Trois hommes et un couffin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Trois hommes et un couffin

Réalisation Coline Serreau
Scénario Coline Serreau
Acteurs principaux
Sociétés de production Flach Film, Soprofilms et TF1 Films Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 1985
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Trois hommes et un couffin est un film français, réalisé par Coline Serreau, sorti sur les écrans en 1985. Ce film devint le plus grand succès de l'année au cinéma, avec plus de 10 millions d'entrées[1].

Ce film a fait l'objet d'une suite en 2003 : 18 ans après[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jacques, Pierre et Michel, célibataires, vivent ensemble dans un très grand appartement au centre de Paris. Un soir, lors d'une soirée organisée dans leur appartement, Jacques, le steward, accepte de servir de transitaire à un paquet qu'un ami va lui livrer le lendemain. Ayant à peine eu le temps de prévenir ses amis, il part en Extrême-Orient pour plusieurs semaines. Quand arrive le « paquet », il se trouve que c'est un bébé, apparemment la fille de Jacques, que sa mère, Sylvia, lui envoie sous prétexte que son travail l'empêche de s'occuper d'elle. Les deux amis se trouvent débordés et lamentablement inexpérimentés par le travail que leur donne la petite fille avec son lot de biberons, de couches et le souci de la faire dormir, tout cela s'ajoutant au travail qu'ils ont déjà.

Un matin, deux individus viennent réclamer le « paquet ». Soulagés, ils leur remettent le couffin, mais se rendent immédiatement compte que le « paquet » que les deux hommes attendaient, était celui que la gardienne avait déposé quelques jours auparavant. Après avoir découvert, par hasard, que ce paquet contenait de la drogue, Pierre et Michel comprennent rapidement le quiproquo et récupèrent, in extremis, la petite Marie. Néanmoins, ils n'échapperont pas à la surveillance permanente de la police et des trafiquants qui souhaitent récupérer leur marchandise. Ils ont pris de gros risques, mais tout finit par rentrer dans l'ordre : c'est que Jacques finit par rentrer de voyage. Ainsi commence à s'organiser la vie des trois hommes avec le bébé.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source principale de la fiche technique[3] :

Distribution[modifier | modifier le code]


Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau de l'URSS Union soviétique[5] 33 500 000 entrées  ?  ?
Drapeau de la France France[6] 10 251 813 entrées ^  ? 81
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[7] 2 488 758 entrées  ?  ?
Drapeau de l'Espagne Espagne[8] 839 960 entrées  ?  ?
Drapeau des États-Unis États-Unis[9] 553 200 entrées  ?  ?
Drapeau du Danemark Danemark[10] 3 743 entrées  ?  ?

^ dont 2 195 317 entrées à Paris.

Critique[modifier | modifier le code]

Ce film a eu un très grand succès en France (il était un des triomphateurs aux Césars du cinéma de 1985), obtenant trois prix dont celui du meilleur film. Toutefois, ce succès en France n'eut lieu qu'après le succès des Césars, ce film ayant eu un succès mitigé lors de sa sortie en salles.

Fait remarquable, ce film a également connu un triomphe dans le reste de l'Europe et même aux États-Unis, où Leonard Nimoy a réalisé un remake en adaptant le film au goût nord-américain, Trois hommes et un bébé, dont le succès a fait naître une suite, Tels pères, telle fille (Three Men and a Little Lady), réalisée par Emile Ardolino. Ce remake a également suscité un grand intérêt du fait que, dans une scène, on voit apparaître une silhouette que la rumeur présenta comme le fantôme d'un enfant, mort d'un coup de feu dans la maison où le film a été tourné. Il s'avèrera que le "fantôme" n'était qu'une réplique en carton de l'un des acteurs du film, Ted Danson.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.cbo-boxoffice.com/v3/page000.php3?inc=histoannu.php3
  2. (fr) 18 ans après : le retour des trois hommes ! sur AlloCiné, publié le 17 janvier 2003
  3. (fr) Section fullcredits sur l'Internet Movie Database - Consulté le 31 octobre 2011 - Sauf référence(s) contraire(s).
  4. a et b (fr) Fiche du film sur AlloCiné.
  5. http://www.kinopoisk.ru/film/55045/
  6. (fr) cbo-boxoffice.com
  7. http://www.insidekino.de/DJahr/D1986.htm
  8. http://www.mundocine.net/Tres-solteros-biberon-pelicula-19652.html
  9. http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=threemenandacradle.htm&adjust_yr=1&p=.htm
  10. http://www.dfi.dk/FaktaOmFilm/~/media/Sektioner/Fakta-om-film/Tal-og-statistik/Biograftal/2010/akkumulerede%20biotal_1976-2011.ashx
  11. a, b, c, d, e et f (fr) Prix et nominations sur AlloCiné.
  12. (fr) Catégorie:Réalisateur cinéma sur Artmedia.fr, consulté le 31 octobre 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]