Carmen Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carmen et Jones.

Carmen Jones

alt=Description de l'image Carmen jones.jpeg.
Réalisation Otto Preminger
Scénario Harry Kleiner
d'après la comédie musicale d'
Oscar Hammerstein II
Acteurs principaux
Sociétés de production Carlisle Production
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film musical
Sortie 1954
Durée 105 min (1h45)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Carmen Jones est un film musical américain d'Otto Preminger, sorti en 1954 aux États-Unis (et en 1981 en France) et basé sur la comédie musicale Carmen Jones d'Oscar Hammerstein II, qui fut un des grands succès de Broadway en 1943.

La musique du film est pour l'essentiel celle de l'opéra Carmen de Georges Bizet, avec une ré-orchestration jazz.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Poster d'une première américaine de l'opéra de Bizet Carmen

Carmen travaille dans une usine d'armement, pendant la Seconde Guerre mondiale, sur une base de l'armée américaine. Joe manque à ses devoirs par amour pour Carmen, ce qui le conduit en prison. Ensuite, Carmen rencontre Husky Miller, champion de boxe poids lourds et « craque » pour lui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

L'action se situe dans le sud profond des États-Unis et tous les acteurs sont des Noirs américains. Les rôles principaux sont vocalement doublés par des chanteurs d'opéras dont la célèbre cantatrice Marilyn Horne qui faisait ici ses débuts.

La scène de l'opéra de Bizet qui se passe dans les arènes de Séville est remplacée par la finale du tournoi de boxe professionnel des poids lourds à Chicago (sur la même musique que dans l'opéra).

Les droits ont été repris par la Twentieth Century Fox Film Corporation en 1982.

Le film a été interdit d'importation en France pendant près de quarante ans à cause d'un procès intenté par les héritiers des librettistes français originaux Henri Meilhac et Ludovic Halevy, pour « détournement »[1]. Il est néanmoins sorti en Angleterre dans les années 1950, les héritiers ne pouvaient se prévaloir des droits d'auteurs qu'en France[2].

Bande originale[modifier | modifier le code]

  • Send Them Along ..... Chœur
  • Lift 'Em Up an' Put 'Em Down ..... Chœur des enfants
  • Dat's Love (L'amour est un oiseau rebelle) ..... Carmen
  • You Talk Jus' Like My Maw ..... Joe et Cindy Lou
  • Carmen Jones is Going to Jail ..... Chœur
  • Dere's a Cafe on de Corner (Seguedilla) ..... Carmen
  • Dis Flower ..... Joe
  • Beat Out Dat Rhythm on a Drum ..... Frankie
  • Stan' Up an' Fight ..... Husky Miller
  • Whizzin' Away Along de Track ..... Carmen, Frankie, Mert, Dink et Rum
  • There's a Man I'm Crazy For ..... Carmen, Frankie, Mert, Rum et Dink
  • Card Song ..... Carmen, Frankie et Chœur
  • My Joe ..... Cindy Lou
  • He Got His Self Another Woman ..... Cindy Lou
  • Final Duet ..... Carmen et Joe
  • String Me High on a Tree ..... Joe

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Critique du DVD sur dvd classik.com.
  2. Critique du DVD sur le site d'Arte.