Pierre Lazareff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (mai 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sources, etc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lazareff.
Pierre Lazareff
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance
Paris
Décès (à 65 ans)
Neuilly-sur-Seine
Nationalité Drapeau de la France française
Profession
Activité principale
Autres activités
Producteur de télévision (Cinq colonnes à la une)
Directeur artistique de théâtres
Formation
Famille

Pierre Lazareff, né le à Paris et mort le à Neuilly-sur-Seine, était un journaliste, patron de presse et producteur d'émissions de télévision français.

Biographie[modifier | modifier le code]

 

  • Un créateur de presse Parallèlement à France Soir, Lazareff lance de nombreux autres titres de presse. Dès 1949, il crée le Journal du Dimanche, afin de combler l’absence dominicale de journal. En 1956, il est appelé pour lancer une nouvelle formule de l’hebdomadaire France Dimanche, qui est sérieusement concurrencé par l’apparition de Paris Match. Puis en 1960, Jean Prouvost lui confie le lancement de Télé 7 Jours qui tire à 1million d’exemplaires en 1963 pour atteindre les 2 millions dès 1965. 
  • Cinq colonnes à la Une Dès 1959, Lazareff s’intéresse de près à l’essor de la télévision. Tout en continuant son activité dans la presse écrite, Lazareff aide Mag Bodard, l'épouse de Lucien Bodard avec laquelle il a une liaison[1], dans son activité de productrice de cinéma. Il lui fait notamment rencontrer Jacques Demy, dont elle produira Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort et Peau d’Âne[2]. En visionnaire, Lazareff crée avec Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet et Igor Barrère assistés d’Éliane Victor, le premier magazine d’informations, le mythique Cinq Colonnes à la Une. Il y applique les techniques éprouvées au sein de France Soir. Le succès est une fois de plus au rendez-vous pour cette émission mensuelle qui vide les salles de cinéma et les dîners en ville. La qualité des enquêtes et l’hétéroclisme des sujets abordés font de cette émission un témoin indispensable des mutations de la société française et de la course du monde dans les années 60. Comme à France Soir, de nombreux documentaristes y sont révélés, parmi lesquels William Klein, Pierre Schoendoerffer, Louis Malle, et d’autres.  


Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Merry Bromberger, Comment ils ont fait fortune, Plon, 1954
  • Jean-Claude Lamy, Pierre Lazareff à la une, Stock, 1975
  • Robert Soulé, Lazareff et ses hommes, Grasset, 1992
  • Yves Courrière, Pierre Lazareff ou Le vagabond de l'actualité, Gallimard, 1995