Vaccin contre la poliomyélite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le vaccin contre la poliomyélite a pour but de prévenir une maladie causée par un virus appartenant à un sérotype de poliovirus. L'efficacité de ce vaccin destiné à prévenir la poliomyélite est élevée et ses effets secondaires sont le plus souvent sans gravité. Il fait partie des vaccins recommandés tout au long de la vie.

Rappels[modifier | modifier le code]

Article détaillé : poliomyélite.

La poliomyélite est due à un virus parmi les 3 sérotypes de poliovirus. Il s'agit d'une maladie touchant le tractus gastro-intestinal et pouvant atteindre les tissus nerveux. La gravité est liée à la survenue d'une forme paralytique, de l’ordre de 1 pour 1 000 infections chez le petit enfant et de 1 pour 75 infections chez l’adulte[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Un vaccin est développé par Jonas Salk en 1955. Un vaccin est dévéloppé quasiment simultanément à l'Institut Pasteur par le Professeur Pierre Lepine[2],[3],[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le vaccin contre la poliomyélite existe sous forme inactivée ou atténuée. Le vaccin inactivé se compose d'antigènes viraux des 3 sérotypes. En France, seul le vaccin inactivé est disponible[1].

Le vaccin inactivé existe également sous forme combinée[1] :

Le vaccin inactivé est administré par voie intramusculaire, tandis que le vaccin atténué est disponible sous forme orale[1].

Recommandations[modifier | modifier le code]

En France, la primo-vaccination recommandée des nourrissons se compose de 2 injections à 2 mois d'intervalle, aux âges de 2 et 4 mois, suivies d'un rappel à l'âge de 11 mois. Les rappels ultérieurs recommandés sont aux âges de 6 ans puis entre 11 et 13 ans chez l'enfant. Par la suite chez l'adulte, les vaccinations sont recommandées aux âges de 25 ans, 45 ans et 65 ans, puis tous les 10 ans[5].

La primo-vaccination du nourrisson et le premier rappel sont obligatoires. Les rappels aux ages de 6 et 13 ans sont recommandés[5]

Efficacité[modifier | modifier le code]

Avec le vaccin inactivé, les anticorps apparaissent après la deuxième injection et persistent 5 ans après le premier rappel. L'efficacité clinique est de 85 %[1].

Tolérance[modifier | modifier le code]

Le vaccin inactivé est bien toléré, avec comme effets indésirables principaux des réactions au site d'injection, telles que douleur, érythème, induration et œdème. Avec le vaccin atténué, une paralysie peut exceptionnellement survenir, y compris dans l'entourage du sujet vacciné[1].

Les deux types de vaccins sont contre-indiqués en cas d'hypersensibilité à un de leurs composants, et la vaccination est à différer en cas de maladie fébrile ou d'infection aiguë. En outre, le vaccin atténué est également contre-indiqué en cas de déficit immunitaire (tel que le Sida ou la prise d'un traitement immunosuppresseur) chez le sujet à vacciner ou dans son entourage, ou en cas de maladie maligne évolutive[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Direction générale de la Santé, Comité technique des vaccinations, Guide des vaccinations, édition 2012, Saint-Denis, Inpes, collection Varia, 2012, 488 pages (ISBN 978-2-9161-9228-4), « Vaccination contre la poliomyélite », pages 172-180 ([PDF] lire en ligne)
  2. The Pasteur Institute stated that an anti-poliomyelitis vaccine, developed by Professor Pierre Lepine would soon be produced in large quantities. (Times, London, April 4, 1955).
  3. http://webext.pasteur.fr/archives/e_lep0.html
  4. https://books.google.com/books?id=iKidtL80imMC&pg=PA90&lpg=PA90&dq=pierre+lepine+polio&source=bl&ots=yLfOrmqZQ-&sig=Jb8FAVuKoWoFVmspQroxxVJPiSQ&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwjX6ayShszQAhUJbSYKHVGjA_oQ6AEIUDAL#v=onepage&q=pierre%20lepine%20polio&f=false
  5. a et b https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F704