Tchéky Karyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tchéky Karyo

Description de cette image, également commentée ci-après

Tchéky Karyo en juin 2013 au festival du film de Cabourg.

Nom de naissance Baruh Djaki Karyo
Naissance (61 ans)
Istanbul, Drapeau de la Turquie Turquie
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables L'Ours
Vincent et moi
1492 : Christophe Colomb
Nikita
Jeanne d'Arc
Dobermann

Baruh Djaki Karyo, dit Tchéky Karyo, né le à Istanbul (Turquie), est un acteur et chanteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tchéky Karyo est le fils d'un chauffeur routier turc et d'une mère grecque. Il grandit à Paris, où son père s'était établi comme tailleur.

Après le lycée Arago, il entreprend des études de comptabilité et de gestion au Conservatoire national des arts et métiers, mais ce n'est pas sa voie. Il étudie l'art dramatique, il s'oriente d'abord vers le théâtre, intègre la compagnie Daniel Sorano, puis l'école du Théâtre national de Strasbourg. Il découvre alors les divers aspects du théâtre contemporain qui vont nourrir sa curiosité pour cet art du jeu qu'il cultive depuis son adolescence.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts au cinéma en 1981 où il est remarqué dans Le Retour de Martin Guerre.

Les films L’Ours, en 1988, puis Nikita, en 1990, lui donnent une renommée internationale qui lui permet de mener une carrière aux États-Unis, en jouant dans des superproductions.

En 2009 il joue le rôle d'un chef de guerre dans le livre VI de la série Kaamelott.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié, le 21 décembre 1995, à l'actrice française Isabelle Pasco, il a ensuite divorcé[1]. Leur fille Liv Karyo est la maman de Daniel né en 2005.

Tcheky vit actuellement avec la comédienne Valérie Kéruzoré et leur fille Louise.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Tchéky Karyo en 1992 à la 17e cérémonie des César.
Tchéky Karyo au festival de Cannes 2011.

Télévision[modifier | modifier le code]

Tchéky Karyo en 2014.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

En 2005, il participe au clip musical L'avenir est à nous de Kool Shen, réalisé par John Gabriel Biggs. Ainsi qu'à l'album de Wenta en chantant avec elle la chanson Games of love.

En 2006, il se lance dans la musique et sort un premier album, Ce lien qui nous unit.

Il a participé au concert de Blankass en tant qu'invité sur un titre[Lequel ?], le 6 avril 2012 à la Cigale à Paris.

En 2013, il sort son deuxième album Crédo dont les paroles sont écrites en collaboration avec le poète Zéno Bianu, Jean Fauque collaborateur de Alain Bashung, Christiane Cohendy. L'univers visuel est, quant à lui, réalisé avec l'artiste Enki Bilal

Voix off et doublage[modifier | modifier le code]

  • 1998 à la télévision, documentaire sur le sauvetage du dauphin Stefania réalisé par Laurent Frapat : "L'Odyssée Bleue" : narrateur
  • 2007 : La Résistance (TV) de Félix Olivier : récitant

Il se double généralement lui-même dans la version française des films américains qu'il interprète.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de Tchéky Karyo », sur gala.fr (consulté le 27 novembre 2011)
  2. « Tchéky Karyo en tournage à Brest », sur brest.maville.com,‎ (consulté le 11 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :