Monstres et Cie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Monstres et Cie (jeu vidéo)

Monstres et Cie

alt=Description de l'image Logo MonstresetCie.png.
Titre québécois Monstres, Inc.
Titre original Monsters, Inc.
Réalisation Pete Docter
Scénario Andrew Stanton
Daniel Gerson
Sociétés de production Pixar Animation Studios
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 2001
Durée 92 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Monstres et Cie (« Monstres et Compagnie ») ou Monstres, Inc. au Québec (Monsters, Inc.) est le 4e film d'animation en images de synthèse des studios Pixar. Sorti en 2001, il a été réalisé par Pete Docter et coproduit par Walt Disney Pictures.

Ce film a donné lieu à plusieurs œuvres dérivées, dont une préquelle, Monstres Academy, sortie en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule à Monstropolis, une ville habitée par toutes sortes de créatures. Au cœur de la ville se situe l'usine de traitements de cris d'enfants, énergie nécessaire à la ville. Des monstres se rendent chaque jour chez des enfants par les portes de placard pour recueillir leurs précieux cris.

Jacques Sullivan (dit Sulli) est, aux yeux de tous les habitants de Monstropolis, une vraie « terreur d'élite ». Assisté de Robert Razowski (alias Bob), un drôle de mini-cyclope vert, Sulli n'a pas son pareil pour horrifier les bambins. Ce grand monstre sait comme personne pétrifier et tétaniser sans jamais toucher, puisque tout contact physique avec un enfant humain serait mortel. Mais les temps sont durs pour le duo de terreur : les enfants ne hurlent plus aussi facilement qu'avant et la ville est au bord de la crise d'énergie.

Un jour, alors qu’il s’occupe de papiers pour leur manager Germaine, Sulli trouve une porte de placard restée seule dans l’usine déserte. Alors qu’il rentre dans la chambre, il découvre qu’elle est vide, et s’aperçoit bientôt que la fillette qui y habite l’a suivi dans le monde des monstres. Alors que Sulli est terrorisé par la petite, car il croit que les enfants humains sont toxiques, celle-ci n’est pas du tout effrayée par le monstre et le surnomme aussitôt « Minou ».

Sulli demande alors de l’aide à Bob. Les deux amis entreprennent de renvoyer la fillette chez elle, mais entre-temps Sulli a fini par se prendre d’amitié pour la petite, qu’il a surnommé « Bouh », d’après le cri qu’elle pousse par jeu quand elle se cache. Après avoir déguisé Bouh en bébé monstre, ils s’introduisent dans l’usine pour trouver sa porte. Ils découvrent alors que Léon, le challenger de Sulli dans la compétition du meilleur terroriseur, emmène des enfants dans le monde des monstres pour les soumettre à une machine qui extrait automatiquement leurs cris ; Sulli et Bob, toujours accompagnés de Bouh, tentent de prévenir le président de Monstres et compagnie, Henri Waternoose. Cependant, ils arrivent en pleine démonstration de la meilleure manière d’effrayer un enfant, et le président demande à Sulli de montrer ses talents en la matière. Horrifiée par les grognements de Sulli, Bouh se met à pleurer, dévoilant qu’elle est une petite fille. Waternoose, emportant Bouh, promet de faire revenir les choses dans l’ordre, mais on découvre bientôt qu’il est en fait complice de Léon, car il veut remettre à flot la compagnie. Il exile Sulli et Bob dans l’Himalaya. Avec l’aide de l’abominable homme des neiges qu’ils ont rencontré, les deux amis parviennent à regagner Monstropolis, où ils arrivent à temps pour porter secours à Bouh.

Bob, Sulli et Bouh s’introduisent alors dans la réserve de portes de la compagnie dans l’espoir de retrouver la porte de Bouh. Léon se lance à la poursuite de Sulli parmi les millions de portes, finit par l’attraper et tente de le tuer. Cela déclenche la colère de Bouh qui saute sur le dos de Léon et l’assomme avec une batte de baseball récupérée dans la chambre où ils sont tous entrés. Sulli le jette à travers une porte, derrière laquelle se trouve une caravane. On voit alors une mère le battre sans pitié, le confondant avec un alligator. Après quoi, Sulli et Bob détruisent la porte et réussissent par la ruse à enregistrer les aveux complets du président. Germaine révèle qu’elle est une des membres éminentes de l’Agence de Détection des Enfants, un groupe qui s’occupe des contacts avec les humains, et fait emmener Waternoose. Sulli et Bob doivent se résoudre à rapporter Bouh chez elle, et après de déchirants adieux, sa porte est broyée. Sulli garde simplement un petit bout de porte en souvenir.

Quelque temps plus tard, Sulli devient président de Monstres et compagnie et métamorphose radicalement la compagnie. Il a découvert grâce à Bouh que le rire des enfants est dix fois plus efficace que leurs cris de peur et envoie maintenant les monstres pour faire rire les enfants.

Bob révèle à Sulli un projet secret sur lequel il travaillait : il reconstitue pièce par pièce la porte de Bouh, et grâce à la pièce finale qu’a gardée Sulli, elle peut fonctionner à nouveau. La scène finale du film montre l’entrée de Sulli dans la chambre de Bouh. On ne voit pas la petite fille, mais on l'entend prononcer "Minou", nom qu'elle utilise pour appeler Sulli.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Note: La liste des "crédités" au générique étant trop longue pour être citée in extenso ici, nous n'avons repris que les principaux contributeurs.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Chansons du film[modifier | modifier le code]

  • La Famille - Bouh
  • Si je ne t'avais pas (If I Didn't Have You) ou Si tu n'avais pas été là au Québec (Générique de Fin) - Sully et Mike
  • La Chanson de Mike - Mike
  • Si je ne t'avais pas (reprise) (Générique de Fin) - Sully et Mike

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Source : IMDb[1]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • À la fin du film, lorsque Sulli tient dans ses bras les jouets que lui donne Bouh, on peut apercevoir parmi eux un petit Nemo, référence au Monde de Nemo, film suivant des studios Pixar alors en projet; ainsi que dans la scène où Sullivan va envoyer Léon dans la porte pour le faire disparaitre. Le ballon jaune et bleu avec une étoile rouge qui apparait dans les courts métrages Luxo Jr. et Red's Dream, ainsi qu'une poupée Jessie, clin d'œil au dessin animé Toy Story 2. De plus, quand Léon teste son pouvoir de caméléon, on peut apercevoir le papier peint de la chambre d'Andy de Toy Story, premier film Pixar à grand succès.
  • À la fin du film, pendant la scène finale du générique, on peut apercevoir Rex (un dinosaure vert), personnage de Toy Story.
  • Une référence à Ray Harryhausen, « père » de l'animation en volume, est faite au début du film : le nom du restaurant où Bob invite Celia et où Sulli débarque en catastrophe est « Harryhausen ».
  • Les deux héros du film sont aussi réunis dans le court-métrage La Nouvelle Voiture de Bob.
  • Quand Léon se trouve dans la caravane, on peut apercevoir à l'extérieur de celle-ci la voiture du Pizza Planet qui fait référence à Toy Story, à 1001 pattes et à Toy Story 2. De plus, cette caravane est celle sous laquelle se trouvait la ville des insectes dans 1001 pattes.
  • Le monstre qui se fait déshabiller, George Sanderson, réapparait parmi les JOX dans Monstres Academy.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Attractions[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Titre en différentes langues[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]