'assurance maladie, environ 340 000 sont désormais couverts[29].

Par le référendum du , le Massachusetts dépénalise la marijuana[30].

Le Massachusetts compte parmi les 15 États des États-Unis qui n'appliquent pas la peine de mort (bien que non formellement abolie dans cet État).

Premier État à légaliser le mariage entre personnes de même sexe[modifier | modifier le code]

Depuis une décision de la Cour suprême de l'État en novembre 2003, le Massachusetts est devenu le premier État à légaliser le mariage entre personnes de même sexe le . Aujourd'hui, dix ans après, dix-sept états et la capitale fédérale Washington D.C. ont légalisé le mariage entre personnes du même sexe.

Politiciens natifs ou élus du Massachusetts[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Le Bureau de l'analyse économique(en) estime que le produit brut de l'État en 2004 était de 318 milliards de dollars. Le revenu personnel moyen par personne en 2004 était de 42 102 dollars par an, soit le deuxième plus élevé après celui du Connecticut.

Les exportations agricoles consistent en fruits de mer, en produits laitiers, en canneberges et en légumes. Les exportations industrielles sont la machinerie, l'équipement électrique, les instruments scientifiques, la typographie et l'édition. Grâce à la coopérative Ocean Spray, le Massachusetts est le second plus grand État producteur de canneberges, après le Wisconsin. D'autres secteurs qui sont d'importance vitale à l'économie de Massachusetts sont les études supérieures, les soins de santé, les services financiers et le tourisme.

Culture[modifier | modifier le code]

La culture du Massachusetts est un mélange reflétant les racines de la culture des “Yankees” néo-anglais et des autres groupes d’immigrés. Les Irlandais en particulier ont eu un grand impact sur la culture de l’État et la ville de Boston ; Boston accueille un des plus célèbres défilés de la Saint-Patrick du monde (un festival irlandais traditionnel tenu le 17 mars) ; et l’équipe régionale de basket-ball est connue comme les « Celtics ». De même, les descendants Canadiens forment la troisième communauté en importance et en pourcentage dans l'État. Ils représentent le plus grand nombre de Franco-Américains en Nouvelle-Angleterre. Ils se concentrent surtout dans les villes de Lowell, d'où vient le célèbre Jack Kerouac, Springfield, Fall River, et Salem. Les Italiens, Portugais et Chinois ont aussi influencé la culture de l’État.

En outre, les événements de la guerre d'Indépendance continuent à affecter la culture du Massachusetts. L’État célèbre le « Evacuation Day » (Le Jour de l’évacuation) et le « Patriot’s Day » (Le Jour des patriotes) en mémoire de l’histoire de la région.

Tous les 4 juillet, Boston organise une célébration renommée du jour d’Indépendance. Les feux d’artifice et un concert se produisent sur le rivage du fleuve Charles pendant ce festival.

Musées[modifier | modifier le code]

Anne Polland, peintre américaine de 1720, Massachusetts Historical Society

Éducation et universités[modifier | modifier le code]

Harvard Yard à Cambridge

Il y a un grand nombre d'universités dans les villes de la zone métropolitaine de Boston, dont l’université Harvard et le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

D'autres universités du Massachusetts :

Symboles de l’État de Massachusetts[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Resident Population Data: Population Change », Bureau du recensement des États-Unis,‎ (consulté le 8 septembre 2010)
  2. Angie Debo, Histoire des Indiens des États-Unis, Paris, Albin Michel, 1994
  3. http://quickfacts.census.gov/qfd/maps/massachusetts_map.html
  4. http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/omb/bulletins/2013/b13-01.pdf
  5. https://www.census.gov/govs/go/index.html
  6. (en) « Population estimates, July 1, 2015, (V2015) », sur quickfacts.census.gov (consulté le 8 avril 2016).
  7. (en) US Census Bureau Geography, « State Centers of Population 1880 - 2010: Massachusetts », sur www.census.gov (consulté le 8 avril 2016).
  8. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder2.census.gov (consulté le 8 avril 2016).
  9. a et b (en) Joyce A. Martin, M.P.H.; Brady E. Hamilton, Ph.D.; Stephanie J. Ventura, M.A.; Michelle J.K. Osterman, M.H.S.; Elizabeth C. Wilson, M.P.H.; et T.J. Mathews, « Births: Final Data for 2010 », National Vital Statistics Reports, vol. 61, no 1,‎ (lire en ligne).
  10. a et b (en) Joyce A. Martin, M.P.H.; Brady E. Hamilton, Ph.D.; Michelle J.K. Osterman, M.H.S.; Sally C. Curtin, M.A.; et T.J. Mathews, « Births: Final Data for 2012 », National Vital Statistics Reports, vol. 62, no 9,‎ (lire en ligne).
  11. a et b (en) Sherry L. Murphy, B.S.; Jiaquan Xu, M.D.; et Kenneth D. Kochanek, « Deaths: Final Data for 2010 », National Vital Statistics Reports, vol. 61, no 4,‎ (lire en ligne).
  12. a et b (en) Sherry L. Murphy, B.S.; Kenneth D. Kochanek, M.A.; Jiaquan Xu, M.D.; et Melonie Heron, « Deaths: Final Data for 2012 », National Vital Statistics Reports, vol. 63, no 9,‎ (lire en ligne).
  13. a, b et c (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 8 avril 2016).
  14. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder2.census.gov (consulté le 8 avril 2016).
  15. (en) « Unauthorized Immigrants in the U.S., 2012 », sur Pew Research Center's Hispanic Trends Project (consulté le 8 avril 2016).
  16. http://mapmaker.rutgers.edu/REFERENCE/Hist_Pop_stats.pdf
  17. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 8 mai 2016)
  18. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_00_SLDS_PCT018&prodType=table
  19. (en) « Jewish Population in the United States 2013 », sur jewishdatabank.org (consulté le 10 juillet 2016)
  20. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP10&prodType=table
  21. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP8&prodType=table
  22. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP4&prodType=table
  23. (en) « Religious Landscape Study », sur Pew Research Center's Religion & Public Life Project (consulté le 26 février 2016)
  24. (en) « State of the States », sur Gallup.com (consulté le 13 juillet 2016)
  25. (en) « Language Map Data Center », sur apps.mla.org (consulté le 13 mars 2016)
  26. American Spectator, 19 janvier 2010
  27. « Sénat: Obama perd la majorité qualifiée »,‎ (consulté le 1er juillet 2016)
  28. Laurent Mauriac, « Les États-Unis traversés par une légère brise sociale », dans Libération du 11/01/2007, [lire en ligne]
  29. Kevin Sack, « In Massachusetts, Universal Coverage Strains Care », dans The New York Times du 05-04-2008, [lire en ligne],consulté le 06-04-2008.
  30. (en) « National ballot questions », Boston.com (consulté le 5 novembre 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lauric Henneton, Liberté, inégalité, autorité : Politique, société et construction identitaire du Massachusetts au XVIIe siècle, Éditions Honoré Champion, 2009. 2 vol., 536 et 432 p., reliés, 15 x 22 cm (ISBN 978-2-7453-1770-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]