Durango (Colorado)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durango.
Durango (Colorado)
Vue générale sud.
Vue générale sud.
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Colorado Colorado
Comté La Plata
Code FIPS 0822035
Démographie
Population 17 557 hab. (2013)
Densité 681 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 16′ 31″ nord, 107° 52′ 48″ ouest
Altitude 1 988 m
Superficie 2 580 ha = 25,8 km2
· dont terre 25,7 km2 (99,61 %)
· dont eau 0,1 km2 (0,39 %)
Localisation
Carte du comté de La Plata.
Carte du comté de La Plata.

Géolocalisation sur la carte : Colorado

Voir sur la carte administrative du Colorado
City locator 14.svg
Durango (Colorado)

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Durango (Colorado)

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Durango (Colorado)

La ville de Durango est le siège du comté de La Plata, situé dans le Colorado, aux États-Unis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Située dans la région du sud-ouest des Four Corners, à environ 57 Km du Parc national de Mesa Verde, la ville est entourée par les bourgs de Bayfield à l'est et Mancos et Hesperus à l'ouest.

La municipalité s'étend sur une superficie de 9,96 milles carrés (25,8 km2)[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Durango a un climat continental humide avec des étés chauds et pas de saison sèche (DFB) selon le système de classification de Koppen.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Durango se situe à 20 minutes de l'aéroport Durango-La Plata County Airport (24 km)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mot Durango provient du mot basque « Urango » qui signifie « ville d'eau ». Ce toponyme lui provient des villes mexicaine et basque du même nom[3].

Bien avant sa fondation, durant le développement des chemins de fer au XIXème siècle, elle était occupée par les Pueblos, peuple autochtone ancestral. La dénomination « Pueblos » ou « villages , fait référence à la colonisation au cours de laquelle les Espagnols ont nommé les habitants de cette région sans distinction de leur appartenance. Ce nom uniformisateur regroupe cependant différentes tribus dont chacune a sa propre langue, les plus célèbres étant celles des Hopis et des Zuñis[4].

Le développement de Durango est intimement lié à celui de Silverton qui devient, vers 1874, le centre de nombreux camps miniers et attire l’attention d’une compagnie ferroviaire de Denver. Le premier train exploité par la « Denver & Rio Grande Railroad » roule entre Silverton et Durango en juillet 1882. Si les mines étaient à Silverton, dans le massif des San Juan, le minerai était fondu à Durango, dans la vallée de la Mancos. De là, les précieux métaux partaient vers les marchés de l'Est et la Californie[5].

Si la ligne cessa son service minier en 1968 ; mais elle continue encore aujourd'hui pour le plaisir des touristes et les nostalgiques de vapeur et de grands espaces.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2010, Durango compte 16 887 habitants[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Population, Housing Units, Area, and Density: 2010 - State -- Place and (in selected states) County Subdivision 2010 Census Summary File 1 », sur factfinder.census.gov (consulté le 7 juin 2017).
  2. Durango(Colorado, l'esprit du Far-West
  3. (en) John Frank Dawson, Place names in Colorado: why 700 communities were so named, 150 of Spanish or Indian origin, Denver, The J. Frank Dawson Publishing Co., (lire en ligne), p. 19.
  4. Les regards des Nord-Américains portés sur les cultures pueblo et navajo - paragraphe 18, consulté le 08/09/2015.
  5. Durango - Silverton Narrow Gauge Railroad