John Sturges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Sturges est un réalisateur et producteur de films américain né le à Oak Park (Illinois) et mort le à San Luis Obispo (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début des années 1930, il entre à la RKO où il travaille sur les décors et les post-production de divers films. Il devient par la suite assistant de David O. Selznick avant d'être mobilisé par l'Armée de l'Air pendant la Seconde Guerre mondiale. Il revient ensuite comme assistant réalisateur à la Columbia. Il réalise en 1948 son premier film, Le Signe du Bélier.

Son premier succès arrive en 1953 avec Fort Bravo. Ce western avec William Holden est le premier d'une longue série. Il fait tourner les grandes vedettes de l'époque : Barbara Stanwyck, Spencer Tracy ou Robert Taylor. Un homme est passé lui vaut en 1956 une nomination à l'Oscar du meilleur réalisateur, mais c'est en 1957 qu'il accède à la gloire internationale avec un western resté célèbre : Règlements de comptes à OK Corral avec Burt Lancaster et Kirk Douglas. L'année suivante, il remet en scène ce dernier avec Anthony Quinn dans Le Dernier Train de Gun Hill.

En 1960, il connaît à nouveau un grand succès, inattendu, avec Les Sept Mercenaires, inspiré du film d'Akira Kurosawa sorti en 1954 les sept samouraïs. Là encore il met en scène des "gueules" du cinéma américain comme Charles Bronson ou James Coburn et des vedettes : Yul Brynner et Steve McQueen. Il retrouve ce dernier pour un autre triomphe international : La Grande Évasion (The Great Escape) en 1963.

Il tourne une suite de Règlements de comptes à OK Corral en 1967, Sept secondes en enfer avec Jason Robards et met en scène Gregory Peck dans Les Naufragés de l'espace deux ans plus tard. Son dernier film, L'aigle s'est envolé raconte l'improbable mission d'un commando allemand pendant la guerre, celle d'enlever le premier ministre Churchill.

Il s'éteint à l'âge de 82 ans, le à San Luis Obispo en Californie.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en)(de) Gesprengte Ketten - The Great Escape, Behind the scenes, photographies du caméraman Walter Riml, éditeur Helma Türk et Christian Riml, House Publishing, 2013 (présentation en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]