Pirates of the Caribbean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les films, voir Pirates des Caraïbes.
Pirates of the Caribbean
Image illustrative de l'article Pirates of the Caribbean
Localisation
Parc Disneyland
Zone New Orleans Square
Lieu Anaheim, Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 33° 48′ 41″ Nord 117° 55′ 15″ Ouest / 33.811283, -117.920838  
Ouverture 18 mars 1967

Parc Magic Kingdom
Zone Adventureland
Lieu Orlando (Floride), Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 28° 25′ 05″ Nord 81° 35′ 03″ Ouest / 28.417985, -81.584145  
Ouverture 15 décembre 1973

Parc Tokyo Disneyland
Zone Adventureland
Lieu Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Coordonnées 35° 38′ 03″ Nord 139° 52′ 51″ Est / 35.634271, 139.880738  
Ouverture 15 avril 1983

Parc Disneyland (Paris)
Zone Adventureland
Lieu Marne-la-Vallée, Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 52′ 25″ Nord 2° 46′ 22″ Est / 48.873697, 2.772814  
Ouverture 12 avril 1992
Données techniques
Concepteur(s) WED Enterprises
Type Parcours scénique, croisière tranquille
Durée du tour 15 min.

Pirates of the Caribbean (en français : Pirates des Caraïbes[1]) est une des attractions les plus célèbres des parcs Disney. Elle a ouvert pour la première fois en 1967 à Disneyland et a été ensuite dupliquée dans la plupart des royaumes enchantés.

Cette attraction a inspiré la saga cinématographique Pirates des Caraïbes réalisée par Gore Verbinski et plusieurs jeux vidéo.

Le concept[modifier | modifier le code]

Pirates of the Caribbean est une croisière scénique avec un parcours chaotique dû à des changements de niveau et à des chutes rapides. Elle se situe dans des "lands" différents selon les parcs et évoque la piraterie dans les îles des Caraïbes. L'histoire se déroule en plusieurs tableaux depuis l'attaque du port par des pirates jusqu'à la destruction de la poudrière et la mort de tous les pirates, dont les squelettes gardent encore les trésors enfouis. La chanson de l'attraction, Yo Ho (A Pirate’s Life For Me), est devenue un standard des parcs Disney au même titre que celle de It's a Small World.

Initialement l'attraction devait être un parcours scénique pédestre mais les progrès réalisés avec les attractions de la Foire internationale de New York 1964-1965, principalement It's a Small World ont changés les plans[2]. Elle n'était pas liée à un film en particulier malgré des similitudes avec L'Île au trésor (1950) et Les Robinsons des mers du Sud (1960)[2]. Ce n'est qu'après la sortie en 2003 avec le premier opus de la série Pirates des Caraïbes que l'attraction a été modifiée pour se rapprocher des films[2].

Les attractions[modifier | modifier le code]

Les différences viennent essentiellement de l'aspect extérieur de l'attraction et de la date d'ouverture.

Disneyland[modifier | modifier le code]

Façade de l'attraction de Disneyland.

L'attraction ouvrit en 1967 dans un nouveau "land", le New Orleans Square. L'aspect extérieur, adopté pour cette raison, est celui d'une demeure de La Nouvelle-Orléans. L'entrée se fait sous la Disney Gallery.

Magic Kingdom[modifier | modifier le code]

Enseigne à l'entrée de l'attraction au Magic Kingdom.

L'attraction ouvrit en 1973 dans Adventureland. Une place a été construite spécialement à l'extrémité ouest de ce pays. En raison de la proximité de la partie hispanique de Frontierland, l'architecture adoptée est celle d'un port espagnol des Caraïbes. Elle s'inspire du Castillo San Felipe del Morro à San Juan sur l'île de Porto Rico, construit au XVIe siècle par les espagnols[5].
L'attraction n'a pas ouvert avec le parc (1971) en raison d'une hésitation de la direction de Disney à proposer une attraction sur les thèmes des pirates des Caraïbes, région située à proximité de la Floride. Toutefois, la demande du public ne se souciait pas de cela et l'attraction a donc été construite[6].

Dans la file d'attente de cette version de l'attraction, deux squelettes de pirates enfermés dans une cellule disputent une partie d'échec. Mais même s'ils revenaient à la vie, ils ne pourraient pas terminer leur partie. En effet, la partie est bloquée (pat) : les seuls déplacements possibles redonnent une position d'échec. Ce souci du détail et ce gag sont dus à Marc Davis[7]. De plus en raison des contraintes techniques différentes de la version de Disneyland, dont la plus importante est le niveau élevé de la nappe phréatique[7], celle-ci ne comporte qu'une seule chute au lieu de deux.

Cette attraction interagit avec les Pal Mickey

Tokyo Disneyland[modifier | modifier le code]

Ouverte en 1983 avec le reste du parc, elle reprend l'architecture de Disneyland avec New Orleans Square, mais sans la Disney Gallery.

Disneyland Paris[modifier | modifier le code]

Bâtiment et entrée de la version parisienne.

Ouverte en avril 1992 avec le parc, elle adopte l'aspect d'un fort délabré d'une île des Caraïbes, inspiré entre autres de Port-au-Prince. L'attraction possède en raison des intempéries européennes, une très longue file d'attente couverte serpentant dans l'attraction. L'ambiance y est moite et sombre, ce qui permet une bonne introduction à l'attraction.
Le début de l'attraction passe devant le restaurant Blue Lagoon, qui évoque une auberge de flibustiers située en bord de mer, éclairée par des lanternes et autres lampions, le tout sous un clair de lune permanent.

  • Ouverture : 12 avril 1992 (avec le parc)[3]
  • Audio-Animatronics : 116 (64 pirates et villageois (dont 12 squelettes), 52 animaux)
  • Chutes : 2
  • Effets spéciaux : la ville en flammes
  • la 2°chute avec ses 72 effets pyrotechniques
  • Tableaux mythiques : la scène de la prison avec ses prisonniers cherchant à récupérer les clefs dans la gueule d'un chien
  • la salle du trésor avec ses 30 000 pièces d'or
  • Type : croisière rapide
  • Construction : WED Enterprises, Intamin AG
  • Situation : 48° 52′ 25″ N 2° 46′ 22″ E / 48.873697, 2.772814

Hong Kong Disneyland[modifier | modifier le code]

L'attraction semble devoir être ajoutée dans le parc Hong Kong Disneyland d'ici quelques années[8].

Autour de l'attraction[modifier | modifier le code]

Juste après son ouverture, l'attraction et la zone New Orleans Square ont été présentées le 21 janvier 1968 à la télévision dans l'émission The Wonderful World of Disney sur NBC[9]. Une réplique du portrait de Barbe Noire présent dans le film Le Fantôme de Barbe-Noire (1968) fait partie du décor de l'attraction[10].

L'attraction a inspiré la création, en 1991 dans le parc Bellewaerde du parcours scénique Los Piratas avec une technologie approchant celle des audio-animatronics mais sans toutefois l'égaler. L'aspect extérieur est inspiré de la version du Magic Kingdom.
Le parc Europa Park propose aussi une version nommée Piraten in Batavia, orientée sur le thème des Indes orientales néerlandaises.
D'autres parcs ont également leur barque scénique sur le thème des pirates: Gardaland (I corsari), Drayton Manor (Pirate adventure), Legoland Billund (Piratenboote), Wildwood (Pirates of wildwood).

Saga cinématographique[modifier | modifier le code]

Cette attraction a inspiré la saga cinématographique Pirates des Caraïbes réalisée par Gore Verbinski et Rob Marshall :

Le succès des films a entrainé une mise à jour des attractions des parcs avec les personnages et les éléments du film : en 2006 pour Disneyland et Walt Disney World, en 2007 pour Tokyo Disneyland.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]