1925

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1925 (MCMXXV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1925, voir -1925. Pour les autres significations, voir 1925 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1922 1923 1924  1925  1926 1927 1928

Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 30 mars[1] : institution de collèges électoraux en Afrique Noire française introduisant quelques membres élus africains au sein de des conseils placés auprès du gouverneur.
  • 13 avril : les troupes d’Abd el-Krim pénètrent au Maroc français.
  • 14 mai : le Parti communiste français (Jacques Doriot) apporte son soutien à Abd el-Krim et réclame l’évacuation du Maroc et la reconnaissance de la république du Rif, proclamée en juillet 1923.
  • 11 juillet : signature d’un accord de coopération politique entre la France et l’Espagne sur la question du Maroc.
  • 17 juillet : le maréchal Pétain arrive à Rabat en mission spéciale auprès du maréchal Lyautey, en vue de réorganiser les forces françaises au Maroc (325 000 hommes) et de mener la contre-offensive dans la guerre du Rif, au côté des Espagnols, contre les troupes de Abd el-Krim. Le capitaine Charles de Gaulle fait partie de son état-major.
  • 7 août : création de la WASU (West african Student Union) à Londres.
  • 22 août[2] : démission de Lyautey, résident général au Maroc. Pétain prend en main les opérations militaires dans le Rif.
  • 8 septembre : les troupes espagnoles (100 000 hommes), sous le commandement de Primo de Rivera, débarquent dans la baie d’Alhucemas et marchent vers le quartier général d’Abd el-Krim (75 000 partisans).
  • 9 septembre : création de l’Église des Chérubins et des Séraphins par Moses Orimolade au Nigeria.
  • 28 septembre : Théodore Steeg est nommé résident général au Maroc en remplacement du maréchal Lyautey, qui, désavoué, démissionne.
  • Décembre : Réalisation à Sotuba au Mali des premiers travaux d’un gigantesque ensemble agricole (1925-1929).
  • Répression en Tunisie (parti du Destour, la « constitution »).
  • L'homme d'État Jomo Kenyatta rejoint la Kikuyu Central Association pour la libération du Kenya.
  • Grèves dans les mines de charbon au Nigeria. Grève des employés du chemin de fer Thiès-Niger.
  • Création du Cours secondaire de Dakar.
  • Création du Collège Prince de Galles d’Achimota, près d’Accra.
  • Le Comité Consultatif sur l’Enseignement dans les Colonies (britanniques) déclare que « l’enseignement doit être adapté à la mentalité et aux traditions des différents peuples, en conservant autant que possible tous les éléments sains dans la mise en place de leur vis sociale ». À partir de 1927, l’enseignement se fait dans la langue maternelle pendant les deux premières années, puis en anglais pour le reste de la scolarisation.

Amérique[modifier | modifier le code]

18 septembre : le président Arturo Alessandri Palma signe la réforme de la Constitution du Chili.

Asie[modifier | modifier le code]

  • Fondation du parti nationaliste Hindou Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS, « Association des volontaires nationalistes »), en réaction à la mobilisation provoquée par le mouvement du Califat. Son objectif est de rassembler les Hindous pour qu’ils puissent faire face aux Musulmans. Le parti se dote d’une organisation paramilitaire et les cadres, formés comme prédicateurs, consacrent leur vie à la cause.
  • Le Hindu Mahasabha, parti nationaliste issu du Parti du Congrès, deviendra indépendant dans les années 1930. Situé dans la ligne de l’Arya Samaj, son idéologie fait des Hindous les représentants de la nation indienne. Les minorités doivent réduire leurs pratiques religieuses à la sphère privée et accepter les symboles hindous comme symbole de la nation.
  • Aux Indes orientales néerlandaises, le Volksraad ou "Conseil du peuple" reçoit un certain pouvoir législatif (statut appliqué en 1927) qui ne peut se traduire dans les faits que s’il y a accord entre le gouverneur et le Volksraad. Les représentants indonésiens soumettent des motions pour accroître leurs droits. Elles seront repoussés par le gouvernement mais le fait qu’elles aient été présentées et discutées encourage les nationalistes, dans un contexte de vie politique réduite (les assemblées politiques sont interdites en dehors des périodes électorales, les statuts des partis sont soumis à l’approbation gouvernementale et les arrestations se multiplient dès que des troubles éclatent ou menacent d’éclater.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

18 octobre : Damas en flamme pendant la Révolution syrienne
  • Janvier : Maxime Weygand est rappelé et remplacé comme haut-commissaire en Syrie par le général Maurice Sarrail, qui promet des élections en Syrie mais refuse la réunification du pays.
  • Mars :
    • Égypte : nouvelle victoire du Wafd aux élections législatives. Le roi Fouad Ier dissout la nouvelle chambre et un gouvernement acquis au roi gouverne par décrets sans tenir compte de la Constitution.
    • Irak : l’État irakien doit accorder une concession de 75 ans à la Turkish Petroleum Company sur l’exploitation pétrolière en Mésopotamie.
  • Juillet (Syrie) : des représentants des grandes familles de la montagne des Druzes viennent protester auprès de Maurice Sarrail contre la politique de leur gouverneur français. Le haut-commissaire les fait emprisonner.
  • 19 juillet : une révolte dirigée par le sultan al-Atrach éclate dans le djebel Druze. Les troupes françaises sont soit détruites soit encerclées pendant plusieurs mois.
  • Septembre (Syrie) : campagne du Levant. Le général Gamelin parvient à évacuer les soldats français de la Montagne druze. La révolte embrase le pays.
  • Octobre (Révolution syrienne) : dans la région de Hama, une insurrection est lancée par un officier des forces spéciales françaises, Fawzi al-Qawuqji et prend le contrôle de l’arrière-pays. La rébellion gagne la Ghouta, une oasis à l’est de Damas, d’où les nationalistes lancent des raids sur la ville et propagent l’insurrection.
  • 31 octobre (Perse) : Ahmad Shah, dernier des Kadjars est officiellement déposé.
  • 12 décembre : début du règne de Reza Pahlavi, chah d’Iran.
  • Les États de Damas et d’Alep fusionnent et prennent le nom de Syrie, englobant également le sandjak d'Alexandrette, tandis que le territoire alaouite se retire. Les régions orientales de la Syrie (Euphrate) restent sous administration directe française (Contrôle bédouin).
  • Le Dr Shahbandar fonde en Syrie le Parti du peuple, composé de notables, qui organise des manifestations de masse lors du passage de lord Balfour à Damas en 1925. Il réclame l’unité de la Syrie et le retour des libertés individuelles.
  • L’Université égyptienne est nationalisée et se dote de nombreuses facultés (droit, médecine).
  • 13,8 millions d’habitants en Égypte.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1925 en France, 1925 en Suisse et 1925 en Italie.
  • Le SDAP (parti socialiste) accepte la monarchie aux Pays-Bas.
  • Traité entre les Pays-Bas et la Belgique sur les voies d’eau, rejeté par la première chambre des Pays-Bas en 1927.
  • L’Empire britannique couvre 15 millions de km² et compte 390 millions d’habitants.
  • The Economic Consequences of Mr Churchill, de Keynes.
  • Le bénéfice des caisses de retraite est appliqué aux veuves et aux orphelins au Royaume-Uni.
  • Concessions sociales en Espagne : augmentation des salaires (26,5 % entre 1920 et 1925 alors que les prix baissent de 6 %), respect de la journée de huit heures, règlementation du travail de nuit des femmes, mais interdiction de la grève, charte du travail et comités paritaires inspirés du fascisme corporatiste, ignorance du problème agraire.
  • Fuite des capitaux au Portugal : les dépôts portugais à l’étranger représentent six fois la masse monétaire en circulation au Portugal. Le gouvernement doit faire appel à des capitaux étrangers (français, allemands, belges, anglais) pour ses grands travaux.
  • Redressement économique en Union soviétique (la production atteint son niveau d’avant-guerre).

Allemagne[modifier | modifier le code]

18 juillet : première édition de Mein Kampf.
  • Traité de commerce avec les États-Unis.
  • L'Abwehr devient le service de renseignements de l'état-major allemand.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Naissances en 1925[modifier | modifier le code]

Décès en 1925[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]