Indiana Jones Adventure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Indiana Jones Adventure
Autre(s) nom(s) Indiana Jones : The Temple of the Forbidden Eye
The Temple of the Crystal Skull
Localisation
Parc Disneyland
Zone Adventureland
Lieu Anaheim, Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 33° 48′ 40″ Nord 117° 55′ 14″ Ouest / 33.811043, -117.920554  
Ouverture 13 mars 1995

Parc Tokyo DisneySea
Zone Lost River Delta
Lieu Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Coordonnées 35° 37′ 34″ Nord 139° 52′ 51″ Est / 35.62625, 139.88092  
Ouverture 4 septembre 2001
Données techniques
Constructeur(s) Intamin AG
Type Parcours scénique
Modèle simulation d'expédition en jeep

Indiana Jones Adventure est un terme désignant plusieurs attractions des parcs Disney. Le thème est centré sur le personnage d'Indiana Jones. Mais Disney n'a réellement nommé Indiana Jones Adventure qu'une seule des différentes attractions, à savoir celle de Disneyland en Californie ouverte en 1995. Elle est toutefois sous titrée The Temple of the Forbidden Eye.

Disney a ensuite dupliqué cette attraction au Japon dans Tokyo DisneySea mais en la renommant The Temple of the Crystal Skull et en modifiant légèrement sa thématique.

Le thème d'Indiana Jones est assez large pour avoir inspiré d'autres attractions aux Imagineers. En France, le Temple du péril permet de créer des montagnes russes dans un temple en ruine. Le même concept est utilisé pour Raging Spirit mais en ôtant la référence à Indiana Jones en raison de la proximité du Temple of the Crystal Skull.

Dès 1989 en Floride, Disney avait utilisé la licence et les thèmes d'Indiana Jones dans un spectacle de cascades : Indiana Jones Stunt Spectacular.

Les montagnes russes[modifier | modifier le code]

Voir Indiana Jones et le Temple du Péril du parc Parc Disneyland et sa déclinaison japonaise Raging Spirit.

Les spectacles[modifier | modifier le code]

Les attractions[modifier | modifier le code]

The Temple of the Forbidden Eye[modifier | modifier le code]

Ouverte le 13 mars 1995 à Disneyland en Californie, cette attraction est principalement une "promenade" en voiture. Elle se situe dans le pays d'Adventureland. Afin de relier l'énorme bâtiment contenant l'attraction, placé à l'extérieur du parc, de l'autre côté du train, un long couloir a dû être construit entre Jungle Cruise et le bâtiment des Pirates of the Caribbean[1]. Ce couloir a été profondément décoré afin d'occuper les visiteurs dans cette longue file d'attente[1].

L'attraction consiste en une expédition en jeep dans des ruines puis un voyage à bord d'une jeep au sein d'un énorme temple de type asiatique.

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Description[modifier | modifier le code]

Entrée de l'attraction.

La visite débute par une esplanade de statues serpentaires située le long de la section sur le Bengale de Jungle Cruise puis l'entrée du temple. Après l' Obélisque du péril, on traverse la partie dégagée d'une salle à colonnade, qui semble avoir été ensevelie par un glissement de terrain. L' Avenue des voix permet de rejoindre un couloir transversal indiquant que ce n'est pas un temple mais tout un complexe. Le long des murs des inscriptions racontent l'histoire du complexe. Elles sont dans un alphabet inventé par l'imagineer de Disney Chuck Ballew, le Mara[1]. Une porte permet d'entrer dans la Caverne des chauves-souris surplombant des catacombes. Juste à côté se trouve la porte du chemin de retour. La salle suivante s'appelle la Chambre des piques. C'est un ancien piège soi-disant désamorcé par Indiana Jones grâce à des bambous géants. Ensuite le hall des blocs descendants est un autre piège avec des blocs de pierre pouvant tomber du plafond.
Les deux chemins d'aller et de retour se rejoignent à nouveau dans la Rotonde du Calendrier qui est un calendrier solaire, . En dessous une chambre de sacrifice semble être connectée aux catacombes. À droite un couloir appelé Altar des tablettes de pierres permet de rejoindre la salle suivante. À gauche un vestibule est prévu pour le stockage du matériel roulant.

Dans le Hall des promesses, transformé en entrepôts, on embarque à bord des jeeps. L'attraction est ensuite modulaire et possède trois parcours différents : La Fontaine de la Jeunesse éternelle, la Chambre des richesses terrestres, l'Observatoire du Futur. Après un choix dans la Chambre de la destinée, le véhicule emprunte un couloir (trois en réalité) qui promet soit la jeunesse, le bonheur ou le futur jusqu'à l'Idole de Mara qui garde secrète l'entrée de chaque salle.

Après être descendue de la jeep, on emprunte les couloirs dans l'autre sens ou des couloirs parallèles jusqu'à l'entrée du temple.

The Temple of the Crystal Skull[modifier | modifier le code]

Reprenant le thème du Temple of the Forbidden Eye, cette attraction ouverte en même temps que le parc Tokyo DisneySea en 2001 est située dans le pays nommé Lost River Delta. La façade et le thème extérieur sont différents de l'attraction de Disneyland. Ainsi la file d'attente est moins longue et consiste seulement en un temple aztèque en partie en ruine. L'intérieur de la file d'attente rappelle les sacrifices aztèques, mais la salle des piques n'a pas été oubliée.

Il semble que seul le parcours sur la Fontaine de Jeunesse existe dans cette attraction et non pas trois parcours différents comme à Disneyland. L'idole de Mara a été remplacée par un crâne de cristal d'où le nom de l'attraction.

À la sortie une boutique de photo et juste à côté un restaurant accueillent les visiteurs. Mais à la différence de Disneyland, le bâtiment a été décoré et continue le temple (même si historiquement aucun temple inca n'a été trouvé avec un si grand bâtiment accolé).

Entrée de l'attraction à Tokyo DisneySea.

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Le saviez-vous ?[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) The Imagineers, Disneyland: An Imagineer's-Eye Tour , p. 38
  2. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 287
  3. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ 17 février 1998 (consulté le 22 janvier 2010), p. 4
  4. (en) David Koenig, Mouse Tales - A Behind-the-ears look at Disneyland, p. 37