Parc Walt Disney Studios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walt Disney Studios.
Walt Disney Studios Parc
Logo disney-studiosparis.jpg
Ouverture
Domaine Disneyland Paris
Superficie 27 ha
Pays Drapeau de la France France
Département Seine-et-Marne
Commune Chessy (Marne-la-Vallée)
Propriétaire Euro Disney SCA
Type de parc Parc à thèmes
Nombre d'attractions Total : 18

Nb de montagnes russes : 3
Nb d'attractions aquatiques : 0

Site Web www.disneylandparis.com
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 02″ N 2° 46′ 44″ E / 48.867197, 2.77882748° 52′ 02″ Nord 2° 46′ 44″ Est / 48.867197, 2.778827
  Géolocalisation sur la carte : France
France location map-Regions and departements.svg
Parc Walt Disney Studios

Le Parc Walt Disney Studios est un parc à thèmes de la Walt Disney Company[1] situé en France, en Seine-et-Marne à Marne-la-Vallée, au sein de Disneyland Paris. Il a ouvert ses portes le , 10 ans après le Parc Disneyland, juste aux portes de celui-ci, en face de la gare TGV-RER de "Marne-la-Vallée - Chessy" et de Disney Village. Au cours de l'année 2008, le parc a accueilli 2,6 millions de visiteurs (9ème place européenne)[2].

Comme le reste du domaine, il est la propriété d'Euro Disney SCA.

Le thème et l'histoire[modifier | modifier le code]

Le parc reprend le thème des Disney-MGM Studios de Walt Disney World Resort et d'Universal Studios. Le parc fut construit essentiellement pour transformer le complexe en un lieu de séjours de plusieurs jours et devait permettre d’améliorer la rentabilité de Disneyland Resort Paris. À cause des déboires financiers d'Euro Disney SCA, le parc compte 13 activités dont 9 attractions sur une superficie moitié moins grande que Parc Disneyland (environ 27 ha contre 55 ha).

La convention signée en 1987 entre la Walt Disney Company et les pouvoirs publics français intégrait la construction du deuxième parc à thèmes sur le site de Marne-la-Vallée. Une des clauses de celle-ci précise que si aucun nouveau parc n’était édifié pour 2002, l’état français récupérerait une partie des terrains alloués à la Walt Disney Company. La société américaine devait absolument bâtir un deuxième parc à thème malgré ses déboires financiers[3].

Le premier concept du Parc Walt Disney Studios a été ébauché en 1992, peu de temps avant l'ouverture du Parc Disneyland le 12 avril. Ce concept lié à l'univers du cinéma semblait pouvoir s’adapter parfaitement aux attentes du public européen. Il servit donc de base au projet de deuxième parc destiné à Disneyland Paris et censé ouvrir ses portes au public en 1995.

Longtemps retardé par une conjoncture économique peu favorable, le développement du parc fut repris en 1997. Une petite équipe composée d’imagineers Disney fut chargée de concrétiser ce qui avait été imaginé sur papier. En parallèle, de nombreuses consultations ont été menées auprès de spécialistes du monde du cinéma, de la culture et des médias. Elles ont permis de donner au parc une véritable dimension française et européenne. Rémy Julienne, le célèbre cascadeur français, fut l'un des tout premiers concepteurs européens à travailler sur des idées nouvelles. Celui-ci avait déjà créé un spectacle pour un parc à thème. Il s'agissait du Tunnel du temps, un spectacle de cascade de motos accompagné par un animatronique géant à Big Bang Schtroumpf[4].

Le , Euro Disney SCA annonce le projet d'un second parc au sein du complexe pour le printemps 2002[5].

Le parc est appelé à doubler sa taille et son nombre d'attractions sur le long terme, en utilisant l'espace disponible situé entre Val d'Europe et le Parc Disneyland.

Dédicace[modifier | modifier le code]

« To all who enter the studio of dreams, welcome. The Walt Disney Studios is dedicated to our timeless fascination and affection for cinema and for television. Here we celebrate the art and the artistry of storytelling from Europe and around the world to create the magic in a special place through our own memories of the past and our dreams of the future. » - Michael D. Eisner, March 16, 2002

« À tous ceux qui entrent dans le studio des rêves, bienvenue. Walt Disney Studios est dédié à notre fascination et à notre affection intemporelles pour le cinéma et la télévision. Ici nous célébrons l'art et le talent de conter venant d’Europe et d’autour du Monde, pour créer la magie dans un lieu particulier, à travers nos propres souvenirs du passé et nos rêves d’avenir. » - Michael D. Eisner,


Le parc à thèmes[modifier | modifier le code]

Le parc possédait à son ouverture seulement neuf attractions. Il en compte aujourd'hui seize, les plans étant conçus de manière à ce que des développements ultérieurs puissent être mis en œuvre pour offrir aux visiteurs des sensations toujours inattendues, avec par exemple l'adaptation européenne de la Tour de la Terreur, déjà une attraction phare des parcs Disney dans le monde. En juin 2007, un nouveau land intitulé "Toon Studio" a été ouvert. Il est notamment composé d'une attraction basée sur le thème du Monde de Nemo et d'une autre basée sur le film d'animation Pixar/Disney: Cars.

En 2010, c'est au tour de Toy Story Playland d'ouvrir au sein du parc, un nouveau land dédié à l'univers de Toy Story avec trois nouvelles attractions.

Le quartier Ratatouille verra le jour au printemps 2014 (ouverture au public). Le quartier serait composé d'une attraction, un restaurant gastronomique avec service à la table, une boutique et des toilettes. L'ensemble sera décoré sur le thème de Paris (ambiance 1920-1950).

Front Lot[modifier | modifier le code]

L’entrée appelée Front Lot est représentée par une place délimitée par une grille, l’entrée du Studio 1 et deux bâtiments.

  • À gauche en rentrant, c’est une grande boutique sur Disney baptisée Walt Disney Studio Store.
  • À droite en rentrant, ce sont les services et une autre boutique sur la photographie, Studio Photo.

Une fontaine orne la place. Mickey dans l’apprenti sorcier de Fantasia remplit le bassin aidé par des balais magiques. Le style évoque l’architecture hispanique de Californie.

Studio 1 est le nom du grand bâtiment qui suit l’entrée du parc et sert de rue commerçante mais couverte. Il présente un Hollywood mythique tel qu’il aurait pu exister durant l'âge d'Or dans les années 1930 et révèle les artifices des décorateurs avec ses nombreuses boutiques « cachées » derrière de véritables façades de cinéma. Des éléments architecturaux célèbres d'Hollywood sont ainsi reproduits et même un ciel nocturne a été recréé. L'espace est séparé en deux par la rue :

  • à gauche les boutiques baptisées Légendes d'Hollywood, une succession de trois espaces. Le second espace évoque les boutiques de luxe de Rodéo Drive. Le dernier espace reprend la forme du Crossroads of the World transformé en station service pour vendre des DVD.
  • à droite trois espaces de restauration offrant 670 places et baptisés Restaurant Coulisse : il s’agit d'un fast-food avec services au comptoir. Un étage offre une vue aérienne du bâtiment et l'ensemble des décors.
  • un spectacle de rue baptisé Ciné Folies permettait à des acteurs en herbe de tourner des scènes de films célèbres ou de faire des improvisations. Ce spectacle présenté de 2002 à 2005 fut délocalisé sur La Place des Stars, à Production Courtyard (jusqu'en 2007).

Après le Studio 1 s'ouvre la place principale du parc. Au milieu de la place se trouve la statue Partners. À droite on trouve le Toon studio, (anciennement Animation Courtyard), à gauche le Production Courtyard puis au fond du parc le Backlot. En face se situe la zone nouvellement créée en 2007, appelée Production Courtyard avec une reconstitution alliant bâtiments réel et trompe-l'œil de Hollywood Boulevard.

Toon Studio[modifier | modifier le code]

Crush's Coaster

Le Toon Studio est l'ancienne section Animation Courtyard rebaptisée en juin 2007 à la suite de l'ajout de deux attractions sur Pixar. L'entrée du Toon Studio est marquée par une statue de Mickey. Elle arbore les couleurs traditionnelles de Mickey Sorcier dans Fantasia et posée sur un socle bleu et argenté sur lequel est fixé le nom du studio.

L'attraction se compose de 3 séquences :

  • L'entrée (dit "pré-show") invite les visiteurs à découvrir les étapes de la création de l'animation, des origines à nos jours. La présentation est animée en introduction et conclusion par Roy E. Disney (neveux de Walt Disney) et par Walt Disney lui-même.
  • La seconde partie emmène les visiteurs dans 2 théâtres consécutifs. Le premier présente un mix de tout l'étendit de l'animation Disney, depuis Blanche Neige et les Sept Nains aux derniers Pixar. Ensuite, nous sommes dirigés dans le second théâtre ou un animateur nous accueille et va nous présenter les étapes de création d'un dessin animé, aidé par le dragon de Mulan : Mushu.
  • La troisième et dernière partie offre la possibilité de créer nous-même l'animation à travers des jeux et des activités, à noter qu'une académie Art of Disney Academy propose aux visiteurs d'apprendre à dessiner un personnage Disney comme un pro. (Voir le projet initial).

D'après des concepts lors de la création de Toon Studio, un rayon doré devait partir du doigt de la statue de Mickey pour atteindre le sommet du chapeau de L'Art de l'Animation selon Disney mais n'a pas finalement pas été réalisé, cependant des statues ont été ajoutés à la façade.

Cars Quatre Roues Rallye
  • Animagique, installé dans le Studio 3, c'est un spectacle de marionnettes géantes avec des personnages Disney (figurants en costume comme ceux que l'on rencontre dans les parcs ou lors des parades) mariant les techniques de manipulation chinoise et le « Théâtre de lumière noire » de Prague.
Le thème :
À l'aide d'une clé laissée par Mickey, Donald pénètre dans la cinémathèque abritant les bobines des films d'animations de Disney. Il y rencontre les héros des grands classiques Disney et entre dans leur univers. Ainsi, Donald sera amené à jouer avec Polochon et Sébastien "sous l'océan", à revivre "la parade des éléphants" dans le rêve de Dumbo, "je voudrais devenir un homme" avec le roi Louie en pleine jungle en compagnie de Baloo, etc.
  • Les Tapis Volants - Flyings Carpets over Agrabah, initialement prévu pour le premier parc, cette attraction a été installée dans le deuxième pour combler le manque d'attractions pour enfants lors de son ouverture. Il s'agit d'un manège avec comme personnage principal le génie d'Aladdin en tant que metteur en scène, les visiteurs sont les acteurs. Cette attraction est équipée du système Fastpass (attention, l'ouverture des machines n'est pas systématique en fonction de l'affluence).
  • Crush's Coaster est un parcours de montagnes russes type Spinning coaster avec Crush la tortue, du film Le Monde de Nemo des Studios Pixar. L'attraction est hébergée dans le Studio 5. Les wagons en forme de carapaces de tortues tournent occasionnellement sur eux-mêmes pendant le parcours qui comporte une partie Dark Ride et une partie montagnes russes, les 2 parties étant scénarisées sur les profondeurs de l'océan et le courant Est Australien. Chaque wagon comporte 4 places, les visiteurs y étant disposés deux par deux et dos à dos. Ainsi, certaines sections du parcours se déroulent pour chaque passager en sens inverse de la marche, d'autres dans le sens latéral et d'autres encore dans le sens de la marche. Bien que moins "rude" que Space Mountain (car dépourvue d'arrêt brutal ou de vrilles), cette attraction n'en demeure pas moins saisissante et s'avère plus impressionnante que Big Thunder Mountain, autres montagnes russes situées dans le parc Disneyland.

Cette attraction ne dispose pas des Fastpass. Des tests menés ces dernière années n'ont pas permis d'installer durablement ce dispositif, l'attraction ayant un débit trop faible pour pouvoir accueillir une file d'attente normale et Fastpass en même temps.

  • Cars Quatre Roues Rallye (Cars : Race Rally) est une attraction avec des plateaux tournants où les véhicules passent d'un plateau à un autre. Cars est aussi un long métrage des Studios Pixar. Assez comparable dans son principe aux Mad Hatter's Tea Cups du parc Disneyland, l'attraction se situe dans un décor semblable à la ville Radiator Springs du film, une petite ville dans le désert américain. La thématique de la file d'attente est la ville de Radiator Springs, avec les différents bâtiments qui la compose. À noter la présence Guido et Luigi les 2 voitures italiennes du film et bien sur Flash Macqueen et Martin qui nous prodiguent des conseils de sécurité.
  • ToonTown : au fond de Toon Studio, un backdrop (trompe-l'œil, en anglais) de ToonTown est situé derrière des grilles qui permet de mettre en image la ville mythique du film "Qui veut la peau de Roger Rabbit ?". Devant ont été placées des photolocations (points de rencontre avec des personnages Disney), hormis Mickey qui reste permanent, d'autres personnages viennent ponctuellement compléter le point rencontre.

Toy Story Playland[modifier | modifier le code]

C'est une zone de trois attractions sur le thème de Toy Story inaugurée le . Cette zone est en réalité une sous-section, car elle fait partie de Toon Studios. Dans Toy Story Playland, nous entrons dans le jardin d'Andy, réduit à la taille de jouets et nous nous baladons en compagnie de personnages tel que le chien Zigzag, la voiture télécommandée Karting, les soldats verts ou encore Rex le dinosaure. Une statue géante de Buzz l'Éclair est située à l'entrée du land.

Cette zone se compose de 3 attractions :

La Place de Rémy[modifier | modifier le code]

Remy-banc.jpg

Cette section de Toon Studio représente le Paris du film Ratatouille. Actuellement en cours de construction, il est composé de l’attraction Ratatouille : L'Aventure totalement toquée de Rémy (ouverture le 10 juillet 2014), un restaurant service à la table Bistrot Chez Rémy (ouverture le 10 juillet 2014), une boutique Chez Marianne Souvenir De Paris (ouverture automne 2014) et des toilettes. L'ensemble est décoré de façades de maisons parisiennes, de bosquets de fleurs, d'arbres, de bancs, de lampadaires et d'une fontaine.

Production Courtyard[modifier | modifier le code]

La Tour de la Terreur

Production Courtyard est la section située à gauche de la sortie de Studio 1. Elle comprend les attractions situées au-delà de la place principale du parc ornée d'une statue de Walt Disney et de Mickey Mouse.

  • CinéMagique, installé dans le Studio 2, invite à découvrir ou redécouvrir une sélection des meilleurs moments du cinéma grâce à un spectacle qui entraîne les visiteurs de l’autre côté de l’écran. Cette attraction rend notamment hommage à des acteurs légendaires. C'est un hommage aux cent ans du cinéma.
  • Studio Tram Tour est un parcours que le visiteur effectue en tram et qui nous emmène découvrir les coulisses des studios de cinéma. L'attraction se décompose en plusieurs parties de visite et est célèbre pour sa section appelée "Catastrophe Canyon" et Règne du Feu. Le reste de la visite se compose le long de la route d'éléments propres au cinéma tel que des décors, des objets insolites, des robots ou encore des automobiles ayant réellement servi dans des longs-métrages.
  • Le bâtiment, appelé Disney Channel abrite les locaux de Disney Channel France et l'attraction Stitch Live, ouverte en mars 2008.
    • Stitch Live est une attraction où le personnage Stich interagit avec les spectateurs présents dans la salle. Elle permet de dialoguer en direct avec le personnage animé sur un écran.
    • Le bâtiment accueillait auparavant l'attraction Walt Disney Television Studios. Elle permettait de lever le voile sur le fonctionnement d’une télévision et aux visiteurs d’assister six jours par semaine au tournage d’une émission en direct. Après la visite, un espace interactif permettait aux visiteurs de s'amuser ou se faire peur avec le Cyberspace Mountain. L'attraction avec Stitch prend place dans un ancien plateau de tournage inutilisé.
    • Depuis le 4 avril 2009, un second spectacle, nommé Playhouse Disney Live on Stage! renommer Disney Junior Live on Stage! en septembre 2013, permet aux plus jeunes de rencontrer, sous formes de marionnettes grandeur nature, leurs personnages préférés de la chaîne de télé du même nom. L'attraction utilise le restant de l'ancien "CyberSpace Mountain" et l'espace inutilisé du plateau d'anciennement Zapping Zone. Ce spectacle est présenté en français, anglais et espagnol.

Juste à côté un restaurant du nom de Restaurant des Stars accueille les visiteurs dans une ambiance hollywoodienne, investie par Rémy et ses amis, du film Ratatouille. On peut y croiser Rémy, dans un plateau de fromage, sous une cloche.

Hollywood Boulevard[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle zone ("placemaking") est l'extension qui a été créé avec l'ouverture de la La Tour de la Terreur : Un Saut dans la Quatrième Dimension La création du Hollywood Boulevard a donné un avant goût de ce à quoi pourrait devenir cette partie du parc dans le futur, si un placemaking devait être fait comme pour Toon Studio. Elle remplacera nominativement Production Courtyard, cependant, aucune modification à ce jour n'a été annoncée mais reste une des hypothèses les plus envisageable du futur des Studios.

Les installations comprennent entre autres une réplique du célèbre Hollywood Boulevard de Los Angeles dans la partie de droite. Des vitrines de boutiques sont visibles de part et d'autre du boulevard constitué au premier plan de façades de bâtiment. Au fond de celui-ci, des panneaux utilisé comme trompes-l'œil donnent l'illusion que le boulevard est plus allongé. L'entrée de l'attraction Studio Tram Tour se fait par le tunnel qui traverse le trompe l'œil de la colline où l'on peut voir les lettres d'Hollywood. Dans la partie de gauche, une reconstitution des bâtiments pour la plupart existant réellement aux États-Unis. Derrière ceux-ci on trouve La terrasse, un lieu de restauration rapide avec tables et chaises mises à l'extérieur en partie couverte. Derrière ces infrastructures trône l'attraction la Tour de la terreur.

Backlot[modifier | modifier le code]

Moteurs… Action! Spectacle d'effets spéciaux de films

Backlot est la section située au fond à gauche du parc. De scénarisation sommaire, elle représente ce à quoi est véritablement des studios de nos jours : de grands bâtiments aux formes simples permettant des tournages et pouvant être réutilisés à la fin d'un autre tournage. Ce "Lot" est plus fonctionnel qu’esthétique dans l'histoire du parc.

  • Armageddon : Les Effets Spéciaux, présenté dans le Studio 7 a été conçu sur une des scènes du film éponyme. Cette attraction consacrée aux effets spéciaux du film entraîne les visiteurs dans la station spatiale Mir en proie à une impressionnante pluie de météorites.
  • Moteurs, Action! a été créé en collaboration avec le cascadeur français Rémy Julienne. Jusqu’à 3 000 personnes peuvent assister à chacune des représentations de cet impressionnant spectacle de cascade qui permet de comprendre les secrets de fabrication des plus grands films d’action. L'attraction a été clonée en 2005 aux Disney's Hollywood Studios.

En face on trouve Le café des cascadeurs, petit restaurant de 40 places de type diner Americain des années 50, accueille les visiteurs dans son ambiance typique, tel son authentique jukebox en fonctionnement, ouvert le .

  • Rock'n'Roller Coaster Avec Aérosmith, le scénario affiché diffère de celui aux Disney's Hollywood Studios. Ici c'est le périple du groupe que l'on suit avant ou pendant un concert. L'histoire est cependant beaucoup plus complexe pour la version française. Le décor extérieur est beaucoup moins élaboré qu'en Floride et consiste en un imposant Studio 8 et 9 avec une façade décorée par d'immenses panneaux plats, mettant en scène le groupe Aérosmith.

En face de Rock'n'Roller Coaster, on trouve le restaurant Disney Blockbuster Café aux décors inspirés des films Disney et tel que les Pirates des Caraïbes et High School Musical ce dernier remplacé en 2013 par le film Marvel Iron Man, anciennement le Backlot Express Restaurant où l'on mangeait dans un hangar de stockage de décors.

Projet(s) en construction[modifier | modifier le code]

Silhouette de Rémy sur les bancs de la rue parisienne se situant à la sortie de Toy Story Playland (futur lieu de l'attraction Ratatouille).
  • Ratatouille : L'Aventure totalement toquée de Rémy : attraction de type Dark Ride (parcours scénique) sur le thème du film Ratatouille où les visiteurs seront plongés dans la cuisine et la salle du restaurant Chez Gusteau avec Rémy. Cette attraction sera complétée d'un restaurant ainsi que d'une zone parisienne. L'attraction est prévue pour une ouverture au printemps 2014. Les travaux ont commencé en 2011.

Projets abandonnés[modifier | modifier le code]

Ce sont les attractions perdues ou modifiées depuis le projet initial.

  • Art of Disney Animation aurait dû contenir une partie composée de vrais animateurs au travail, fraîchement déménagés de leurs studios parisiens de Montreuil. La visite aurait alors eu une touche de réalisme. Mais pour des raisons financières, le studio Walt Disney Animation France est resté où il était, jusqu'à sa fermeture puis vente en 2002.
  • Studio de doublage, aurait invité les visiteurs à participer au doublage de séquences de films, ou à voir au travail les mixeurs et autres ingénieurs du son, dans ce grand bâtiment situé entre Cinémagique et Disney Channel. Le projet a été suspendu puis abandonné en faveur d'améliorations sur les autres attractions.
  • Cyber Space Mountain, a été remplacé par Playhouse Disney.
  • À l'origine, le parc devait être mis en chantier vers la fin de l'année 1992 pour une ouverture prévue en 1995 (!) sous le nom Disney-MGM Studios Europe. Le projet était très proche de la version américaine tant par son contenu que par son esthétique[6]. À la suite des débuts difficiles du complexe, sa construction a été plusieurs fois reportée et ses plans ont été fortement changés.

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Le vrai propriétaire est Euro Disney SCA dont la Walt Disney Company possède près de 33 %.
  2. Rapport 2008 sur la fréquentation des parcs à thèmes du TEA/ERA (Themed Entertainment Association/Economic Research Associates
  3. Walt Disney Studios park celebrates 10 years of troubles
  4. Sébastien Roffat, « Disney et la France: les vingt ans d’Euro Disneyland », p. 119, Éditions L’Harmattan, 2007 ou Sébastien Roffat, « Disney et la France: les vingt ans d’Euro Disneyland », sur Google livres, Éditions L’Harmattan,‎ 2007 (consulté le 26 juillet 2011)
  5. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1999 - year in Review »,‎ 5 janvier 2000 (consulté le 22 janvier 2010), p. 5
  6. Voir Le Guide d'EuroDisney ed. Hachette 1991 et la cérémonie d'inauguration retransmise en direct le 11 avril 1992 sur TF1