CinéMagique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
CinéMagique
Image illustrative de l'article CinéMagique
Localisation
Parc parc Walt Disney Studios
Zone Production Courtyard
Lieu Marne-la-Vallée, Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 52′ 01″ Nord 2° 46′ 48″ Est / 48.867083, 2.779882  
Ouverture 16 mars 2002
Données techniques
Type cinéma-spectacle
Nombre de places 1 100 place(s)
Durée du tour 25 min

CinéMagique est une attraction située dans le Studio 2, du parc Walt Disney Studios à Disneyland Paris. Le 20 avril 2012, le film fut mis à jour avec l'ajout d'extraits de films récents.

Le concept[modifier | modifier le code]

L'attraction raconte les aventures d'un spectateur d'origine anglophone, Georges, pris au piège dans l'histoire du cinéma et qui s'efforce de sortir de la toile, vivant au passage de nombreuses aventures.

Elle permet de découvrir ou de redécouvrir une sélection des meilleurs moments du cinéma. Elle célèbre les cent ans du cinéma tout en rendant hommage à des acteurs légendaires.
Le spectacle allie des montages d'extraits de films anciens où sont incrustés les personnages actuels, à de nombreux effets spéciaux projetant le spectateur au cœur de l'action ou de l'autre côté de l'écran.

Le style architectural Spanish Revival de la salle, évoque les cinémas de Hollywood dans les années 1930.

L'attraction[modifier | modifier le code]

Données techniques[modifier | modifier le code]

L'histoire[modifier | modifier le code]

Un "spectateur" (Georges) sorti du public, interrompt avec la sonnerie de son téléphone portable, la présentation des meilleurs extraits de films lors d'une projection commémorative pour le 100e anniversaire du cinéma.
Son action dérange également les personnages jouant une scène à l'écran, dont un magicien qui transporte alors le "spectateur" fautif dans le film, ou plutôt les films.
Georges y rencontre une jolie actrice (Marguerite). Il en tombe amoureux. Il essaye de la suivre dans de nombreux extraits de films, présentés par ordre chronologique (noir et blanc, muet, parlant, et enfin en couleur).
Pour la sauver, il reçoit à sa place une flèche dans le cœur, heureusement protégé par son téléphone qui sert de fil rouge à l'intrigue.
Plutôt que de rejoindre la vie réelle, Georges fera le choix de rester avec Marguerite.
La dernière scène les montrent enlacés, sautillant vers le château d'Oz.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Le spectacle commence avec un castmember récitant un boniment ouvrant sur la nature du film: «Aujourd'hui, vous allez voir un film sur l'histoire du cinéma allant des films muets aux films modernes d'aujourd'hui." Le film commence, un montage d'extraits de films en noir et blanc défile. Après quelques instants, une sonnerie de téléphone portable se fait entendre.Un homme dans la première rangée répond au téléphone, commence à parler et monte sur la scène. Il échappe au castmember qui part chercher la sécurité et se met à marcher sur la scène tout en parlant.

Pendant ce temps, les acteurs et actrices à l'écran sont interrompus par le bruit de cet homme. Finalement, quand une scène d'amour du film Cheik entre un prince et une princesse est interrompu, le prince irrité tente de l'arrêter, mais il est incapable de le rejoindre à cause de l'écran de cinéma. Cependant, il fait appel à un magicien (Alan Cumming) pour le faire taire. Ce magicien exécute un tour de magie qui fait disparaître l'homme de la scène dans un panache de fumée, et réapparaître à l'intérieur du film. L'homme, appelé George (Martin Short), est frappé par le prince. La princesse (Julie Delpy), appelé Marguerite, le réconforte. Le prince, voyant cela, se saisit de son épée et se met à poursuivre George.

Pour s'échapper George grimpe par la fenêtre et tout à coup se retrouve sur le rebord d'un bâtiment élevé avec Harold Lloyd, dans la scène de la tour de l'horloge de Monte là-dessus ! Mais il est encore poursuivis par le prince, toutefois il réussit à s'échapper par l'escalier de secours. Juste au moment où il pense être en sécurité, une tarte lui est jeté à la figure. En regardant autour de lui il voit Charlie Chaplin et Laurel et Hardy en pleine bataille de lancer de tartes. George intervient et se rend compte qu'il peut de nouveau parler : il a quitté le cinéma muet. Malheureusement George se retrouve acculer contre un mur par un groupe de gangsters dans la scène de Les Anges aux figures sales . Avant qu'il ne soit abattu, deux hommes apparaissent derrière les gangsters, cette diversion lui permet de s'échapper. Cependant, George renverse un baril, ce qui alerte les gangsters, qui commencent à lui tirer dessus à travers un clips de scènes de Certains l'aiment chaud. George n'a d'autres choix pour s'enfuir que de traverser une fenêtre et en même temps quitte le cinéma en noir et blanc.

George atterrit dans le genre du western avec des scènes des films Il était une fois dans l'Ouest et Le Bon, la Brute et le Truand. Des bandits sont debout devant lui. Comme le téléphone de George sonne, la scène reprend la méthode de Sergio Leone avec de très gros plans pour construire l'attente avant la fusillade. George prend son téléphone et la fusillade commence avec des images de multiples westerns y compris Les Sept Mercenaires. Dans sa tentative d'échapper à la fusillade, George laisse tomber son téléphone, puis se réfugie dans un hangar à proximité remplie de TNT et d'autres explosifs. Un cow-boy tire alors sur une caisse de TNT, et envoie George s'envoler dans les airs.

George atterrit sur une cheminée et découvre qu'il est à Londres, plongé dans l'univers de Mary Poppins. Il est alors immédiatement aspiré dans la chanson "Step In Time". Pendant ce temps, Marguerite a suivi George et assiste à la suite de la fusillade. Elle entend le téléphone et se précipite vers lui croyant avoir retrouvé son amour, mais ne trouve que le téléphone. On retrouve George qui marche dans la rue sous une pluie battante (tirer du film Les Parapluies de Cherbourg ). Quelqu'un vient alors derrière lui tenant un parapluie au-dessus de sa tête. C'est Marguerite. Elle lui rend le téléphone . C'est alors que George saute dans une flaque d'eau et est aspiré. Marguerite tente de le suivre, mais en est incapable. Sous l'eau, George est repéré par le sous-marin Octobre rouge du film A la poursuite d'Octobre Rouge. Marko Ramius est d'ailleurs très étonné de voir un homme quand il regarde dans le périscope. George rencontre également les plongeurs du Grand Bleu. En continuant de nager il croise Pinocchio. Celui-ci tente de l'avertir qu'une grosse baleine est dans le coin, mais il le fait en français, langue que George ne comprend pas. Soudain, Monstro se réveille et chasse à la fois George et Pinocchio.

En remontant à la surface, George regarde autour de lui et voit le Titanic s'approchant de lui. Il monte dessus à l'étonnement du capitaine. Alors que George lui explique comment il est arrivé là le bateau heurte l'iceberg. Tandis que les passagers commencent à courir sur les canots de sauvetages George entend Jack Dawson appeler au secours. George tente de le retrouver et commence à ouvrir les portes au hasard. Cependant, chaque porte révèle quelqu'un d'autre que Jack. Les scènes incluent John Cleese dans Un poisson nommé Wanda, l'inspecteur Clouseau de La Panthère Rose, Hannibal Lecter du Silence des agneaux, Sully de Monstres et Cie et Linda Blair de L'Exorciste . Puis, l'eau commence à inonder le couloir, et juste avant que l'eau n'envahisse tout le mur derrière George s'ouvre et l'aspire.

George est maintenant à bord de l'Etoile de la Mort de l'univers de Star Wars. Il est attrapé par un stormtrooper qui l'emmène derrière un mur juste à temps pour échapper à Dark Vador. Ce stormtrooper se révèle être Marguerite. Malheureusement leurs retrouvailles sont interrompues par de vrais stormtroopers qui les traquent à travers la station spatiale. À la fin de la course poursuite ils rejouent la scène où la princesse Leia et Luke Skywalker utiliser le câble pour traverser un gouffre.

En atterrissant de l'autre côté ils arrivent dans un film médiéval. Apparaît alors un chevalier (Tchéky Karyo) qui est très intrigué par les habits modernes de George. Celui-ci le supplie de l'aider à retourner chez lui dans le monde réel, de l'autre côté de l'écran. Alors que le chevalier allait plonger son épée à travers l'écran le chaos se déchaîne. Des armées arrivent et une bataille s'ensuit entre chevaliers. Robin des Bois tire une flèche vers Marguerite, mais elle est sauvée par George qui reçoit la flèche à sa place en s'interposant. La flèche a atteint son cœur et les combats cessent. Le chevalier enlève la flèche pour constater que la flèche a été arrêtée par le téléphone portable de George. Le téléphone sonne et George se réveille. Effrayé par sa sonnerie, le chevalier écrase le portable. Puis, il se dirige vers le sommet de la colline et la foudre frappe son épée. Il la jette vers l'écran créant un passage permettant à George de retourner dans le monde réel. Il le fait et demande à Marguerite de le rejoindre mais le portail se referme avant qu'elle ne le traverse. Elle essaie de sortir mais n'y arrive pas et retourne dans le cinéma muet sous la tristesse de George qui croit ne plus jamais la revoir. Mais, le magicien réapparait en affirmant « qu'au cinéma tout est possible » puis crée une porte pour George lui permettant de revenir dans le film. George et Marguerite se retrouve et s'embrassent, compléter par un montage des plus célèbres baisers du cinéma. Le spectacle se termine avec George et Marguerite se dirigeant vers la Cité d'Émeraude du Magicien d'Oz.

Distribution[modifier | modifier le code]

Films utilisés[modifier | modifier le code]

Version 2002. Cette liste est classée par ordre d'apparition dans le film CinéMagique de 2002 à avril 2012.

Titre Année Pays Réalisateur Principaux acteurs
La Sortie de l'usine Lumière à Lyon 1894 France Louis Lumière
The Kiss 1896 États-Unis Edison Manufacturing Cie John C. Rice, May Irwin
L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat 1894 France Louis Lumière
Le Vol du rapide 1903 États-Unis Edwin S. Porter
Le Voyage dans la Lune 1902 France Georges Méliès Georges Méliès, Bleuette Bernon
Naissance d'une nation 1915 États-Unis David Wark Griffith
Cops 1922 États-Unis Buster Keaton Buster Keaton
Plane Crazy 1928 États-Unis Walt Disney Mickey Mouse
Napoléon 1927 France Abel Gance Albert Dieudonné
Le cuirassé Potemkine 1925 Union soviétique Sergueï Eisenstein Alexandre Antonov
Nosferatu 1922 Allemagne Friedrich Wilhelm Murnau Max Schreck
Le Cabinet du docteur Caligari 1919 Allemagne Robert Wiene
Metropolis 1927 Allemagne Fritz Lang Brigitte Helm
Le Cheik 1921 États-Unis George Melford Rudolph Valentino
Monte là-dessus ! 1923 États-Unis Fred C. Newmeyer Harold Lloyd
La bataille du siècle 1927 États-Unis Clyde Bruckman Laurel et Hardy
Charlot fait du cinéma 1916 États-Unis Charlie Chaplin Charlie Chaplin
Les Anges aux figures sales 1938 États-Unis Michael Curtiz James Cagney
Certains l'aiment chaud 1959 États-Unis Billy Wilder Marilyn Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon
Il était une fois dans l'Ouest 1967 Italie Sergio Leone Charles Bronson, Henry Fonda
Le Bon, la Brute et le Truand 1968 Italie Sergio Leone Clint Eastwood, Eli Wallach
Tombstone 1993 États-Unis George Pan Cosmatos Kurt Russell, Val Kilmer
La Horde sauvage 1969 États-Unis Sam Peckinpah William Holden
Les Sept Mercenaires 1960 États-Unis John Sturges Yul Brynner, Steve McQueen
Mary Poppins 1965 États-Unis Robert Stevenson Julie Andrews
Les parapluies de Cherbourg 1964 France Jacques Demy Catherine Deneuve
À la poursuite d'Octobre Rouge 1990 États-Unis John McTiernan Sean Connery
Le Grand Bleu 1987 France Luc Besson Jean-Marc Barr, Jean Réno
Pinocchio 1940 États-Unis Walt Disney
Titanic 1997 États-Unis James Cameron Leonardo DiCaprio, Kate Winslet
Un poisson nommé Wanda 1988 Angleterre Charles Crichton John Cleese
Trois hommes et un couffin 1985 France Coline Serreau Roland Giraud, André Dussollier
La Panthère rose 1963 Angleterre Blake Edwards Peter Sellers
Le Silence des agneaux 1990 États-Unis Jonathan Demme Anthony Hopkins
Monstres et Cie 2002 États-Unis Disney-Pixar
L'Exorciste 1973 États-Unis William Friedkin Linda Blair
Star Wars 1977 États-Unis George Lucas Mark Hamill, Harrison Ford
Les Trois Mousquetaires 1993 États-Unis Stephen Herek Kiefer Sutherland, Julie Delpy
Highlander 1986 Angleterre Russell Mulcahy Christophe Lambert
Ran 1985 Japon Akira Kurosawa Tatsuya Nakadai
Le Cid 1961 Espagne Anthony Mann Charlton Heston, Sophia Loren
Henri V 1989 Angleterre Kenneth Branagh Kenneth Branagh, James Larki
Monty Python : Sacré Graal ! 1975 Angleterre Terry Jones, Terry Gilliam Les Monty Python
Robin des Bois : Prince des voleurs 1991 États-Unis Kevin Reynolds Kevin Costner, Morgan Freeman
Vacances à Venise 1955 Italie David Lean Katharine Hepburn
Docteur Jivago 1965 États-Unis David Lean Julie Christie, Omar Sharif
Casablanca 1942 États-Unis Michael Curtiz Humphrey Bogart, Ingrid Bergman
Autant en emporte le vent 1939 États-Unis Victor Fleming Vivien Leigh, Clark Gable
Un homme et une femme 1966 France Claude Lelouch Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée
Les Hauts de Hurlevent 1939 États-Unis William Wyler Laurence Olivier, Merle Oberon
Ridicule 1996 France Patrice Leconte Fanny Ardant, Jean Rochefort
Le Hussard sur le toit 1995 France Jean-Paul Rappeneau Olivier Martinez, Juliette Binoche
La Règle du jeu 1939 France Jean Renoir Marcel Dalio, Paulette Dubost
L'Orchidée noire 1959 États-Unis Martin Ritt Anthony Quinn, Sophia Loren
Une place au soleil 1951 États-Unis George Stevens Montgomery Clift, Elizabeth Taylor
Carmen Jones 1954 États-Unis Otto Preminger Harry Belafonte, Dorothy Dandridge
Cyrano de Bergerac 1990 France Jean-Paul Rappeneau Vincent Pérez, Anne Brochet
Qui veut la peau de Roger Rabbit ? 1988 États-Unis Robert Zemeckis Christopher Lloyd
Le Brave Petit Tailleur 1938 États-Unis Walt Disney Mickey Mouse
La Main au collet 1955 États-Unis Alfred Hitchcock Cary Grant, Grace Kelly
Jeanne d'arc 1999 France Luc Besson Milla Jovovich
Le Magicien d'Oz 1939 États-Unis Victor Fleming Judy Garland, Jack Haley

Nom de l'attraction[modifier | modifier le code]

Une attraction portant le nom de "CinéMagique" existait à l'origine dans le Parc Disneyland à Discoveryland, et présentait le film "Captain EO" avec Michael Jackson, de 1992 à 1998. Cette salle fut renommée "L'Imagination Institute" en 1999 avec le remplacement de Captain EO par "Chérie, j'ai rétréci le public", afin de coller avec la storyline de l'attraction.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]