Durango (Colorado)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durango.
image illustrant une localité du Colorado
Cet article est une ébauche concernant une localité du Colorado.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Durango (Colorado)
Vue générale sud
Vue générale sud
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Colorado Colorado
Comté La Plata
Code FIPS 0822035
Démographie
Population 17 557 hab. (2013)
Densité 965 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 16′ 31″ Nord 107° 52′ 48″ Ouest / 37.2753, -107.88
Altitude 1 988 m
Superficie 1 820 ha = 18,2 km2
Localisation
Carte du comté de La Plata
Carte du comté de La Plata

Géolocalisation sur la carte : Colorado

Voir sur la carte administrative du Colorado
City locator 14.svg
Durango (Colorado)

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Durango (Colorado)

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Durango (Colorado)

La ville de Durango est le siège du comté de La Plata, situé dans le Colorado, aux États-Unis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans la région du sud-ouest des Four Corners, à environ 57 Km du Parc national de Mesa Verde, la ville est entourée par les bourgs de Bayfield à l'est et Mancos et Hesperus à l'ouest.

Climat[modifier | modifier le code]

Durango a un climat continental humide avec des étés chauds et pas de saison sèche(DFB) selon le système de classification de Koppen.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Durango se situe à 20 minutes de l'aéroport Durango-La Plata County Airport (24 Km)[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mot Durango provient du mot basque "Urango» qui signifie «ville d'eau».

Bien avant sa fondation, durant le développement des chemins de fer dans les années 1800, elle était occupée par les Pueblos, peuple autochtone ancestral. La dénomination « Pueblos » ou « villages , fait référence à la colonisation au cours de laquelle les Espagnols ont nommé les habitants de cette région sans distinction de leur appartenance. Ce nom uniformisateur regroupe cependant différentes tribus dont chacune a sa propre langue, les plus célèbres étant celles des Hopis et des Zuñis[2].

Le développement de Durango est intimement lié à celui de Silverton qui devient, vers 1874, le centre de nombreux camps miniers et attire l’attention d’une compagnie ferroviaire de Denver. Le premier train exploité par la « Denver & Rio Grande Railroad» roule entre Silverton et Durango en juillet 1882. Si les mines étaient à Silverton, dans le massif des San Juan, le minerai était fondu à Durango, dans la vallée de la Mancos. De là, les précieux métaux partaient vers les marchés de l'Est et la Californie[3].

Si la ligne cessa son service minier en 1968 ; mais elle continue encore aujourd'hui pour le plaisir des touristes et les nostalgiques de vapeur et de grands espaces.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Durango(Colorado, l'esprit du Far-West
  2. Les regards des Nord-Américains portés sur les cultures pueblo et navajo - paragraphe 18, consulté le 08/09/2015.
  3. Durango - Silverton Narrow Gauge Railroad